Stormaudio V55 part 2

13
642
CDP integris et Stormaudio V55

Nous voici parvenu à la partie la plus intéressante, celle que je sais être la plus attendue : nos conclusions 🙂

Voici ce que nous avons appris depuis ces derniers mois en vivant avec le Stormaudio Vertigo V55

Amplificateur intégré Stormaudio modèle Vertigo V55
    • À la question, l’amplificateur V55 est il différent des autres amplificateurs connus?
      La réponse est : Oui
    • À la question, le principe Stormfocus est il pertinent et efficace?
      La réponse est : Oui
    • À la question, le prix du V55 est il dans le marché?
      La réponse est : Non, au vu de sa conception et des performances qui y sont associées, cet appareil est bien loin de représenter sa position dans les charts, il devrait être vendu 3 à 4 fois plus cher pour entrer directement en compétition avec ses concurrents.
      Nous l’avons comparé en match direct avec des “pétoires” dites haut de gamme.
      Je ne vois rien en bas de 10 000$ qui puisse véritablement affronter directement le Vertigo 55 de Stormaudio, je suis prêt à ouvrir les paris avec celles et ceux qui seraient tentés de vouloir nous prouver le contraire.

Pas de spéculation gratuite et non fondée, juste des faits.

    • À la question, l’amplificateur V55 peut il devenir une référence?
      La réponse est : Oui
    • À la question, serions nous acheteur d’un amplificateur V55?
      La réponse est : Oui
    • À la question, l’amplificateur V55 est il hautement recommandable?
      La réponse est : Oui, évidemment, avec tout le bien que nous pensons de cet appareil, cela devient une évidence.
    • À la question, l’amplificateur V55 est il facile à installer?
      La réponse est : Oui
    • À la question, le Stormfocus de l’amplificateur V55 est il facile à régler?
      La réponse est : Oui et non, dans le sens où il faut ajuster au millimètre et être deux personnes idéalement pour faire un travail convenable.
Un simple effleurement du doigt suffit à endormir ou réveiller le V55
  • À la question, l’amplificateur V55 fonctionne t il mieux en mode “by pass”?
    La réponse est : Oui, tout comme la quasi majorité des intégrés du marché, toute gamme confondue, réaliser un préampli c’est relativement aisé, réaliser un bon préampli et savoir l’implanter dans un ampli, cela demande plus que du talent.
  • À la question, l’amplificateur V55 est il LE meilleur produit du marché?
    La réponse est : Je ne sais pas, mais il pourrait le devenir, s’il était équipé de modules optionnels et d’une paire de XLR en entrée directe, sauf qu’actuellement il fait partie d’une classe à part, son statu le rend unique, difficile de le positionner véritablement, les seules plus values et pas des moindres, son exceptionnelle versatilité et la musique qu’il est capable de restituer sans donner le sentiment de forcer, jamais à aucun moment de nos nombreuses heures d’écoutes le V55 n’a donné signe de faiblesse ou d’essoufflement.
Le V55 en fonction

Tarif

Stormaudio Vertigo V55 : 3900€


Le système Stormfocus, est un correcteur d’impédance ajustable au millimètre, cela permet d’obtenir la sonorité exacte quelque soit votre local et proche de vos goûts personnels, ce qui est impossible à réaliser avec un amplificateur “traditionnel” non pourvu du Stormfocus, à moins de commencer à jouer avec les câbles, et là débute une longue quête, faite d’incertitudes, de doutes, de subjectivités, sans oublier la perte de temps et d’argent qui y sera associée.

Vous ne soupçonnez pas le nombre de personnes qui remplacent leurs appareils, leur câbles de façon compulsive, sans véritable but, passant constamment d’un son à un autre, passant constamment à côté de la performance, toujours en mouvement, ils finissent par se perdre eux même dans une quête sans fin.

Mais il est vrai qu’au moment où on se parle, le seul moyen de parvenir à un ajustement correct de votre système hifi, versus vos goûts en terme de restitution sonore, va fatalement en passer par le câblage, qui reste selon moi le dernier bastion du “fine tuning”, après en être passé préalablement par le traitement acoustique, le placement correct des enceintes et l’arrivée électrique soignée vers le système, il va sans dire… vous êtes d’accord avec moi, n’est ce pas?

