Avis : lecteur CD5i Naim

4
958
Naim lecteur de cd 5i

 

Auditeurs :

  • Jocelyn Jeanson, audiophile et mélomane;
  • Marq Doyon, audiophile et mélomane;
  • Marc PHILIP, Editeur & rédacteur pour magazine-audio.

Protocole d’écoute : le système

  • Préamplificateur Conrad Johnson à lampes, modèle Premier Two modifié;
  • Amplificateur DR2 Classé audio, modifié, dédié aux hautes fréquences;
  • Amplificateur DR2 Classé audio pour les basses fréquences;
  • Enceintes acoustiques de type panneaux, Acoustat modèle 6 modifiées sur mesure;
  • Ligne électrique dédiée, en 3 X 3/8″ gaine acier galvanisée et blindée, reliée à un boîtier de distribution équipé de disjoncteurs, un par appareil;
  • Interconnects Furutech , Peterson et câblage haut-parleurs de type 4-0 en cuivre.

J’entends déjà les commentaires : “… encore un essai avec le CD5i Naim …”

Note de la rédaction

Oui, en effet, nous allons vous parler … encore … du lecteur CD5i de Naim, qui nous semble être un appareil digne d’intérêt; certes, sa réputation n’est plus à faire et il n’a pas besoin de publicité, mais il nous semblait important d’apporter notre contribution.
Pour avoir eu le loisir d’éntendre les appareils plus ambitieux de la gamme Naim, c’est encore le CD5i qui s’est distingué pour son équilibre tonal et sa facilité d’intégration.
Jocelyn, s’est porté volontaire, il est audiophile et mélomane amateur, et n’a aucun lien avec le milieu professionnel de la hi-fi, il était donc intéressant de recueillir ses impressions, puisqu’il s’est proposé en tant qu’auditeur/essayeur.

Jo, la parole est à toi

Lors du dernier mois j’ai eu l’opportunité d’avoir en essai le lecteur cadet de Naim audio, soit le Naim cd5i. Naim, est une entreprise Anglaise dont la réputation n’est plus à faire .

Le cd 5i est un appareil de grande sobriété et un modèle de simplicité.

Le cordon AC d’origine est fortement recommandé par le fabricant.
Lors des écoutes j’ai tenté diverses combinaisons et j’en suis venu à la conclusion que l’appareil avait un meilleur équilibre tonal et tri-dimensionnel avec son propre cordon. cqfd.

L’écoute :

Étant donné que le cd5i était neuf lors de la réception, nous avons du faire fonctionner l’appareil une centaine d’heures avant les premières écoutes.
La première séance a été réalisée à l’aide d’électronique Naim ( préamp/amp ) ainsi que d’une paire d’enceintes Highland 3205, lire l’article que nous leur avons consacré.

Inovadis au salon du fsi 2005 à Montréal.
A la fin de la séance d’écoute j’étais personnellement conquis par le résultat sonore du cd 5i.
l’appareil est d’une musicalité exemplaire, l’image sonore est précise et la sonorité globale naturelle.
Le soir venu j’ai branché le lecteur cd5i sur mon système personnel.
Le cd5i s’est avéré toujours à la hauteur de mes attentes.
Pour une des rares fois depuis plusieurs mois, je me suis assis et j’ai écouté de la musique et seulement de la musique.
Je n’ai pas la prétention d’être un grand mélomane mais c’est en écoutant un appareil de cette famille que je comprends pourquoi les maniaques de musique optent pour Naim, ils jouent la carte de la sécurité.
Les quelques jours d’essais de ce lecteur m’ont permis d’apprécier le cd5i pour ce qu’il est.
Ce lecteur, en plus d’être à un prix très compétitif demeure une valeur sûre et fiable et ce pour plusieurs années, pour preuve, les lecteurs Naim sont très prisés sur le marché de l’occasion.

Je pourrais détailler les écoutes faites du cd5i, écrire des lignes et des lignes pour en venir au fond de ma pensée, mais ce serait une perte de temps, les écoutent se vivent et ne se racontent pas.
Personnellement je trouve ce lecteur fantastique , vivant et musical, qui mérite d’être associé à des électroniques de qualité.

Bref j’ai eu un coup de cœur pour ce lecteur.

