Discothèque rock prog part 2

7
422
Tempus fugit

Le salon de Montréal étant terminé, nous pouvons dés à présent nous consacrer à nos rubriques musicales 🙂

Certains plus que d’autres aviez hâte de lire la suite des recommandations de Christian, notre spécialiste du rock progressif.
Les premiers titres sont en rappel de ce que nous avions déjà chroniqué lors de la première partie.

LYNN STOKES AND THE SOL SURFERS : “Terra Nocturne”

Lynn Strokes and the sol surfer

Lynn Stokes est un américain qui jouait des morceaux de Pink Floyd il y a quelques années.
Il décida alors de former son propre groupe pour composer lui-même de la musique qui ressemblerait à Pink Floyd.

Ceux qui ont trippé sur les slows comme “Comfortably Numb” et “Hey You” sur l’album “The Wall” vont être ravis. Sur le cd Terra Nocturne, il réussit à recréer l’atmosphère si particulière à Floyd et à l’incorporer dans des titres originaux.
Plusieurs vont dire que ce n’est pas original mais reste que c’est diablement agréable à écouter.

On recule trente ans en arrière et on se met à rêver à la période d’or du grand Floyd.
C’est très planant comme musique et on se retrouve les yeux fermés à se laisser transporter par les mélodies : wow! C’est bon!
Il est impossible d’y résister si vous avez adoré la période “Dark Side of the Moon” à “The Wall”.


TEMPUS FUGIT : “Tales from a Forgotten World”

Tempus fugit

C’est le début de ce formidable groupe de prog symphonique venant du Brésil qui a longtemps été mon cd favori et ce depuis environ 12 ans.
En grande partie instrumental, Tempus Fugit est très accessible en installant de superbes mélodies taillées majoritairement à l’aide de claviers.
Les guitares électriques et acoustiques viennent compléter au besoin et se marient parfaitement à l’ensemble. Il y a beaucoup de changements de rythmes mais tout se fait en douceur ce qui fait qu’il est très facile de suivre la ligne mélodique.
Il y a du chant masculin dans quelques morceaux mais c’est la musique qui est reine et qui dicte le tout.
Tous les morceaux sont excellents et comme j’ai écouté ce cd énormément de fois, je peux vous dire qu’on ne s’en lasse pas facilement.
Deux autres albums sont sortis par la suite et ils sont aussi très bons mais celui-ci reste mon favori.


ARENA : “The Visitor”

Arena : The visitor

Voilà bientôt 14 ans qu’est sorti “The Visitor” du groupe Arena qui a été formé par d’anciens membres de Marillion.

Quand on parle de néo-prog, cet album en est un bon exemple et peut être considéré comme une référence.
Tous les ingrédients sont réunis de la plus belle façon qui soit.
Chant puissant, brillants solos de guitare, de superbes mélodies, le tout assaisonné des claviers de Clive Nolan.

Écoutez “The Hanging Tree” et dites-moi si on peut faire mieux dans le genre.

Si vous aimez un rock puissant et varié sans verser dans le métal, c’est pour vous. Par la suite, dans les albums subséquents, Arena est devenu plus près du prog-métal et dépendant des goûts, je crois qu’ils sont devenus moins inspirés. ‘The Visitor’ est sûrement le premier cd à se procurer si vous voulez découvrir ce merveilleux groupe Anglais.


SALEM HILL : “The Robbery of Murder”

Salem Hill

Les américains de Salem Hill ont été découverts principalement avec ce superbe cd concept qui raconte l’histoire d’un petit garçon qui a perdu son père, tué par un conducteur en état d’ébriété.

Toutes les chansons s’enchaînent les unes après les autres, navigant dans un néo-prog d’excellente facture. Il y a quelques merveilleuses ballades parmi d’autres morceaux beaucoup plus rock. Bien sûr, tout baigne dans une atmosphère de tristesse et de mélancolie.

Le chant y est particulièrement de bonne qualité ce qui est souvent un problème dans le prog. Il y a très peu de moments faibles ce qui fait qu’on peut facilement suivre l’histoire du début à la fin.


ANGLAGARD : “Hybris”

Anglagard : Hydris

Sorti en 1992, Hybris est devenu un album-culte, une référence dans le genre. Les suédois d’Anglagard font du prog à l’état pur : Beaucoup d’atmosphère très tendue, des changements de rythme, des guitares parfois agressives parsemées de moments très doux pour reprendre son souffle.

