Préamplificateur Juniline Five

3
460
Juniline par Junilabs
Préamplificateur Juniline Five fait en France par Junilabs

Préambule

Sujet du jour : Mise en marché du préamplificateur Juniline Five,
Manufacture : Junilab (made in / fait en France),
Manager : Eric Juaneda.

Juniline Five by Junilabs

Pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle.

Vous avez surement entendu parler de Eric Juaneda, puisqu’il est notre consultant technique et ce n’est pas le fait du hasard, sa foi et ses compétences sont ses armes, subjectivité et objectivité se marient pour le meilleur de la science et des technologies.
Electronicien et mélomane, il a su conjuguer avec talent ses deux passions pour en faire un métier.

Eric va nous présenter son dernier “bébé” et pas des moindres si on tient compte du fait que peu de manufacturiers sont parvenus à relever le défi et réaliser de bons préamplis.
En ce qui me concerne, le chiffre des manufacturiers en question tient dans une seule main…
La société Junilabs annonce la sortie de son préamplificateur Juniline Five.
Je laisse maintenant la parole à son concepteur.


Présentation du Juniline Five.

Ce préamplificateur ligne à transistors intègre 4 entrées et une double sortie stéréo (pour la bi-amplification). Le produit est présenté dans un coffret robuste avec façade aluminium 10mm et support bois naturel.

Particulièrement pointu, le Juniline Five est l’aboutissement d’un rêve idéaliste : proposer un préamplificateur de haut niveau à un prix attractif. Il est lancé au prix de 1 650€ et pour les pays de l’union européenne, garanti 30 jours satisfait ou remboursé.
Pour atteindre cet ambitieux objectif, nous avons concentré nombre d’innovations que vous ne trouverez que sur nos réalisations. Comme par exemple, une évolution de notre alimentation à courant partagé, un blindage actif contre la ionisation positive, des régulateurs montés en mode semi-parallèle, la sortie Green Earth, des stabilisateurs à énergie quantique.

Pour rester conforme à nos exigences, les étages linéaires sont en classe A, boucle ouverte (sans contre réaction). L’alimentation, particulièrement large et robuste, utilise un transfo de 500VA et nombre de condensateurs au polypropylène ou film de polypropylène (de qualité supérieure).

Nous avons pensé simplicité d’utilisation et robustesse.
Les commandes ont été simplifiées au maximum : sélecteur d’entrée et volume. On ne peut faire plus simple; l’essentiel se trouve à l’intérieur.

Vue interne du Juniline Five

Comment est né le Juniline Five

Cela fait plus de 20 ans que je conçois des préamplis.
Mes amis me poussaient à en proposer un à la vente.
Considéré à tort comme le dernier maillon d’un système, le préamplificateur est souvent le parent pauvre de beaucoup de fabricants. Le Juniline Five est à l’opposé de ce constat.
Ce fut un véritable plaisir de concevoir ce produit. Nous n’avons pas lésiné sur les innovations. Il intègre tout ce que nous savons faire. La contrainte budgétaire que nous nous sommes fixé n’a pas été un réel frein.

Nous pourrions aller plus loin que le Juiniline Five, en nous donnant plus de marge de manœuvre, cela aboutirait à un produit plus onéreux qui sera probablement le prochain modèle que nous concevrons; ce n’était pas l’intention qui à primé dans la conception du produit.

La qualité de restitution sonore est exceptionnelle, ramenée au prix ou nous le proposons, cela devient un exploit ! Il a le profil pour marquer les esprits et c’est en ce sens que nous l’avons conçu.

Parlons technique…

L’alimentation à courant partagé
J’ai conçu l’alimentation à courant partagé quand j’avais un vingtaine d’années et mis de nombreuses années à tenter de la maitriser.
Celle ci consiste à s’affranchir des effets néfastes des gros condensateurs de filtrages des alimentations. On sait qu’un gros condensateur de filtrage est capable de fournir de grandes quantités de courant en un très cour instant. Pour ces raison certains designers ou amateurs sont convaincu que plus ils sont gros mieux ça marche. C’est la face de la médaille, le revers est que ces condensateurs vont en faire de même quand ils se rechargent. Ils vont demander au transformateur de grandes quantités de courant (10, 100 à 1000 fois plus que le courant fourni) dans un temps très court (10, 100 à 1000 fois plus court). Que pensez vous qu’il arrive durant ce temps de rechargement ?
Le transformateur alimente ces goulus demandeurs au détriment du circuit audio, ce qui a un effet désastreux sur le rendu sonore.

L’alimentation à courant partagé consiste à n’utiliser les condensateurs que durant leur phase bénéfique de décharge. Le rechargement étant effectué par une autre alimentation. Cette phase de rechargement/déchargement se produit 100 fois par secondes (120 fois pour nos amis d’outre atlantique).

Evolution de l’alimentation à courant partagé

Dans le Juniline Five nous avons pour la première fois mis en œuvre une évolution de cette alimentation à courant partagé.
Les régulateurs sont alimentés en haute tension, un peu comme les tubes mais avec des valeurs moindres. L’utilisation des gros condensateurs de filtrage est réduite à son minimum, à savoir, aucun.

