Cinémotion parle HD

1
404
Historique des résolutions vidéo
Historique des résolutions vidéo (source Wikipedia)

Bienvenu aux cinéphiles qui apprécient les images HD et le son TrueHD.

Richard CZAPLA est le manager de l’entreprise Cinémotion, basé au Luxembourg, il officie dans le domaine du son et de l’image depuis plusieurs années, son expertise va nous permettre d’en apprendre plus sur tout ce qui concerne la projection de film HD.

En 2008/2009 nous avons fait affaire avec cette entreprise pour acquérir un projecteur JVC 350 et les conseils qui vont avec; pour les mêmes raisons qui nous conduisent aujourd’hui à cette conversation, la somme de connaissance utile à un choix éclairé et l’oreille attentive à nos requêtes c’est chez Cinémotion que nous l’avons trouvé et nulle part ailleurs, du moins au moment où j’écris ces lignes c’est le seul à avoir répondu présent, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’autres pros à venir “mouiller leur chemise” afin de partager leur savoir.

Cinémotion

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cinéma maison “HD” sans jamais avoir osé le demander 🙂

Bonjour Richard, c’est à toi que revient l’honneur d’ouvrir le bal sur ce sujet tant controversé qu’est le cinéma maison à la sauce HD, on entend ici et là, peut être plus là que ici, des informations qui finissent par se contredirent, finalement, je pense avoir frappé à la bonne porte, pour enfin obtenir des réponses cohérentes sans démagogie 🙂
La parole est à toi

Richard, vaut il mieux un vidéoprojecteur HD modeste dans une salle dédiée (noire sans réflexions) qu’un vidéoprojecteur haut de gamme dans une pièce à vivre, tel le salon de Mr et Mme tout le monde avec généralement des murs clairs réfléchissants?

Bonjour Marc,
Il est bien difficile de déterminer qu’est ce qu’un projecteur « modeste » et un « haut de gamme ».
Pour certaines personnes, un projecteur haut de gamme est à 3000€ ou plus, pour d’autres on parle plutôt de 10 000€ ou plus par exemple.
Pour répondre à ta question, je ne sais pas qu’elle est la meilleure solution, mais disons plutôt qu’une salle dédiée permet de profiter de tout le potentiel d’un projecteur alors qu’effectivement, dans une salle claire, il y a des pertes de luminosité et contraste, notamment dues aux réflexions des murs clairs, si tel est le cas.
La différence d’un projecteur à l’autre se voit dans un salon, c’est juste que la marge de progression est plus faible.
Ensuite, est ce qu’elle justifie la différence de tarif, seul l’acheteur est en position de répondre à cette question, car c’est lui qui paye.
Peu importe la situation, je pense que l’utilisateur final sera satisfait, maintenant, je mettrais un point supplémentaire dans la salle dédiée ; non pas pour l’image, nous venons d’en parler, mais pour le son, souvent plus simple à traiter que dans une pièce à vivre ou il y a souvent des contraintes, plus particulièrement esthétiques.
Déjà, il faut déterminer ce qu’est un projecteur modeste.
Prenons le cas d’Epson :

  • TW3600 : 1500€ lcd
  • TW4400 : 2600€ lcd
  • TW5500 : 3000€ lcd
  • R2000 : 3500€ lcos
  • R4000 : 5500€ lcos.

ils sont tous Full HD, alors qu’est ce qui change d’un modèle à l’autre ?

La technologie utilisée, les spécifications telles que le contraste et la luminosité, les traitements vidéo interne, certaines fonctions et certifications genre ISF ou CMS, la qualité des composants, si l’appareil est motorisé ou non,… Il y a là un tas de petites choses à regarder, mais pas toujours fondamentales.
Comme je te le disais, il n’y a pas de normes qui imposent aux fabricants de calculer le contraste et la luminosité de la même façon.
Certains donnent des contrastes dynamiques, d’autres natifs,.. le tout dernier Epson est annoncé pour 1 000 000:1 ! Ah les joies du marketing…

Epson TW4400

Traduction des abréviations

LCOS (Liquid Crystal on Silicon) est une évolution de la technologie LCD comme le SXRD ou le D-ILA
Le CMS pour Color Management System est une fonction permettant de corriger les couleurs pour les faire correspondre à une norme cible, mais tous les CMS ne sont pas de qualité (ou ne propose pas de possibilités suffisamment précises)
ISF pour Imaging Science Foundation, une certification sensée offrir au travers du menu, tous les outils nécessaires pour effectuer une bonne calibration
LCOS est notamment utilisé par Epson, le SXRD est utilisé par Sony et le D-ILA est utilisé par JVC.
D’autres marques utilisent aussi ces systèmes.

