HiFi du philosophe

0
133
billet d'humeur sur l'humanité et sensations

Introduction

Y a t il un humain dans la salle?

Cette semaine, nous allons à la rencontre d’un homme, libre penseur, philosophe, intellectuellement vivant, qui nous offre une vision que je qualifie volontiers de “Romantique” de ce que représente selon lui la haute fidélité, le rapport à la musique et accessoirement nos rapports avec les autres.
Je suis intimement persuadé que certains d’entre vous vont se reconnaître, dans le portrait atypique que nous dresse Jean-Paul.
Il est rare qu’une personne se livre avec autant de verve.
Le mot de la fin vaut à lui seul, toute la valeur de cette rencontre… un moment authentique.
Quand un personnage humaniste nous parle de haute fidélité le langage est emprunt d’une grande lucidité et ça donne ceci :

Jean-Paul, peux tu te présenter en quelques mots?

62 automnes.
Moitié corse, moitié français; milieu familial non mélomane; formation juridique.
Bifurcation professionnelle dans le domaine de l’Inadaptation & du Handicap (éducateur spécialisé).
Tempérament philo, poétique & littéraire.
Connexion avec la nature & distance mesurée avec le système contemporain.

La reproduction musicale dite de haute fidélité est elle une passion ou un hobby?

A ce jour, ni l’un, ni l’autre, elle fait partie de mon existence.
Peut-on dire d’un ami qu’il est une passion ou un hobby ?
De même pour la HiFi : j’aurais du mal à me poser la question. Si elle n’était pas là, ma vie ne serait pas vide pour autant, mais elle est là, c’est très agréable, et contribue à la culture de valeurs “nobles”.
Une aide à l’éducation du coeur et de l’être, plus globalement.
“Haute” & “Fidélité” sont des mots forts, et porteurs de sens, dans notre culture, ou dans ce qu’il en reste à ce jour. Vision personnelle…

Qu’est ce qui conditionne tes choix dans l’élaboration de ton système : (plusieurs réponses possibles)

1 : l’électronique pure et la conception des appareils
C’est assez facile pour moi : je n’ai aucune compétence, ni compréhension du langage électronique.
J’en suis plutôt content : il m’est arrivé d’assister à des débats entre spécialistes qui faisaient plus penser aux explications
conjugales des couples en instance de divorce, qu’aux échanges courtois et intelligents des hommes de l’art.
Tristes Tropiques…
ndl : les forums de discussions sont remplis de ce genre de tristes topics 🙂

2 : le design extérieur
Indépendamment de ce qu’on entend, et qui varie d’une oreille et d’une sensibilité, à une autre oreille et une autre sensibilité,
l’extérieur devrait être harmonieux et donner envie de regarder – et d’écouter – “de plus près”.
Mon ami Eric J, ingénieur électronicien “pour-de-vrai”, dit que : “quand c’est beau, généralement, ce n’est pas mauvais”.
La musique est avec la poésie, l’expression la plus élevée de l’intériorité.
A mon sens, que les appareils à musique soient beaux, est avant tout une marque de respect pour la musique, la muse, la déesse.
Aller voir du côté des anciens grecs… ( fondateurs de la logique et des sciences, tout autant).
Un piano, une guitare, un sax, un violoncelle, etc.. attirent et pas question de frime, il s’agit bien là de beauté.

3 : la réputation de la marque
A boire & à manger.
Les réputations se font et se défont au gré des changements de concepteurs, de politique de production, industrielle ou non, à grand coup de marketing, etc …
C’est un commerce, donc c’est l’argent qui parle.
Sous le même nom, se présentent le meilleur et le pire, d’une période à l’autre. On ne peut pas s’y fier.

4 : L’avis de la presse spécialisée
Un “vieil Hifiste” doté de sens critique, aura fini par comprendre que , comme pour la presse dans son ensemble, bien bête serait le journaliste spécialisé qui mordrait la main qui lui tend un chèque.
Tout le monde joue selon des règles convenues, sous peine de se faire concasser.
Comme en politique, “Business is business”, et chacun doit gagner sa croûte.
La presse n’a aucune liberté, elle existe par les puissants : ceux qui ont l’argent.

