USB DAC Calyx

6
593
DAC USB Calyx démonté

Lors du salon du TAVES à Toronto, nous avons vu et entendu pour la première fois ce lingot d’aluminium du nom de Calyx, chez son distributeur canadien.

Il s’agit d’un DAC USB de dernière génération, capable de traiter des fichiers de musique HD en 24/192.

Calyx DAC USB 24/192

Tarif

Prix de détail au Canada : 2000$

Origine du manufacturier : République de Corée.

Sur le papier, les chiffres sont impressionnants, mais j’ai appris depuis longtemps à prendre tous ces chiffres avec un certain recul, au delà des apparences, il fallait aussi creuser un peu plus afin de s’assurer de ce que nous avions entres les mains.
En préambule de nos écoutes, j’ai demandé l’avis de notre consultant technique Eric Juaneda, de ce qu’il pensait de la conception de ce DAC, sachant que lui même est expert dans le domaine, puisqu’il conçoit et réalise ce type d’appareil sur des circuits propriétaires.

L’avis du technicien

Eric, quelles sont tes impressions sur l’aspect extérieur et sur les circuits employés?

La façade du DAC Calyx est très soft, elle offre un discret voyant stipulant si le convertisseur est correctement verrouillé sur son entrée numérique.

Face avant du DAC USB Calyx

La plupart des commandes se trouvent en face arrière. Le convertisseur intègre une entrée USB et S/PDIF (coaxial). Un interrupteur permet de choisir laquelle est active. Le produit offre des sorties analogiques symétriques et asymétriques.
L’entrée USB s’appuie sur l’utilisation d’un chip XMOS.
XMOS est un fabricant Anglais basé à Bristol.
Ils conçoivent des processeurs (DSP) basés sur une architecture RISC (processeurs à jeu d’instruction réduit).
Ils développent une variété de produits et d’applications pour le monde de l’audio, de la communication, du multimédia et d’autres produits plus industriels.

www.xmos.com
Le flux de donnée est asynchrone, c’est le DAC qui séquence le flux audio et non l’ordinateur.

Est ce un bon point?

De ce fait, le jitter ne sera pas directement affecté par la qualité de la liaison USB.

Pour ce faire le chip utilise trois quarts, un premier pour la liaison USB, un second pour les fréquences de travail de 48, 96, 192KHz et un troisième pour les fréquences de travail 44, 88, 176KHz.
La configuration est classique, mais devrait être efficace.

Vue sur le panneau arrière du DAC USB Calyx

Ajoutons que le circuit de conversion numérique analogique utilise aussi son propre quartz, ce qui porte à quatre le nombre de quartz travaillant chacun à une fréquence différente.
Cette opulence de quartz est le revers de la médaille d’une telle configuration.?
Avec ce convertisseur, Calyx entre dans le petit cercle des convertisseurs USB travaillant en 24 bit de 44.1K Hz à 192KHz et s’adaptant à Windows ET Mac OS.

Circuit électronique du DAC USB Calyx

Le circuit de conversion numérique analogique vient de chez ESS Technology.
Le modèle ES9018 Sabre référence est à l’origine un convertisseur 8 canaux utilisé ici en version stéréo symétrique.

Ce convertisseur utilise son propre quartz pour minimiser le jitter issu de la liaison S/PDIF.
Cette solution est moins efficace que la configuration utilisée pour les entrées USB.

DAC USB Calyx démonté

Vous aurez compris que ce n’est sans doute pas avec l’entrée S/PDIF que vous tirerez toute la quintessence du Calyx.

Les étages de sortie utilisent les très répandus amplificateurs opérationnels 5532.
L’implantation est extrêmement compacte et emploie majoritairement des composants montés en surface.
L’alimentation est issue d’un transformateur externe quand elle n’est pas directement extraite à 100% du port USB.
Un petit interrupteur permet de choisir la source d’alimentation : externe et obligatoire en S/PDIF ou USB.

