Passion haute-fidélité

0
3297
systeme hi fi marc philip day light 3
systeme hi fi de marc philip

Bon, on ne va pas se le cacher, nous vivons une époque formidable, avec cependant quelques aberrations, il faut bien le reconnaître.

Passion haute-fidélité.

Pour vous parler de ma passion, je dois vous expliquer de quoi il s’agit, car en 30 ans, le sujet a été tellement malmené, galvaudé, dénaturé, que l’on ne sait plus vraiment de quoi on parle de nos jours.

Voilà ce que nous dit le dictionnaire:

haute-fidélité (h aspiré) n. f. hautes-fidélités
nom féminin
Appareil qui reproduit fidèlement un son.
Note Technique
On a dit aussi hi-fi, par abréviation de l’anglais « high fidelity », mais ce terme est aujourd’hui vieilli.

Initialement donc, notre hobby, notre passion, consiste à reproduire dans un environnement domestique la musique avec fidélité.

Dans les faits cela s’est traduit par une foule de concepts plus ou moins réalistes, qui ont tenté durant plusieurs années de nous faire avaler que reproduire la musique avec fidélité coûte super cher, que la marque compte plus que tout, que les foutus câbles peuvent coûter le prix d’une bagnole et j’en passe et des meilleurs, bref élitiste, mais certainement pas hédoniste.

Cela s’est avéré depuis environ 10 ans où dans tous les salons sur la planète, le seul crédo a été de faire du show-off sans vergogne, au mépris de toute considération pour la musique, un comble me direz-vous.
Il est de plus en plus courant de voir exposé des systèmes stéréos à 6 chiffres qui sonnent comme de la merde, pardonnez moi l’expression, mais je ne vois pas comment mieux exprimer le résultat sonore.

Cela n’est pas très incitatif et donc, une bonne partie de la clientèle a tourné le dos à cette médiocre mise en scène.

Nous avons fini par croire que les gens aisés n’écoutent pas de musique, mais sont plus attirés par les objets rutilants, gros, voire imposants, chers, très chers.
On pourrait rapidement faire un parallèle avec l’automobile … je vais me retenir de le faire.

En ce qui me concerne j’aimerais apporter ma voix, mon témoignage sur le sujet, car je suis partisan du « less is more », pour l’avoir pratiqué à de nombreuses reprises, ceci pour redonner espoir à celles et ceux qui y croient encore.

Alors quelle est la bonne recette?

Pour être tout à fait clair, revenons aux fondamentaux, afin d’établir une base solide; si vous visez la performance, il est nécessaire de suivre un protocole fiable, sans quoi, vous passerez votre temps à remplacer compulsivement vos équipements, comme tant d’autres l’ont fait avant vous, sans jamais atteindre votre but, qui est, je vous le rappelle, de reproduire la musique avec fidélité dans le confort de votre salon; sans que cela vous coûte un rein.

À la base nous pouvons avoir un système stéréo constitué de:

Une source, qui peut-être numérique et/ou analogique, lecteur de CD, server, platine tourne disque, tape bobine, DAT.
Un préamplificateur ou un intégré,
Un DAC, avec ou sans alimentation électrique séparée,
Un pré-phono, avec ou sans alimentation électrique séparée,
Un amplificateur,
Une paire de haut-parleurs,
Un meuble à tablettes,
Différents câbles de liaison (Courant électrique, RCA, XLR, S/PDIF, AES/EBU, Toslink, haut-parleurs,..)

Je précise que vous n’êtes pas obligé d’avoir la totalité des équipements sus-nommés, mais une source, un ampli intégré et une paire de HP correspond pas mal au standard de base.

Il n’y a pas de mauvais produits, seulement de mauvaises installations.

Si vous respectez les fondamentaux, vous commencerez par initier les deux incontournables:

1: L’arrivée électrique vers le système, c’est le carburant de nos « chers » appareils, meilleure est la qualité, meilleur sera le rendu sonore.
Cela commence par des prises murales de qualité, une à deux lignes électriques dédiées, un tableau électrique dédié avec disjoncteurs.

2: Le traitement acoustique, qui va contribuer à obtenir un son fidèle, car ne l’oubliez pas, tenter de reproduire de la musique avec fidélité sans une acoustique adaptée, c’est comme tenter de faire jouir une poupée gonflable.

Pour la petite histoire, il y a encore de nos jours (2023) des gens qui achètent du matériel analogique, genre une cellule, du prix d’une petite voiture de sport et qui vont parler des performances de la dite cellule, alors que leur système n’est même pas calibré ou qu’il nage dans un environnement stérile.
Le tout devant un public goguenard, plus impressionné par le prix, la zénitude, que par le son.