5 : ton propre avis
Il n’a pas d’importance. En fait, je n’ai pas d’avis.

6 : le bas prix
Le bas salaire…

7 : le prix élevé, gage de qualité
Il n’y a pas de relation systématique entre la cause/prix élevé & l’effet/qualité (je parle de musique, s’entend).
J’ai écouté de petites merveilles à 300 euros et de grosses bouses (bullshit, comme on dit chez toi) à 3000.
Surprenant… décevant, mais réel.

8 : Le bon “deal” (exemple -50% sur un produit haut de gamme)
Toujours “le bon salaire”, en premier, puis “il faut que ça sonne” (ce qui n’est jamais prouvé d’avance).
Sinon, il faut être bête pour ne pas saisir une opportunité, bien sûr.

9 : Autre choix plus personnel ?
J’ai déjà dit beaucoup. ” De la Musique avant toute chose ” ( je sais plus qui a dit ça).

10 : L’avis des copains?
Chaque copain a le sien et en fait son terrain de jeu, donc son territoire.
Si on veut avoir des copains, on respecte leur territoire.
Et on occupe le sien en prenant ce qui semble le meilleur pour chacun d’entre nous.
L’essentiel est de passer un moment agréable entre gens qui cherchent à se civiliser.
Dans un monde de brutes, comme dit la pub de Chocolat Lanvin.

Quels sont tes goûts musicaux?

Ce qui est bon.
Pas “la soupe”. Sinon, quelques pointures, et quelques artistes marginaux, ou peu commerciaux.
Du jazz aux musiques “ethniques”, en passant par la chanson, le rock, le blues, le rythm & blues, la musique et le chant sacré, et profane aussi.
Les deux piliers étant Bach & le baroque d’une part, le jazz d’autre part.

Te considères tu comme un acheteur compulsif d’appareils hi-fi? (achat/revente dans un court laps de temps)

Non

Si non, es tu sage ou simplement conservateur?

Je mets du temps à faire une acquisition.
J’ai toujours mis encore plus de temps à m’en séparer.

En quelle année as tu débuté l’élaboration d’un système hi-fi?

“système” va avec dollar. J’étais surveillant dans un collège, parallèlement à mes études en fac.
J’ai pris un crédit en 1970, pour acheter un “bloc source” de chez Etudes & Recherches Acoustiques, société parisienne qui faisait du bon pour l’époque.

Qu’est ce qui t’a motivé la première fois à te lancer dans l’élaboration d’un système hi-fi?

Chercher à effacer la frustration provoquée par le refus de mon paternel de m’acheter un électrophone, quand j’avais 15 ans.

Prends tu ton plaisir dans :

1 : l’écoute de musique
musique.

2 : l’écoute de bruits subtils dans le message musical
Scientifiquement prouvé : le cerveau humain ne peut faire qu’une seule opération à la fois.
Ensuite, l’écoute est soit musicale, soit…bruitale ? je n’ai pas dit brutale.

3 : l’écoute d’un type d’électronique ou de haut-parleur (large bande, haut rendement, panneau, coax, multi voies, actif, passif, …)
J’ai fait ça il y a longtemps, et pendant longtemps, avec du très beau matériel à certaines époques.

Jusqu’au jour où je me suis aperçu que je faisais exactement ce que je critiquais chez les autres : j’écoutais mes machines, pas la musique.

Mes copains qui comparaient les mérites de leurs grosses motos ne faisaient pas autre chose, eux aussi.

Ce jour là, j’ai tout vendu, et je suis resté sans rien pendant 4 ans.

4 : la conception d’appareils
Je suis ignare en électronique. Par contre, j’ai été musicien pendant longtemps, et j’aime le bois.
J’ai eu fait des enceintes avec beaucoup de plaisir.

5 : la conception de câbles
Il y a des gens qui font ça. On voit si on peut faire confiance, et on écoute. Puis on choisit.

6 : la chasse aux vibrations mécaniques
Ce n’est pas du domaine du plaisir. Plutôt de celui de la nécessité.

On va entrer dans le vif du sujet … pour bien débuter en hi-fi

Crois tu aux vertus d’un bon traitement acoustique?

C’est une part de l’ensemble.

Si oui, selon toi par quoi faut il commencer?

