USB comparaison

0
4393

Bienvenu dans un monde fait de subjectivité et d’apparences, où l’un de nos 5 sens, l’ouïe en l’occurence, va être sollicité à son plein potentiel.

Celles et ceux qui ne croient qu’en voyant une courbe informatique vont devoir revoir leur copie, car « hearing is believing », soit entendre, c’est croire.

USB comparaison

Nous avons lancé il y a plusieurs mois ce comparatif de 8 câbles USB en association avec 3 players, à partir de 2 DAC, histoire d’en apprendre plus sur ce que nous écoutons exactement quand vient le temps de parler musique dématérialisée.

Il faut tenir compte de certaines inconnues dans l’équation, à commencer pas l’origine du fichier audio, comment il a été rippé, avec quel logiciel, flac, wav, aiff, dsd, dff, etc…

Arrivé à ce stade, pas de nom, pas de marque, pas de prix, pas de mesures alambiquées, juste des écoutes subjectives et un verdict.

Celles et ceux qui souhaitent participer sont les bienvenus, je réside dans le Centre Val de Loire (36) en France.
Juste à communiquer en privé avec moi, je peux recevoir deux ou trois personnes en même temps.

NB: Je n’accepte que les personnes avec des références en rapport avec l’audio, si votre profil est vide ou semble suspect, je ne répondrais pas à vos messages.

Le contexte de ce comparatif de câbles USB:

L’auditorium dont l’acoustique a été traitée, mesure 3,94m x 4,80m x 2,13m, soit un peu plus de 18m2.

Le système stéréo se compose de:

  • Lecteur numérique CDP integris (made in Canada) by Aurum Acoustics, qui sert également de préamplificateur,
  • Mytek Brooklyn DAC+ relié à une alimentation externe régulée hybride Ferum Audio Hypsos, réglée à 12,3V,
  • DAC non suréchantillonné Jundac 6 de chez Junilabs (fait en France),
  • Transfo d’isolation Powertore 450 et 750 de chez First Voice (fait en France),
  • Amplificateur B&K 200.2 S Reference de 2X200w solid state (fait aux USA),
  • Enceintes acoustiques de type open baffle PureAudioProject Trio15 Horn 1,
  • Le meuble tripode, le traitement acoustique, le câblage et les contre-pointes à 3 matériaux proviennent du catalogue inovaudio (fait au Canada).

Nous avons réalisé ces écoutes à partir de 3 players:

  1. Le Junilabs Audio Player (gratuit) version Beta C11 optimisé 7x et C12 optimisé 5x sous Windows 7, via un MacBookPro i5 avec Boot Camp afin de pouvoir utiliser Windows. https://www.magazine-audio.com/lere-numerique-vue-par-junilabs/
  2. Amarra Luxe V4.3.5 sous Mac OS,
  3. Audirvana Studio sous Mac OS.

Chaque player, nous le savons depuis déjà longtemps, imprime sa couleur sonore, il est donc primordial de savoir qui va matcher avec qui… ou pas.

Les câbles USB sont au nombre de 8 et nous les avons soit achetés ou nous nous les sommes fait prêter pour les besoins de ce comparatif:

  • Mon câble de référence depuis plusieurs années un DH Labs de 3 mètres, modèle Mirage,
  • Un USB Curious Cable de 2 mètres, modèle Evolved (le plus récent de la gamme),
  • Un USB Ataudio de 2 mètres de long,
  • Un Nordost USB de 2 mètres de long, modèle Odin,
  • Un Audioquest de 3 mètres de long, modèle Carbon.
  • Un câble standard pour imprimante, de 2 mètres de long.
  • Un câble Absolue Créations de 2,20m de long.

Plus ce huitième modèle, qui n’est malheureusement plus disponible sur le marché et qui a été réalisé sur mesure, cependant, il me semblait pertinent de le comparer aux autres:
Stavessence USB cable, de 1 mètre de long. (1450$).

Afin de jouer le jeu, personne ne saura préalablement, quel câble joue, ceci afin de ne pas être biaisé.

J’ai sélectionné quelques pièces musicales en WAV, lues à partir d’une SD card:

Abdullah Ibrahim – Calypso Minor.wav
Diana Reeves – Feeling Of Jazz
Esbjorn Svensson Trio – From Gagarin’s Point of View.wav
France Gall – La déclaration d’amour (live au Zenith)
Gregorio Paniagua – Theatralis Et Hipocritae – Ruralis – Alter Indica Perfecta.wav
HDCD Hadouk trio-Vol de nuit.wav
Isao Suzuki Trio – Aqua Marine.wav
Misa Criolla (Ariel Ramirez)
Imani au Casino de Paris: Human et Bohemian Rapsody
Dominique Fils-Aimé_Birds
Ce?cile McLorin Salvant – Si J’étais Blanche
Les Colocs – Hong Kong blues
Barb Jungr – Black is the Colour ? Break down and let it all out
Renaud Capuçon et Khatia Buniatishvili_Franck,Grieg,Dvorak.