Comment choisir son écran? blanc avec ou sans gain, gris avec ou sans gain, fini lisse ou diamanté?

Pour l’écran, je préconise dans la majorité du temps et pour une utilisation classique à domicile une toile blanc mat sans gain, qui reste la plus polyvalente.
Si le gain est trop élevé, le point chaud est trop visible et l’écran devient aussi trop directif.(spot central)
Les toiles grises peuvent être un bon compromis dans une salle dédiée (uniquement) permettant d’offrir un bon niveau de noir sans négliger la restitution des blancs.
Les toiles silver dont on parle aujourd’hui sont un peu plus adaptées à la 3D (et la perte du luminosité qui l’accompagne) ce n’est pas pour moi une solution, du moins au moment où j’écris ces lignes.
Notamment pour l’angle de vision et surtout pour les autres utilisations que la 3D.

Un mot sur le lens-shift, à quoi ça sert et comment l’utiliser correctement?

Le lens shift fait parti des petites révolutions du monde de la vidéoprojection.
Une bonne majorité des projecteurs en possèdent aujourd’hui (sauf les DLP qui sont plus rares).
En quoi cela consiste t’il ?
Pendant des années, nous étions obligé de positionner le projecteur dans l’axe de l’écran et de jouer avec le keystone pour obtenir une image au bon format.
Malheureusement, ce procédé causait une perte non négligeable au niveau de la définition.
Avec l’arrivée du lens shift, c’est beaucoup plus simple.
Qu’il soit motorisé ou manuel, il permet de déplacer l’image projetée de haut en bas et de droite à gauche avec un minimum de déformation.
Tellement plus simple à intégrer dans une pièce ou plus d’embêtements si le support était décalé de quelques centimètres par rapport à l’écran.
Le grand public ne connait pas toujours cette fonctionnalité, mais elle fait partie des grands pas en avant pour la démocratisation des projecteurs qui proposent chaque année une plus belle image, un positionnement plus simple et un bruit de fonctionnement plus discret pour un spectacle sans équivalent.

Quels sont les vidéoprojecteurs du moment?

Le JVC DLA-HD350 est toujours présent au catalogue.
Son prix public a été revu à la baisse et il est donc une alternative intéressante pour les personnes souhaitant investir moins de 3000€.
Dans ce même créneau, d’autres appareils sont également intéressants:
Le Vivitek H1085, un petit DLP plutôt complet (moins de 1500€) et les deux Epson EH-TW4400 et TW5500 qui ont également été revus à la baisse.
Ensuite, nous rentrons dans un autre monde avec les nouveaux modèles, ceux qui font vibrer pendant des mois les passionnés que nous sommes avec principalement trois marques :

  • JVC, avec notamment le DLA-X3 et DLA-X7, tous deux 3D.
  • Sony et son VPL-VW90es, 3D également,
  • Epson, qui viendra une nouvelle fois après la guerre (prévus pour Janvier) avec les EH-R2000 et EH-R4000.

D’autres modèles tels que le Mitsubishi HC9000 ou l’Optoma HD87 pourraient venir jouer les outsiders, il est encore un peu tôt pour en parler.

Les crus 2010/2011 marquent l’arrivée de la 3D dans le monde de la vidéoprojection.

Si à titre personnel, je ne suis pas un adepte de cette nouvelle dimension, je trouve l’effet beaucoup plus sympa avec un projecteur qu’un téléviseur, mais c’est un autre débat.

JVC X9

CD vs DLP, quels sont les points fort et les points faibles de ces deux formats?

Les deux technologies ont bien progressé et les défauts des générations précédentes disparaissent.
Le seul réel défaut qui existe encore est l’effet d’arc en ciel qui cause une gêne à certaines personnes avec les projecteurs DLP.
Mis à part cela, l’uniformité et le piqué sont des points forts de cette technologie, le LCD va lui axer ses arguments sur une image plus douce, une meilleure restitution de couleurs.
Après, encore une fois, difficile de généraliser, il y a des bons et moins bons modèles dans les deux technologies.
Pour ma part, mis à part les AEC, je préfère parler et comparer des modèles précis. Il y a de bons et moins bons projecteurs dans chacun de ces systèmes.