Vous savez bien, l’acoustique, rappelez vous, ce “truc” qui consiste à faire en sorte que les sons seront ou pas correctement diffusés dans votre pièce… vous savez bien, ce sujet tabou dont personne ou presque ne veut entendre parler, et bien au registre des bonnes surprises, l’amplificateur Stormaudio et son réglage Stormfocus, vont vous permettre de vous réconcilier, un peu, je dis bien, un peu, avec l’ajustement acoustique indispensable à une bonne écoute de musique en mode haute fidélité, sans vous confronter à la dure réalité de l’acoustique et ses mystères.

Détail de l’usinage haut de gamme de la partie supérieure du V55, c’est de toute beauté

Pourquoi et comment agit le réglage Stormfocus?

Pourquoi? à l’évidence, toutes les enceintes acoustiques ne se valent pas, n’ont pas la même conception du filtre, la notion d’impédance est comme les montagnes Russes, faites de haut et de bas, ce qui ne convient pas à l’amplificateur qui doit travailler fort pour compenser ces écarts, sans compter que chaque pièce, chaque auditeur est différent et cette somme d’inconnues nous conduit fatalement vers la notion de fine tuning, d’ajustement fin du son, de la bonne mise en œuvre du système, l’implantation correcte des enceintes dans leur local, du bon positionnement de l’auditeur, et j’en passe en des meilleures… autant de points capitaux, qui feront de votre système hifi une réussite ou un constat d’échec.

Sans compter le nombre de fois où j’ai entendu la fameuse réflexion : “… Oui, c’est bien, mais j’aimerais plus de ceci, moins de cela, …”
Stormaudio conscient de ces éléments, a donc décidé de mettre en marché une électronique capable d’aider son propriétaire à ajuster le son à sa convenance et ce, quelque soit le type de haut-parleurs, bien que nous n’ayons pas fait d’essai sur des enceintes à haut rendement, ni des panneaux.

Comment comparer l’incomparable?

Il nous faudrait mettre en face du Stormaudio V55 des amplificateurs capables des mêmes prouesses et pour le moment, nous n’en avons pas trouvé.
Stormfocus, l’essayer c’est l’adopter, un point c’est tout.

À propos du mode “by pass”

Aussi appelé, le mode direct, sans passer par le préamplificateur.
Nous raccordons l’amplificateur V55 Stormaudio avec une paire de câbles RCA Silver Figaro de chez Blueberry Hill Audio, équipés de connecteurs Eichmann Silver bullet.
Le constat est unanime, on vient de faire un bon en avant : dynamique, respect des timbres, punch, effet 3D dans l’image stéréo, mais jusqu’où cette électronique va nous conduire?

Je note dans l’instant : En mode ampli le Stormaudio se comporte encore plus dynamique et suave à la fois, les voix sont délicates et articulées, Anne Bisson sur son album Blue Mind est si réelle que le silence dans la pièce est religieux, on entend respirer l’artiste et la salle, elle est là.

Beethoven: La Pathétique, le piano de Claudio Arrau apparaît dans son entièreté, la dynamique et les timbres sonnent justes, même la fin de chaque note est réaliste, avec ce petit decay semi réverbérant et chose rare, il n’y a aucune tonique désagréable sur les notes plus appuyées, ce qui est généralement le cas avec des électroniques moins en contrôle.

Jouer fort, c’est une chose, jouer du piano fort et juste, ça en est une autre, celles et ceux qui ont expérimenté le savent bien, le piano fait parti des instruments exigeants lorsqu’on parle de reproduction fidèle de la musique.
James Bowman est de stature réaliste, le timbre de sa voix posé, les cœurs juste en dessous, effet 3D évident, ça fourmille de petits bruits, comme si nous étions dans la salle.
J’ai noté une attaque de basse franche, articulée, aucun trainage sur les transitoires, les cymbales et le snare sonnent proches de la réalité lors de la session “The Paris all stars” ainsi que Charlie Haden “Montréal Tapes”.

Quant aux infra graves, sur le disque “Les sept paroles du Christ” de chez Fidelio, les Mirage M1si sont magnifiées par le V55 qui avance en pression constante, linéaire, une poigne de fer dans un gant de velours, le déplacement des woofers se fait de façon souple et autoritaire dés les premières octaves, rien ne vient s’immiscer entre nous et la musique, comme si nous étions présents dans l’église, généralement, les woofers ont tendance à se faire entendre, ce qui n’est pas le cas ici.