Comme chez beaucoup de groupes scandinaves, la musique d’Anglagard affiche cette mélancolie qui est leur est si caractéristique. Hybris n’est pas le premier cd de prog que je recommanderais car il est beaucoup moins accessible. Plusieurs amateurs le considèrent très souvent dans leur liste des 10 meilleurs cds de prog de tous les temps, rien de moins. Laissez-vous tenter si vous êtes à la recherche de quelque chose de différent.


BLACKFIELD : “Blackfield II”

Blackfield

Blackfield, c’est Aviv Geffen et Steve Wilson (de Porcupine Tree), j’en connais à qui cela parle, n’est ce pas mon Jacques.
Ce n’est pas vraiment du prog mais de la pop intelligente et très mélodieuse.
Les textes sont très tristes et ils sont enveloppés d’une atmosphère signée Wilson.
Sur leur 2e cd, la chimie entre les deux fonctionnent à merveille.

La voix, les arrangements, le son, tout est parfait.
Il est impossible de ne pas succomber aux refrains terriblement accrocheurs de pratiquement chacune des chansons.

Malheureusement (ou heureusement) Blackfield ne bénéficie pas de la diffusion commerciale que plusieurs groupes (infiniment moins talentueux) ont en leur faveur. Si vous n’êtes pas trop portés sur le prog, c’est certainement le premier de ma liste que je vous conseillerais d’acheter pour débuter votre apprentissage.


CAMEL :”Rajaz”

Camel : Rajaz

Camel existe maintenant depuis plus de 40 ans.
Le merveilleux guitariste Andy Latimer réputé pour ses langoureux solos de guitare est toujours là et a passé près de la mort dernièrement. Rajaz est leur avant-dernier rejeton et c’est assurément celui-là que je recommanderais pour vous initier à leur musique.

Sur certains morceaux, on se sent à dos de chameau traversant le désert avec le soleil qui plombe sur nos têtes.

Encore une fois, beaucoup d’atmosphère, de longs passages instrumentaux, de formidables solos en plus de la chaude voix de Latimer qui complète parfaitement le tout. Le rythme est plutôt lent sur Rajaz pour mettre en valeur la richesse et la profondeur des arrangements.
La qualité d’enregistrement est formidable et si vous avez une bonne chaine stéréo, vous serez ravis.


GAZPACHO : “Night” et “Tick Tock”

Gazpacho : Night

Gazpacho est un groupe norvégien qui est sorti de l’anonymat sur la scène prog avec ‘Night’ qui est sans contredit leur chef d’œuvre. Dès le premier morceau, on embarque avec ‘Dream of Stone’ pour 17 minutes. La musique de Gazpacho se déguste lentement, comme une bonne bouteille de vin.

Ça prend une oreille attentive pour apprécier toutes les subtilités et quand vous êtes bien installés, il y a de quoi se régaler. Ce n’est pas spectaculaire à la première écoute mais on se plaît à découvrir quelque chose de nouveau à chaque fois, c’est souvent ce qui fait la marque d’un cd de qualité.

Gazpacho : Tick-Tock

Tick Tock est sorti peu après et on y retrouve les mêmes qualités qui ont fait la réputation de Night. Sur les deux, on retrouve pratiquement toujours le même rythme très lent et la voix extrêmement émotive du chanteur qui est très présente.

Tout se fait en douceur et en nuances chez ces scandinaves et ce n’est certainement pas un cd recommandé pour faire jouer dans sa Camaro à 120 km/h sur l’autoroute.


AUFKLÄFUNG : “De la Tempesta…..L’Oscuro Piacere”

Aufklafung

Malgré le nom allemand, Aufklärung est un groupe Italien qui chante…en anglais.
Sorti en 1995, ce cd est leur seul. Leur musique se retrouve dans le néo-prog mais leur son est quand même différent des grands ténors de la catégorie. Certains leur reprochent d’avoir trop léché la production mais moi ça me plaît beaucoup.

C’est surtout pour le formidable morceau  “Il Funerale Della Luna” que cet album m’est si spécial.

