Toolbox AC part 2

25
557
Red Box inovaudio

Second argument en faveur d’un bon raccordement électrique

Après avoir amené le courant aux portes de votre système, tel un robinet que l’on ouvre et ferme plus ou moins, vous constaterez que selon le voltage, vos appareils vont vous donner un résultat différent; les variations peuvent aller de 115 volts à 125 volts en moyenne selon votre lieu de résidence (en Amérique du Nord).

 

Ce que nous avons constaté, dans la plupart des cas, lorsqu’on est bas à 115 volts, le son perd de sa dynamique avec pour conséquence un tassement sur les deux extrémités du spectre sonore, il se colore pour porter le bas médium (encore lui) en avant, la basse est moins précise et un voile se forme sur les voix, décidément on n’en sort plus.

Une fois le voltage remonté vers les 120 volts, tout se place, la dynamique subjective est au rendez vous, l’image stéréo, la tessiture des voix et le timbre des instruments reprennent leur identité propre, c’est notable sur le jeu de la contrebasse.

Seul un conditionneur de courant pourra vous apporter un voltage régulier en tout temps, mais le prix est conséquent, si tant est que vous fassiez les choses dans les règles, c’est à dire de le choisir en fonction de la puissance nécessaire.

Déjà, parvenir à mettre en application les quelques règles de base que nous venons d’évoquer, vous apporteront beaucoup de satisfaction.
Personnellement, j’ai hésité un moment à recourir à un conditionneur AC haut de gamme, mais réflexion faite, moins il y a de composants à traverser, mieux on se porte et dans la circonstance, plusieurs milliers de $$ d’économisés.

Il faut juste prendre en compte le fait que les variations de courant vont avoir une incidence sur la qualité de restitution du son, point, après, il faut faire avec, en tous cas, personnellement c’est ce que je fais.

Exemple pratique avec le système de Claude

Set up HIFI de Claude

Histoire d’alim électrique.

Avec Marc on s’en est payé des essais de toute sorte et de tout acabit, durant des heures et des heures.
Force est d’admettre que tout commence avec une alimentation électrique dédiée et bien répartie.
Bien que les essais chez moi ne soit pas encore terminés, sur toutes les possibilités qui s’offrent à nous lorsque nous désirons brancher nos chers appareils, les grandes lignes sont maintenant établies et les mêmes constats reviennent de façon récurante.
Dans mon cas, il y avait déjà une alimentation dédiée pour mon système, mais câblée, tout juste bien dans l’ensemble, un peu comme tout le monde qui veut bien démarrer, rien d’extraordinaire.

Comme j’ai beaucoup d’appareils dans mon set-up il commençait à y avoir un peu trop de fils en arrière de tout ça…j’ai alors décidé de faire du ménage et suite au conseil de Marc de soigner un peu plus les fils d’alimentation AC et les connecteurs.
Alors il m’est venue l’idée de la boite (red box) qui servirait de distribution en englobant une prise murale et surtout à l’intérieur un bornier industriel pour pouvoir s’affranchir d’une prise male AC à un bout du cordon tout en ayant un contact à vis très intime avec l’alimentation.

Et bien après avoir réalisé cela nous avons rallumé le tout et écouté…nous en somme restés tous les 2 bouche bée…on a remis les anciens fils et branchement, effectivement la différence en dynamique, ouverture du sound stage et solidité de l’ensemble des fréquences vient bel et bien de l’alimentation car les seuls changement ont été le branchement par un bornier industriel dans une boite, point barre.
L’élimination de 2 connecteurs mâles et l’adjonction de 2 IEC Furutech FI-50.

La différence, du moins l’amélioration, est loin d’être subtile, elle est majeure, à un point qu’après avoir remis le tout comme avant nous avons été obligé d’admettre que le rendu final était superbe au vu de l’investissement.

J’ai maintenant le sentiment que mes électroniques valent le prix que je les ai payé et que je ne les avais pas encore vraiment entendu depuis toutes ces années où je me croyais bien câblé, comme quoi, on en apprend à tout âge et n’importe quand.
A bien y penser nous essayons tous de tirer le maximum de notre installation et c’est un peu notre fierté quand ça joue bien et qu’en plus c’est beau, tout en restant cohérent avec la démarche de base qui est de faire simple, mais efficace, si possible en conservant son matériel.
On essais divers fils de HP et interconnects mais on passe souvent à côté de l’essentiel qui est l’alimentation électrique, faute de ne pas comprendre ce que l’on peut aller chercher par là …
Regardons cela d’un autre œil.
Ce qui active la membrane de nos HP c’est de l’électricité…elle vient d’où ? de notre alimentation électrique bien sûr et ce n’est pas une simple amplification qui passe par nos interconnect.