On joue entre 5 et 5,5 du réglage stormfocus
L’influence sur notre perception de l’effet 3 d est significatif en passant en mode direct amplification, c’est majeur comme amélioration.
À toutes fins utiles, le Cordon AC qui est raccordé au V55 est un Crimson + FI15 Furutech rhodium, ma référence habituelle qui coûte pas loin de 1000$ ne s’est pas montrée meilleure, alors inutile de viser trop haut dans ce domaine.

C’est sur ce mode “by pass” que nous avons terminé nos séances d’écoutes et le temps s’est suspendu, Yves me glisse à l’oreille : ” C’est fou, on dirait que nous avons branché deux bloc mono de forte puissance, “il” ne semble pas forcer … ”

“il” : le Vertigo V55

Discographie lors de nos écoutes

Tous les titres que nous avons l’habitude d’écouter, mais particulièrement ceux qui figurent dans la liste ci-dessous.

  • Jorane : 16mm,
  • Anne Bisson : Blue mind, édition Fidelio,
  • Strauss J : Tik Tak Polka, orchestre Pasdeloup sous la direction de Michel Queval, en répétition,
  • Ariel Ramirez : Misa criolla Kyrie sous la direction de Jose Louis Ocejo, Editions Pigal Ediciones Musicales, 1988 Polygram Classics (Philips),
  • Vivaldi : Stabat mater, avec James Bowman, haute contre, Eia Mater, Fons Amoris sous la direction de Christopher Hogwood, édition L’Oiseau Lyre, 1976 Decca International,
  • Beethoven : La pathétique, Rondo (Allegro), au piano : Claudio Arrau, 1987 Polygram Classics (Philips),
  • The Paris All Stars : Hommage à Charlie Parker “Olds folks”, Editions Warner Bros (Ascap) 1990, A&M Music corp,
  • Éric Mongrain : Beginnings, style Bluegrass,
  • Charlie Haden : Montréal Tapes (1989) Jazz.

Conclusion

À l’évidence, Stormaudio a réussi un coup de maître, personne ne pourra contester l’avancée majeure que ces électroniques en terme de simplicité d’utilisation, performances globales et finition.

Jamais dans cette gamme de prix, nous n’avons rencontré pareille merveille, si je dois faire un parallèle, je compare le châssis du V55 à 3900€ à celui de mon lecteur de CD Aurum Acoustics à 14 000$, le match des deux est parfait, rien ne peut venir contredire ou séparer le style, ni le genre d’appareil, tant l’usinage des pièces est impeccable, l’implantation des composants internes également.

Lecteur de CD Aurum Acoustics à 14 000$ (haut) Stormaudio Vertigo V55 à 3900€ (dessous)

Cet amplificateur V55 de Stormaudio ouvre la voie vers une aire nouvelle d’électroniques encore accessibles pour un public averti, mais dépêchez vous, je ne serais pas étonné de voir les tarifs grimper en flèche, quand tout le monde aura compris à quel point les performances sont très au dessus du lot; dans cette gamme tarifaire, j’en connais qui ont du soucis à se faire.

Alors, vous me direz : “… tout ça dans une si petite boite…?”

Et bien oui, tout “ça” dans une si petite boite et pour un prix ridiculement bas, si vous avez envie d’avoir plus gros et de payer plus cher, c’est votre problème, mais sachez en toute connaissance de cause, qu’il vous sera très difficile de parvenir à vous procurer un appareil aussi performant que le V55 sans dépenser le prix de votre véhicule.

Ne vous fiez pas trop aux apparences, qui peuvent être trompeuses, souvenez vous les bonnes surprises avec Bryston, Densen et Brinkmann.

