Un ange parmi les soupirs par Arnaud Fillion

0
672
Un Ange Parmi Les Soupirs Cover
Concerto pour guitare et orchestre Un Ange parmi les soupirs

CONCERTO POUR GUITARE ET ORCHESTRE,

Un ange parmi les soupirs par Arnaud Fillion

Release : 2020
Style : classique, contemporain
Musiciens : Johan Smith (guitare), Alain Arias (violon), Budapest Symphony Orchestra conducted by Gergely Vajda (concerto pour guitare) et  László Kovács (Un ange parmi les soupirs).

Compositeur : Arnaud FILLION-ROBIN « Arnito »)

Arnaud témoigne de sa polyvalence musicale en osant s’affranchir des dogmes. Il laisse une part de soi s’occuper du voyage et l’autre à composer.

Je suis très surpris de cette maturité de la part d’un homme de 40 ans.

Vous voulez explorer de nouveaux horizons, vous laissez porter par la vague, cette musique élaborée avec grand soin et beaucoup d’inspirations, va vous permettre de voyager dans le confort douillet de votre fauteuil.

Le côté onirique est bien présent, je peux en témoigner… mais ce ne sont pas nos rêves qui sont ici interprétés, mais bien plus ceux d’Arnaud qui sont transposés, cela ajoute un aspect d’une grande intimité, ce qui est peu commun de la part d’un auteur contemporain pour ce style de musique.

Pourriez-vous en quelques mots vous présenter à nos lecteurs?

Je suis compositeur et guitariste originaire d’Annecy, partageant mon activité entre les concerts, l’écriture et les enregistrements.

La plupart de mes disques ont été auto-produits sous le pseudonyme d’Arnito, avec l’intervention d’autres musiciens, dans des esthétiques variées oscillant souvent entre les musiques du monde et le jazz, tous deux au sens très large.

Cet album (Un ange parmi les soupirs) juxtapose deux de mes compositions symphoniques (un concerto pour guitare et une pièce pour violon et orchestre) est la première production de musique 100% écrite et “classique”  que j’ai eu l’occasion de mener, enregistré à Budapest avec la collaboration du Budapest Symphony Orchestra et de deux solistes de premier plan Johan Smith (guitare) et Alain Arias (violon).

D’où avez vous puisé votre inspiration pour “Un ange parmi les soupirs”?

Chacune de ces compositions a été pensée comme des petits voyages en soi, à travers lesquels les parties des solistes servent de fil conducteur, évoluant tels des personnages dans des mondes imaginaires dessinés par l’orchestre. L’un et l’autre dialoguent, s’impactent, se surprennent avec parfois des discordances.

Quoiqu’il arrive l’histoire les emmène toujours ensemble dans la même direction, un peu comme chacun de nous vis-à-vis de notre entourage au fil de notre vie.

Je crois que toutes nos rencontres, écoutes et apprentissages nourrissent et stimulent notre créativité et que la vie est une source perpétuelle d’inspiration pour qui sait prendre le temps de l’observer et de tenter de la transcrire.
C’est en tous cas ainsi que j’aime à penser la musique et ai construit ces pièces, en espérant que chacun y retrouvera également une part de soi à travers les méandres de ces variations.

La qualité de l’enregistrement et du mastering sont ils importants à vos yeux?

Pour moi chaque étape est importante, la plus essentielle restant bien sûr l’interprétation. La qualité sonore a cette responsabilité de faire le pont entre nos oreilles et le message véhiculé par les interprètes et le compositeur.
Mixage et mastering doivent donc à la fois comprendre la musique, la respecter et optionnellement la magnifier.
Il s’agit d’une chaîne complexe de choix et d’outils à utiliser ou non jusqu’au rendu final.

Nos lecteurs nous disent être souvent déçu de la qualité sonore d’un CD, qu’as tu à nous dire sur le sujet?

A partir du moment ou le son transite par des enceintes, la musique perd forcément en humanité par rapport à sa nature purement acoustique.

De nombreux musiciens font d’ailleurs le choix de ne pas jouer amplifié en concert pour cette raison…. mais on ne peut pas faire venir nos musiciens préférés tous les jours pour des concerts privés en acoustique chez nous 🙂 donc à mon sens le cd et à peu près tous les supports ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Personnellement, j’écoute beaucoup de cds et suis globalement satisfait des possibilités de restitution sonore qu’offre ce format.

