DAC Fubar II de Firestone Audio

6
428
DAC Fubar 2
Fubar II

Chris Connaker, fondateur et rédacteur chef du site Computer Audiophile a littéralement piqué ma curiosité en passant en revue le convertisseur (DAC) Fubar II de Firestone audio.
Au prix que ce petit appareil coûte, 137$ can., je n’ai pas hésité très longtemps pour en commander un exemplaire auprès d’Audiophile Products situé à Calgary, au Canada.
Je ne sais trop par où commencer pour vous exprimer mon enthousiasme face à cette trouvaille. Je n’ai pas souvent le temps d’écrire, mais il m’apparaissait important de partager mon expérience avec ce produit de choix.

Mais commençons par le début.

À quoi peut servir cette petite boîte?

En deux mots, cet appareil permet de relier un ordinateur, par l’entremise d’un port USB libre à un amplificateur audio intégré ou à un préamplificateur grâce aux sorties gauche et droite RCA.

Dans mon cas, je l’ai acheté pour tirer profit d’un amplificateur intégré qui prenait la poussière depuis quelques années déjà et d’un ordinateur qui ne me satisfaisait pas du tout lorsqu’il était temps d’écouter un peu de musique dans mon bureau.
J’avais toutefois oublié à quel point mon intégré, un Cyrus Two, était de bonne qualité.
Aussi, j’ai vraiment été enchanté, dès les premières écoutes, de la qualité sonore qu’il était possible d’extirper d’un fichier digital sur disque dur.
Je reviendrai plus loin sur cette qualité sonore. Pas que je ne le savais pas au départ; j’ai souvent eu l’occasion d’entendre des enregistrements formidables dans des set-ups complexes (à ce sujet je vous réfère à la démo de Fidelio et Coup de Foudre audio lors du dernier FSI de Montréal) dont la source était un disque dur.
Mais à quel prix!
Mon intention de départ était d’intégrer le Fubar dans mon bureau à la maison. Sachez qu’il est rendu, et ce pour un bon bout de temps, dans ma chaîne audio et vidéo. Il est maintenant revenu dans mon bureau car j’y passe beaucoup de temps.

J’ai reçu par la poste mon Fubar II dans une double boîte, fort bien emballé.
Le déballage m’a presque pris plus de temps que le branchement lui-même. C’est vraiment simple. Comme je voulais essayer sur-le-champ l’appareil – oui je suis comme ça quand je reçois un nouveau joujou, tout de suite, pas de temps à perdre – j’ai pris le petit portable Acer Aspire One de ma fille qui était à ma portée et j’ai intégré ces deux appareils à ma chaîne audio vidéo: ordinateur relié au convertisseur, le convertisseur relié à mon amplificateur intégré Cyrus Two, l’amplificateur étant relié à des enceintes acoustiques Boston Acoustics CR67.

Rien d’extraordinaire en somme. C’est une petite chaîne audio à la portée de pas mal toutes les bourses, notamment à la portée des bourses d’étudiants. C’est d’ailleurs la première pensée qui est passée à mon esprit. Il me semble qu’un adolescent ou un jeune adulte aux études qui aime bien se retrancher dans ses quartiers saurait apprécier au plus haut point ce set-up (j’ai ici en tête une scène du film Crazy: …this is ground control to major Tom…).

D’autant que la plupart des étudiants possèdent aujourd’hui un portable. À l’époque où je l’ai acheté, l’intégré Cyrus Two valait, et je l’ai payé, aux alentours des mille dollars. Aujourd’hui, dans l’usagé, ou même dans le neuf dans une certaine mesure, on peut trouver aussi bien, sinon mieux, à un prix bien moindre.

Fubar II
Fubar II

Écoutez, la qualité sonore est emballante!