Le V55 de Stormaudio tiens la comparaison face à du matériel 3 fois plus cher, réputé haut de gamme

Ce n’est pas parce qu’un appareil est sobre, qu’il n’est pas performant, ce n’est pas parce qu’un appareil n’est pas gros comme votre réfrigérateur, qu’il n’y a rien à l’intérieur, ce n’est pas parce qu’un amplificateur ne pèse pas 100gk et affublé d’un nom ronflant, qu’il n’est pas musical? … liste non exhaustive, arrêtez de vous conter des histoires et venez plutôt vous asseoir pour découvrir en musique, ce que cet amplificateur V55 de Stormaudio vous offre en cadeau, une fois correctement mis en œuvre, est un don du ciel.

Verdict au sujet de l’amplificateur intégré Stormaudio Vertigo V55

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Concentré de technologie accessible à tous,
  • Procédé Stormfocus,
  • Bouton de veille sensitif, s’éveille et s’endort d’un simple effleurement du doigt,
  • Usinage du châssis et finition,
  • Pouvoir de restitution de toute la plage dynamique avec aisance, nous l’avons rebaptisé : force tranquille
  • Silence de fonctionnement,
  • Circuits électroniques propriétaires,
  • Le prix, c’est l’affaire du siècle,
  • Fait à 100% en France.

Points faibles Weaknesses/Points à améliorer :

  • Le prix est incroyablement bas en rapport des performances de l’appareil, il devrait être vendu au moins 3 fois plus cher, à croire que les gens de chez Stormaudio ne se doutent pas du réel potentiel de cet appareil.
  • Pas de prise USB,
  • La télécommande fait “plastique,
  • Pas d’entrée XLR en mode “by pass”, seule une paire de RCA est disponible pour une utilisation en mode amplification directe, pour transformer le V55 en bloc puissance.

Last but not least

3900€ l’ampli V55 + 7000$ les enceintes Mirage M1si + un lecteur de CD, parions qu’à ce niveau de performance le prix n’est en rien représentatif, il faudrait traditionnellement dépenser plusieurs dizaines de milliers de dollars pour en arriver là.

Le réglage Stormfocus qui vient à jamais de changer notre façon d’appréhender le “fine tuning” d’un système haute fidélité, notre niveau d’exigence vient de grimper d’un cran et se pose maintenant la question de savoir comment nous allons faire pour affiner notre écoute sans la précision du Stormfocus?

Les concepteurs Stormaudio ont véritablement fait une découverte en mesure de bouleverser le monde de la Haute Fidélité, c’est ce qui est en train de se produire, les changements s’opèrent en même temps que les gens prennent subitement conscience de leur environnement, facilité et performances enfin se conjuguent avec à la clé l’accès au son dit haut de gamme, pour un tarif encore démocratique.

Pour cette raison les gens de chez Stormaudio ne vont pas se faire que des amis…
J’ai en cet instant, une pensée émue pour Vincent Tamisier, qui nous a quitté trop tôt, à qui je dédie ces quelques lignes.
Sincèrement vôtre.

Après avoir vécu au côté de ce Vertigo V55, impossible de décrocher, c’est LE choix de la rédaction de l’année 2011 et devient par là même notre nouvelle Référence

Contact et information

STORMAUDIO
6, rue Léonard de Vinci – Maison de la Technopole
53 000 LAVAL – FRANCE
tél. : +33 2 43 49 75 51 / fax : +33 2 43 49 75 53


Vous pensiez que c’était déjà terminé, que nous allions en rester là?

Pas du tout, je vous réserve une suite car je suis intimement persuadé que certains d’entres vous vont vouloir entendre ce que cette électronique a de spécial et il n’y a rien de mieux qu’une écoute de musique pour le vérifier, car ce n’est pas uniquement de hifi dont il est question, il s’agit de musique en mode haute fidélité au sens large du terme et fatalement, vous l’aurez compris, nous sommes tombés en amour.


La pensée du moment :

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.
[Confucius]


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2011, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bon divertissement.