Cette chanson qui dure 11 minutes contient tout ce que j’adore dans le prog : beaucoup de changements d’atmosphères, de rythmes, un peu de chant (mais pas trop) très mélodieux, des solos de guitare, de synthés, un peu de flûte et j’en passe. Si vous n’aimez pas, vous n’êtes pas faits pour du néo.


QUASAR LUX SYMPHONIAE : “Abraham – One Act Rock Opera”

Quasar Lux Symphonia

Cet obscur groupe italien qui chante aussi en anglais a sorti le cd double “Abraham” comme début en 1994.
Le titre décrit très bien à quoi on doit s’attendre comme histoire mais au niveau de la musique, c’est plutôt extravagant.

L’atmosphère est très symphonique et le chant masculin et féminin, très dramatique. On aime ou on aime pas. Je ne pas dire que tout est bon mais il y a quelques chansons qui viennent vraiment me chercher.

Il est clair que ce n’est pas un cd que l’on mettra souvent dans le lecteur mais quand on file pour ça et qu’on a une heure et demie devant soi, on sera récompensé par de très belles émotions.


La pensée du moment :

Cet page est dédiée à Jean Pierre Proulx (Ti – Lou), grand amateur de musique, qui est décédé hier le 16 avril 2012 à l’âge de 65 ans dans un accident de la route alors qu’il circulait sur sa moto.
Souvenez vous, nous lui avions consacré un sujet : Wilson Alexandria 2 et Classe Omega.


Cet article a été rédigé par Christian B et Marc PHILIP, rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

7 Commentaires

  1. LYNN STOKES AND THE SOL SURFERS : « Terra Nocturne »
    argllll, j’adore, meme si c’est du Floyd copié collé, qu’es ce que c’est bon…
    merci Marc
    Jean Marie, from south of France

  2. Ouaips! on a affaire ici à d’excellents disques. Mais comme quoi on ne peut pas tous les connaitres, le disque “Lynn Strokes and the sol surfer – Terra Nocturne”, je ne connais pas ca. Quand au autres, ce sont tous de très bons albums à posséder.
    Et, comme pour le superbe groupe Camel qui est un de mes 10 groupes de Rock Progressif préféré, je recommanderais plutôt, l’album “Mirage (74)” pour sont coté Prog Rock assez rythmé avec la superbe suite “Lady Fantasy” ou encore “The Snow Goose (75)” avec la fantastique pièce “Rhayader/Rhayader Goes To Town” et aussi, pour ma part, le chef d’oeuvre “Moonmadness (76) plus space prog planant que les deux autres, pour ma part j’adore ce dernier. Plus récent, ce sera bien sûr “Rajaz (1999)” suivi de “A Nod And A Wink (2002)” qui sont effectivement à conseiller, pour découvrir ce merveilleux groupe de Prog Symphonique anglais.
    Et, dernièrement, il y a quelque semaine, à la sortie du nouvel album d’un vieux groupe de prog québécois qui on refait surface, leur nom est “ExCubus”, et leur style me fait énormément pensé à Camel, tant au niveau des solos de guitare que de la voix, une musique de toute beauté à découvrir absolument.
    Du coté de “Blackfield”, il est vrai qu’avec le prolifique et plus qu’excellent maître de la console Steven Wilson, cela ne pouvais qu’être bon, de plus j’ai appris que peut-être dans un avenir rapproché, ce dernier mettra fin à son groupe fétiche “Porcupine Tree”, que j’ai eu la chance de voir en spectacle, 2 fois à part ça, à Québec.
    Quand aux groupes de très classico prog à l’état pur, comme “Van Der Graaf Generator”, ou encore plus recent avec le groupe “Anglagard”, qui ne sont souvent qu’accessible aux vrais amateurs du genre, et pour ma part, j’aime beaucoup ce style si différent et les 2 premiers albums du groupe sont très bons, il y a aussi pour ceux qui voudrait découvrir ce groupe une compilation sortie en 2005 “After The Storm (Double-CD)”.
    Maintenant, pour les groupes italien, alors là, c’est du typiquement Rock Progressif plutôt symphonique au départ avec les vieux groupes et d’autres style avec certains groupes plus récents, qui est à mettre dans une classe à part. Pour le groupe “Quasar Lux Symphoniae” qui effectue une musique raffinée avec des arrangements élaborés et de subtiles inspirations mélodiques dans leurs compositions. Ce prog symphonique avec chant d’opéra énormes car ceux-ci sont nettement influencé par l’opéra.
    Pour terminer mon speech, je dirais que le fantastique groupe de Crossover Prog “Gazpacho” est certainement plus que très bon et qu’effectivement, les disques “Night (2007)” et “Tick Tock (2009)” sont à découvrir, mais il y a aussi “Missa Atropos (2010)” que j’aime beaucoup et le dernier “March of Ghost (2012)” que je suis en train de découvrir.
    Phyberock

