SSI 2012 conclusion

5
310
Le SSI 2012 a fêté ses 25 ans cette année

SSI 2012 conclusion

Le SSI 2012 a fêté ses 25 ans cette année

Toute bonne chose a une fin et nous sommes soumis à un calendrier assez chargé :
CES à Las Vegas : 7-10 Janvier
Axpona : 9-11 Mars
SSI à Montréal : 22-25 Mars
NYC : 13-15 Avril
Tokyo CEATEC JAPAN 2012 : 11 avril
Munich High End : 3-6 Mai
Newport : 1-3 Juin
Washington : 13-15 Juillet
San Francisco : 3-5 Aout
CEDIA : 5-8 Septembre
Toronto TAVES : 28-30 Septembre
Denver : 12-14 Octobre.

Qui a dit que la hifi n’intéressait personne?
Ouf, ce n’est plus de la couverture médiatique, c’est un Marathon de la hifi 🙂
Et que dire pour les exposants s’ils doivent suivre ce rythme effréné.

Joe Correia (Klaro), Michel Leroux directeur du magazine son & image et Joe De Melo (Acoustic Technology)

Un visiteur très assidu qui est aussi un professionnel, va nous parler de sa visite au salon :

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

Plus les années passent et plus je me rends compte que ce qui était un petit marché homogène est devenu un petit marché segmenté.

Une part du marché s’adresse exclusivement aux besoins des riches (MBL, Wilson, Magico), une autre partie est essentiellement Lifestyle (MassFidelity), tandis que le noyau des purs et durs semble s’effriter au profit des extrémités et est servi par la prépondérance de l’offre asiatique.
Il faut avouer que dans quelques années, le noyau dur de la HiFi va se retrouver aux résidences soleil et pour l’heure je ne vois pas poindre une tendance qui pourrait rassembler les nouveaux amateurs comme ce fût le cas dans les années 70 et 80.

J’ai l’impression que le Salon Son et Images deviendra une section du Salon de l’habitation ou encore une section du Salon du Design.
La segmentation du marché va devenir trop importante.

Gerard Rejskind directeur du magazine UHF au violoncelle

Quelles ont été tes plus belles expériences du salon? (cites moi tes coups de cœur) … ou une anecdote peut être?

Les coups de coeur:
– les petites Harbeth dans la salle de Son Idéal. Je croyais ne pas aimer le “son” Harbeth, mais je me trompais!
– MBL: orgie Allemande s’il en est, mais dimanche après-midi, la démo m’a vraiment fait plaisir. Pas de musique audiophile, juste un gros punch bien solide, beaucoup de watts – un trip d’ado!
– Magico: très belle intégration des composantes, une dispersion parfaite, belle maîtrise technique.
– Les petites CinéOle de Cabasse, est-ce à cause de l’enthousiasme communicatif du distributeur? Une jolie alternative à Bose en tous cas.
– Elac, tu avais raison, un très haut niveau.
– Gala-Solo: j’y suis retourné à 3 ou 4 reprises. Une mise en oeuvre intéressante. Des composantes pro très musicales. Encore un peu de travail et ça va y être.
– Joseph Audio: rien de nouveau, mais une très bonne écoute, une couleur agréable.
– Le projecteur 4K de Sony. On est très très loin des premiers projecteurs. Ah si je gagnais à la Loto…
– Landry acoustique, caché au fond du corridor: du beau travail de passionnés. Construction aléatoire, mais très belle maîtrise du sujet.

Il y avait d’autres produits intéressants, mais rien de mémorable.

Cette 25 eme a t elle été différente des autres années?

Non. L’organisation est au sommet, comme d’habitude. Sarah et Michel maîtrisent très bien leur navire.

Que retiens tu de ta participation au pavillon du Canada?