13 Commentaires

  1. Bonjour,
    En lisant votre article je suis impressionné par la finesse d’écoute que vous possédez qui vous permet en outre d’évaluer une montée en pression constante des infra graves.
    Par contre votre analyse de la globalité de l’évaluation (matériel,pièce d’écoute ,auditeur,préférences etc qui influent sur le jugement) est à prendre en considération.
    Pour ma part mes essais modestes d’électronicien depuis 1970 m’ont appris quelques bases incontournables a savoir:
    1) l’intensité du courant mis en oeuvre nuit à la clarté du message .
    2) la contre réaction soit linéaire ou log ou sélective ou… reste nécessaire en électronique mais la plus légère reste la plus bénéfique à la clarté et au délié du message.
    3) notre oreille travaille en pression et en log donc nous percevons que le rendu des hp ou transducteurs qui est plus perturbé par les pressions parasites qu’une distorsion de 0,1% électronique.
    4)les meilleurs résultats que j’ai obtenu pour le “drive” des enceintes( mode alimentation) est le drive en courant direct ce qui évite les résonances et permet un amortissement efficace.
    5) mes résultats les plus probants ont été la conjugaison (pour les transistor) du new class a associé au direct drive mais loin du rendu des lampes qui observe haute tension et faible courant relatif (p=ui).
    En conclusion:
    bien loin des sophistications coûteuses l’écoute reste le critère n°1 et pour ma part la différence se fait sur des critères basiques de conception à respecter.
    Mais tout ceci n’est qu’une observation personnelle avec des moyens d’investigations modestes.
    cdlt

  2. Hello Marc,
    lors de votre utilisation du V55 en mode direct, qu’est ce qui vous a servi de pré-ampli afin de régler le volume, ça je l’ai pas bien saisi ???
    D’avance merci pour votre réponse…
    Enjoy!

  3. Bonjour, je désirerai savoir quelle platine CD adjoindre à l’ampli Stormaudio V55.
    Merci pour la ou les réponses.
    Cordialement
    Barrois

  4. Bonjour, mon budget étant limité je me demande si un préampli passif Tisbury Audio Mini Passive Pre-Amp, Stepped Attenuator Preamplifier est une bonne idée ( ou autre de prix raisonnable…) pour utiliser mon V55 uniquement en ampli de puissance.
    Les straps ont été remplacés par du câble Kimber silver et le fusible par un Furutech.
    Mon système se compose comme suit: platine Lenco L75 modifiée ( socle massif multiplis, bras Jelco 12”, Denon Dl103R, pré Nad pp4,câble de modulation Kimber Hero, CD Cambridge en drive, Dac Musical Fidélity et alimentation Musical Fidelity,
    Enceintes Sonus Faber 2.5 ( 6 ohms 89db/w ) bi-câblage kimber.
    Merci d’avance pour vos conseils.

    • Pourquoi pas y aller avec un préamp passif, j’avais essayé avec mon Bent Audio NOH mk II et cela avait donné de très bons résultats. Vous avez un système hifi pas mal cohérent, si je peux me permettre. Sinon, autre option pour le contrôle de volume, pourquoi ne pas vous trouver un lecteur de CD qui intègre un préamp? Du genre de ce que nous utilisons au magazine.

  5. Merci pour votre réponse, je vais essayer le préampli passif car j’écoute beaucoup de vinyls et je suis assez satisfait de mon lecteur CD, la prochaine orientation de mon système sera des fichiers numériques haute résolution avec mon MacBook
    Je vous ferai part des résultats

  6. Bonjour, je suis également l’heureux propriétaire d’un ampli Storm audio v55 marié à une paire de Dali FAZON F5 pour l’instant dans l’attente d’une pièce dédié (WAF oblige). Malheureusement, ces enceintes (au passage d’une qualité de restitution incroyable pour leur taille) manquent de grave sur certaines écoutes. Je sais qu’il est possible avec certains amplis de connecter un caisson de basse sur la sortie pre out. Avez-vous déjà essayé ce type de branchement avec un storm ? Ne sachant pas comment cela fonctionne précisément, ma crainte est que le retrait du cavalier provoque une commutation et n’alimente plus les enceintes principales. Merci de votre avis sur le sujet.

      • Non, je n’ai pas essayé de connecter un caisson de basse en sortie de l’ampli, mais … si j’étais à votre place, je passerais par un DSP. Ceci pour deux raisons principales. 1: avoir tous les réglages dédiés au sous grave, phase, coupure basse/ haute, room mode, pente de coupure au choix, 12, 24 ou 48db, ajustement du niveau de sortie et bien entendu le canal LFE. 2: le DSP vous offre la possibilité d’ajouter un second subwoofer au besoin, sans aucune perte de signal bas niveau, mais mieux encore qu’une simple sortie d’ampli stéréo, ça c’est certain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here