C’est meilleur que mon lecteur CD, vieillissant j’en conviens, mais tout de même. Et quand je dis meilleur, laissez-moi vous donner une idée, car je ne lance pas cette affirmation à l’aveuglette.
Sur la pièce Limehouse blues du disque Jazz at the Pawnshop, que je connais bien pour l’avoir écoutée depuis des années, les instruments sont beaucoup mieux placés dans l’espace.
Dans le jargon “audiophile”, on parle ici de soundstage. La batterie est légèrement sur la droite, derrière le clarinettiste, la contrebasse est au centre à l’arrière, et le vibraphone est à l’avant, mais dans son cas, j’ai eu plus de difficulté à percevoir sa largeur, je dois l’admettre. Avec mon lecteur CD, la batterie est… partout! La caisse claire à droite, et certains coups de cymbales à gauche, ce qui est déroutant. Concernant la musique elle-même, alors là, un pas de géant. C’est beaucoup plus clair et fluide, les vibrations tiennent mieux dans le temps, les respirations du clarinettiste beaucoup plus présentes, ce qui ajoute au réalisme de la scène, la contrebasse toujours présente malgré la faible extension dans les basses fréquences de mes petites enceintes acoustiques. Je parle ici comme un audiophile, j’en conviens. Marc, le rédacteur en chef de ce site, saurait assurément mieux décrire mes impressions, mais bref, c’est de la musique. Et quelle musique! Un meilleur soundstage et une musique claire et limpide, rien de fatiguant. Et encore, j’utilise le DAC avec son petit transformateur de qualité ordinaire fourni d’origine! Car sachez qu’Audiophile products vend un power supply de meilleur qualité appelé le Supplier qui paraît-il – je ne l’ai pas testé – améliore encore la qualité sonore du Fubar. J’y reviendrai plus loin avec le courriel de Todd.

Faites un calcul rapide.

L’ordinateur Acer Aspire One se vend aux alentours de 400$ avec une licence de Windows XP, qui, selon moi n’est pas nécessaire; c’est gaspiller bêtement 100$ en licence d’utilisation. Vous pourriez acheter à moindre coût cet appareil fonctionnant sous Linux, lequel est gratuit, ou un autre netbook semblable. Vous ajoutez à cela le convertisseur Fubar II à 137$, tel quel, sans Supplier, et vous avez là une source sonore de qualité formidable pour moins de 600$, plus près des 500$. Ceci, encore une fois, dans la mesure où vous ne possédez pas déjà un ordinateur portable. Si vous en avez un sous la main, comprenez-moi bien, vous êtes à un jet de pierre de posséder une source numérique comparable à un lecteur de CD haut de gamme pour environ 150$ (j’inclus ici le coût de transport). Et si vous désirez vous gâter en cette période du temps des Fêtes qui approche, pourquoi ne pas y aller pour un des nouveaux portables en aluminium d’Apple?
Je pense qu’il serait difficile de trouver mieux à qualité sonore égale. Si vous avez des suggestions, faites m’en part. Mais je sais que je vous lance là tout un défi.
Comme on sait à quel point il est agréable d’utiliser un logiciel pour la gestion de sa collection musicale digitale plutôt que de manipuler des disques de plastique, je n’insisterai pas sur ce fait.

Connexion du Fubar II
Connexion du Fubar II

Un mot au sujet des fichiers audio.