J’aurais souhaité un peu plus d’information au départ, il est fort probable que l’on aurait mieux travaillé à l’intérieur d’un concept défini.
Ce n’est pas un reproche au SSI, c’est une conséquence de notre manque de préparation.
J’ai toutefois été surpris de la vastitude de l’offre canadienne, et même s’il manquait des joueurs de la ligue majeure (Verity – un absent regretté).


Nous allons terminer cette 25 eme édition du SSi en beauté.

Totem

Tout un poème, c’est classe, l’identité du lieu marqué, on entre ici comme dans un moulin, mais … on y respecte une sorte de silence bienveillant et je ne m’explique pas pourquoi les gens avaient tous tendances à faire silence.
Pourtant, nous n’étions pas dans une église, bien au contraire 🙂

Espace détente Totem Acoustic

L’espace Totem était le plus bel endroit qu’il fallait fréquenter au salon pour immédiatement être transporté quelque part, où? on ne sait pas exactement, mais c’était très beau, joliment décoré, le design contemporain se fond aux couleurs vives légèrement tamisées, les images fusent sur écran géant, bienvenu dans la 4 eme dimension Totem Acoustic.

Espace détente Totem Acoustic
Espace détente Totem Acoustic

Alors vous me direz, qu’est ce que ça à voir avec la hifi? pas grand chose en effet, mais là n’était pas l’objet, personne n’est resté indifférent et c’était tout le but de l’exercice, enfin je pense.

Espace détente Totem Acoustic

Espace onirique sorti tout droit de l’imaginaire d’un designer d’intérieur qui a voulu à la fois offrir une dynamique souple et soyeuse, tout en répandant une puissante énergie, avec une touche féminine très agréable, dépaysement garanti.

Le son dans le contexte était secondaire, du moins dans mon cas, je vous avoue ne pas y avoir prêté attention, nous étions bien dans l’instant, bercés de ces multiples sources de lumières et le petit poisson qui devant moi dans son grand bocal faisait la sieste.

Espace détente Totem Acoustic

Superbe réalisation, le résultat d’un travail élaboré avec soin, colossale mise en œuvre, nous avons eu l’occasion de voir cet espace se monter puis se faire démonter dans un ballet orchestré au millimètre, il fallait voir ça.(Non, je n’ai pas pris d’image, j’étais moi même très occupé à déménager mes propres affaires).

Le dimanche en fin d’après midi quand on dit, c’est fini, et bien croyez moi, le mot prend tout son sens et chacun s’arrange pour être au bon moment au bon endroit.

À travers l’aquarium chez Totem Acoustic

Lucy, quel a été le thème de votre show cette année?

Le thème pour le show a été un l’aisance, l’intégration facile et réelle pour une expérience ultime, mais réaliste, ceci afin de montrer que la vie et la reproduction de la musique en n’importe quel format est quelque chose de très réalisable et que la marque Totem affirme cette possibilité et la réalise avec ses produits révolutionnaires issus de la technologie Torrent.

Avez vous fait des annonces sur de nouveaux produits?

Le nouveau produit en « Highlight » et montré pour la première fois au Canada a été le fameux petit moniteur Ember dans la Série Element.

Quel a été ton feeling tout au long du salon?

Notre feeling a été certes positif, car les personnes qui passaient dans notre pièce appréciaient l’expérience, le décor et le Thème conceptuel : mais en général il manquaient de trafic, mais l’organisation apportait leur aide aux visiteurs et contribuait à la facilite de voir toute l’exposition et l’apprécier au complet.

Quelle a été ta plus belle expérience du salon, ou une anecdote peut être?

Professionnellement parlant (Commercial).
La plus belle expérience dont je me rappelle est celle de voir certains de nos revendeurs/marchants importants des E.U. rester bouche bée en voyant cette salle Totem….acceuillante, et en avance en matière de présentation de marchandise et aussi d’accueil.
Ça leur donnait des idées et les motivait à refaire un segment de celle-ci et emmener cette expérience Montréalaise chez eux.
Ils ont vu l’effet réel positif que ça amenait auprès d’une clientèle féminine sans vouloir isoler l’aspect masculin.