La qualité globale d’écoute va étroitement être liée à la finesse et à l’opulence de cette alimentation, des écarts conséquents de qualité sonore sont à prévoir suivant la qualité de l’alimentation que vous lui adjoindrez.

Une fois la plaque dessous retirée, voilà quoi ressemble l’implantation du circuit.

La manifeste intention du constructeur est d’afficher des caractéristiques techniques particulièrement poussées.
Je passe volontairement sous silence le fait que les entrées S/PDIF et USB acceptent des données de 32 bits.

Hormis un intérêt commercial, on ne voit pas à quoi cela peut réellement servir !
Difficile de ne pas voir l’aspect purement marketing mis en avant.
Toute cette panoplie technologique est elle réellement au service de la musique et de son auditeur ?
Ce sera à l’auditeur de le dire.
La grande surprise vient du châssis.
Un magnifique boitier aluminium moulé ou usiné dans la masse, lourd et dense (comparé à la taille réduite du produit) qui tranche avec le côté étriqué de l’électronique.

Châssis usiné dans la masse, DAC USB Calyx

Assurément c’est grâce à cette facette que le Calyx va tirer son épingle du jeu.
Pour ceux qui n’en seraient pas encore convaincus, le coté mécanique joue pour 50% dans la musicalité d’une électronique.
Un bon châssis ne va pas inventer de musique, il va simplement révéler toute la qualité de l’électronique.
Châssis, pieds, meubles… sont des points à ne pas négliger.
La documentation du produit est très succincte, mais va à l’essentiel (en anglais seulement).
Que vous soyez sous Mac OS ou sous Windows, n’hésitez pas à faire appel à votre revendeur afin d’obtenir les informations pour une configuration optimale qui permette de tirer pleinement partie de ce convertisseur USB.

Junilabs

Manager : Eric Juaneda
Site web perso : http://tech.juaneda.com
Page web professionnelle : http://www.junilabs.com


Conclusion de cette première partie

Nous venons d’avoir l’avis du technicien quant aux aspects purement visuels sur la conception de cet appareil.
Il nous reste maintenant à vous faire part de nos écoutes.
Ce sera l’objet du prochain volet qui sera publié sous peu.
D’ici là, je voudrais apporter quelques précisions à ce qui a déjà été dit, à savoir que le châssis du Calyx pèse 4,3kg environ, pour des dimensions sommes toute réduites : 20cm / 20cm / 4,5cm, avouez que la densité est intéressante.
Autre point, l’indicateur en avant, cette lumière rouge qui passe au mauve quand un signal entre dans le DAC, est en fait l’extrémité d’une fibre optique.
Globalement le produit inspire confiance, l’usinage du boîtier est splendide, reste que les connecteurs sont basiques.
L’alimentation électrique se fait à partir d’un transformateur externe qui délivre 5 volts en sortie.
Lors de nos essais nous avons été confronté à un soucis sur l’utilisation de mon câble USB de 3 mètres, l’ordinateur ne parvenait pas à détecter le DAC avec ce câble, alors qu’avec un modèle plus court, il n’y avait pas de problème.
Nous avons fini par comprendre que selon la longueur du fil, en l’occurrence 3 mètres dans mon cas, l’ordinateur, un Mac Book Pro de 2.2gHz Dual Core 2 Duo, ne pouvait pas voir ce qui se passait au bout, du moins sur la prise USB de gauche que j’utilise habituellement, en changeant de port USB en prenant celui de droite, tout est rentré dans l’ordre et cela n’aura pris que quelques secondes.

Vue de la partie en dessous du DAC USB Calyx une fois retourné

Un mot sur le circuit dans son emballage, je pondèrerai un peu les choses en disant que le châssis contribue pour environ 30% en terme d’incidence sur le son, le support tablette, l’électricité, le câblage fera le reste.