Quel est la luminosité minimale dont il faut tenir compte lors de l’achat?

Cette question n’est pas évidente, je m’explique.
Dans un premier temps, il faut voir les utilisations que l’on en fait (film, informatique, photo,…), dans un deuxième temps, le lieu (salon, salle dédiée, bureau,…) ainsi que la taille de l’écran (2m, 3m,..) et la focale utilisée (courte ou longue).. ces deux premiers points permettent d’avoir une bonne idée au départ.
Le problème vient d’un troisième point, les chiffres en performances annoncés par les constructeurs ne sont pas ceux obtenus dans la réalité.

Un vidéoprojecteur HD sorti du carton fonctionne bien, alors pourquoi une calibration, ça sert à quoi

En sortie de carton, les projecteurs sont meilleurs chaque année.
Cependant, si l’on souhaite obtenir le meilleur de son appareil, une calibration s’impose.
Elle permet d’avoir sans dans ses conditions (salle et sources) une image avec une colorimétrie neutre, sans tendance à tirer vers l’une ou l’autre couleur. Des noirs débouchés et des blancs non brûlés.
La calibration est plus destiné aux personnes confirmées plutôt qu’aux novices débutant dans la projection.

JVC DLA – HD 350 et sa lampe

Les nouvelles “machines” offrent elles des performances satisfaisantes dans l’ensemble?

Oui, bien qu’il n’y ait pas eu de révolution depuis quelques années, la restitution est tout de même de haut niveau.
Les personnes qui découvrent la projection sont souvent très agréablement surprises de la qualité d’image.

Que devons nous attendre de la 3D?

Dans un premier temps, il faut du contenu.
Plus de films, de jeux, d’émissions,.. ensuite, une démocratisation se fera aussi par une baisse du prix des lunettes. Si l’on prends 100€ comme prix moyen, ça fait déjà un certain budget pour un famille de 5 personnes. Enfin, au niveau technique, gagner en luminosité et fluidité.. le reste est déjà encourageant.

JVC X9 vue arrière

Peut on envisager d’acheter maintenant ou mieux vaut attendre début 2011?

Attendre début 2011 n’est pas une réelle solution.
La sortie des projecteurs arrive toujours en fin d’année; donc fin 2010 et début 2011 connaîtront les mêmes modèles.
Il faudra patienter jusqu’en octobre/novembre 2011 pour voir la 2e génération de projecteur 3D.
Après, il y a un détail à prendre en compte. Plusieurs personnes achètent des projecteurs 3D, non pas pour cette dimension additionnelle, mais pour ce dont ils sont capables en 2D.
La 3D reste pour eux accessoires, mais pas un critère d’achat.

Que pensez des écrans trans-sonores?

Les écrans trans-sonores sont le complément idéal à un projecteur dans une salle dédiée.
Commençons pas les points faibles : Il faut de la place derrière pour y mettre les enceintes (donc pas possible dans toutes les salles) et on perd un peu en définition (la toile est microperforée).

Cependant, le rendu sonore est de meilleure qualité car les enceintes sont mieux placées et au niveau esthétique, c’est clairement plus propre.
Ce type d’écran permet aussi d’avoir une base plus large (vu que les enceintes sont derrières)

Quelles sont les différences que l’on peut attendre d’un écran versus un autre?

La qualité des écrans varient d’une marque à l’autre, des lecteurs en me lisant diront sans doute “la toile X de chez Y n’a pas de perte”.. mais tout à un coût et il y a un moment ou la raison l’emporte.
Le grand public s’intéresse à des projecteurs entre 1000 et 7000€, je doute donc que ces mêmes personnes investissent dans une toile 10 fois plus chère que les marques populaires et de bonnes qualités.

Ecran motorisé Stewart modèle Firehawk

Les écrans bas de gamme sont ils valables?

Encore une fois, c’est subjectif.
J’ai moi même commencé avec du très bas de gamme et j’ai évolué en connaissance de cause. J’ai déjà assisté à des démos de toiles très onéreuses, le résultat est là.. mais à titre personnel, je préfère mettre la différence dans la salle, le matériel.. que dans la toile. Mais encore une fois, cela dépend de chacun.
En général, en optant pour une marque connue, vous êtes rarement déçu.

Les écrans haut de gamme offrent quelles prestations?

Les réponses se trouvent au dessus. Un écran “haut de gamme” ira plus loin sur plusieurs détails, mais est ce que ces derniers valent une telle différence (On parle de 3 à 4x le prix quand même), c’est une autre question.