Disposer les enceintes à distance convenable des murs et des coins ( selon le type d’enceinte)
Disposer les sources & l’amplification à distance convenable des émissions sonores (interférences. Avec une tête de platine LP, pex)

Crois tu aux vertus d’une bonne arrivée électrique?

On sait aujourd’hui que c’est un des points importants.

Si oui, penses tu qu’un cordon AC puisse apporter une amélioration sur le rendu sonore d’un appareil?

… en conséquence.

Existe t il des différences entre un filtre secteur, un conditionneur de courant et un régénérateur de courant?

Je ne suis ni électricien, ni électronicien.
Mais à priori, le bon système est celui qui ne génère pas de parasites supplémentaires pendant son fonctionnement pour neutraliser ceux qui étaient là avant qu’il arrive.

Quel est le point le plus important dans l’élaboration d’un système hi-fi?

1 : la source,
2 : le préamp,
3 : l’ampli,
4 : les enceintes acoustiques,
Le point le plus important devrait être l’homogénéité de l’ensemble.

Sur quels critères choisis tu tes enceintes acoustiques?

J’ai été proche de gens qui en vendaient, et de gens qui en faisaient.
J’ai beaucoup appris des deux côtés.
Connaissant le dessous des cartes, il était plus raisonnable ( et rationnel ) ET satisfaisant (côté résultat), de les faire moi-même.
Mes critères de choix sont donc dans mes échecs, mes réussites et mes constatations.

Ecoutes tu toujours avant d’acheter un appareil ou une paire d’enceintes acoustiques?

Pas toujours.
Acheter sur eBay, par exemple, nécessite donc de connaître ce qu’on achète. Sinon, on cherche quelqu’un de compétent ET présentant des affinités et un jugement suffisamment pondéré pour avoir une base de réflexion fiable.
Quelqu’un comme Eric.J, par ex., aime la musique, est ingénieur électronicien, n’a pas de motivation commerciale, est créatif, a une oreille exceptionnellement fine et développée, est amical et ouvert, et se tient par tempérament hors des débats polémiques.
De plus, il conçoit, construit, expérimente, mène ses réalisations à terme, et les optimise sur le long terme.
C’est lui que je sollicite en premier pour entendre un avis. Ou une absence d’avis.

Si oui, dans quelles conditions? chez le revendeur, le vendeur, chez toi?

Réponse au dessus.

Si non, sur quels critères te bases tu pour faire ton choix?

J’aime la qualité. Depuis la conception jusqu’à la restitution musicale. En passant par la FFFFFiabilité.

Où achètes tu si ce n’est pas chez un revendeur?

Pas de règle. Saisir l’opportunité est la règle des pauvres. J’ai acheté du “beau matériel”, à des époques de concours heureux de circonstances.

Penses tu qu’il soit possible d’optimiser un système hi-fi ou tu es de ceux qui croient qu’un appareil ou une enceinte ça ne demande rien de particulier pour fonctionner?

Les réponses sont au dessus.

Si oui, par quoi commences tu ton optimisation?

Support. Positionnement. Acoustique. Electricité. Câbles.
Tiens en parlant de câbles :

Quels sont les critères d’un bon câble?

Ne pas obstruer, ne pas ajouter, ne pas colorer, ne pas dénaturer…
Selon toi …

Quelle est la meilleure technologie actuelle en terme de lecture numérique?

Je suis aussi ignare qu’un tourteau.

Quelle est la meilleure technologie actuelle en terme d’amplification?

Selon les goûts personnels zé subjectifs, ET selon le niveau de conditionnement et d’intoxication publicitaire de chacun,
eh bien, c’est très variable.

Quelle est le meilleur principe de haut parleur pour réaliser une excellente paire d’enceintes acoustiques?

Le baffle plan avec large(s) bande(s) Alnico.

Penses tu qu’il existe une différence marquée entre une électronique à tubes face à du transistor, voire du classe “D”?

Tu devrais en parler à Eric J … 🙂

Si oui, lesquelles?

…il a un VIEUX Conrad-Johnson qui fait de la musique.
Mais il y a du bon à prendre chez tout le monde.
j’ai entendu des amplis à tubes (chers) “à chier” ( et je n’ai pas dit “à pleurer”), et des transistors pas tors -du-tout, et même très musicaux et “chaleureux”.

