Jazz & Blues

Sara K : Hell or high water

Cet album n’est pas tout jeune, il a été édité en 2006 sous le label Stockfisch Records et conduit par le génial Günter Pauler.
Je ne vous ferais pas la messe, ce disque est excellent sur tous les plans, ce qui ravira à la fois les mélomanes et les audiophiles, ce qui semble être une évidence quand on fait référence à Stockfisch Records.

Sur ce disque Hell or high water, il n’y a rien à jeter et je ne cesse depuis mes premières écoutes de fredonner la plage N°7, « I can’t stand the rain ». Ce titre doit forcément vous rappeler quelque chose … Tina Turner peut être? ou encore le groupe Eruption des années 70??


George Faber : Blues

La conception d’un disque ne se limite pas à quelques accords et une voix sur un média, il s’agit de bien plus que ça.
On parle de spontanéité, de l’expression de l’être intellectuellement vivant, émotionnellement connecté, qui pour une raison qui lui est propre, décide de l’exprimer en chanson, le Blues étant le véhicule le plus adapté pour soulager l’âme et le cœur des femmes et des hommes qui ont du vécu.
Sur le plan technique, il n’y a rien à dire, c’est impeccable, George et Geoff s’en sont largement expliqués, il fallait que ça sonne juste, authentique et c’est le cas, tout en étant cohérent face à leur concept du « Less is more », moins il y a d’étape entre l’interprétation et le mastering, mieux on se porte, la place est faite à l’improvisation, pas ou peu de préparation, c’est spontané et ça s’entend.
Bob Katz s’est chargé du master au Studio A440 et c’est George Faber et Geoof Poor qui ont produit le disque en 2002.

Pour les amateurs purs et durs de musique Blues, ce disque est un incontournable, si vous parvenez à vous le procurer, car il semble difficile à trouver, j’ai attendu plusieurs mois avant de recevoir mon exemplaire.


Holly Cole : Romantically Helpless

Album sorti en 2000 sous étiquette Alert Music (fait au Canada) avec un encodage HDCD.
Le niveau sonore est plus élevé qu’à l’accoutumé, mais le style de Holly Cole est lui bien présent, avec cette voix langoureuse et légèrement roque parfois, mais toujours suave, douce, qui apporte une ambiance cosy, romantique.
Musique idéale pour relaxer d’une longue journée de travail, je vous suggère un verre de Pineau des Charentes ou un Muscat de Rivesaltes servi glacé avec des raisin frais pelés qui auront trempé 24h dans le nectar, voire dans du chocolat chaud… laissez vous aller.
Excellente prise de son et qualité artistique sont au rendez vous, je me demande en cet instant s’il y a un seul album de Holly qui ne soit pas bon 🙂
Vous pensiez qu’il n’y avait que 12 plages musicales? détrompez vous, il y en a 13, à vous de la découvrir.
Pour en savoir plus sur Holly Cole : www.hollycole.com


Blues Company (Cold rain)

blues-company

L’une des meilleures pièces de Blues de ma collection, une dynamique très intéressante, très difficile de faire passer ce morceau si le système n’est pas correctement balancé, notamment au niveau des basses fréquences, c’est un “killer” à ce niveau et l’éditeur indique sur la pochette du disque, les risques liés à trop vouloir monter le volume.
Label : in akustik


Charlie Hunter Quartet : Songs from analog playground

charlie-hunter

Il faut aimer le style et la personnalité de Charlie Hunter pour apprécier sa musique typée jazzy sud américaine, il est atypique dans le paysage audio, mais la sonorité des instruments, ses partenaires de jeu ainsi que la prise de son sont en tout point excellent et méritent de figurer dans cette liste.


Monty Alexander Trio “Nite Mist Blues”

monty-alexander-live

S’il ne devait en rester qu’un ce serait probablement celui ci, du moins dans le genre Jazz Trio, cet album est une référence, enregistré en 1977 à Montreux, le piano exprime toute sa richesse harmonique et sa dynamique, de plus on ne peut s’empêcher de taper du pieds, c’est envoutant, j’ai volontairement écourté cette plage musicale, qui dure 13,38 minutes initialement sur notre disque de démo, mais il m’en a coûté, vous pouvez me croire.