Publics et visiteurs : Une famille qui vient nous voir a chaque exposition avec des enfants que l’on a vu grandir en quelque sorte durant les derniers 5 dernières années ….., rester la pendant plus d’une heure a l’insistance des « jeunes » qui voulaient a tout prix vivre l’expérience dans tous ses moindres détails soit … visuels… soit sonores… et dire qu’ils espéraient un jour reproduire ceci chez eux.

As tu une critique négative à formuler?

Si c’est le cas, qu’elle solution as tu à proposer?

Cette 25 eme a t elle été différente des autres années?

Je vais répondre au trois dernières questions ensembles…..la critique négative est le manque continue d’attirer la « Presse » importante (Tele/ Nouvelles/Programmes Spéciaux) qui peuvent montrer au Québécois que cette industrie est très forte ici et de tout premier plan.
Que le SSI reste important dans notre société et pas n’est pas banal!
Que certaines compagnies d’ici font fureur partout dans le monde !
En plus il serait bon d’essayer de drainer plus large et aller rejoindre un public hors de notre milieu immédiat.

Le 25 eme a été plus « FLAT » que les autres années sur le plan des visiteurs et exposants. Il faut retourner à un emplacement comme le Sheraton/Centre ville …accessibilité ….luxe …stationnement….
Côté organisation, les idées sont toujours mieux chaque année mais la livraison/déménagement du matériel reste problématique dans cet hôtel.

Lucy Lentini
Vice President Sales & Marketing
totemacoustic.com
514 259 1062


Puisque nous sommes sur une touche féminine, j’invite Sarah Tremblay à nous faire part de son expérience du salon cette année.

Sarah Tremblay, directrice du SSI

Qu’est ce que cette 25ème édition a eu de spécial par rapport aux autres années?

Un 25ème ça marque le subconscient, les gens ont pris conscience que cet événement d’envergure international avait non seulement tenu le coup aussi longtemps mais était devenu un incontournable pour quiconque désire être reconnu. Plusieurs exposants nous ont rappelé leurs débuts modestes il y a 25 ans et plus et de quelle manière le SSI a contribué à leur expansion d’aujourd’hui.
L’industrie avait vraiment le goût de faire partie de cette réussite et nous avons été vraiment bien supportés pour offrir autant d’événements gratuits.

Comment as tu vécu le SSI cette année?

Pour moi c’était ma 5ème année, l’expérience aidant, le stress se gère beaucoup mieux et les relations avec les exposants et les visiteurs ne se comparent pas avec 2008.
Maintenant j’ai l’impression de faire affaire avec des amis, des gens qui nous apprécient et que nous apprécions au plus haut point.
Nous comprenons leur réalité et nous les traitons comme nous aimerions être traités.
Nous anticipons leurs besoins et nous trouvons des solutions avant même que les problèmes surgissent.

Quels sont les commentaires que tu as reçus?

Très positif, l’achalandage est exceptionnel et ce sont des visiteurs très bien qualifiés que les exposants apprécient beaucoup rencontrer. Les installations ne cessent de s’améliorer et de mettre en valeur non seulement les équipements mais le style de vie des amateurs de musique. Les exposants et les médias reconnaissent le professionnalisme de notre équipe et cela fait très chaud au coeur, tout le monde travaillent tellement fort.
Lorsqu’on lit qu’on est « le salon le plus fréquenté parmi les salons audio en Amérique » « au top de la liste des salons audio » « la meilleur organisation » on a vraiment envie de continuer à se surpasser afin de demeurer la référence de l’industrie.

Quel bilan fais-tu?

Ça vaut la peine de continuer car la demande pour ce genre d’événement est forte. Il faut continuer d’innover et ne pas avoir peur de prendre des risques. Continuer à prendre soin de notre équipe qui est indispensable à notre succès et continuer à être à l’écoute des besoins de notre clientèle.