Je passe volontairement sous silence le volet acoustique, qui semble encore en rebuter certains…

Je n’ai pas été impressionné par le circuit en tant que tel, je m’attendais à tout autre chose, de plus complexe, plus raffiné, il n’en est rien le ou les concepteurs du Calyx y sont allés de façon académique, presque scolaire, sans doute pour éviter les errances, ce n’est n’est pas un mauvais calcul quand on pense qu’ils sont en production industrielle, une erreur pourrait leur coûter cher.

Donc, à 2000$ le morceau, il va falloir que ça joue aussi de la musique.

DAC USB Calyx à la sortie du carton, dans sa housse de protection

Ce qui est sûr, c’est la montée en puissance de l’industrie Coréenne en matière de produits technologiques, le CES 2012 l’a confirmé, la preuve est faite qu’ils possèdent aussi la maîtrise de l’usinage et du marketing, ce qui n’est pas rien dans un marché en constante évolution où la concurrence est féroce.


Contact et information

Importateur canadien de Calyx : Charisma Audio

Manager : Bernard Li
Suite 86
4261, Highway 7
Markham, Ontario
Canada L3R 9W6
Telephone: (905) 470-0825
Fax: (905) 470-7966.


La pensée du moment :

C’est dans les pires moments que l’on pense à se rapprocher de Dieu.


Cet article a été rédigé par Eric JUANEDA et Marc PHILIP, rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

6 Commentaires

  1. j’adore votre site, je veux partager avec vos lecteurs mon expérience de magazinage hier.
    J’ai visité 3 magasins sur l’aire de Montréal, dans le but d’acquérir un DAC.
    Je suis un consommateur moyen, mon système hifi a une valeur au détail de 2500$.
    Premier arrêt : Audio d’Occasion (Vendeur : Stéphane) très poli, répond à toutes mes questions.
    Note : il y avait beaucoup de monde dans le magasin.
    Deuxième arrêt: Codell, un vendeur me répond, il s’y connait plus en tv. il répond vaguement à mes questions. le spécialiste mange au comptoir et jase avec une fille et répond au question de l’autre vendeur à l’occasion.
    Un moment donné, mon conseiller s’en va, après 5 minutes d’attente planté là sans aucune intervention du specialiste, je quitte le magasin.
    On laisse sortir un client comme ça! c’est pas croyable.
    Troisième arrêt, je m’en vais chez Filtronique, je rentre dans le magasin, il y a 4 ou 5 employés.
    Après 5 minutes à déambuler dans le magasin et visité toutes les pièces, à noter qu’il y a 2 vendeurs au comptoir, je reste seul dans le magasin, personne ne vient me saluer ou m’offre son aide, je dois la demander.
    Le vendeur sollicité répond à mes questions, lorsque je lui parle d’un appareil intéressant en consignation (PS Audio digital link 3) son sourire s’en va. il n’a pas d’information au sujet de cet appareil (année d’achat,etc). il dit que c’est le vendeur du client qui possède cette information.
    je dois insister pour qu’il prenne mon nom et que quelqu’un me rappelle. il ne m’a pas salué quand je suis parti.
    je n’ai toujours pas reçu d’appel au moment ou j’écris ce message.
    Il est décevant de voir la façon dont ont est traité par certains vendeurs.
    Je suis passé proche de laisser ma platine analogique en consignation, je suis content de ne pas l’avoir fait.
    En principe, le client qui vient de remplacer son matériel s’attend à ce que le magasin qui prend en consignation l’ancien stock, fasse un minimum d’effort pour le vendre.
    Le meilleur service que j’ai reçu est chez Studio 1006 où j’ai déjà fait affaire par le passé.
    j’ai acheté un Arcam Alpha 9 (intégré) il y a de cela 10 ans.
    j’ai dû le faire réparer à deux reprises lors des dernières années (nettoyage du sélecteur).
    A chaque fois, il m’a prêté un appareil (un NAD et un Audiolab).
    j’ai écouté des Magneplanar à cet endroit et j’ai bien aimé.
    Deux de mes copains ont aussi acheté un système complet chez Studio 1006, ils sont satisfaits.
    Le proprio est toujours là, il arrive parfois qu’il y ait quelqu’un avec lui.
    On est toujours bien accueilli, il ne pousse pas la vente, par contre, il a moins d’interêt pour le digital.
    il me conseille d’attendre, car selon lui, cela va changer beaucoup, on est en pleine mutation.
    il tient en stock les produits Audiolab dont le M-DAC qui possède des sorties audio discrètes j-fet en Classe A.
    il ne l’avait pas en magasin lorsque j’y suis aller en janvier.
    Ce produit a tellement de succes qu’il est back order.
    je vais sûrement aller le voir à ce sujet. je l’appelle et on reçoit un service personnalisé, c’est cela que je retiens le plus.
    Questions: que penser vous du PS Audio digital link 3.
    Devrais-je plutôt investir dans le Cambridge Dacmagic plus (plus récent) ou payer plus cher (ça me tente moins) pour aller acheter le nouveau DAC de Audiolab ou un Rega ou encore un PS Audio 3.
    j’ai également lu sur le Burson DA-160, il semble très intéressant.
    J’adore vos articles et votre professionalisme.
    Pour information, mon système est composé d’un lecteur Marantz 63 SE, amplificateur Cambridge 840a et enceintes acoustiques Paragdim studio 60 version 2.