Ce qui passe dans nos interconnects n’est autre que le signal qui sert à ouvrir (et moduler) la valve (transistor,lampe) pour reproduire ce signal avec un certain gain!
Une fois compris ce principe de base en électricité on ne peut convenir que ce que l’on entend découle du traitement de notre alimentation électrique au travers des différents appareils et composants, alors pourquoi ne pas soigner ce point dés le départ ?
Je vous pose la question, puisque vous êtes encore (trop) nombreux à négliger cette partie lors de l’installation de votre système hifi, alors, action!


Exemple pratique avec le système d’Yves

Là encore nous nous sommes amusés à essayer tour à tour différentes solutions en commençant par l’arrivée électrique, le couplage systématique des appareils, le positionnement fin des enceintes et le câblage en général.

L’histoire

Nous sommes vendredi soir j’ai donné rendez vous chez moi à Marc, histoire de faire quelques tests avec mon nouveau “jouet” un
amplificateur intégré Chord cpm 2600 acheté récemment.
Celui ci doit relever un défi de taille, il a la lourde tâche de faire chanter mes enceintes acoustiques Mirage m1.

Nous commençons donc par le relier en lieu et place de mon ancien ampli Koda, pour lui laisser la chance de se réchauffer, bien que celui ne demande guère de chauffe.
Apres un certain temps nous débutons l’écoute avec comme point de repère le disque d’Anne Bisson, “Blue mind” , la voix les instruments sont à leur place c’est bien mais le manque d’air entre ceux ci est évident.

La dynamique est pas mal, mais elle devrait être nettement meilleure pour que je puisse apprécier mon récent achat.
Nous passons donc a un disque de drum histoire de nous réveiller un peu , non décidément c’est encore un peu mou, les peaux des drums apparaissent un peu molles et le timbre devrait être plus juste à notre avis, bref nous décidons donc de remplacer quelque câbles d’ alimentation électrique simplement pour connaitre ce que ce “petit” a dans le ventre, il ne faut surtout perdre de vu que l’on en dispose que de “seulement” 120 watts de puissance pour un h-p de 87 db d’ efficacité.

Je possède une boite d’alimentation monster cable hts 7000 signature , j’avais remplacé le câble livré de base par un XSymphony Silver Triton avec prise Furutech FI-25 rhodium il y a deja quelque temps et l’ amélioration avait été notable à tous les niveaux , nous continuons donc dans ce même ordre d’idée , pour tous les appareils le protocole est respecté à la lettre.

Marc décide de fermer un peu plus l’angle de diffusion des enceintes acoustiques et de mon côté, j’ajuste la position d’écoute un peu plus en arrière.

Nos écoutes précédentes non plus rien à voir avec les modifications apportées , WOW la dynamique, les timbres et l’espace recherché entre les musiciens est nettement supérieur, les instruments ont une taille réelle , la voix d’Anne Bisson qui était déjà très belle est devenue magnifique de naturel, plus en avant plan, on distingue clairement le petit fredonnement difficile a entendre sur la pièce “septembre in Montréal”, les basses sont nettes, plus aucune coloration, aucune rondeur ou de grave qui traine , bref l’ alimentation et le re positionnement ont vraiment donné un sérieux coup de main.

Incroyable ce que ce petit intégré a comme musicalité, il se débrouille très bien selon l’ écoute faite dans le moment, bien sûr nous allons remettre ça lundi prochain, histoire de voir si à 2 heures du matin notre jugement n’est pas un peu altéré .
C’est à ce moment précis que nous décidons de remplacer la prise IEC sur mon intégré Chord par une Furutech rhodium, nous allons donc savoir si cette prise est utile et ce qu’elle apporte de mieux.

HO LA c’est vraiment, mais vraiment bon, sauf qu’il est 2 heures 30 du matin, on se regarde et puis nous décidons de refaire une écoute plus tard, calmement, loin de l’excitation du moment et dans un créneau horaire plus “conventionnel”.
Lundi arrive, nous avons la ferme intention de savoir si on peu encore améliorer l’écoute et valider ce que nous avons fait quelques jours avant Marc apporte donc avec lui son lecteur de référence, un CDP integris de chez Aurum Acoustics, lecteur équipé d’un préampli magnifique avec des câbles XLR Figaro silver de chez Blueberry Hill Audio , puis une petite boite RTP6 Furutech, dont la réputation n’ est plus à faire et que Marc apprécie particulièrement depuis des années, ainsi qu’un câble d’alimentation électrique Blueberry Hill Audio hybride.