La transmission du signal audio et vidéo est meilleur en passant par le HDMI?

Meilleur.. ça dépend en le comparant à quoi. Disons que la prise Hdmi est la péritel (scart) numérique.
Le cable est simple, compact et de bonne qualité.
A titre perso, je le trouve simplement un peu fragile.
Ce n’est pas le seul cable capable de passer un flux 1080p, mais celui choisi pour le grand public… pour le moment.

Mitsubishi HC 6800

Il semble plus intéressant de sortir du lecteur Blu-ray en HDMI et de passer par le receiver pour transiter l’image vers le projecteur, pourquoi est ce mieux que directement?

Je ne suis pas toujours d’accord… je m’explique, cela dépend essentiellement de la qualité de la source et du traitement qu’elle intègre. Si tu possèdes une source de “base” et que tu passes par le traitement Anchor Bay de ton ampli, tu as plus de chances à gagner qu’à perdre… Dans d’autres cas, par exemple avec un lecteur Oppo, autant y aller en direct effectivement et ça évite également les connections.

Un câble coax numérique tel que nous le connaissons ne suffit il pas à gérer le son HD?

Hélas non.. ou du moins, pas que je sache.. c’est une question de débit, de flux pas suffisant.

Optoma HD87 vue du panneau arrière

Existe t il des différences entres les câbles HDMI?

Alors au niveau de la qualité.. j’aurais dit non en théorie.. si je n’avais pas vu l’inverse en pratique.
Plus de piqué, de définition avec une gamme essayé.. mais ce fut assez rare.
Ensuite, oui car il y a différentes versions, que l’on appelle d’ailleurs plus 1.2, 1.3, 1.4,.. mais High Speed, High Speed with Ethernet,… sans oublier le blindage du câble proprement dit et sa capacité à couvrir de grandes longueurs.

720p vs 1080p, vu les formats HD actuels, est il encore bon de choisir un projecteur 720p?

J’ai envie de dire pourquoi pas.. en fonction de la base et du budget que l’on possède.
Pour ma part, j’ai encore un écran plat HD ready et je le vis très bien 🙂
Maintenant, à partir de 1000€, la majorité des projecteurs sont 1080p, donc une page se tourne.

Quel est le meilleur réglage image HD, est ce 1080i/24p?

Tout dépend ce que l’on regarde bien entendu, du signal que l’on reçoit.
Pour un film blu-ray, 1080p24.. c’est le standard, pourquoi le changer.
Sauf erreur de ma part.. 24p et 24Hz, c’est le nombre d’image par seconde.. donc la même chose.
La différence se situe plutôt entre 1080i (entrelacé) et 1080p (progressif), ce dernier est le meilleur.

Optoma HD87

Pourquoi certains préconise le format d’image 1080p/24hZ?
Set up -> Audio/Video -> Sortie vidéo : 1080p / 24Hz, traduction pour le profane?
Set up -> Audio/Video -> Framerate Sync : NTSC/PAL/ 24p, traduction pour le profane?

On envoie au diffuseur un signal de 1920×1080 lignes en progressif (non entrelacé) avec 24 images/secondes.

Qu’est ce qui est important quand on choisi son receiver?

Quand on choisi son amplificateur multicanaux, voici ce qui est important : les utilisations (hc, hifi, les deux,… et le types de sonorités que l’on aime), les enceintes avec lequel on va le marier, la taille de la pièce et la connectique, c’est le principal.

Quel est le meilleur chip set vidéo du moment?

En toute franchise, je n’en sais rien.. je lis beaucoup de choses et je fais aussi pas mal de tests.. HQV, Anchor Bay, Qdeo, DCDi,… qui après ont chacun encore des déclinaisons.
Pour le moment, je dirais que celui qui m’a le plus séduit est un Anchor Bay ABT2010.. ou Qdeo, pas encore assez populaire.

Vivitek H1085FD

Yamaha, Marantz, Denon, Onkyo, Anthem, Pioneer, … offrent ils des prestations de haut niveau pour la HD et le TrueHD5.1?

Oui, les gammes sont complètes et chaque marque propose des appareils complets et prêts pour la HD.

Quels sont les critères à prendre en compte afin d’obtenir la meilleure image et le meilleur son possible?

Je commencerais par dire que le matériel est moins important que l’installation, la mise en place du tout.. jouer un peu sur le traitement de la pièce.. et enfin, que tous les maillons de la chaîne soit correctement associés.
Rien ne sert d’avoir le plus beau projecteur si c’est pour le brancher en composite ou les meilleures enceintes du monde pour les poser dans une véranda avec carrelage.