Si vous regardez la photo de l’intérieur du produit vous constaterez qu’il subsiste un condensateur électrolytique utilisé pour le filtrage d’une tension de référence et deux autres pour l’alimentation des relais. Seulement 20µF sont utilisés pour le filtrage.
Cette faible capacité permet de n’utiliser que des modèles au polypropylène sur tous les étages.

Cela confère une qualité des timbres d’une beauté et d’un réalisme saisissant.

Panneau arrière avec les 5 entrées

Stabilisateurs à énergie quantique

Vous devez vous demander, à juste titre, ce qu’est un stabilisateur à énergie quantique ??

Pour comprendre comment cela fonctionne il est nécessaire de faire quelques rappels.
Nous baignons dans un champ énergétique naturel intense. Pour faire simple et court je ne citerais que deux grandes énergies : l’énergie solaire qui nous éclaire, nous chauffe… et l’énergie terrestre qui nous protège d’une grande partie des rayonnements solaires et de ses vents puissants qui pourraient balayer notre atmosphère terrestre.

Sans ces deux énergies nous ne serions pas là.
Cela pour rappeler que nous sommes dans notre quotidien bombardés, traversés, de puissantes énergies que nous ne sentons pas, ne voyons pas et dont nous avons à peine conscience.

Tout comme le poisson qui nage dans une eau qu’il ne voit pas, mais qu’il ressent.
Les énergies artificielles qui sont nécessaires au fonctionnement des nos appareils hi-fi vont interagir avec ces énergies naturelles. Tout cela va influer sur le rendu final.

Pour de nombreux esprits, le fonctionnement d’un appareil est relativement inconditionnel, ses blindages, sa régulation, sa technologie… donne l’impression de pouvoir s’affranchir de son environnement.

Cette vision simpliste est révélatrice de la pensée du XXème siècle ou l’homme, contraint, fait plier, son environnement à ses désidératas plutôt qu’essayer de s’y fondre.
Le stabilisateur à énergie quantique va œuvrer pour harmoniser les énergies artificielles et naturelles.

Il va “lisser” les points de frictions : nager dans le sens de la vague plutôt qu’essayer de ramer contre le courant.

A quoi ressemble un stabilisateur à énergie quantique ?

Un stabilisateur n’a nul besoin d’énergie artificielle pour fonctionner.
C’est un système passif qui peut s’intégrer partout : au milieu du montage, dans le boitier, à sa périphérie, quelque part dans la pièce d’écoute… Il peut se présenter sous de multiples formes, plates ou en volume.

Ceux que nous utilisons ne sont pas intégrés dans le trajet du signal audio comme peuvent l’être les composants électroniques mais intégrés à l’environnement du circuit électronique.
Un stabilisateur est sensible à son orientation, verticale, horizontale ou relative aux points cardinaux (en interaction avec les énergies magnétiques terrestres).
Dans ce dernier cas il est plus difficile à intégrer car l’on ne sait quelle orientation l’utilisateur va donner à son équipement.

Vous avez compris qu’il est difficile d’en faire une description précise, d’autant que nous ne pouvons dévoiler tous nos secrets de fabrication.

Nous décidons aujourd’hui de parler de cette technologie car nous préparons un article technique qui décrit quelques expériences domestiques qui mettent en évidence les interactions qu’il existe entres certaines énergies et le rendu sonore d’un équipement hi-fi (de haut niveau).

Cet article ne permet pas de concevoir un stabilisateur à énergie quantique, mais permet d’entrevoir comment il fonctionne et de comprendre à quel point le rendu sonore est tributaire des conditions environnementales.

Nous ne sommes ni les premiers ni les seuls à utiliser des stabilisateurs à énergie quantique dans nos réalisations, mais sommes probablement les premiers à en donner quelques explications.
Le stabilisateur à énergie quantique n’est pas la réponse à toute la problématique des équipements audio.
Le stabilisateur est le petit plus qui fait la différence.
Le Juniline Five sonne grâce à tout ce que nous avons mis dedans.
Nous vous invitons à venir partager l’expérience avec nous.

Préamplificateur Juniline Five fait en France par Junilabs

N’hésitez pas à venir visiter notre site internet ou écouter nos réalisations en nos locaux.

Contact et information

Directeur : Eric Juaneda
Site web : http://www.junilabs.com


Cet article a été rédigé par Eric Juaneda et Marc PHILIP, rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2011, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

3 Commentaires

  1. Bravo pour cet article qui donne envie de tester ce produit. On sent tout autant la qualité que la passion qu’il y a eu à le concevoir. Je suis un professionnel du son, DJ à mes heures (ENVIEDEFETE.FR), mais pas un spécialiste comme doit l’être le concepteur d’un tel appareil.
    L’essayer c’est l’adopter et je ne manquerai pas de passer vous voir en rentrant du Sénégal.
    Bon courage et bonne soirée
    Hervé

  2. Bravo pour cet article qui donne envie de tester ce produit. On sent tout autant la qualité que la passion qu’il y a eu à le concevoir. Je suis un professionnel du son, DJ à mes heures (ENVIEDEFETE.FR), mais pas un spécialiste comme doit l’être le concepteur d’un tel appareil.
    L’essayer c’est l’adopter et je ne manquerai pas de passer vous voir en rentrant du Sénégal.
    Bon courage et bonne soirée
    Hervé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here