C’est meilleur qu’avec mon vénérable lecteur Sony, mais je dois reconnaître que les milliers de $$ qui les séparent, à mes yeux ne se justifient pas, je préfère me contenter d’un peu moins, mais quand même l’optimisation a du bon, je suis vraiment enchanté.
Nous reprenons donc notre écoute avec les mêmes branchements initiaux et c’est toujours aussi bon que le vendredi précédent, une chance.
Une heure du mat, le temps file à une vitesse, c’est le moment que nous avons choisi pour voir si une amélioration était encore possible … nous décidons de changer la tablette sous l’amplificateur et de passer à un tripode en ply wood de merisier 13 plis.
Second choc, on gagne immédiatement en dynamique.
Je me demande où tout cela va s’arrêter … je découvre peu à peu les arcanes de l’optimisation et je l’avoue, j’aime ça.
Prochaine étape : le remplacement des câbles RCA.


Exemple pratique avec le système d’Alain

Après avoir expérimenté sur mon premier set up les bienfaits d’une bonne arrivée électrique, j’ai récidivé sur ma dernière réalisation en amenant 3 lignes dédiées via le compteur électrique, avec chacune un disjoncteur.
J’ai utilisé du BX 12 X 3.
Le gain versus les prises standards ont été :

  • Puissance mieux maîtrisée;
  • Une basse plus naturelle et rapide;
  • Moins de bruit de fond;
  • Impression que la musique joue plus fort.

Nous avons essayé d’améliorer encore les performances de mon système hifi en utilisant le même procédé que sur le système de Marc, à savoir un cordon AC Figaro hybride de chez Blueberry Hill Audio associé à un boîtier Furutech RTP-6N.
On gagne en rapidité sur l’ensemble du spectre, meilleure lisibilité de la basse et un médium aigu plus articulé, en d’autre terme, c’est plus dynamique, mieux contrôlé et moins coloré au niveau des voix.
Ma prochaine étape est de remplacer une de mes 3 prises murales par une Furutech rhodium de dernière génération.
Le coût des trois lignes dédiées est d’environ 300$, pour un bénéfice très au delà de mes espérances et le garant d’une base solide pour continuer à faire évoluer les performances de mon système et d’évaluer du matériel hifi dans les meilleures conditions.

Conclusion

Furutech est le choix de la rédaction pour la performance de ses produits

En fin de compte, je n’ai jamais entendu une paire de Mirage M1 s’exprimer avec autant de fougue, la réflexion que je me suis fait durant cette optimisation chez Yves a été : “… personne ne pourrait se douter d’être en face de M1…”
Ce constat se répète chez Alain avec ses vénérables B&W Matrix 804 qui s’expriment à plein “poumons” de façon remarquable, qu’est ce que ce serait avec une paire de 802…
Une bonne alimentation en électricité est le premier geste indispensable dans l’élaboration d’un système dit : Haute Fidélité.
Incontournable, cette étape se doit d’être menée avec rigueur, dans les règles de l’art en respectant les normes.
Le choix des divers connecteurs fera que vous limiterez les pertes de part et d’autre sur le chemin qu’emprunte le signal pour se rendre jusqu’aux haut-parleurs.
Le boîtier Furutech RTP-6N s’est montré indispensable sur une source numérique, nous avons constaté un très net recul du bruit de fond et la transmission sans faille du courant, j’ai noté une dynamique en hausse et un équilibre tonal remarquable associé avec le cordon Figaro AC hybride de chez Blueberry Hill Audio.

Nous avons choisi de promouvoir Furutech pour la quasi perfection de sa production.
Quelque soit votre pays de résidence, vous pouvez vous équiper en passant par le distributeur Canadien ou tout autre revendeur de la marque dont la liste figure sur le site officiel Furutech.