Oscar Peterson Trio “You look good to me”

De la même veine que le CD précédent, le jeu de la contre-basse est à citer en exemple.
Que dis je, ce disque est LE disque qu’il faut posséder, s’il ne devait en rester qu’un ce serait celui ci … parmi tant d’autres 🙂

Label : First Impression Music
Ref : K2 HD Mastering
Titre de l’album : We get requests
N° : LIM K2HD 032


Anne Bisson  : ‘Blue mind’

anne-bisson

Deux choses : la voix et quelle voix, langoureuse, suave, crystalline, naturelle, lyrique et le son du piano qui joue dans le même registre!

Pour le reste, c’est conforme à l’idée que je me fais d’un très bon enregistrement, en particulier si je sais que c’est  une prise de son made by René Laflamme de chez Fidelio.

Je ne vais pas vous raconter d’histoire, cet album que j’ai dégusté plusieurs heures durant, est à mettre entre toutes les « oreilles », je n’ai pas seulement aimé, j’ai adoré; je suis littéralement tombé sous le charme de cette voix et de ce piano crystallin; quel talent.

Emotion, suave, délicatesse, détails, dynamique, richesse harmonique, la tessiture de la voix est tout simplement magnifique, le tout respire à l’unisson.
Label : Fidelio


Keith Jarrett Still Live

keith-jarrett

Ce double album mérite d’être connu, il s’agit de l’excellent: « Still Live » avec :

  • Keith Jarrett au piano,
  • Gary Peacock à la basse acoustique,
  • Jack De Johnette aux drums.

Le style est conforme à ce que vous pouvez vous attendre de ces 3 musiciens sur scène, un jazz léger et inventif avec ce qui convient d’impros aux sonorités riches, sans pour autant tomber dans le travers « over » débridé, le message musical est accessible à un large public, un bon moyen de découvrir Keith Jarrett et ses comparses, dont la discographie est par ailleurs relativement importante, suffisamment en tous cas pour y trouver votre bonheur, ce disque est édité chez ECM.


Blue Coast Records Collection : The E.S.E Sessions, artistes variés.

bluecoast

Disque produit et réalisé par : Cookie Marenco et Jean-Claude Raynaud

La prise de son est extraordinaire, la qualité artistique de la même veine, ce qui procure une image stéréo très réaliste avec des plans sonores placés en 3D, une belle réverb, on s’y croirait.

La beauté des timbres et la dynamique est à citer en exemple, si vous aimez la guitare acoustique, les belles voix, … cet album est un incontournable au delà d’être une référence!
Label : Blue Coast Records
Pays : USA
Titre de l’album : Blue Coast Collection The ESE Sessions , Various artits
Année : 2007
Ref : SACD hybrid 5.1 + Stéréo
N° : BCRSA 1012a


Stanley Clarke, Live at the Greek

live-at-the-greekStanley Clarke est ici accompagné par Larry Carlton, Billy Cobham, Deron Johnson et Najee.

Vous amateur de blues, comment cet album n’est pas déjà dans votre discothèque? sacrilège, allez ouste, ebay, amazon ou votre disquaire est votre ami dans ce temps là pour vous le procurer.

Cet enregistrement en Live se prête bien aux démos, bien que de mon point de vue, la qualité artistique est aussi bonne que la prise de son.


Hadouk Trio Live à FIP

hadouk-fipJazz inventif, instruments de musique acoustique aux sonorités riches en harmoniques.

J’ai toutefois une préférence pour le CD N°2 de ce double album.

Ce disque est une référence du genre, à écouter d’urgence.


Ida sand : « Meet me around midnight »

ida-sand

Ida Sand, artiste Suédoise, dont on peut dire que le ramage est très proche du plumage, est une belle femme dotée d’une voix à la texture agréable.

Cet album, n’est pas une nouveauté, puisqu’il est sorti en 2007, cependant, il n’a pas reçu tout l’éclairage qu’il méritait.

C’est du début à la fin, un vrai régal; même les « standards » connus sont personnalisés au point d’apparaître presque nouveaux.

Je ne vais pas vous faire l’apologie du jazz vocal, mais cette artiste nous offre un jazz « cool » très « club » on se sent proche de l’ensemble du groupe, l’écouter après une bonne journée de travail est un moyen sûr et efficace de décompresser langoureusement.