2013 s’annonce comment?

La barre est toujours plus haute à chaque année, nous sommes à la recherche d’un partenaire majeur qui pourrait présenter plusieurs systèmes sous les 5000$ afin de répondre aux besoins d’une nouvelle clientèle, on va continuer d’offrir encore plus de spectacles « Live » car autant les visiteurs que les musiciens vivent une expérience totalement différente de ce qu’on retrouve en d’autres lieux.
Diversifier encore plus l’offre dans les conférences, ajouter un volet photographie, et convaincre quelques exposants de plus à présenter des cinémas-maison époustouflants.

25 ans, ça se fête

Un mot à dire à nos lecteurs et probablement une partie des visiteurs du salon?

Merci de nous faire confiance, le salon est là pour vous les visiteurs, et vos commentaires et suggestions sont les bienvenus.
Les exposants adorent la clientèle canadienne qui est attentive et fort intéressée.
Comme nous ajoutons de plus en plus d’événements à chaque année nous recommandons de planifier votre visite à l’avance en consultant notre page Facebook ou notre site web, il y a d’excellents spectacles de musique gratuits et des conférences uniques offertes par les concepteurs de produits, ce qui est très rare.

Nous encourageons les consommateurs, peu importe leur budget, de faire affaire avec les boutiques spécialisées afin de se faire recommander les bons équipements qui répondront à leurs besoins.
La musique est un élément important dans nos vies et ça fait toute une différence de l’écouter sur des appareils bien mariés qui répondent à vos besoins plutôt que de l’entendre sur des « kits » tout en un.
On se donne rendez-vous du 22 au 24 mars 2013.
SARAH TREMBLAY : Directrice, Salon Son & Image


Allez hop, allons faire un petit tour dans l’espace Westmount/Outremont.

Les kiosque situés juste à côté du pavillon du Canada

On y trouvait : Woo Audio, M.A Recording, Acoustic Technology, L’Association Montréalaise des Audiophiles, le musée des ondes Emile Berliner et deux autres exposants dont le nom m’échappe.
Et juste en arrière du rideau se trouvait le pavillon du Canada ou un peu moins de 40 manufacturiers sont venus montrer leur savoir faire.
Alain Provencher et moi (inovaudio) y étions aussi 🙂
Merci à Costa Koulisakis (VP Sales & Marketing), pour le prêt de l’amplificateur intégré Simaudio.

Pro Design Audio et inovaudio

Le pavillon du Canada

Démonstration active du fauteuil D-Box

Et juste en face, Bruno De Lorimier, faisait également des présentations Nordost dans la salle St Laurent.

Bruno De Lorimier n’est jamais avare de conseil auprès des visiteurs

Bonjour Bruno, quels sont les équipements que tu as présenté cette année au SSI? ou du moins les marques que tu représentes qui ont été mis en démonstration.

Dans notre salle Nordost, nous utilisions les appareils suivant:
Convertisseur numérique et lecteur CD 750D de Simaudio, 13 000$
Amplificateur intégré de 175 watts par canal 700i de Simaudio, 13 000$
Haut-parleurs Audio Physic Scorpio 25, 10 000$
Qrt QX-2 et QX-4
Qrt Qb-8

Comme à l’habitude, nos démonstrations se centraient sur des écoutes comparatives de nos câbles et se concentraient plus spécifiquement cette année sur la toute nouvelle série Norse 2 qui se retrouve un cran au dessus de notre série d’entrée Leif.

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

Le “mood” m’a semblé excellent cette année. Tout le monde m’apparaissait être plus relax et les gens semblaient avoir une meilleure appréciation des efforts des exposants.
J’ai eu l’impression que le SSI a attiré plusieurs nouveaux visiteurs cette année mais que le nombre total des visiteurs était à la baisse.