Il est important de sortir de ce schéma éculé, pour la sauvegarde de notre passion, sans quoi il n’y aura plus assez de passionnés pour prendre la relève.

Quelques conseils de base:

Ne vous focalisez pas seulement sur la marque, car tous les manufacturiers n’ont pas fait que des produits exceptionnels, ils ont eu leur passage à vide, tout comme leurs heures de gloire.

De plus, ce n’est pas parce que une marque est moins connue qu’elle ne fait pas de bons produits, c’est juste qu’elle n’a pas de budget à balancer en marketing, ni à être présent dans les boutiques.

Ne pensez pas revendre vos équipements avant même de les avoir acquis.

Prenez le temps d’évaluer le matériel si possible dans votre contexte.

idéalement, prenez le temps de comparer.

Entourez-vous d’amis mélomanes et audiophiles pour affiner vos choix, il arrive que l’on finisse par se perdre soi-même quand on est seul à décider.

Dites-vous qu’un système stéréo doit reproduire toutes les musiques pour s’appeler haute-fidélité et ce, quelques soit les moyens que vous allez y mettre.

À ce propos, si vous n’avez pas les moyens d’acheter neuf, tournez-vous vers l’occasion, il y a pléthore de beaux et bons matériels.
Dites vous que si c’était bon il y a 10 ou 20 ans, cela est encore vrai.
Ne vous laissez pas berner par la nouveauté du jour, personne n’a ré-inventé la roue en hi-fi et les miracles n’existent pas dans notre industrie.

boitier electrique
Tableau électrique dédié

Premiers pas: l’arrivée électrique.

Pour l’avoir expérimenté, le must est d’avoir deux lignes électriques dédiées via un tableau électrique déporté.
Deux lignes ou plus selon le nombre d’appareils à alimenter, bien entendu.
Deux lignes, dans l’idée de séparer ce qui est puissance du reste du système.

double ligne ac
Double prises électriques dédiées

Second pas: l’acoustique.

Pour celles et ceux qui me connaissent, je suis un fervent partisan de la diffusion.
Les différents essais nous ont prouvé la pertinence de ce choix et ce depuis environ 20 ans, dans plusieurs contextes stéréo.
Je vous parle de faits et non de ouïe dire ou de je ne sais quelle légende urbaine.
J’étais partisan de la diffusion mais je n’arrivais pas à trouver ce que je voulais en terme de panneaux, pour cette raison, j’ai crée mon entreprise en 2005 et mis l’accent sur la fabrication de diffuseurs quadratiques 2D adaptés, c’est à dire d’une profondeur de 20 à 30cm.
Ce n’est pas par hasard que j’ai fait ce choix.
Le quadratique 2D répond parfaitement à tous nos besoins en hi-fi, car il respecte la musique sans la dénaturer, il n’apporte rien, ne retranche rien, il ne fait que révéler ce qui était jusque là caché ou inaudible.

Nous sommes nombreux à avoir de part le monde effectué nos propres expériences pour en arriver à cette conclusion.
Mon dernier reportage chez un particulier a été aussi l’une de mes plus belles expériences en terme de reproduction musicale en mode haute-fidélité: https://www.magazine-audio.com/acoustique-en-symphonie-bryston-et-bw/

Passion haute-fidélité et les fondamentaux.

Une fois que le « décor » est planté, il va rester à disposer des différents éléments afin de le rendre viable pour la reproduction des sons.

À savoir le placement des haut-parleurs.
Mon conseil, décollez vos haut-parleurs du mur arrière de au moins 80 cm ou plus selon leur nature. Je reviendrais sur le sujet dans un autre article, plus exhaustif.
Idem pour ce qui concerne votre position d’écoute, c’est en jouant sur les deux que vous aller obtenir le fameux point d’équilibre tant convoité.
La hauteur de votre siège sera lui aussi un enjeu.

Placez vos appareils sur un meuble solide, qui ne vibre pas, si possible sur des tablettes en plywood (contre-plaqué).
Evitez d’utiliser des tablettes en verre, en MDF, ces matériaux sont incompatibles avec la reproduction des sons.
Le meuble ne doit pas dépasser 1m de haut pour ne pas nuire à la stabilité de l’image stéréo.

systeme hi fi marc philip day light 2
Meuble tripode en acier, couplage spécifique

Le couplage du meuble et des électroniques doit faire appel à un système adéquat, et certainement pas sur des coupelles en métal comme c’est souvent le cas.
J’ai également fini par développer des contre-pointes à 3 matériaux, performantes et universellement adaptées à ce pourquoi elles ont été faites.

systeme hi fi Marc Philip
Meuble tripode en acier, couplage spécifique avec contre-pointe à 3 matériaux

Revenons à l’acoustique.