Avec de bons connecteurs qui permettent de visser solidement, le gain en dynamique est significatif sur un système déjà opérationnel, impossible de revenir en arrière une fois y avoir goûté, une bonne optimisation est avant tout le prolongement logique d’une bonne installation.
Ce que nous avons expérimenté au niveau de l’électricité et des connexions à vis fonctionne tout le temps, sur n’importe quel système audio et vidéo, plus le matériel est haut de gamme, plus grands seront les bénéfices. cqfd
Le fait d’avoir raccourci les câbles haut-parleurs a également été bénéfique.
La prochaine étape sera : le traitement acoustique en détail.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

25 Commentaires

  1. meme experience
    cablage secteur depuis le compteur avec un disjoncteur par prise secteur HMS et piquet de terre independant pour la HIFI
    reste a faire les differentes prise secteur sur les appareils

  2. meme experience
    cablage secteur depuis le compteur avec un disjoncteur par prise secteur HMS et piquet de terre independant pour la HIFI
    reste a faire les differentes prise secteur sur les appareils

  3. Marc,
    Tes conseils sur l’alimentation ont portés fruit, acquisition de 3 câbles d’alimentation shunyata python CX branchés sur mon hydra 2, ampli et pré-amp. Le son est transformé, l’impact est palpable.

  4. Marc,
    Tes conseils sur l’alimentation ont portés fruit, acquisition de 3 câbles d’alimentation shunyata python CX branchés sur mon hydra 2, ampli et pré-amp. Le son est transformé, l’impact est palpable.

  5. Bonjour de France ou je vous lis régulièrement avec grand interêt.
    s’agissant de l’importance du courant secteur dans un système hifi, je vous rejoins entièrement.
    Là, ou je suis plus sceptique, c’est sur le gain des fameuses prises Furutech rodhium, pour les avoir montées sur certains
    cordons secteurs (Syltech) ; en effet je trouve que ces prises, par ailleurs superbes, gonflent artificiellement le message sonore.
    Elles créent un effet plaisant d’ampleur, mais elles ralentissent la réponse transitoire du signal, et mangent quelques micros informations sur un système très résolvant.
    Je peux vous sembler à contre courant de cette mode très branchée de ces “superbes connecteurs”, mais après les avoir
    utilisées sur mes câbles AC, je suis revenu à des prises AC plus basiques ; qui sont à mon avis plus neutres.
    La neutralité est la vertu cardinale d’un câble, qu’il soit AC, Modulation, ou HP.
    Bref, je n’aime pas le Rhodium comme conducteur électrique, et je pense, que la qualité d’un câble passe avant tout par
    la qualité de ses métaux (cuivre, ou argent).
    En vous remerciant encore, pour l’enthousiasme de vôtre site.
    R.PONS

  6. Bonjour de France ou je vous lis régulièrement avec grand interêt.
    s’agissant de l’importance du courant secteur dans un système hifi, je vous rejoins entièrement.
    Là, ou je suis plus sceptique, c’est sur le gain des fameuses prises Furutech rodhium, pour les avoir montées sur certains
    cordons secteurs (Syltech) ; en effet je trouve que ces prises, par ailleurs superbes, gonflent artificiellement le message sonore.
    Elles créent un effet plaisant d’ampleur, mais elles ralentissent la réponse transitoire du signal, et mangent quelques micros informations sur un système très résolvant.
    Je peux vous sembler à contre courant de cette mode très branchée de ces “superbes connecteurs”, mais après les avoir
    utilisées sur mes câbles AC, je suis revenu à des prises AC plus basiques ; qui sont à mon avis plus neutres.
    La neutralité est la vertu cardinale d’un câble, qu’il soit AC, Modulation, ou HP.
    Bref, je n’aime pas le Rhodium comme conducteur électrique, et je pense, que la qualité d’un câble passe avant tout par
    la qualité de ses métaux (cuivre, ou argent).
    En vous remerciant encore, pour l’enthousiasme de vôtre site.
    R.PONS

  7. Je constate avec étonnement que lorsqu’un commentaire
    ne vas pas dans vôtre sens, et bien : on le censure !!!
    Bel esprit d’ouverture
    R.PONS

  8. Je constate avec étonnement que lorsqu’un commentaire
    ne vas pas dans vôtre sens, et bien : on le censure !!!
    Bel esprit d’ouverture
    R.PONS

  9. @PONS: Je m’attendais un peu à ce genre de réaction face à notre enthousiasme envers Furutech, alors, je vais aller un peu plus loin pour appuyer mes dires,ce que j’ai vu et entendu au CES de Las Vegas me conforte dans l’idée que non seulement Furutech est de loin le leader en son domaine, mais qu’en plus il offre des solutions techniques uniques.
    Je vais ajouter Cardas à ma wish list, certain de leurs connecteurs sont à mettre à l’honneur de part la parfaite maîtrise du travail de conception.
    Les autres? ils sont très très loin en arrière… rien de comparable.
    Après vous évoquez le côté “commercial”, cela semble vous déranger.
    Sachez que nous sommes en plein dans le sujet, c’est de commerce dont nous parlons, ces gens là fabriquent pour faire du commerce, c’est donc dans l’ordre des choses et même le sujet principal de toute entreprise qui veut rester en vie et continuer à faire de la R&D pour rester leader ou au moins sur son marché.
    Cordialement.