Je dit ceci car c’est la première année que notre salle n’est pas bondée.
Habituellement, nous devons refuser des gens à la porte et les inviter à nous revisiter plus tard tellement on est tassé comme des sardines à l’intérieur. Ça n’a pas été le cas une seule fois cette année.

Alors c’est soit qu’il y avait moins de monde ou qu’ils ne descendaient pas à notre étage.
Serait-ce à cause du manque d’enseignes invitant les gens à descendre au niveau inférieur ou tout simplement que les nouveaux visiteurs ne sont pas aussi curieux ou intéressés à en savoir plus sur des câble? Je ne le sais pas.

As tu une critique négative à formuler?

Aucune critique négative ne serait-ce que du petit nombre de visiteurs qui ont fréquentés notre pièce cette année. C’est beaucoup de travail pour ce genre de récompense.

Si c’est le cas, quelle solution as tu à proposer?

Peut-être que nous devrions déménager au niveau principal l’année prochaine.

Quelle est ta plus belle expérience du salon? … ou une anecdote peut être?

Je me réjouie toujours de voir les visages d’auditeurs ébahies ainsi que de leurs commentaires élogieux lorsque qu’ils entendent la différence entre deux câbles, quelques uns pour la première fois de leur vie, mais pas loin.
Je me souviendrais toujours du jour, il y a environ 5 ans, un monsieur d’âge mûr assis à mes côtés fait un bon sur le sofa, se tourne vers moi et me dit en bon québécois… “H’ai mon ostie de voyage, j’travâil su mon tracteur à hournée longue pis chu sûr que mes oreilles son pas mal magannées mais la différence est écœurante. Haurais hamais pensé pouère entendre la différence!”

Cette 25 eme a t elle été différente des autres années?

Pour moi oui parce que j’avais des partenaires nombreux qui exposaient. Tous ont fait un excellent travail :

  • MCM Acoustique pour Elac,
  • Audio D’Ocassion pour Elac, Atoll et Simaudio,
  • Goerner Communication pour Audio Physic,
  • Audiophonie pour Genesis,
  • Dynaudio.

Avant ce rendez vous de 2013, comme c’est la tradition depuis des années je laisse la parole à Michel Plante qui va clore cette édition 2012 par le mot du Président.

Michel Plante, Président du SSI

Le 25e SSI c’est déroulé à merveille.
Plusieurs nouveautés furent présentées en grande première canadienne ou mondiale. Les démonstrations étaient d’une qualité exceptionnelle et comme les exposants connaissent maintenant beaucoup mieux les caractéristiques de leurs salles d’expositions, la qualité sonore était vraiment superbe dans plusieurs d’entres elles.
De plus la présentation des kiosques continuent de s’améliorer et ce à notre grande satisfaction.

La journée des professionnels, bien que plus calme qu’à l’habitude, peut-être du à la gigantesque manifestation qui a eu lieu au coin de la rue le même jour, continue d’être propice aux rencontres avec la presse et les marchands.

L’achalandage fut très élevé le vendredi et particulièrement occupé le samedi, le dimanche la journée la plus calme demeure le meilleur moment pour faire des écoutes plus attentives.

Mon installateur en bas de l’escalator

En tout nous avons accueilli près de 500 visiteurs de moins que l’an dernier, nous attribuons cette diminution aux nouveaux Salons de Toronto et New-York qui sauront comblés les besoins des audiophiles de ces régions.

Pour 2013, il nous a été suggéré de modifier le nom du Salon afin d’éliminer la confusion entre notre événement et le magazine du même nom qui appartenait tous les deux à Marie-Christine Prin autrefois, mais qui sont devenus deux entités séparées depuis que Marie-Christine a vendu ses entreprises.

L’édition 2013 se déroulera encore au Hilton Bonaventure et ce du 22 au 24 mars avec plus de concerts et plus de séminaires.

Surveillez aussi l’Oreille Hardie qui se veut une sorte de Salon Son & Image en tournée à travers la province.