  2. j’adore votre site, je veux partager avec vos lecteurs mon expérience de magazinage hier.
    J’ai visité 3 magasins sur l’aire de Montréal, dans le but d’acquérir un DAC.
    Je suis un consommateur moyen, mon système hifi a une valeur au détail de 2500$.
    Premier arrêt : Audio d’Occasion (Vendeur : Stéphane) très poli, répond à toutes mes questions.
    Note : il y avait beaucoup de monde dans le magasin.
    Deuxième arrêt: Codell, un vendeur me répond, il s’y connait plus en tv. il répond vaguement à mes questions. le spécialiste mange au comptoir et jase avec une fille et répond au question de l’autre vendeur à l’occasion.
    Un moment donné, mon conseiller s’en va, après 5 minutes d’attente planté là sans aucune intervention du specialiste, je quitte le magasin.
    On laisse sortir un client comme ça! c’est pas croyable.
    Troisième arrêt, je m’en vais chez Filtronique, je rentre dans le magasin, il y a 4 ou 5 employés.
    Après 5 minutes à déambuler dans le magasin et visité toutes les pièces, à noter qu’il y a 2 vendeurs au comptoir, je reste seul dans le magasin, personne ne vient me saluer ou m’offre son aide, je dois la demander.
    Le vendeur sollicité répond à mes questions, lorsque je lui parle d’un appareil intéressant en consignation (PS Audio digital link 3) son sourire s’en va. il n’a pas d’information au sujet de cet appareil (année d’achat,etc). il dit que c’est le vendeur du client qui possède cette information.
    je dois insister pour qu’il prenne mon nom et que quelqu’un me rappelle. il ne m’a pas salué quand je suis parti.
    je n’ai toujours pas reçu d’appel au moment ou j’écris ce message.
    Il est décevant de voir la façon dont ont est traité par certains vendeurs.
    Je suis passé proche de laisser ma platine analogique en consignation, je suis content de ne pas l’avoir fait.
    En principe, le client qui vient de remplacer son matériel s’attend à ce que le magasin qui prend en consignation l’ancien stock, fasse un minimum d’effort pour le vendre.
    Le meilleur service que j’ai reçu est chez Studio 1006 où j’ai déjà fait affaire par le passé.
    j’ai acheté un Arcam Alpha 9 (intégré) il y a de cela 10 ans.
    j’ai dû le faire réparer à deux reprises lors des dernières années (nettoyage du sélecteur).
    A chaque fois, il m’a prêté un appareil (un NAD et un Audiolab).
    j’ai écouté des Magneplanar à cet endroit et j’ai bien aimé.
    Deux de mes copains ont aussi acheté un système complet chez Studio 1006, ils sont satisfaits.
    Le proprio est toujours là, il arrive parfois qu’il y ait quelqu’un avec lui.
    On est toujours bien accueilli, il ne pousse pas la vente, par contre, il a moins d’interêt pour le digital.
    il me conseille d’attendre, car selon lui, cela va changer beaucoup, on est en pleine mutation.
    il tient en stock les produits Audiolab dont le M-DAC qui possède des sorties audio discrètes j-fet en Classe A.
    il ne l’avait pas en magasin lorsque j’y suis aller en janvier.
    Ce produit a tellement de succes qu’il est back order.
    je vais sûrement aller le voir à ce sujet. je l’appelle et on reçoit un service personnalisé, c’est cela que je retiens le plus.
    Questions: que penser vous du PS Audio digital link 3.
    Devrais-je plutôt investir dans le Cambridge Dacmagic plus (plus récent) ou payer plus cher (ça me tente moins) pour aller acheter le nouveau DAC de Audiolab ou un Rega ou encore un PS Audio 3.
    j’ai également lu sur le Burson DA-160, il semble très intéressant.
    J’adore vos articles et votre professionalisme.
    Pour information, mon système est composé d’un lecteur Marantz 63 SE, amplificateur Cambridge 840a et enceintes acoustiques Paragdim studio 60 version 2.