Vas tu souvent écouter de la musique en concert ou en live?

Je l’ai beaucoup fait.

Es-tu musicien toi même?

Je l’ai beaucoup été aussi.

Penses tu que le CD tel qu’on le connaît est un support qui est en péril?

ça m’échappe totalement, mais je ne le souhaite pas.
Ceci dit, l’industrie est capable de réaliser des prodiges, mais n’a rien à foutre de l’art s’il ne rapporte pas plus qu’à la fin de l’exercice précédent.
Donc, il peut disparaître si ces grands messieurs en décident ainsi.

Quel est ton opinion sur le principe de lecture analogique?

J’aime.

Quel est ta préférence entres les deux, CD ou LP?

Aujourd’hui, le CD est aussi estimable que le LP et la bande magnétique.

Que t’inspire le SACD?

On n’a pas été présenté.

Connais tu les différents types de pressage numérique? (Blu Spec, HQ-CD, K2, XRCD2, 24K gold master, …)

Non, du tout.

Comment vois tu le marché de la hi-fi dans les années à venir?

Je suis allé chez l’opticien il y a deux mois, et je suis ressorti avec trois paires de lunettes.
Je vieillis, ma vue également, et je suppose que la bonne vieille loi s’applique également au marché de la HiFi. ( Bien malin qui peut prévoir l’échéance )

Crois tu que la crise touche le monde de la hi-fi?

Il mettent bien au compacteur les Bugatti, les trains à vapeur, et les appareils photos argentiques…

Quand on a compris que pour Régner et Posséder, on doit ignorer le Respect et la Vie, il faut bien s’attendre à ce que des notions telles que Hauteur (noblesse) et Fidélité (loyauté), y passent également.

Nivellement par le bas. C’est déjà bien avancé.
L’âge d’or du bouillonnement créatif/inventif des années 60-70 avec des budgets de recherche et de production colossaux – pour l’amour de la chose, et the best of the best – ne reviendra plus.
C’était un grand moment d’histoire. Une atmosphère dans laquelle même ceux qui n’avaient pas un rond, prenaient du plaisir.

D’ailleurs, comment se présente la crise selon toi?

De façon aïgu.

Quels sont les améliorations que tu vas mettre en œuvre sur ton système?

Ce que tu as vu chez Eric J.

As tu fixé un budget à ne jamais dépasser?

Kékséksa ?

Peut on rester raisonnable et quand même se faire plaisir?

Sûrement. Mais définir et mesurer “raisonnable”, même avec un super oscilloscope…

Passer le cap du raisonnable permet il d’accéder à beaucoup plus de performances?

Il y a toutes sortes de fous. Certains sont dangereux, d’autres délirants, d’autres encore stupides…
Mais surtout, les normaux…
Et la performance est devenue la norme aujourd’hui. Performance est un concept économique et industriel profondément relié à l’archétype machiste et prédateur sur lequel s’est fondée la révolution industrielle, la course à l’argent, et …à l’abîme. On y est.
J’ai eu l’occasion d’entendre des amplis plus que “vénérables” par leur âge, et l’émotion était là. Je suis sûr que les courbes à
l’oscilloscope auraient fait se dresser les cheveux sur la tête d’un honnête électronicien.
Pour répondre directement à la question, j’ai connu des gens fortunés, (et aussi ignorants que moi en électronique), qui me
démontraient d’une façon très convaincante, que ” OUI ! … etc “. Parce qu’ils avaient payé une fortune pour leur installation.
C’était manifestement mauvais, mais ils auraient été très malheureux de se l’entendre dire.
Après tout, l’important était qu’ils soient contents. Mais là, la recherche d’harmonie passait par des valeurs de prestige et d’orgueil. / Apparences.
On n’est plus dans l’harmonie musicale / Essence.

Crois tu que nous soyons tous motivés par les performances et sensations?

ça, c’est avec l’énergie de la jeunesse.
Quand il rencontre l’âge sur son chemin, il se calme le mec, il cesse de se mesurer (notamment la quiquette, symboliquement parlant) avec les copains, et il découvre que la force du Ressenti et du Sentiment est mille fois supérieure à celle de la sensation (niveau premier et physiologique : sensation, comme “sens”, comme “les cinq”… Le corps.)
Le jeune coq devenant vieux est un animal très intéressant, et très attachant.