  10. Bonjour,
    C’est une erreur de ma part, car lorsque j’ai voulu consulter mon 1er message ; il n’apparaissait pas encore en ligne.
    Ce message annule donc mon deuxième message, qui était, je le reconnais, prématuré, et de mauvaise humeur.
    Je réitère par contre mon 1er message, car je trouve que vous encensez trop la marque Furutech, d’une manière trop commerciale.
    il y a d’autres marques de qualité.
    Cordialement
    R.PONS

  11. J’aimerais ajouter que les prises ordinaires comme ci-haut mentionnée, sont celles qui justement ajoutent de la rondeur et du voilage à la sonorité et non l’inverse.
    Il faut aussi tenir compte du cordon AC! est-ce que le cordon serait en cause dans le test de Mr Pons?
    Alain

  12. Je suis d’accord avec toi Marc!
    Il y a plusieurs choses qui peuvent générer de la coloration
    sonore. L’acoustique est souvent, elle aussi, négligée et elle est pourtant essentielle pour obtenir de bons résultats.
    J’encourage Mr Pons a continuer ses essais.
    Alain

  13. @PONS: Je m’attendais un peu à ce genre de réaction face à notre enthousiasme envers Furutech, alors, je vais aller un peu plus loin pour appuyer mes dires,ce que j’ai vu et entendu au CES de Las Vegas me conforte dans l’idée que non seulement Furutech est de loin le leader en son domaine, mais qu’en plus il offre des solutions techniques uniques.
    Je vais ajouter Cardas à ma wish list, certain de leurs connecteurs sont à mettre à l’honneur de part la parfaite maîtrise du travail de conception.
    Les autres? ils sont très très loin en arrière… rien de comparable.
    Après vous évoquez le côté “commercial”, cela semble vous déranger.
    Sachez que nous sommes en plein dans le sujet, c’est de commerce dont nous parlons, ces gens là fabriquent pour faire du commerce, c’est donc dans l’ordre des choses et même le sujet principal de toute entreprise qui veut rester en vie et continuer à faire de la R&D pour rester leader ou au moins sur son marché.
    Cordialement.

  14. J’aimerais ajouter que les prises ordinaires comme ci-haut mentionnée, sont celles qui justement ajoutent de la rondeur et du voilage à la sonorité et non l’inverse.
    Il faut aussi tenir compte du cordon AC! est-ce que le cordon serait en cause dans le test de Mr Pons?
    Alain

  15. @Alain Provencher: En fait, je crois que Mr Pons a fait de son côté quelques expériences et c’est très bien, sauf qu’il oublie certains détails majeurs du fait de ses constats.
    Quid de l’acoustique de son local? qu’entend il exactement? le room mode, ses câbles, ses appareils, ses enceintes acoustique, …
    D’autre part, Siltech n’est certainement pas un modèle du genre en terme d’équilibre tonal, ce sont dans la grande majorité de leur gamme des produits très bien fait, mais qui offrent également un somme de coloration sonore plus ou moins importante, selon les versions, c’est aussi ce qui plaît aux utilisateurs.
    Il en faut pour tous les goûts et toutes les bourses, mais on ne peut se baser là dessus pour une évaluation correcte des performance d’un connecteur, qu’il soit AC, RCA ou XLR.
    Stealth est également à citer dans les meilleurs connecteurs du moment, offerts à des prix stratosphériques, c’est bien dommage.