  3. Ouaips! on a affaire ici à d’excellents disques. Mais comme quoi on ne peut pas tous les connaitres, le disque “Lynn Strokes and the sol surfer – Terra Nocturne”, je ne connais pas ca. Quand au autres, ce sont tous de très bons albums à posséder.
    Et, comme pour le superbe groupe Camel qui est un de mes 10 groupes de Rock Progressif préféré, je recommanderais plutôt, l’album “Mirage (74)” pour sont coté Prog Rock assez rythmé avec la superbe suite “Lady Fantasy” ou encore “The Snow Goose (75)” avec la fantastique pièce “Rhayader/Rhayader Goes To Town” et aussi, pour ma part, le chef d’oeuvre “Moonmadness (76) plus space prog planant que les deux autres, pour ma part j’adore ce dernier. Plus récent, ce sera bien sûr “Rajaz (1999)” suivi de “A Nod And A Wink (2002)” qui sont effectivement à conseiller, pour découvrir ce merveilleux groupe de Prog Symphonique anglais.
    Et, dernièrement, il y a quelque semaine, à la sortie du nouvel album d’un vieux groupe de prog québécois qui on refait surface, leur nom est “ExCubus”, et leur style me fait énormément pensé à Camel, tant au niveau des solos de guitare que de la voix, une musique de toute beauté à découvrir absolument.
    Du coté de “Blackfield”, il est vrai qu’avec le prolifique et plus qu’excellent maître de la console Steven Wilson, cela ne pouvais qu’être bon, de plus j’ai appris que peut-être dans un avenir rapproché, ce dernier mettra fin à son groupe fétiche “Porcupine Tree”, que j’ai eu la chance de voir en spectacle, 2 fois à part ça, à Québec.
    Quand aux groupes de très classico prog à l’état pur, comme “Van Der Graaf Generator”, ou encore plus recent avec le groupe “Anglagard”, qui ne sont souvent qu’accessible aux vrais amateurs du genre, et pour ma part, j’aime beaucoup ce style si différent et les 2 premiers albums du groupe sont très bons, il y a aussi pour ceux qui voudrait découvrir ce groupe une compilation sortie en 2005 “After The Storm (Double-CD)”.
    Maintenant, pour les groupes italien, alors là, c’est du typiquement Rock Progressif plutôt symphonique au départ avec les vieux groupes et d’autres style avec certains groupes plus récents, qui est à mettre dans une classe à part. Pour le groupe “Quasar Lux Symphoniae” qui effectue une musique raffinée avec des arrangements élaborés et de subtiles inspirations mélodiques dans leurs compositions. Ce prog symphonique avec chant d’opéra énormes car ceux-ci sont nettement influencé par l’opéra.
    Pour terminer mon speech, je dirais que le fantastique groupe de Crossover Prog “Gazpacho” est certainement plus que très bon et qu’effectivement, les disques “Night (2007)” et “Tick Tock (2009)” sont à découvrir, mais il y a aussi “Missa Atropos (2010)” que j’aime beaucoup et le dernier “March of Ghost (2012)” que je suis en train de découvrir.
    Phyberock

  4. Ouah, Jacques, vous êtes un vrai puit de science en rock prog, merci des tuyaux.
    pour Gazpacho, c’est vrai que comme on dit “ça le fait”, pour ma part, j’écoute en boucle, le live “London” qui est en quelque sorte un best of de Night et Missa, c’est tout simplement ENORME.
    JM

  5. Ouah, Jacques, vous êtes un vrai puit de science en rock prog, merci des tuyaux.
    pour Gazpacho, c’est vrai que comme on dit “ça le fait”, pour ma part, j’écoute en boucle, le live “London” qui est en quelque sorte un best of de Night et Missa, c’est tout simplement ENORME.
    JM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here