Wilson Audio Alexandria X2.2 part 2

3
587
Wilson Audio Alexandria X2.2 + Thor Hammer
Wilson Audio Alexandria X2.2 + Thor Hammer

Fort des bons résultats obtenus, je me suis laissé “tenté” par un DAC DCS Scarlatti, toujours en passant par les conseils avisés de René Laflamme de chez Filtro.

DCS Scarlatti

Du coup ton système ressemble à quoi aujourd’hui?

Drive Nagra,
DAC DCS Scarlatti pour le moment en version 16/44.1 avec préampli intégré,
Deux amplis Classé Omega,
Un ampli Krell pour le Thor Hammer,
Serveur via mon ordinateur + carte son Lynx Studio Technology AES 16E,
Câbles HP Transparent MM2 Reference,
Câble digital Syltech G6,
Câble XLR Audioquest Colorado,
Cordon d’alimentation électrique Shunyata King Cobra pour le DCS,
Cordon d’alimentation électrique G6 sur le drive Nagra,
Filtre secteur V-Ray Shunyata version II.

Conclusion

La première écoute que j’ai fait sur ce système m’a laissé sur ma faim, j’ai aimé certes, mais je m’attendais à autre chose, c’était puissant, très puissant, très (trop) fort aussi, mais il manquait tout le reste, la musicalité, ce petit quelque chose qui fait passer un système hifi de bon, à très bon, voire excellent à sublime.

Ceci dit, la maîtrise des basses m’avait quelque peu ébranlé, c’était la première fois que j’éprouvais d’aussi bonnes sensations à l’écoute d’un système hifi chez un particulier, c’était puissant, mais pas vulgaire.

Wilson Audio Alexandria X2.2 + Thor Hammer

Seconde écoute quelques semaines après et surtout après l’apparition dans le décor du DCS Scarlatti et la disparition du préamp VTL.

Ouch, là on ne parle plus du même système mes amis!

La maîtrise des registres est enfin là et bien là, rien ou presque ne manque, la cohérence des timbres est exemplaire, si on pousse un peu le volume, toute la bande de fréquence monte sur le même niveau, certes on peut déceler à plus fort volume une petite coquetterie dans le médium/ haut.

Ampli Classe Omega, d\’une finition impeccable

Sur l’écoute de l’album Bluebone (Album : Devil Keep Chewin’ ), on avait tout à fait le sentiment d’être là devant la scène, j’étais placé à un mètre en arrière du canapé d’écoute, assis plus en hauteur, c’est là que la position était, selon moi, la meilleure.
Les disques se sont suivis à une allure folle durant plusieurs heures, pas de fatigue auditive à l’horizon, c’est encore un bon signe.

Jean-Pierre, peux tu en quelques mots, me décrire tes enceintes acoustiques?

Cette marque de haut parleur est renommée pour la justesse des timbres , grosseur des instruments , et une dynamique inégalable, les Alexandria ont en même temps une très grande finesse et tous les style de musique passent bien et moi j’aime tous les styles autant du gros rock . jazz classique , blues , Jimi Hendrix … liste non exhaustive.
Ces “boites” sont aussi une très belles et son capable de restituer une image 3D réaliste, bien sûr je suis limité par ma pièce mais je suis quand même très satisfait .

Pourquoi avoir choisi ces modèles en particulier?

J’ai choisi ces enceintes pour obtenir le plus près de la performance réele , j’aime avoir un son “live”, comme si les musiciens étaient à côté ou en face de moi.

Vue arrière de l\’Alexandria avec tweeter sur le top et ajustements

Quelles sont les évolution de ton système dans les mois à venir?

Prochain upgrade , un upsampler DCS.
Une horloge pour mon pc serveur.
Essayer plusieurs fils de 25 pieds entre le DCS et les amplis, aussi travailler l’acoustique de ma pièce.

Peux tu me décrire avec tes mots, ton sentiment une fois installé le DCS Scarlatti?
Quand j’ai essayé le DCS , j’ai aimé sa propreté sur le classique et les murs de ma pièce se sont ont élargis en profondeur et en largeur , l’expression de ce DAC est hallucinante, il est tout à la fois très naturel et dynamique, je n’ai jamais rien entendu de mieux sur le classique.

Sur le reste, c’est à dire le jazz, blues, rock, il est très rapide, rythmé, très punché et franc, avec une balance tonale phénoménale je vais te dire qu’il vaut son prix et de plus il me sert de préamp.

