Une visite chez Mr CP

0
82
électroniques Linar et haut-parleurs 3 voies diy

Le système basé sur le principe actif est relié à un DEQX (séparateur de fréquences paramétrique) distribué par la compagnie : E-speakers.

Un ampli LINAR en classe A-B de 150 watts alimente les basses, deux amplis LINAR en classe A de 50 watts alimentent les médiums et aigus Le préampli est également un LINAR.

Le lecteur est un Sony CD/SACD de la série ES Les produits Linar sont conçus et réalisés au Canada par Victor Sima.

Pour les puristes le nom de Simaudio doit vous rappeler quelque chose…

Tous les coffrets des hauts-parleurs sont réalisés par Mr C. Le caisson dédié aux basses est une enceinte close de 100 litres conçue avec du medex de 1,25 pouces recouvert sur trois faces de 0,25 pouces d’époxy pour avionnerie et d’une plaque d’aluminium de 0,5 pouce laminée sur le devant avec cet époxy.

Des feuilles de plomb et d’acier laminées sont positionnées à l’arrière. L’intérieur est aussi recouvert de feuilles de bitume. D’autres feuilles de plomb recouvrent les côtés extérieurs. Le transducteur utilisé pour les basses fréquences est un Eton 12 pouces en kevlar.

Le coffret des “mids” est clos et conçu de la même manière que pour les basses en plus de recevoir une cloison matrix et près de 9 kilos de sable pour “décapage au jet sous pression” disposé à plusieurs endroits.

Les Haut-parleurs sont pour les “mids” des 8545 se Scanspeak et pour les aigus le ER4 (Air Motion Transformer) de chez Eton.

Des haut-parleurs destinés aux médiums fabriqués par Audiotechnology sur mesure pour le coffret de 16 litres sera essayé sous peu afin de pouvoir abaisser la fréquence de coupure vers 125 Hz avec une pente de 96db grâce à l’utilisation du filtre linéaire permis par le DEQX.

Le tweeter actuel sera aussi remplacé pour un tweeter ruban LCY.

De l’avis même de son propriétaire, les composantes actuelles font un excellent travail mais la quête de la perfection étant ce qu’elle est… sans fin… “l’apprentissage se poursuit”.

Tous les hauts-parleurs proviennent de chez Solen, sur les conseils éclairés de Christian. L’ensemble pèse plus de 220 livres ou 100 Kg La table antisismique qui reçoit les électroniques est en aluminium anodisé, laine minérale ultra dense, sable et plomb, le tout sur une suspension efficace à 9 Hz, totalisant 200 livres ou presque 100 Kg sur la balance.

La salle a été fortement renforcée et plusieurs éléments acoustiques de diffusion et d’absorption ont été ajouté. En fait , c’est une salle traitée sur le principe du “live-end dead-end” à l’inverse de celles des studios d’enregistrement.

La partie diffusion n’est pas amortie alors que la section située 6 pieds ou 1,80 mètres derrière la place d’écoute est “truffée” d’amortissement comme 2 résonateurs de Hemholtz, 2 tubetraps, 4 panneaux plats et 5 roomlens pour favoriser une certaine dispersion.

Les murs latéraux et le plafond bénéficient aussi d’éléments de diffusion.
Peut être qu’un assemblage de panneaux diffuseurs verticaux et horizontaux dans cette zone arrière seraient à essayer pour valoriser la dispersion à 180° sur les deux axes… à voir.

Il est à noter un autre avantage du DEQX, c’est de permettre un calibrage de la pièce à l’aide du microphone fourni avec l’appareil.

Il faut néanmoins un ordinateur moderne pour programmer le DEQX autant pour faire le crossover que pour l’égalisateur. Il ne corrige pas simplement les fréquences mais aussi le phasage et les délais d’alignement.