Vu que le sujet est souvent galvaudé, que ce soit de la part de professionnels que des particuliers, il me semble intéressant de faire un tour d’horizon.

On retrouve les principaux panneaux comme suit:

Les diffuseurs quadratiques 2D, constitués de cellules à différentes profondeurs, sachant que la performance de ce type de panneau est liée à sa profondeur.
Un panneau d’une épaisseur de 10cm fonctionnera moins bien qu’un panneau de 30cm.

Les diffuseurs 1D, ou lamellaire, fait de lames verticales de différentes profondeurs, peut s’installer horizontalement, mais cela fonctionnera moins bien qu’en vertical.

vue arriere du systeme hi fi marc philip
Vue arrière diffuseur 1D et 2D

Les omni-diffuseurs sont généralement en forme ronde ou convexe, la nature des matériaux qui les composent peut varier d’un manufacturier à l’autre.

Les absorbeurs.
Ces panneaux ont bien évolué, puisque en quelques décennie, nous sommes passés de vulgaire morceau de mousse à des assemblages plus sophistiqués, certains intègrent même des planches alvéolées afin de rendre le panneau plus polyvalent.
Les absorbeurs sont à utiliser avec discernement, car retenez bien qu’absorber c’est aussi nuire à la dynamique, ce qui est perdu ne revient jamais, d’où l’idée de conserver l’intégrité du signal audio sans altération avec l’adoption de panneaux diffuseurs.

right corner before
Bass corner et omnidiffuseur mural

Les bass corner

Ce sont des panneaux destinés à aller dans les coins, ils peuvent se présenter sous différentes formes et matériaux, leur utilité est de respecter le grave en brisant les ondes stationnaires. Cela apporte clarté et déplace le grave vers la zone d’écoute.

Les bass trap

Ils ont pour fonction de diminuer le niveau de grave, ils se présentent souvent sous forme de cylindre rempli de mousse, se placent dans les coins et le long des murs. Souvenez-vous, tout ce qui disparaît ne revient pas, je n’utilise jamais ce type de panneau.

D’autres types de panneaux existent, mais pour une meilleure compréhension du sujet, j’ai volontairement limité leur nombre.

 

Conclusion

Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je viens d’énoncer, c’est probablement que vous êtes prêts à faire des compromis et passer à côté de la reproduction fidèle de la musique dans des proportions que vous n’imaginez pas.

Il me paraissait important de clarifier le sujet, car nous assistons depuis trop longtemps à une culture de la médiocrité, qui fait passer l’aspect visuel et pécunié avant la musique, ce qui n’est pas normal.
Alors retenez une chose, la conformité mène à la médiocrité.

Pour celles et ceux qui ont compris les enjeux et qui vont appliquer ces quelques conseils, je vous souhaite des heures de plaisir auditif indicibles.

Le message renvoyé à la jeune génération est biaisé, les valeurs qui ont fait la gloire de la hi-fi est désormais entres les mains du marketing.
Il existe cependant quelques passionnés professionnels qui ont à cœur de valoriser ce que doit être la hi-fi.

Alors, il me plaît de croire que si nous sommes assez nombreux pour inverser la vapeur, nous pourrions rétablir l’intégrité de notre passion de la haute-fidélité.

Ne pas traiter l’acoustique de votre pièce adéquatement, c’est à dire diffuser, c’est votre droit.
Ne pas soigner l’arrivée électrique vers vos appareils, c’est votre droit.
Ne pas placer vos haut-parleurs correctement, c’est votre droit.
Ne pas coupler vos haut-parleurs au sol, c’est votre droit.
Ne pas poser vos électroniques sur des tablettes en contre-plaqué, c’est votre droit.
Ne pas élaborer un bon mariage de câbles, c’est votre droit.

Mais retenez bien une chose, si vous ne faite rien de bon pour votre système hi-fi, vous passerez à côté de tout son potentiel, même si vous avez dépensé des fortunes pour l’acquérir.

Amat Victoria Curam.

_____________________________________________________________________

La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2023, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.


“Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie: fréquence et vibration.” – Nikola Tesla