Drive Nagra

Plus tard, j’ajouterais un convertisseur pour avoir 2 entrées analogiques, une pour mon tuner et une autre pour une table tournante mais juste pour faire jouer un disque de temps en temps, histoire de raviver de bons souvenirs alors rien de trop cher à ce niveau.

Mot de la fin à l’attention de Jean-Pierre

Toute bonne chose a une fin, nous avons passé un bon moment en bonne compagnie, un moment privilégié dans le sens du partage, une vision pragmatique et sincère de notre approche respective de la reproduction musicale, avec un hôte pas mal franc.
J’avoue n’avoir que peu de chose à dire qui pourrait améliorer significativement l’écoute dans la circonstance, juste à travailler la texture du médium aigu, mais là encore, c’est tellement subjectif, le câblage serait certainement une voie à explorer.

Que reste t il vraiment à améliorer?

L’acoustique? oui, au delà d’élargir tes horizons musicaux on pourrait pour de bon éloigner les murs et le plafond, le gain en dynamique serait également appréciable, le jour où tu es prêt, je le serais aussi.

L’alimentation électrique pourrait être encore améliorée selon moi ainsi que d’essayer de remplacer le loooonnnngggg cordon de 25 pieds.

Je n’ai pas été convaincu par l’écoute via le serveur, nous sommes encore loin, mais alors très très loin du résultat face à un bon lecteur de CD, ne vous emballez pas trop vite avec cette histoire de serveur musical, la barre est encore haute avant de détrôner le mode de lecture conventionnelle.

L’image stéréo avait perdu de son effet 3D, le son me semblait sortir des enceintes et de ce manque de définition et résolution indiquait clairement que nous avions changé et pas pour le mieux.

Mais revenu en mode CD, ouf … là tout s’est replacé comme initialement, cette expérience nous a quand même plu et conforté dans l’idée que notre bon lecteur de CD haut de gamme est encore dans le coup.

Kari Bremnes

Ce système est l’un des meilleurs que j’ai eu le loisir d’entendre, tout budget confondu, on peut dire que c’est un système haute-fidélité à classer dans la catégorie : Exceptionnel.

J’ai le sentiment, à titre personnel, mes copains participants me le confirmeront s’ils sont d’accord avec moi, d’avoir eu une belle opportunité et d’avoir vécu durant quelques heures un privilège, un peu à l’image de cette analogie qui me tient tant à cœur, celle d’avoir été invité à boire un verre d’un grand cru millésimé, sans être obligé d’acheter un carton de 12 bouteilles, ce que je ne suis pas près d’oublier, il me reste un saveur douçâtre et tonique à la fois, un parfum de “revenez y” assez tenace, je dois bien l’avouer.

Kari Bremnes

Encore une fois, nous y étions et j’ai en cet instant une brève pensée pour ceux qui n’y étaient pas, mais en particulier vers ceux qui n’y seront jamais, quand à ceux qui ont eu la chance d’être invités par Jean-Pierre et qui n’ont pas su apprécier ce qui leur a été servi et bien, il est temps pour vous de changer de hobby, car celui ci ne vous va décidément pas.

Kari Bremnes

Le pouvoir de séduction d’un système tel que celui dont nous venons de parler n’est pas seulement dû au fait de la somme colossale d’argent investie, mais bien plus d’un contexte global, cela va au delà d’une vision étriquée, il s’agit bien plus de l’histoire d’un homme face à ses choix, sa vie tourmentée fait de hauts et de bas, ses passions qui tour à tour veulent émerger, la musique qui à chaque seconde entre et sort d’un mouvement pendulaire quasi hypnotique, la quête quasi mystique d’un individu qui sait où il veut aller et qui emploi les bons moyens pour s’y rendre.

George Thorogood

La collection de disques en perpétuelle évolution témoigne de cet amour immodéré de la musique, Jean-Pierre n’est pas seulement un audiophile, c’est également un mélomane; chapeau Monsieur et merci d’avoir partagé, cette générosité naturelle est le signe évident d’un vrai savoir vivre ou tout simplement le résultat d’une Vie bien remplie, un vécu suffisamment “rock’n roll” pour savoir qu’une passion ne vaut d’être vécue que dans le partage.