Cette configuration permet de “flirter” avec le 20Hz sans problème. À 16Hz on est à – 4 db. Passons maintenant au “plat de résistance”

Nous avons été invité à écouter le système de Mr C, que je qualifierais de mélomane et audiophile. Accompagné d’un ami, nous avons eu le privilège de pénétrer dans le Saint des Saints, une pièce dédiée aux dimensions généreuses, où trône LE système… et pas n’importe lequel.

Comme quoi, le fait de mettre en pratique les conseils de bases, conduit inévitablement par un excellent résultat : acoustique, arrivée électrique, positionnement des enceintes et support pour électroniques adapté… vous avez là le quarté gagnant.

Il aura fallu à Mr C de la patience, de bons et moins bons conseils, des outils, du bon sens, un peu de sous ($$), mais surtout, une passion telle que vous ne pouvez l’imaginer.
Nous sommes en face d’un Mr qui a acquis de l’expérience au fil des années, qui en toute humilité accepte d’en apprendre encore aujourd’hui et ce pour réaliser un rêve, celui de profiter d’un système de reproduction musicale digne de ce nom ou appelé encore : Haute-Fidélité.

À n’en pas douter notre homme est affable, connaissant et partageur d’informations pertinentes, pouvant améliorer encore et encore son écoute. Notre premier contact se fait en terme de découverte des lieux, des objets qui composent la pièce, des éléments à venir… Puis, nous laissons place à la musique.

Les disques (CD) vont se succéder sur une durée de 4 heures sans interruption… les superlatifs me viennent à l’esprit, puis, Mr C laisse entrevoir une possibilité d’up grade en remplaçant les tweeters ruban par des meilleurs… et là stupeur , c’est effectivement meilleur !

Difficile de revenir en arrière après cette expérience, Mr C nous a confié qu’il prépare le remplacement des médiums et tweeters sous peu. Nos oreilles se requalibrent et nous replongeons au cœur de la musique… sans nous poser plus de question, juste jouir du moment présent avec intensité.

Ce n’est pas que c’est parfait, non,… je reconnais qu’il reste place à amélioration, c’est simplement cohérent, ample, bien timbré, dynamique mais juste, il y a de l’air entres les instruments, la basse est là, bien là, rapide, franche et profonde à souhait, comme savent le faire les caisson clos, ce qui est la cas présentement.

On entend… les silences , c’est ce qui nous a marqué, le silence… L’action du conditionneur de courant et la remarquable intégration des éléments, sont responsables de cette performance extraordinaire, sans oublier bien sûr, les électroniques Linar reliées au DEQX (filtre actif)… c’est tout simplement musical. Lors de notre passage, nous avons procédé à deux modifications : 1 : retirer la spirale de plastique autour des interconnects, ce qui a eu pour effet de donner plus de clarté, transparence et naturel. 2 : ouvrir la porte du meuble au dessus de l’écran géant, pour recréer une sorte de diffuseur naturel.

C’est dans cette ambiance raffinée et néanmoins décontractée, que nous avons pu apprécier 4 heures de musique, sur ce système que nous pouvons qualifier de : Haute-Fidélité.

Cette écoute fait désormais partie des mes 10 plus belles à ce jour, et ce quelque soit le budget consenti, l’argent n’est qu’un moyen, vous aurez beau avoir les moyens de vous payer le dernier modèle de Porsche, si vous ne savez pas piloter… et bien vous aurez un simple objet roulant à 4 roues dans votre garage, point barre.

Nous avons dû quitter (à regret) tard dans la soirée, mais avec le fort sentiment que dans peu de temps, les choses vont encore s’améliorer dans ce set up, et qu’il nous fera plaisir de revenir apprécier la belle musique qu’il dispense et pourquoi pas de participer à quelques améliorations.

Merci à Mr C pour sa générosité, sa passion communicative et l’accessibilité qu’il a fait preuve en nous recevant chez lui.

Il y a des jours comme ça où tout va si bien, que l’on a véritablement le sentiment de ne plus toucher terre


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2006, les textes et photos sont la propriété de l’auteur, sous licence creative commons :http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/