Pour ma part, j’utilise le logiciel Media Monkey Songbird sous Windows. J’encode mes fichiers dans un format open source sans compression, le FLAC.
C’est un must à mon avis car, dès que vous compressez un fichier audio, peu importe l’algorithme de compression, vous dégradez sa qualité sonore. Sur certaine pièce, c’est acceptable. Par exemple que vous écoutiez Led Zeppelin sans compression ou avec compression, digital ou vinyle, la qualité sonore n’y est pas. Remarquez, je ne parle pas ici de valeur musicale. Rock & Roll avec Bonzo aux baguettes demeurera un classique, peu importent les appareils électroniques en amont. Mais l’écoute, à la longue, peut s’avérer fatiguante.
Bien sûr, si comme ma fille vous écoutez des pièces au goût du jour (hip hop, pop, slam, etc.), il est possible que vous trouviez la qualité sonore d’une chanson comprimée acceptable; il est même possible que vous ne perceviez pas la différence sur le coup, ou même que vous ne vous en souciiez pas. Si tel est le cas, tant mieux au fond. Mais si en revanche, comme moi, vous écoutez surtout de la musique acoustique avec peu d’instruments, des petites ensembles jazz ou du blues, vaut mieux avoir à la source un bon fichier .flac qui occupe, je sais, dix fois plus d’espace sur un disque dur. Mais aux prix que sont rendus les disques de stockage aujourd’hui, qui peut vraiment s’en soucier?
Un petit mot au sujet de Todd chez Audiophile Products. C’est un passionné qui saura répondre à toutes vos questions avec le souci de bien servir et de bien informer.
Je lui ai posé une question en regard de l’alimentation Supplier à laquelle j’ai fait allusion plus haut, et regardez sa réponse, qui est d’intérêt public:

hi patrick,
great question, i’ll try to answer without being too technical.
although the fubar ii’s main function is as a usb dac, it still requires several other circuits to accomplish the task correctly. one of these is a complete amplifier section, or more correctly a preamp section (opa2604).
the purpose of the preamp section in the fubar ii is to take the weak dac signal and amplify it to a line level to be further processed by your power amplifier. the fubar ii outputs an analog signal similar instrength to a cd player.
regarding the supplier psu upgrade
before we talk specifically about the supplier power supply upgrade lets talk about power supplies in general.
the ideal power supply would be able to provide an unlimited amount of current while the voltage remained perfectly constant. nice in theory but not practical in the real world as every type of power supply has limitations that stray from this ideal. as with most any audio component,
the fubar ii uses dc voltage to power its circuits.
it requires a clean, stable 24 volts dc to sound its best.
there are three types of power supplies commonly used in audio that can accomplish this task.
batteries (either “one time use” or rechargeable)
batteries, especially the rechargeable type, are pretty much an ideal power source for audio if they are used correctly. a battery is a reliable sourceof clean, quiet power.
that is if the battery is large enough to power the component for a reasonable time period without discharging appreciably.
the impedance of a battery increases as it discharges, the higher the impedance the faster the rise in voltage ripple. if the amplitude and frequency of the voltage ripple is in the audio range then this can cause undesirable noise to be heard from the component.
another obvious con for battery powered systems is the constant requirement for either replacement or recharging.
wall wart power supplies (this is the little black unit supplied with your fubar ii)
the standard wall wart power supply is a non linear, unregulated power supply; these are the simplest and least expensive solution for powering your fubar ii.
with the wall wart you have 120vac going in and 24vdc coming out (assuming a stable 120vac source). it includes a rectifier to convert the ac power to dc and some kind of smoothing circuit to help tame the pulsating dc.
unfortunately there is still a significant amount of ripple in the dc wave form and the small space available in most wall warts limits the amount of filtering that can be used to reduce the ripple. the result is degradation in supplied dc power and a corresponding degradation in audio quality.
another problem with an unregulated power supply is that the output voltage will rise and fall with and changes to the input voltage. any variation on the ac input side will be directly translated into dc variation on the output. if your ac wall power has hash, surges, spikes, brown outs or some
other ugliness; this will appear on the dc side as well and degrade the audio quality.
these dc artifacts are known as noise and ripple; you’ll often see them abbreviated as n+r. at my home, the voltage supplied at the wall outlets can vary from 113 to 123 vac. fortunately your fubar ii has a new “power regulation” and “low pass filter” circuits that helps to deal with this.
last but not least is the low power output capability of the wall wart.
electronics that are “power challenged” tend to sound thin or flat at frequency extremes and don’t have the oomph to follow the peaks and large dynamic swings in the music. the fubar ii as with any audio component will draw considerably more current during intense passages in the music; this is
when the wall wart may not have the jam to follow along.
linear, regulated power supplies (this is the supplier upgrade)
to help deal with the ac voltage variation and other assorted nastiness from the wall power, the firestone engineers designed the supplier. the supplier is a linear, regulated power supply so this means the dc output voltage is largely independent of the ac input voltage. it is designed to output a stable 24 vdc despite variances to the ac input voltage.
is it perfect?
of course not, but it’s a major improvement over the relatively large voltage swings seen at the dc output of a wall wart.
the supplier also has vastly superior filtering for both dc ripple and noise.
this is where you’ll experience a majority of the increase in sound quality; tighter bass, clearer highs and a better defined midrange. to my ear the biggest improvement is in the dynamic contrasts, dynamics are noticeably improved. also, if your system can reveal it and you are playing lossless files you’ll experience an increase in the magical, low level detail as the line noise and hash present with the wall wart are filtered away by the supplier.
the supplier also has much higher power output and vastly superior reserve power compared to the wall wart. it effortlessly follows the music regardless of intensity and helps your fubar ii deliver the most possible from the music source.
i had a customer call me once to tell me that his suppler would not turn off. he told me that when he “powered off” his supplier the power light stayed on. i had to explain to him that the supplier has a large power reserve and the light will continue to glow until the reservoir is completely drained, usually it takes a minute or so. so is it really worth the extra $117.00? in a word, yes, with one exception. if you are using the fubar ii with a low resolution system then the improvements may not be as apparent. i personally can detect the addition of the supplier 100% of the time in my system in an a – b – a test; all i have to do is listen to the low level detail in the music.
hope this helps,
all the best
todd