rm audio process
RM process by Guillaume Chalaron

Plus 6 fichiers RM que nous a gentiment confié Guillaume Chalaron:

RM Anette Askvik – Liberty 70 24192 HIRES softer.wav
RM Boz Scaggs – Thanks To You 70 24192 HIRES softer.wav
RM Diana Krall – Body And Soul 70 24192 HIRES softer.wav
RM MARTINA 53 24192 HIRES softer.wav
RM MICHEL JONASZ Le Temps Passe? 69 24192 HIRES softer.wav
RM STEVE GADD & FRIENDS Way Back Home 57 FLAC 24192 HIRES softer.wav

Nous avons également essayé sur un autre système, celui de Michel.B composé de: Métronome Technologie CD One & Dac C5+ – AudiaFlight 3S – PEL Alycastre – Paradigm Monitor SUB 10
pour valider ce que j’entends chez moi, avec le câble USB Absolue Créations.

Dans ce contexte, nous avions la dernière version disponible du Junilabs Audio Player, écrit par Eric Juaneda.
Player que Michel a optimisé 5x après l’avoir installé sur un vieux PC portable et Windows 10 épuré.

Quand à moi, j’avais apporté mon Mac Book Pro i5 avec Windows 7 installé grâce à Boot Camp, une version Beta C11 du Junilabs Audio Player optimisé 7x et le cordon USB de chez Absolue Creations, actuellement en mode comparatif avec les 7 autres modèles.

Que du bonheur, nous avons été surpris de constater que la frontière entre le superbe lecteur de CD Métronome Technologie CD et la lecture du même fichier audio en WAV était extrêmement mince.
Qui aurait pu imaginer qu’un jour nous puissions affirmer une chose pareille, en particulier de la part d’un player gratuit. Bravo Eric Juaneda, encore un coup de maître.

http://www.junilabs.com/pictures/jap-08big.jpg

Ce qui est factuel:

Chaque câble USB possède une signature sonore, une caractéristique clairement audible.
Chaque player possède également une signature sonore en particulier face au choix des divers filtres numériques quand cela est le cas et autres spécificités quand elles sont accessibles, genre la vitesse de mise en buffer, le voltage d’entrée, le moteur audio, les modes Wasapi, Wasapi timer, Wasapi hybrid et Wasapi Shared, Windows DirectSound, MME.

Bref, affirmez que tel matériel sonne comme ceci ou tel autre comme cela, il reste encore du chemin à parcourir (expérimenter) avant d’être fermement catégorique. De quoi parlons-nous exactement?

Conclusion USB comparaison

Pour faire une histoire courte, c’est avec mon lecteur CDP integris en mode lecture CD qu’il nous a été possible d’avoir une base solide versus la version dématérialisée de la musique via le câble USB.

Sauf que depuis l’arrivée de la version C12 du Junilabs Audio Player, la donne vient de changer à nouveau, ce player est une petite merveille.

On ne se le cachera pas, lire de la musique en USB, ce n’est pas idéal, voilà pourquoi je suis agréablement surpris de la qualité obtenue.

Après avoir fait fonctionner chaque câble environ 200 heures, il est apparut comme évident qu’un modèle sortait résolument du lot, il s’agit du Curious Cable Evolved. (820$) fait en Australie.
Il a mis du temps à se révéler pleinement, car au début et malgré le temps de fonctionnement effectué chez le manufacturier, il présentait une coloration persistante dans le haut du spectre difficile à accepter sur certaines pièces musicales.

Curious Cable modèle Evolved

Mais un peu plus de 300 heures plus tard, nous sommes tous tombés d’accord, c’est le plus musical des 8.

Musical dans le sens ou on retrouve le grain des instruments, les tessitures des voix, les inflexions, les attaques de basse, tel que nous sommes en droit de l’attendre.
Le grave est tendu et profond quand vient le temps de l’être, le médium est naturel et les extensions dans les hautes fréquences apportent une clarté dont il est difficile de se passer, en particulier face aux 7 autres modèles lorsqu’on les compare.
Bref, tout est là et bien là, c’est juste musical.
En comparaison directe ça prend moins de 15 secondes pour clarifier la situation et valider notre champion.

Je dirais que ce Curious Cable Evolved ressemble au modèle Stavessence, sur bien des points, mais sans ses défauts rédhibitoires, tels les colorations évidentes dans la partie haut médium/aigus et la basse en retrait.

Absolue Creations USB cable

Le câble USB de chez Absolue Créations (700€) a été le plus caméléon des 8, du fait d’une évolution constante sur le rendu sonore au fur et à mesure des écoutes.
Ce câble a été apprécié pour son grave et haut mid, qui procure une belle structure 3D de l’image stéréo.
Il persiste de légères colorations dans le haut du spectre, si elles finissent par disparaître avec le temps, cela va changer la donne, pour placer cet Absolue Créations tout en haut du classement.
À noter la finition exemplaire.
Le manufacturier nous a proposé une longueur de 2,20m spécifique, pour des raisons techniques, en rapport avec le seuil vibratoire du cuivre.