Une infime partie de la collection de disques de J-P

La Vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais force est de constater qu’il reste encore des gens pour relever le niveau et apporter la preuve qu’avec un peu de persévérance, un soupçon de détermination, quelques rencontres constructives et “un peu” d’argent on arrive à ses fins 🙂

Pour la petite histoire, je suis devenu propriétaire de l’ampli D110B de Jean-Pierre quelques années plus tard, en 2005 exactement, je possède toujours cet appareil qui est devenu une référence à la rédaction du magazine, il a cependant subi quelques transformations, notamment une métamorphose en mode classe “D”, mais ceci est une autre histoire.

Nous aussi, nous nous demandions comment pouvait bien sonner une paire de Wilson Audio Alexandria X2.2, nous avons maintenant une bonne idée, car c’est certainement la meilleure mise en œuvre qu’il m’ait été donné de voir et d’entendre, nous retenons en particulier une dynamique et une tenue en puissance de tout premier ordre, ce qui pourrait en dérouter plus d’un, surtout ceux qui ne vont pas au concert très souvent.
Alors vous me direz, : “Oui, mais c’est un peu normal que ça joue bien vu l’argent investi dans ce système”.

Ce à quoi je rétorque : L’argent ne suffit pas toujours, j’ai écouté des système plus chers qui sonnaient moins bien, ainsi que quasiment toute la gamme Wilson Audio sans pour autant avoir eu la totalité du plaisir que j’ai eu sur les Alexandria X2.2 dans le contexte de Jean-Pierre, car de mon point de vue, il s’agit avant tout d’un contexte et non d’une accumulation d’argent.

Le talent de mise au point et la pièce concurrent à ce petit quelque chose en plus qui fait toute la différence.
Le monde de la Hifi est petit, à qui le dite vous, les bonnes personnes finissent toujours par se croiser à un moment ou à un autre, alors au plaisir d’une rencontre 🙂


Boutiques de référence qui sont intervenues dans cet article

Coup de Foudre

Tel : (514) 788 5066
1110 de Bleury, Montréal, Qc, H2Z 1N4.


Filtronique Son-Or

9343, Lajeunesse
Montréal (Québec) H2M 1S5
Tél : (514) 389-1377
fax au 514-389-7794.


Studio 1006

Manager : Pierre Sweeney
Tél : (514) 384-2215
1394 Sauvé, (coin Christophe Colomb) Montréal, H2C 2A2.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

3 Commentaires

  1. […] Magazine Audio Magazine Audio est animé par des humains passionnés de musique et de cinéma. Une bande de copains, réunis autour d'une même passion, la haute fidélité. Aller au contenu Presse & ReviewsArchives de tous les articlesPhotographiesDisques de référenceClassiqueJazz & BluesPop & RockDiversHi-Fi Set-UpLe système de MarcLe système d’AlainLe système de ClaudeLe système d’YvesEspace ProÀ Propos du magazine « Paris 26 Gigapixels Wilson Audio Alexandria X2.2 part 2 » […]

  2. J’ai eu la chance d’être invité par Jean-Pierre à venir admirer et surtout écouter son système HiFi.
    En entrant dans la pièce le côté visuel est frappant, arrivé près des enceintes c’est assez impressionnant, la finition est superbe et elles en impose par leur taille, je doit dire que ce qui m’a le plus surpris c’est l’aspect physique des amplis, en photo on ne se rend pas bien compte de la grosseur et de la beauté de ces monstres.
    A l’écoute maintenant, je peut certifier que le ramage est a la hauteur du plumage.
    Le volume est fort, la piece disparait et avec un peu de fumé on ce serait crus dans un club de jazz fin 1970…le son vient à nous avec une facilité déconcertante, un petit coté agressif très live et une ambiance incroyable.
    L’impression de système de son disparait complètement et l’on se croit vraiment en face du band qui joue pour nous seulement.Incroyable de vérité.
    Merci Jean Pierre j’ai vraiment apprécié et te dit chapeau pour ton installation
    A bientôt j’espère
    Claude T.

  3. Rudement efficace les Alexandria!
    Le système de JP a du jus c’est le moins que l’on puisse dire,
    J’ai tout d’abord été étonné par l’image en 3D. Il est très difficile de se convaincre que le son sort des enceintes.
    Ensuite, la rapidité et la lisibilité du médium-aigu transmettent toute l’émotion des sources, c’est extrêmement agréable.
    Grâce au sub Wilson Audio Thor Hammer, on obtient alors une extension dans le grave qui prolonge parfaitement l’enceinte.
    Le système de mes fantasmes audiophiles les plus tordus!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here