Nouveautés Stockfish Records

0
302
Live at Stockfish Studio by Beoga
Live at Stockfish Studio by Beoga

Deux disque sont maintenant disponibles au catalogue.


Beoga : Live at Stockfish Studio

Langue : anglais
Enregistrement DSD hybrid double couche : SACD surround sound & CD
Label : Stockfish Records
Distributeur Allemand : in-akustik
Genre : Musique du monde, Irish folk, jazzy

Un style très différent de ce que l’on a l’habitude d’entendre chez Stockfish, 5 artistes, 4 gars une fille, qui interprètent des mélodies aux style Irlandais, Tziganes et Celtes, un mélange des genres qui alterne avec quelques chansons moins “folk”, plus jazzy avec une mise en avant de la belle voix de Niamh Dunne qui joue également du violon (Fiddle).

On retrouve quelques accents de la Nouvelle Orléans à la “sauce” Astor Piazzola d’un genre plus blues.
Le Fiddle et l’accordéon ne sont pas étranger à l’identité marquée des interprétations Irish folk, il faut aimer.
Cela me rappelle furieusement un certain Yves Lambert de la Bottine souriante, lui aussi très attaché à sa terre.
Côté qualité de son, ce n’est que du bonheur, avec une richesse harmonique évidente, beaucoup de réverbération et un grave à la Günter Pauler, c’est à dire abyssal.
On ne s’ennuie pas à l’écoute de ce disque, qui nous fait voyager en première classe d’un style à l’autre, porté par une belle voix féminine, ce sont d’ailleurs ces passages qui m’ont le plus séduit, il n’y a rien à faire, j’aime le côté suave des interprétations, on ne se refait pas 🙂
Un disque à mettre dans votre collection.


Carl Cleves & Parissa Bouas : Out of Australia

Langue : anglais
Enregistrement DSD hybrid double couche : SACD surround sound & CD
Label : Stockfish Records
Distributeur Allemand : in-akustik
Genre : Musique du monde, folk, blues

Carl Cleves & Parissa Bouas : Out of Australia

Style plus traditionnel au label, avec une guitare acoustique prédominante, un style blues balade aux accents folk, pas désagréable, mais déjà entendu ailleurs ou sur d’autres disques du label Stockfish, rien d’étonnant puisque Stockfish Records se fait une spécialité des belles prises de son en acoustique et guitare en particulier.

Une fort belle reprise de “Sharpening a knife” a retenu mon attention, mais pas seulement.
En fait, la plupart des chansons de cet album sont directement liés à un contexte.
Plage N°3 il s’agit d’une lettre écrite par un enfant réfugié alors qu’il est derrière une zone entourée de fils barbelés.

Plage N°4, raconte l’histoire vraie, d’une victime de la guerre moderne
Plage N°5 a été écrite au retour de la visite d’une mine d’or près de Johannesburg
Plage N°7 cette chanson est inspirée de la musique des Pygmées qui peuplent la forêt du Cameroun.

“A bird in the net is a baby in the belly”
Plage N°8 est moins drôle … il est question d’un tragique épisode de l’histoire Australienne survenu en 1928 dans le désert.

Vous l’aurez compris, tout l’intérêt de ce disque réside dans son authenticité, son implication, des messages qui se veulent porteur d’un témoignage de la vie, des évènements qui ont marqué l’actualité, parfois loin des préoccupations des médias gourmands de sensationnalisme.

Voyez cet album comme une œuvre de troubadours modernes.
En terme de qualité d’enregistrement je rejoins mon précédent commentaire, Günter Pauler est un magicien des sons, il parvient à magnifier une simple interprétation en quelque chose de vivant, le contraste des sonorités, des harmoniques, font que l’on ne peut rester indifférent, c’est du grand art sur le plan technique de son, je n’ai pas un mot à dire, c’est comme d’habitude, impeccable.

Retenez que Cleves et Parissa ont écrit les paroles et musique de cet album à l’exception de la plage N°11 “Sharpening a knife” une reprise de Nanao Sakati, que j’avais louangé lors d’une chronique précédente.

Décidément, Stockfish, c’est un son particulier, si votre système HIFI en est capable, vous devriez obtenir une bande passante très large, les graves en particuliers sont de toute beauté, les micros détails en abondance, ce qui devrait ravir les plus audiophiles.
Le style? c’est à chacun de l’apprécier.


Contexte d’écoute

Système hybride hifi & cinéma maison

Source NMT Popcorn Hour C200 et Cambridge DV89 SACD
Un Stéréolith modèle 232 « Audiophile », création géniale de Walter Schupbach + Receiver Yamaha RX-V 1065 et subwoofer Klipsh RS-W 10.
Liaison par coaxial Furutech silver/rhodium en numérique
Câbles AC power : FIGARO Hybrid power cord, by BlueBerry Hill Audio, made in Canada,
Meuble inovaudio® de la série « Art métal » (made in Canada)
Panneau diffuseur quadratique 2D mk II en avant inovaudio®, made in Canada.
Panneaux diffuseur quadratiques verticaux X 2 en arrière inovaudio®, made in Canada.


Contact éditeur et distributeur

Stockfisch Records

Stockfisch-Records
closer to the music

Günter Pauler : Producteur
Inés Breuer : assistante de production

Am Münster 30a/Herrenhaus
D – 37154 Northeim
fon: +49(0)5551 61313
fax: +49(0)5551 8020.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.