Les regrets.

De voir certains manufacturiers canadiens et québécois délaisser le Salon de Montréal. Bien que notre Salon ait un rayonnement international avec des exposants de plusieurs pays, l’absence des canadiens nous déçoit et plusieurs visiteurs en font mention sur les médias sociaux.
Fin de la parenthèse.

Les satisfactions

Pour compenser nous avons mis en place un pavillon mettant en valeur l’ensemble des manufacturiers canadiens, 40 sur les 60 répertoriés étaient présents.

Pour la première fois au SSI et au Canada

Ce pavillon fut un énorme succès et nous en ferons au fils des ans un incontournable en améliorant sa présentation et en demandant aux compagnies d’y assigner un représentant pour tout le week-end.

Notre constat

Notre industrie consacre beaucoup d’énergie à améliorer et à développer des produits extraordinaires et nous souhaitons qu’elle parvienne à mettre autant d’efforts et de créativités à se faire connaître auprès d’une clientèle élargie.
La mise en marché et le marketing sont les plus grandes faiblesses de cette industrie et la preuve étant que ceux qui contrôlent bien ces aspects sont aussi ceux qui ont le plus grand succès dans leur pays et mondialement.

Les visiteurs au pavillon du Canada

En conclusion nous sommes très heureux de voir autant de personnes se déplacer afin de profiter de tout ce que le SSI a à offrir, que ce soit de venir se renseigner avant de faire un achat important, que de venir assouvir sa passion pour la musique, l’audio haut de gamme et le cinéma maison.

Démonstration Onkyo et Mitsubishi

Le Salon qui est de moins en moins populaire au point de vue de l’image depuis la baisse de popularité du cinéma maison a tout de même présenté trois incroyables démonstrations sur écran géant, qui passeront à l’histoire.
Nous souhaitons que ces succès puissent réveiller l’intérêt de certains manufacturiers qui ne se rendent pas compte de l’impact d’un tel salon, seul moyen de rejoindre et stimuler leur marché et par le fait leur futurs clients.
MICHEL PLANTE : Président, Salon Son & Image


Conclusion

J’ai le sentiment que la quantité a été largement compensée par la qualité des visiteurs.
Les éternels grincheux sont restés à la maison et c’est tant mieux, qu’ils y restent.
Je n’ai croisé durant 4 jours que des visages souriants, enthousiastes, des gens friands de nouveautés, de sensations, en quête de quelque chose, mais surtout curieux et animés de cette passion qui les pousse chaque année à venir s’informer, toucher, voir et entendre.
Bref, vivre le salon de toutes leurs fibres.
Nous étions là, pour parler de vous les manufacturiers, revendeurs, musiciens, artistes et nous avons livré un compte rendu exhaustif, qui je l’espère saura rallier les troupes aussi bien ici au Canada / USA, qu’en Europe où nous sommes lus également.

Je retiens :

Jacques et sa Delphi mk II

Mon second coup de cœur mémorable de ce salon, après les musiciens, a été l’anecdote émouvante relatée par Jacques Riendeau de chez Oracle Audio.
Il a révélé au grand jour sa grandeur d’âme et a gagné le respect et le cœur de celles et ceux qui ne le connaissait pas, il est devenu de fait une personnalité marquante de ce salon 2012.

