Le salon Haute Fidélité vu par …

0
326
MB2A Salon de Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

Bonjour à toutes et à tous.
Ce week-end Haute-Fidélité s’est déroulé en présence de Marc Philip, le rédacteur de www.magazine-audio.com.
Sa compagnie à été très agréable et le contact est passé immédiatement.
Cette rencontre m’a un peu réveillé, car travailler sur un projet personnel à long terme a tendance à nous isoler du reste du monde.
Je me suis donc déplacé en compagnie de Marc et pour prendre le pouls dans le domaine de la haute fidélité.

Vous comprendrez à la lecture que mon approche est personnelle et écrémée.


Salon Haute Fidélité 2008, Hôtel Marriot, Paris :


Le premier exposant visité à été celui de EERA : KR Audio – STRAD Audio.

Salon Haute Fidélité, Paris 2008
Salon Haute Fidélité, Paris 2008

Pour ma part, j’ai bien accroché avec le concepteur des enceintes car je me sens proche de cette manière de penser.
En revenant une deuxième fois sur le stand avec Marc pour les écoutes, c’est une divergence de vision des choses qui nous a fait discuter plus en détails et ainsi en apprendre sur le personnage et la politique de l’enseigne, comme par exemple le choix de n’accepter que des disques originaux et exclure certains styles de musique lors des écoutes.
Sur ce stand, j’ai donc pu écouter une chaîne avec une restitution sage et de haute qualité, pour moi. Je ne pourrai pas m’équiper de ce genre de matériel car le rendu est trop raffiné pour une partie de mes styles musicaux préférés.


MB2A : Tosca Electronics, Myhl Audio

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

Accueil sympathique de deux personnes qui cherchent également à proposer des oeuvres enregistrées par eux-même, de musiciens en prise de son directe sans mixage.
(ces salons étaient d’ailleurs bien pourvu en disquaires, ce qui est une occasion de découvrir un autre monde)
J’ai écouté deux disques et la qualité était au rendez-vous et pour moi qui n’en ai pas l’habitude……ça respire et il y a du relief.
Après c’est une question de goût…le jeu des musiciens est trop rangé pour moi. Seules les impros présentes sur les supports m’ont plu.
Devant la récurrence des styles musicaux diffusé dans les salons, j’ai tenté une autre approche…
Après avoir écouté un morceau du concepteur (flûte de pan et contrebasse) qui passait à merveille, j’ai demandé à ce que l’on passe un morceau de trance-tribal électro-acoustique à volume augmenté pour contraster avec ce que ces enceintes, pour moi, avaient l’habitude de faire.
Le résultat n’était pas là et l’on m’a fait comprendre que je dérangeait.
Je suis parti immédiatement.
De plus nous sommes dans un salon Haute-Fidélité………..pourquoi la source était-elle un outil multimédia portable que l’on trouve en grande surface ?


URSA MAJOR avec les enceintes MBL

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

Ces enceintes m’ont surpris par leur restitution générale très aérée.
Ce box où l’on passait autre chose que du jazz et du classique à été suffisant pour attirer mon attention sur les goûts du fabricant ou importateur qui étaient restitués comme je ne l’avais pas encore entendu.
De plus j’aime beaucoup quand la partie haute du spectre est très détaillée et vive.

En résumé ça chantait.

Selon moi, il est bon de laisser le responsable des écoutes passer ses choix musicaux car ces derniers reflètent en général ce que les enceintes sont prévus pour reproduire le plus fidèlement.


J’ai découvert les panneaux Podium Sound

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

Avec cette impression de retrait de la scène sonore qui en fait était une mise place très aérée des musiciens avec une profondeur remarquable.

Le rendu était très fin et détaillé.

Quand le concepteur à déplacé un panneau à la demande d’une personne j’ai été surpris de la tenue en place du message malgré un retrait de 2 mètres et un pivotement du panneau.
Il va être difficile de ventiler davantage la scène sonore.
Résultat convaincant selon moi.


Chez Acoustic System

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

J’ai pu voir en vrai ces petites coupelles posées en trois points sur une pièce de bois.
Très bel objet. Je ne peux en dire davantage.
Pour le rendu sonore, ces accessoires étaient déjà en place, donc je n’ai pu comparer.
Je précise qu’il y en avait une quinzaine disposés dans la pièce. (ce qui suppose un investissement conséquent en €€€)


Les associations Kelinak-Neodio ainsi que Atoll-Elac

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

Se marient toujours aussi bien à mon goût, ce sont des systèmes qui restent accessibles pour la plupart des gens. Ce sont pour moi des restitutions moins orientés et donc appréciable pour quiconque à des goûts éclectiques.


Autre surprise pour moi à été l’écoute des enceintes Duevel.

Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008
Salon du magazine Haute Fidélité, Paris 2008

La tenue en place dans l’espace, même en se déplaçant, est le genre de chose que j’apprécie car même si je ne me dandine pas sur mon siège, beaucoup d’enceintes de confection traditionnelles souffrent d’une liberté de placement et le fait de déplacer sa tête de gauche à droite modifie la perception de manière trop flagrante et pénible.

Là ça respire, l’image est profonde, large, ça tient en place,…

J’aime l’approche de certains fabricant qui consistent à travailler sur la diffusion des HP tout en gardant des timbres justes, c’est le cas ici avec Duevel.


Pour résumer, les enceintes MBL, PODIUM SOUND, DUEVEL m’ont interpellé, car elles sortent des standards avec un résultat juste et une approche de la restitution sonore intelligente.
La présentation d’une chaîne par un fabricant m’a fait sourire car les électroniques étaient empilées les unes sur les autres…, le tout posé sur un gros support laqué noir, avec un gros logo, censé disperser les vibrations (et non les absorber et je partage ces propos) avec un repos de l’ensemble sur ces tables d’appoint à 9,90 € de chez l’ami suédois jaune et bleu, (Ikea pour ne pas le citer).
Le colosse aux pieds d’argile, telle est la réflexion que je me suis faite après le discours du personnage.

Conclusion

Ce salon du magazine Haute Fidélité à fait preuve d’une prestation générale sérieuse et soignée.
J’ai connu le Marriott bien plus encombré que cela.
L’accès à ces salons est néanmoins limité quand à l’attitude de certains représentants, des choix musicaux et des prix pratiqués pour la plupart.
Beaucoup se battent pour une place dans la Haute-Fidélité mais à la finale, je vois toujours les mêmes enceintes, les mêmes meubles, les mêmes finitions, les mêmes mises en oeuvres.
Pour moi un mélomane est un amoureux de la musique.
Dommage que le dictionnaire oriente la définition vers le classique…si ça n’était que le dictionnaire.
Cordialement.


Cet article a été rédigé par Christophe . D rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2008, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bonne journée et bonnes écoutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here