Question de calibration, que conseiller aux usagers?

Aux usagers, donc pas à leur coup d’essai.. ils connaissent, savent que c’est un plus, encore une fois, à chacun de voir si oui ou non c’est utile.
En général, elle ne se fait pas de suite histoire que la lampe tourne un peu, ça leur laisse le temps de voir si oui ou non ça leur semble utile.

Quels sont les outils que vous utilisez pour calibrer les projecteurs HD?

De nombreux outils.. quand on aime 🙂
Logiciel Colorfacts et ColorHCFR, en sondes essentiellement colormunki et eye one pro.
Pas de minolta cs200 ou autre appareil certe plus précis, mais très couteux et pas indispensable pour le niveau de produit dont je parle.

ColorMunki Photo

Comment utilise t on une sonde de calibration avec un logiciel dédié, comme celui de HCFR par exemple?
À moins que tu préconises un autre soft plus efficace… La sonde se place où? Comment fonctionne le logiciel?

Le colorHCFR est gratuit et bien pensé.. donc il est très bien.. il en existe d’autres comme colorfacts que j’utilise aussi ou chromapure ou caiman.
Alors le logiciel ne fait que retranscrire les infos données par la sonde.
La sonde se place à environ 1m de l’écran et face à ce dernier (on calibre l’image projetée sur l’écran car c’est ce résultat qui importe)
On lui envoie des mires, de 0 IRE (noir) à 100 IRE (blanc)
A chaque niveau (0, 10, 20,,… 100), la sonde prend une mesure qui nous donnera ensuite des graphiques (histogramme de luminance et RVB)
On peut aussi avec les couleurs primaires et secondaires obtenir le diagramme cie
Ensuite, tu joues avec les possibilités offertes par le projecteur pour obtenir la meilleure et plus juste image possible.
Je ne vais pas trop entrer dans les détails, mais bien entendu, s’il y a des questions, elles peuvent m’être envoyées directement.

Sonde de calibration ColorMunki Photo

La sonde à 1 mètre, mais elle tient comment? ça ne crée pas une ombre du fait de la présence de la sonde dans le flux de lumière du projo?

La sonde est installée soit sur une table, soit sur un trépied, ce dernier est le plus recommandé.
Ce n’est pas grave qu’il y ait un peu d’ombre 🙂

Que dire à un client satisfait des résultats de son projecteur sans calibration aucune, juste sortie de la boite?

Qu’il peut avoir encore mieux.. même si en toute franchise, certains préfèrent une image pas toujours calibrer.. par exemple un noir plus noir, même si bouché.
C’est sur des petites scènes que l’on peut montrer la différence, c’est le plus simple.. avant.. et après.

Quel est le raccordement idéal pour obtenir un son et une image HD?

Le HDMI


Contact Cinémotion

Manager : Richard CZAPLA
L-5460 TRINTANGE
Tel : 00352 661 15 67 15
Luxembourg.


Conclusion

Merci infiniment Richard pour le temps que tu as consacré à notre entrevue en nous donnant des réponses claires, concises; preuve d’un grand professionalisme et d’une patience méticuleuse, les lecteurs apprécierons.
Tous savent maintenant pourquoi Cinémotion est considéré comme une valeur sûre dans le domaine de la projection HD, une réputation se construit peu à peu au fil du temps et l’expérience qui vient avec.

Preuve est faite également qu’il n’y a pas de frontière suffisamment grande qui ne puisse être franchie, merci Richard d’avoir partagé.

Ce que l’on peut retenir de tout ceci, c’est que le matériel seul ne suffit pas, tout comme en hifi, l’installation va compter pour beaucoup dans le résultat final.

En revanche, les progrès réalisés en la matière permettent de faire entrer Mr et Mme X au cœur du monde fascinant du cinéma, sans bouger de chez soi, dans certains cas, il est même possible de faire mieux que ce que vous trouverez dans votre cinéma de quartier, impensable ne serait ce qu’il y a 4 ans en arrière.

J’ai le sentiment que la démocratisation fulgurante de ces nouvelles technologies ont ouvert bien grande les portes d’un flot de solutions pratiques, d’appareils, de logiciels, etc… plus fascinants les uns que les autres.

Nous vivons une époque épique, stimulante pour nos sens et je l’avoue, j’aime ça.
Cordialement.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here