Patrick Sareault de chez Cabasse Canada, autre personnalité marquante pour son implication et sa bonne humeur, ses démonstrations se sont révélées passionnantes et appréciées de tous.
Le système CinéOle reste dans nos mémoires comme LE best buy du salon!
Cabasse a bien de la chance d’avoir ce gars là dans leur équipe.
Michael Tang et son Carot One, toujours de bonne humeur, il su démontrer qu’un lecteur Philips de 30 ans d’âge avait encore une Vie,
Gary Koh de chez Genesis, affable et toujours aussi passionné avec les années,
Elac qui a démontré grâce à ses revendeurs son savoir faire exceptionnel, Bruno De Lorimier n’est pas étranger à cette réussite, il a virtuellement reçu 3 de nos “coup de cœur” grâce au bon travail de ses partenaires, rien de moins.
Thiel, l’un de mes manufacturiers préférés, avec la présentation sobre mais efficace des CS2.4SE chez Audio d’Occasion,
Sony et la 4K, époustouflante image HD,
MBL, sky is the limit,
Fidelio et M.A Recording, la musique Hi Rez où l’émotion n’est pas une option,
Les présentations très interactives de Tim G. Ryan des enceintes Gradient (Finlande) et son système de grave actif, l’un des meilleurs du salon,
Le système hifi de Dupuy, dont je vous parlerais plus en détail quand ces gens là daigneront répondre à mes questions,
Coup de Foudre et le système avec les enceintes Devore, quelle belle ambiance,
Les Sonus Faber Elipsa, les plus belles enceintes sur salon.

Sonus Faber Elipsa, dont je suis tombé amoureux

J’aurais quelques souhaits à formuler à mon tour, puisque personne n’est venu me demander mon avis, je vais quand même m’autoriser à le faire.
– Une nocturne supplémentaire, pour les exposants qui le souhaitent bien entendu, pourquoi pas le jeudi, puisque c’est aussi le siège des derniers réglages d’installation avant la représentation devant public,
– Pouvoir manger sur place un snack au prix d’un snack,
– Inviter les musiciens à se produire sous la verrière du lobby était une génial, il faudrait perpétuer le cycle,
– Inciter les exposants à offrir … aussi … le meilleur système rapport qualité prix, quitte à élire par le public LE “best buy” du salon et repartir avec! Un sacré bon incitatif.
Cela pourrait être gagnant/gagnant et sur un plan marketing de l’argent intelligemment investi!
Si toutes les années, les visiteurs savent qu’ils peuvent gagner un système soit hifi, soit cinéma maison voire les deux, laissez moi vous dire que ça ne sera pas long et les gens vont rappliquer en masse.

Vincent Bélanger l’une des personnalités marquantes de ce SSI 2012

Vincent Bélanger et son violoncelle, par l’intermédiaire de son commanditaire LYS Audio a cette année été une personnalité marquante de ce salon, il serait bon de renouveler cette expérience, un musicien, son instrument et en arrière de lui un système.
– Le pavillon du Canada est une idée géniale à encourager.
En revanche, chers manufacturiers au lieu de jeter sur une table votre précieux matériel et partir en laissant le stock posé là sans personne, impliquez vous un peu, qu’il y ait au moins une personne pour répondre aux questions des visiteurs.

Le pavillon du Canada

– L’encan silencieux était une bonne idée, qu’il revienne, soutenir une juste cause c’est aussi ce qui nous rassemble,
– Faire un badge de couleur différente et clairement identifiable pour les membres de la presse,
– Plus d’incitatifs promotionnels de la part des exposants pour stimuler le marché lors du salon, de vendre sur place leur matériel en démo, par exemple, le dimanche avant de partir, de telle heure à telle heure rabais exceptionnel sur le matériel étiqueté, payez, partez avec,
– Parler d’acoustique … je sais, je me répète toutes les années, mais comme personne ne semble entendre, il serait temps de démystifier l’acoustique et la rendre plus accessible auprès des exposants professionnels et des visiteurs.
L’acoustique, c’est comme la cuisine, tous le monde pratique à sa sauce et personne ne sait véritablement réaliser une recette de base dans les règles.

Alors ce que je propose c’est deux pièces identiques, deux systèmes identiques, l’un dans son environnement d’hôtel tel que vous le connaissez et dans l’autre une acoustique viable, pas le grand jeu, juste une correction minimale histoire de remettre les pendules à l’heure et prouver une bonne fois pour toute les vertus de l’acoustique pour tous, sans distinction de prix ou de gamme.