Le câble USB Nordost Odin, ne présente aucun défaut majeur, il transmet la musique avec aisance, pas de coloration, mais sans grain de folie non plus.
On aimerait plus d’extension dans le haut du spectre, mais globalement son équilibre tonal est intéressant, il livre la marchandise sans fard, ce qu’il fait, il le fait bien.

Le DH Labs modèle Mirage (550$)
Celui qui a longtemps été mon câble de référence s’est fait détrôner; trop « sage » il marque le pas face au Curious Cable, par son manque de vie et comme je le disait, c’est en comparaison directe que l’on peut juger des caractéristiques de chaque modèle, sans quoi, il est parfaitement musical et acceptable dans toutes circonstances.

L’Audioquest, modèle Carbon. (350$)
S’il ne présentait pas cette coloration persistante dans le haut du spectre, il serait certainement mieux placé. Mais il conserve cette signature sonore et cela perturbe l’équilibre tonal au point de devenir fatiguant au bout d’un certain temps et sur certaines musiques.

Tous les autres modèles présentent les mêmes caractéristiques, la musique joue, mais sans âme, c’est sans saveur, sans couleur, sans relief.
Je ne dis pas que ça ne sonne pas bien, je dis seulement que la musique reproduite au travers de ces câbles USB n’est en rien compatible avec une écoute en mode haute-fidélité, c’est sans doute parfait pour des écoutes dans la cuisine ou la salle de bain, mais certainement pas dans un système stéréo de haut de gamme lors d’écoutes attentives, ce serait comme manger de la nourriture, sans sel, sans épices.
Après, chacun voit midi à sa porte, pour le prix, c’est imbattable, puisque nous arrivons à des câbles USB de 7€ à 25€.

Le fait d’être passé d’un player à l’autre, n’a pas changé le classement.
Je dirais même qu’avec Audirvana Studio le modèle Curious Cable Evolved s’est révélé être un super bon match, car il apporte ce qui convient en terme de vie, de clarté, pour rendre ce player encore plus attractif.
Ce player possède un réglage similaire à ce que propose Fidelizer, il désactive tout ce qui n’est pas nécessaire à la lecture de la musique et qui potentiellement pourrait nuire à la qualité du signal audio.
Alors, tout sauf le Wifi puisque Audirvana Studio est pilotable à distance via une tablette ou un téléphone en Wifi, via son application mobile dédiée.

C’est avec le DAC Jundac 6 de Junilabs (fait en France), non suréchantillonné que nous avons vraiment apprécié nos écoutes.

Matériel utilisé lors de ce comparatif de câbles USB

C’est surprenant de ne plus entendre rien d’autre que le signal musical, sans aucun artéfact, puisque aucun filtre numérique n’est utilisé.
Cette expérience ne m’a pas laissé indifférent, j’en ressort déstabilisé et le mot qui me vient à l’esprit est: plénitude.
Du coup l’exemplaire que j’ai reçu, nous a permis de finaliser nos écoutes comparatives.

Pour les plus sceptiques ou tout simplement les plus curieux d’entres-vous, ce comparatif n’est pas vraiment clos; je conserve tous les modèles actuels afin de pouvoir effectuer une démonstration à qui le souhaite.

Je n’exclue pas de pouvoir comparer notre « champion » avec d’autres modèles plus ambitieux, si ça vous tente, je vous invite cordialement dans mon contexte.
Certains manufacturiers ont refusé de participer à ce comparatif, tant pis pour eux, cependant, je laisse la porte ouverte, au cas où.

Je tiens à remercier tous les participants (es) à ce test comparatif, que ce soit les pros aussi bien que les amateurs, pour qui l’exercice s’est révélé être ludique, au delà d’être instructif à plus d’un titre.
Nos certitudes ont quelques peu été ébranlées, en particulier sur le fait qu’il ne s’agit toujours que de transmission de 1 et de 0, le numérique n’a donc pas fini de nous surprendre.

Jundac 6 de chez Junilabs

Grâce à ce comparatif, j’ai pu réaliser un rêve, celui de porter les performances de mon modeste système stéréo à un niveau jamais atteint à ce jour et bien au-delà de ce que je pouvais imaginer, merci la Vie.

Puisque je sais que ce sujet va faire polémique:

J’ai un message à l’attention des frustrés compulsifs et autres ayatollahs de l’objectivité, si vous doutez des résultats de cette expérience, le seul moyen de vous décomplexer est de vous joindre à nous ou de réaliser vous-même un comparatif similaire, puis de venir nous en parler; dans le cas contraire, abstenez-vous de donner votre avis sur les médias sociaux, pour finalement n’avoir rien à dire, comme tout bon ultracrépidarien.

Un ultracrépidarien, c’est cette personne qui donne son avis sur tout, sans avoir de connaissances ou de compétences sur les sujets en question. Un comportement que l’on peut rapprocher du biais cognitif appelé l’effet Dunning-Kruger en psychologie, une confiance en soi exacerbée où les moins qualifiés dans un domaine surestiment leurs compétences.