As tu encore des rêves à réaliser en hi-fi?

Heureusement. Je poursuis le même depuis longtemps, et il prendra véritablement forme quand je serai dans mes murs.
Bientôt si le ciel veut bien.

Sais tu combien de disques tu possèdes?

Un millier de LP. Je n’ai jamais compté les CD, mais, assez beaucoup.

Combien d’heures passes tu à écouter de la musique par semaine?

Le tuner est branché, pas en permanence, mais presque.

Si tu ne devais emporter que 10 CD avec toi, lesquels choisirais tu et pourquoi?

Impossible de répondre sans réfléchir. Et assez longtemps. Je n’ai rien de pas-bon.

As tu des conseils à donner aux lectrices et lecteurs motivés à se lancer dans l’aventure de la haute-fidélité?

Ecouter son coeur, ne pas avoir peur de se tromper, c’est la seule manière de comprendre et de devenir “intelligent”.

Poser plein de questions, autant qu’on en a . ( le mépris et la supériorité affichée sont la marque infaillible du Con; donc c’est sans importance).

Bien faire la part des choses entre la belle mécanique et le bel instrument : ne pas oublier que nous sommes mus par une énergie redoutable et multiforme : le Désir.
C’est une force , et c’est aussi un piège, et avec le temps, l’oreille se fait, et l’intuition aussi.


Conclusion

Il est bien agréable de lire un avis aussi bien argumenté, avec autant de lucidité.
Jean-Paul, tu nous renvoies à nos sentiments profonds, ce que nous sommes, pour expliquer cette relation ambivalente avec la reproduction musicale., mais surtout avec les autres…

Je crois mon cher Jean-Paul, que ton avis, contrairement à ce que tu as dit plus haut, est très intéressant et instructif.
Notre copain Eric Juaneda va être content en lisant ces lignes.
Je soumet, à ta grande sagesse, mais surtout à ta sagacité, la signification du mot : sensation (source Le Petit Robert) :

Sensation , n. f.

• 1370, repris XVIIe; bas lat. sensatio « compréhension »
1¨ Phénomène psychophysiologique par lequel une stimulation externe ou interne a un effet modificateur spécifique (? 1. sens, I) sur l’être vivant et conscient; état ou changement d’état ainsi provoqué, à prédominance affective (plaisir, douleur) ou représentative (perception).
« L’équivoque du terme sensation employé pour exprimer les modes passifs comme actifs de l’âme : ceux qui affectent comme ceux qui représentent » (Maine de Biran).

Sensations externes et internes (? esthésie). Sensations auditives, olfactives, tactiles, visuelles.

Sensations thermiques. Sensation de brûlure, d’étouffement, de vertige.
2¨ Cour. État psychologique à forte composante affective (distinct du sentiment par son caractère immédiat, et par un caractère physiologique plus marqué). ? émotion, impression.
« Je ne puis dire quelles sensations j’éprouvai [º] : j’étais ému, tremblant, palpitant » (Rivarol).
« Il eut la sensation d’être soulevé : ivresse joyeuse de l’acte » (Martin du Gard).
« Elle rencontra le mur [º] et eut la sensation qu’on l’y clouait » (Green).
Être avide de sensations nouvelles, intenses. Aimer les sensations fortes.
3¨ Impression produite sur plusieurs personnes. « Sensation profonde et prolongée. L’audience est comme suspendue » (Hugo). Spécialt Forte impression.
Loc. FAIRE SENSATION. « elle réunissait tous les charmes capables de faire sensation » (Sade).
– Loc. adj. À SENSATION : qui fait ou est destiné à faire sensation. (?) sensationnel.
La presse à sensation. Film à sensations. (?) thriller.
Pour en arriver au fait, vous qui êtes en train de lire ces lignes et qui écoutez régulièrement de la musique, comme moi, nous sommes tous en quête de sensations et plus ou moins de performances.
Si vous affirmez le contraire, il y a des fortes chances que vous en soyez pas tout à fait humain… 🙂


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2009, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.