Enregistrement impeccable que j’ai élu album de l’année 2008, Genre : Jazz vocal féminin.


Patricia Barber : Companion et Live a fortnight in France

pat-barbercompanionXRCD2

Cette artiste est l’une de mes préférées, de part son style, son œuvre, son jeu au piano, sa complicité avec ses musiciens et parfois même son étonnant pouvoir de s’extirper de cette ambiance lourde et sombre d’un revers de clavier.

Ses enregistrements vont de très bons à exceptionnels, notamment la version XRCD2 de Companion.

Mais en fait, je vous l’avoue, l’ensemble de sa discographie est un pur délice, chaque album correspond à un état, il conviendra d’en relever les termes pour parvenir à s’imprégner du message artistique.


Jacques Loussier : Plays Bach

loussier-playbach

J’ai refais l’acquisition pour la deuxième fois, d’un disque rare, du moins pas facile à trouver : “Jacques Loussier Play Bach” de 1993, (Bach est l’un de mes compositeurs préférés), cet enregistrement comporte 11 plages musicales, d’une dynamique à couper le souffle.

C’est le seul CD de Loussier à posséder cette caractéristique, j’ai pu le comparer avec d’autres, c’est devenu pour moi une référence du genre.


Jazz à Saint Germain

jazz-saint-germain

Ce disque, est d’une part super bien enregistré, mais la qualité des pièces musicales est à mettre entre toutes les oreilles… des plus jeunes à plus vieux si affinités.

Une rétrospective des plus grands moments de jazz depuis les années 50’s, avec les voix prestigieuses d’artistes contemporains.

Si vous arrivez à vous le procurer, faites vous plaisir, cet album est une mine d’or…


Miles Davis : Kind of Blue

kind-of-blue

La version de 1959 rééditée par Columbia en 1997 & 1999 en SBM stéréo.


Miles davis : Round about midnight

miles-davis

Ainsi que la version en mono de 1957 éditée sous l’étiquette Sony Music Japan.
Je vous encourage à visiter le site www.jazzybird.com, car ce qui hier encore était pour vous introuvable, devient enfin accessible.


Christian McBride : Getting to it

McBride-gettintoit

Christian McBride : bass
Roy Hargrove : trumpet & flugelhorn
Joshua Redman : tenor saxophone
Steve Turre : trombone
Cyrus Chestnut : piano
Lewis Nash : drums
Ray Brown & Milt Hinton : basses on “Splanky”
Enregistré les 30, 31 août et 1 septembre 1994, au Clinton Recording Studios de New York.

Wow! ça swingue à tous les étages, mettez le volume dans le fond pour apprécier ces belles session enregistrées à la perfection.
Etagement des plans sonores en 3D, c’est garanti!


Jeremy Davenport

jeremy-davenport

Jeremy est un artiste moins connu du grand public et pourtant, quel artiste accompli, sont jeu à la trompette vous fera aimer cet instrument, comme la tessiture de sa voix, tout n’est que délicatesse et plénitude, un authentique crooner.
L’enregistrement est impeccable, ce qui est une invitation à l’écoute relax, genre piano bar feutré, allez, je vous amène au “Pim’s”, vous prendrez bien une coupe de Champagne?


Jack Johnson : Sleep through the static

jack-johnson

Jack Johnson, belle personnalité, beaucoup de charisme, un jeu de guitare suave à souhait et une belle voix chaude et invitante à l’écoute détente.
Son jeu est un style blues balade aux accents pop, d’où sa présence dans cette rubrique, cet album est sorti en 2008 avec comme particularité d’avoir été enregistré 100{d92bf70e7cb93eebbe1a0774cfa2bf24c6b2d8931694b954a9117cc603d824ef} grâce à l’énergie solaire! le son est impeccable; seul bémol, on entend le “buzz” du micro.