La plupart des critiques que je pourrais émettre seraient plutôt liées aux étapes production en général et de mixage et mastering citées précédemment : même si bien sûr cet avis n’est que subjectif, je trouve notamment qu’un certaine norme s’est installée en termes de niveau sonore dans nombre de productions, essentiellement en musiques actuelles.

Cette norme a malheureusement une fâcheuse tendance à sur-éditer et à compresser beaucoup trop à mon goût, pour remplir l’espace au maximum et à tout prix.

Au final cela nuit à mon sens à la musique, en détruisant ses nuances et subtilités, tout en fatiguant à la longue les oreilles de l’auditeur.

Quels sont vos coup de cœur musique du moment?

Keith Jarrett : tous les albums, la Messe en Si mineur de Bach, la Messe en Ut mineur de Mozart, le Concerto pour violon de Korngold, le Sacre du Printemps de Stravinsky, mais aussi plein de choses diverses et variées comme des chants de pygmées Aka, Ustad Ali Akbar Khan ou encore le live 91 d’AC/DC.

 

Comment voyez vous le marché du disque tel que nous le connaissons (CD, vinyl, SACD, DVD, Blu-ray)?

D’après mon expérience, les gens sont toujours heureux d’acquérir des cds, vinyls directement aux artistes à la sortie des concerts et y attachent toujours une importance en tant que lien personnel avec eux.

Malheureusement, le marché du disque est en plein déclin, en balance avec l’explosion du streaming et du téléchargement.

Donc je pense que cela dépend vraiment des personnes : à mon avis il y aura toujours des passionnés qui resteront friands  de l’objet sous toutes ses formes, conscients et respectueux de la valeur du travail et désireux aussi d’une certaine qualité sonore.

 

Que pensez vous de la musique appelée High Res (Haute Résolution)?

J’avoue ne jamais avoir eu l’occasion d’écouter de musique sous cette forme. J’espère, un jour !

Croyez vous à la vente de musique en ligne autre que le mp3?

Aujourd’hui 99% des ventes est histoire de marketing, donc je pense que si des investisseurs ciblent massivement ce type de vente et que les lecteurs communs des usagers sont compatibles avec ces formats, bien sûr que cela pourrait fonctionner.

Le succès du mp3 vient surtout du fait qu’il s’agit de quelque chose de compressé dématérialisé, donc à partir de là, il suffirait de sensibiliser le consommateur, un peu à la manière dont il l’est avec l’agriculture certifiée biologique.

 

Comment nos lecteurs peuvent se procurer votre récent disque et ceux déjà produits?

Cet album est édité au format cd, et le plus simple est pour l’instant de le commander directement via la page contact de mon site www.arnito.net, ou à partir d’Avril 2020 chez votre disquaire, via http://www.inouiedistribution.org 

Sinon, il est aussi justement disponible en mp3 sur la plupart des plateformes de streaming et téléchargement, histoire de donner un avant goût.

Un Ange Parmi Les Soupirs
Un Ange Parmi Les Soupirs concerto pour guitare et orchestre

Qu’est ce que vous aimeriez dire à nos lectrices et lecteurs pour les inciter à découvrir votre musique?

Chacun de mes projets musicaux a toujours répondu à une réelle inspiration, un besoin d’expression lié aussi au désir de faire de mon mieux, en évitant de parler pour ne rien dire ou de me répéter.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à écouter mes créations que j’ai mis de passion à les réaliser.

 

Comment en êtes-vous parvenu à un tel résultat?

En essayant de ne pas brûler les étapes, en prenant mon temps, en me faisant confiance ainsi qu’à mon intuition et en m’entourant de professionnels choisis que j’apprécie pour leurs qualités humaines et artistiques.

 

J’entends des influences diverses, Dvorak, Chostakovitch, Bruckner … je me trompe?
Sauf pour la plage N°1 qui est résolument atypique et contemporaine. J’aime beaucoup ce que j’entends.

 

Merci beaucoup ! cela me fait vraiment très plaisir que vous ayez pris le temps d’écouter ces compositions, et d’autant plus que vous ayez apprécié.

Côté influences, j’essaie de faire quelque chose de personnel, mais bien sûr il y aura forcément des similitudes avec d’autres compositeurs (il n’y a que 12 notes dans notre système), même si j’imagine nombre de ces influences sont inconscientes.

Le plus important pour moi est que la musique raconte une histoire, après libre à chacun de l’interpréter à sa manière en y faisant au besoin des connexions à d’autres références.

Arnaud


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2020, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here