Tout le monde pourra alors prendre conscience que même un système modeste, car il serait bon qu’il le soit et je rejoins l’idée de Sarah d’un système tout compris à moins de 5000$, peut performer comme un système plusieurs fois son prix, dans des conditions moins favorables.
Je vais faire une autre analogie avec l’automobile pour que tout le monde comprenne, en 2012, le matériel qui nous est offert s’apparente à une voiture de sport plus ou moins puissante.

La seule chose que nous avons à faire, c’est d’apprendre à piloter pour la conduire à son potentiel le plus élevé au lieu de nous jeter à son volant, faire quelques tours de roue en avant de son entrée de garage en prétextant tout savoir sur les performances routières de son bolide et venir en parler sur les forums… come on, je ne pense pas que passer la première et seconde vitesse fera de vous un pilote chevronné, sachant qu’il y a 6 vitesses au plancher et 260km/heure de vitesse de pointe à atteindre, on s’entend pour dire qu’on est loin des petits tours de roues en avant du garage et du aller/retour à l’épicerie du coin à une moyenne de 60km/h et des pointes à 100k/h sur autoroute.

C’est pourtant ce que font 90% d’entre vous… pensez y deux secondes, voulez vous enfin sortir de votre bulle et explorer les capacités réelles de votre matériel ou voulez vous rester dans votre placard?
Pour celles et ceux qui ont le goût de l’aventure, c’est le temps d’en sortir.
– Eviter les mêmes dates que le salon de l’habitation, je suis tanné des “line up” devant les ascenseurs et au vu des commentaires autour de nous, je ne suis pas le seul,
– J’aimerais assister à une prise de son, pourquoi pas au salon justement, les visiteurs seraient sans doute intéressés de savoir comment les sons arrivent sur le support qu’ils tiennent entres leurs mains.

Mes regrets?

-L’absence de Verity Audio cette année comme exposant, je pensais naïvement qu’ils auraient été représentés au moins au pavillon du Canada,
– Le “je-m’en-foutisme” de certains exposants, qui ne sont pas foutus de répondre à 4 questions, le respect doit être à double sens mes petits amis,
– De ne pas avoir eu suffisamment de temps pour écouter, notamment chez Radio St Hubert, les superbes enceintes Monitor Audio.

Bon, c’est la fête quand même.
C’est par cette image que je voudrais clore ce salon, car elle représente précisément mon sentiment, j’ai conservé mon âme d’ado tout au long du salon, même lors de l’écriture de ces pages, j’ai aimé les musiciens qui se sont produits gratuitement durant ces 4 jours, c’est par eux que nous avons débuté ce reportage, c’est par eux que nous le terminons : Stéphane et Caroline (Give Band), La petite Alex, La Mandragore, Grégoire Jeay, Maânouche Swing, merci pour votre générosité.

Stéphane, Caroline en compagnie de Alex, mascotte du salon

Tout ce que nous avons vécu est symbolisé par ces 3 visages et vous y lirez cette joie sincère que seuls les gens bien portent habituellement et ça résume bien la dynamique de l’édition 2012 du SSI.
Merci pour votre attention.
Rendez vous en 2013.
Ciao.


Matériel photographique

Les prises de vues ont été réalisées à l’aide d’un boîtier canon 5D mk II, objectif Tamron 17-35mm f2.8 Di en alternance avec un objectif Canon 24-70mm f2.8 L, pas de flash, tout à la main levée, ISO 800 et 3200.


Sarah Tremblay et Michel Plante

Salon Son & Image
MICHEL PLANTE : Président, Salon Son & Image
SARAH TREMBLAY : Directrice, Salon Son & Image
2054, rue de Salaberry
Saint-Bruno (QC) Canada J3V 4N6
(450) 441-5989
(514) 267-6231 (cell)


La pensée du moment :

La musique adoucit les moeurs.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.