  3. @daniel: Les DAC, vaste question, je suis ne train de finaliser l’essai du DAC USB Calyx, mais je ne suis pas encore à même d’en parler véritablement.
    En revanche pour le prix, c’est le Rega qui nous a retenu les suffrages.
    Un copain s’est acheté un DAC Burson et qui en est très satisfait.
    J’aime l’approche et les produits de chez Audio D’Occasion, ils offrent un service de bon niveau et suivent des formations continues sur les produits qu’ils proposent, j’y étais hier en visite et c’est vraiment bien organisé leur affaire.
    Je ne sais pas si ça vaut la peine de payer plus cher pour avoir le dernier DAC Magic, car je ne l’ai pas essayé.
    Il est certain que dans le meilleur rapport qualité prix reste le Rega selon moi, mais il lui manque deux ou trois petites affaires dont des sorties XLR que possède le Cambridge…
    Le Calyx est à 2000$ on entre dans une autre catégorie de produit et ce ne serait pas raisonnable car il représenterait à lui seul les 3/4 du budget actuel de votre système.
    Concernent le PS Audio, je ne le connais pas, j’ai demandé à l’essayer et … j’attends depuis plusieurs mois une réponse… je ne sais quoi en penser.
    J’espère avoir au moins apporté quelques points de réflexion 🙂
    Cordialement.

  4. @daniel: Les DAC, vaste question, je suis ne train de finaliser l’essai du DAC USB Calyx, mais je ne suis pas encore à même d’en parler véritablement.
    En revanche pour le prix, c’est le Rega qui nous a retenu les suffrages.
    Un copain s’est acheté un DAC Burson et qui en est très satisfait.
    J’aime l’approche et les produits de chez Audio D’Occasion, ils offrent un service de bon niveau et suivent des formations continues sur les produits qu’ils proposent, j’y étais hier en visite et c’est vraiment bien organisé leur affaire.
    Je ne sais pas si ça vaut la peine de payer plus cher pour avoir le dernier DAC Magic, car je ne l’ai pas essayé.
    Il est certain que dans le meilleur rapport qualité prix reste le Rega selon moi, mais il lui manque deux ou trois petites affaires dont des sorties XLR que possède le Cambridge…
    Le Calyx est à 2000$ on entre dans une autre catégorie de produit et ce ne serait pas raisonnable car il représenterait à lui seul les 3/4 du budget actuel de votre système.
    Concernent le PS Audio, je ne le connais pas, j’ai demandé à l’essayer et … j’attends depuis plusieurs mois une réponse… je ne sais quoi en penser.
    J’espère avoir au moins apporté quelques points de réflexion 🙂
    Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here