Omar Sosa : Live a FIP

omar-sosa

Musique jazzy aux accents sud américains, une belle richesse harmonique et toujours en point de mire, la dynamique et le plaisir d’écoute, comme FIP sait le faire.
La plage N°1 débute par le piano, puis tour à tour les instruments entrent en scène, c’est l’un de ses meilleurs disques du genre, qui m’a été recommandé à l’origine par un client Parisien, merci Michel .B


Guianluigi Trovesi Nonet : Round about a mid summer’s dream

gianluigi-trovesi-nonet

J’ai hésité à mettre ce disque dans le rubrique Jazz, car il regroupe à la fois du classique aux accents baroques à la sauce jazz. Prise de son impeccable, richesse harmonique au rendez vous, c’est un peu “free” sur certains passages, mais certains morceaux sont de toute beauté. Bref voyez ce disque comme une grande fresque, une mosaïque musicale libre d’interprétation.


Michel Petrucciani, Steve Gadd et Anthony Jackson : Trio in Tokyo

michel-petrucciani-trio

Quelle performance, quel trio, le piano, un Steinway grand concert type “D” est magnifié entres les doigts experts de Michel Petrucciani.
Enregistrement de tout premier plan, 20 bit de résolution.
Michel, tu nous manque tant … adieu l’ami.


Michel Legrand trio : Autumn in Paris

michel-legrand

Il fallait en choisir un, c’est le bon. Michel Legrand pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, est un compositeur de génie et un pianiste de renommé mondiale, originaire de France, il a enregistré cette session au Japon en compagnie de Marc-Michel Le Bevillon à la basse et André (Dédé) Ceccarelli à la batterie.
À la lecture de ces 3 noms vous devez vous douter pourquoi cet album figure dans mes disques préférés et encore, vous n’avez rien entendu, … écoutez pour voir, le piano est littéralement fusillé sur place!.


Best Audiophile Voices 2

bestvoices2

Le meilleur de la série, selon mes critères de choix.
Une pléthore de belles et bonnes artistes, des voix hors du commun de part des prises de son remarquables, qui savent mettre en valeur ces joyaux de l’art vocal féminin.
Ce disque fait parti des indispensables dans la collection de tout mélomane audiophile.
Edité par le prestigieux label First Impression Music.


Diana Krall : Stepping out

diana-krall

Cet album a été édité en 1993 par justin Times records, les meilleures années de cette artiste, du moins en ce qui me concerne, car son dernier disque en mode symphonique, m’a laissé froid. Pour revenir à Stepping out, j’aime particulièrement les plages N°3 et 10. On peut y entendre tout le talent dont est capable Diana Krall.


Karen Young, Norman Lachapelle, Sylvain Provost : Live in your living room

karen-youngkaren-young1

Karen est aussi la maman de Coral Egan, si vous ne le saviez pas, c’est également une artiste accomplie. Dans cet album, vous y trouverez l’instant, une prise de son impeccable, avec quelques effets sonores par ci par là, qui ne sont pas désagréables, bien au contraire, notamment sur la plage N°4 où la guitare de Sylvain Provost démarre sur l’extrême gauche, pratiquement au niveau de votre épaule, à quelques mètres.
Les vocalises de Karen sont super bien tenues, la basse est franche et profonde, ce disque revendique sa place dans cette liste par ses qualités, incontournables.


The tomato delta blues package

Cet album n’est certainement pas là pour ses qualités de son, mais plus pour ce qu’il présente en terme d’artistes, c’est un peu l’essentiel du blues pour puriste exclusivement.


Bluebone : Devil Keep Chewin’

Nous vous en avons déjà parlé, mais suite à nos différentes écoutes, il fait consensus que cet album est une pépite d’or, un joyaux de l’art musical contemporain, une Ode au blues dans le plus pur style.
Je vous recommande les plages N°5,6 et 9, qui a elles seules méritent de référencer cet album dans votre discothèque, installez vous confortablement, mettez le volume dans le fond, fermez les yeux, la batterie embarque avec autorité, la prise de son est exceptionnelle, ça coche sévère, sec et profond à la fois, le drum est à quoi, 3 ou 4 mètres de vous à ce moment là, je vous pari un moment inoubliable et sans cesse renouvelé.

Van Burriss : Bass & Vocals
Ed Zatzariny + TJ Jefferson + Pat Martucci : Drums (special mention : excellent!)
Jay Bethel : Guitar & Vocals

Pour en savoir plus visitez le site du groupe : http://bluebone.net