À quand remonte la dernière fois où vous avez obtenu une réponse aussi complète et précise d’une entreprise que celle postée par Todd?
En ce qui me concerne, je n’en ai aucun souvenir. Si vous faites un tour du côté d’eBay pour consulter le taux de satisfaction des clients d’Audiophile Products, vous remarquez un magnifique taux de 100% avec une cote parfaite.
Dans mon cas, comme je l’ai dit, j’ai reçu rapidement mon paquet dans un emballage parfait. Vraiment, je n’ai que des éloges à faire.

Emballage du Fubar II
Emballage du Fubar II

En conclusion

Je vois difficilement comment il est possible de ne pas acheter un Fubar II. C’est aussi clair que cela. Il est aussi essentiel qu’un aspirateur dans une maison. J’avoue que la plupart des ados peuvent se passer d’un aspirateur, mais ils ne sauront pas se passer de cette petite boîte magique. En plus, elle est jolie. Toute petite, elle peut se poser partout où l’on trouve un portable.

Vous avez à la maison ou au bureau un ordinateur portable (desktop)? Oubliez tout de suite sa carte de son, à moins qu’elle ne vaille une fortune. Pour cela, il faut jouer dans les plates-bandes des pros.

On lit souvent dans les revues spécialisées des phrases clichées du type « …cet appareil se compare aisément à d’autres appareils coûtant plus du double… ». Aujourd’hui, j’ai honte car je dois obligatoirement tomber dans les clichés. Toutefois, je ne ferai pas de comparaison.

À 137 dollars, le Fubar II est probablement le meilleur deal sur la planète (oh! j’exagère, mais si peu) en cette ère digitale post galette de plastique. Et comme aujourd’hui les netbooks à petits prix ont le vent dans les voiles, il n’y a aucune, vraiment aucune raison de ne pas leur adjoindre un convertisseur Fubar II pour tirer profit de la musique.

Contact manufacturier

Manager : Todd chez Audiophile Products.

Téléphone: Canada et États-Unis 1 888 283 4631
Adresse postale:
Audiophile Products
735, 3545 – 32nd Ave. N.E.
Calgary, Alberta, T1Y 6M6
Canada


Cet article a été rédigé par Patrick .B rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2008, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bonne journée et bonnes écoutes.