Points fortsLes points forts :

  • Son vivant et musical;
  • cordon ac power adéquat d’origine, ce qui peut faire sauver temps et argent;
  • Sobre, mais qualité de fabrication impeccable;
  • Tarif justifié.

Points faiblesLes points faibles :

  • Rien de bien important, compte tenu que ce lecteur ne possède pas d’alimentation externe le registre des extrêmes hautes et basses s’en trouve un peu affecté.
    Mais je tiens à préciser que le cd5i est le cadet de la ligne chez Naim, rien ne vous empêche d’ambitionner.
  • Pas de connecteurs XLR.

Discographie lors de ces écoutes

  • Hommage à Claude Léveillé;
  • Hommage à JP Ferland : Le petit Roi;
  • Richard Desjardin : Abbitibi;
  • Test disk Sheffield Lab : Drum & Track;
  • Dave Bruebeck at Carnegie Hall 1963, plage N°4;
  • Pink Floyd : Dark Side of the Moon en version Digital Master Gold 24K serie;
  • Aznavour 2000 : Qu’avons nous fait de nos 20 ans;
  • Requiem Rutter plage 7 HDCD Reference Recording;
  • Véronique Sanson et Paul Personne (Live);
  • Véronique Sanson (Quelques mots d’Amour);
  • Martin Xavier (Scène de la vie pastorale);
  • Dire Straits (Private investigations).
  • Du temps & de l’instant, de l’ensemble Montserrat Figueras avec Arianna, Ferran et Jordi Saval;
  • Karen Young : Live in your living room;
  • Coral Egan : My favorite distraction.

Tarif : 1890,00$ Can.


Cet article a été rédigé par Jocelyn Jeanson rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2007, les textes et photos sont la propriété du magazine.
Bonne journée et bonnes écoutes.

4 Commentaires

  1. Je viens de l’acheter et de le brancher sur mon nait 5i avec le cable DIN fourni.
    C’est magique, quelle transfiguration de mon système par rapport au Cambridge 640 C V2.
    Plus de densité, de vibration, de rythme, de cohérence, bref de la musique de la vraie.

  2. Je viens de l’acheter et de le brancher sur mon nait 5i avec le cable DIN fourni.
    C’est magique, quelle transfiguration de mon système par rapport au Cambridge 640 C V2.
    Plus de densité, de vibration, de rythme, de cohérence, bref de la musique de la vraie.

  3. Déception!
    Comparaison avec un ARCAM alpha qui date de 1991.
    Il manque quelque chose au CD5i.
    Un meilleure définition je pense.
    essai 1 : Sur le “be my number one” de Joe Jackson on ne distingue pas bien des effets de pédale au piano.
    Moins bien que sur l’arcam alpha et encore moins bien que sur le vinyle sur une Linn LP12.
    essai 2 : “Sand by” de Sophie Zelmani. La voie manque de présence et de détachement par rapport à l’instrumentation.
    plus d’autres essais avec “Jazzarium” , “concerto pour violon de Beethoven par David Oistrach(1959)”
    Donc les premiers essais ne sont pas à la hauteur de ce que j’attendais du CD5i.
    Je retourne donc mardi dans ma boutique préférée à Rennes afin de vérifier que la platine CD5i que j’ai eu en prêt n’ai pas un PB.

  4. Déception!
    Comparaison avec un ARCAM alpha qui date de 1991.
    Il manque quelque chose au CD5i.
    Un meilleure définition je pense.
    essai 1 : Sur le “be my number one” de Joe Jackson on ne distingue pas bien des effets de pédale au piano.
    Moins bien que sur l’arcam alpha et encore moins bien que sur le vinyle sur une Linn LP12.
    essai 2 : “Sand by” de Sophie Zelmani. La voie manque de présence et de détachement par rapport à l’instrumentation.
    plus d’autres essais avec “Jazzarium” , “concerto pour violon de Beethoven par David Oistrach(1959)”
    Donc les premiers essais ne sont pas à la hauteur de ce que j’attendais du CD5i.
    Je retourne donc mardi dans ma boutique préférée à Rennes afin de vérifier que la platine CD5i que j’ai eu en prêt n’ai pas un PB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here