  16. Je suis d’accord avec toi Marc!
    Il y a plusieurs choses qui peuvent générer de la coloration
    sonore. L’acoustique est souvent, elle aussi, négligée et elle est pourtant essentielle pour obtenir de bons résultats.
    J’encourage Mr Pons a continuer ses essais.
    Alain

  17. En fait, la question n’est pas la.
    Je ne conteste pas le rôle primordial du courant secteur dans le bon fonctionnement d’un système hifi.
    Mon propos est de dire qu’il est dangereux de vouloir compenser la musicalité d’un appareil par des câbles secteurs de la taille d’un tuyau d’arrosage ; qui vont, et je persiste, amener leur propre son et leur propre coloration.
    Je pourrais citer comme exemple: la marque FM ACCOUSTIC, qui n’est pas la plus “mauvaise” en ampli et préampli haut et très haut de gamme ; et qui livre ses amplis avec des câbles secteurs prisonniers.
    Maintenant, si nous parlions de fiches RCA : j’aimerais bien entendre la supériorité d’une RCA FURUTECH , sur une RCA EICHMANN Bullet.
    Voila, je ne suis pas sectaire, mais je pense qu’il faut garder une certaine échelle des valeurs en ce qui concerne les moyens pour atteindre plus de musicalité, et des accessoires qui peuvent changer le son.
    Mais qui dit changement, ne dit pas forcement meilleur.
    Cordialement
    R.PONS

    • Quel que soit le câble il va y avoir une forme de compensation, plus ou moins évidente, on n’y échappe pas.
      Comme nous avons pu le déterminer grâce à de multiples recoupements lors de nos écoutes comparatives et sur plusieurs systèmes, certains manufacturier offrent un degré de performance plus élevé que les autres.
      Performances en hifi, cela signifie le moins de perte sans coloration lors du transfert.
      La taille du câble est souvent liée à une logique de conception, dans le cas des câbles Blueberry Hill, il s’agit d’une gaine de néoprène qui laisse suffisamment d’air pour isoler le câble à l’intérieur, le manufacturier s’est appuyer sur une théorie qu’il s’est efforcé de mettre en pratique tout en limitant, autant que faire se peut, les désagréments visuels, le câble reste quant à lui très souple et léger et équipé, bien entendu de connecteurs Furutech rhodium.
      Eichmann silver bullet RCA face au Furutech Filament rhodium? nous avons fait la comparaison, sur plusieurs câbles RCA, qu’ils soient numériques ou analogique, conclusion?
      Les deux se valent en terme de résultat sonore, je ne suis pas parvenu à les départager, donc match nul, mais de vous à moi, quand il s’agit de dépenser près de 150$ pour des connecteurs, j’estime en vouloir pour mon argent, Furutech me donne ce sentiment, les connecteurs RCA en métal sur toute leur surface sont en 3 parties vissables, la finition est impeccable, ils sont livrés dans une solide boite au couvercle en plastique crystal, qui contient une petite clé BTR et un fond semi rigide doux où sont clippés les connecteurs, j’ai là le sentiment d’être un client bien traité.
      Après, je regarde ce qu’offre Eichmann et là, j’ai tout d’un coup j’ai l’impression de me faire avoir, 4 bouts de plastique avec un peu de métal dans une boite en carton, même pas faite de recyclable pour le même prix, bof, ça fonctionne côté son, oui certes, mais considérant le fait du rapport qualité prestation prix, Furutech est à des années lumières en avant, il suffit de les mettre côte à côte pour en avoir le cœur net.
      Je ne vous parle même pas des nouveaux modèles Furutech en carbone, qui eux sont plus chers, mais dont la finition ressemble à un bijou.
      Pour vôtre information, afin de ne pas vous faire gagner du temps, j’ai longtemps utilisé ces produits, préférez les Eichmann Silver et non ceux fait en cuivre, ces derniers souffrent d’un mal chronique, un son étouffé et coloré sur le bas mid, alors que la version silver est équilibrée et offre une sonorité sans perte de dynamique.
      Après c’est à vous de choisir ce pourquoi vous payez, sachez que les modèles de RCA Furutech rhodium filament ou carbone sont réutilisables à volonté, puisque le système de connexion est à vis, alors que ce n’est pas le cas des Eichmann qui sont si fragiles à installer et à souder que deux fois c’est assez, après c’est poubelle.
      L’échelle de valeur dont vous parlez est directement liée avec l’argent à investir et c’est là que commencent les grandes frustrations, nous ne sommes pas égaux à ce niveau là et je reconnais la complexité d’évoquer ce genre de sujet sans y laisser des plumes, car personnellement j’ai beaucoup investi de temps et d’argent dans le domaine, pour être capable d’en parler aujourd’hui, mais il m’aura fallu plusieurs années avant d’en arriver là, j’ai fait mon chemin, Rome ne s’est pas fait en un jour.
      Les limites de chacun seront également leur propres frustrations de ne pouvoir aller au delà et franchir un cap nécessaire pour obtenir un haut de degré de performance, le coût des meilleurs produits sont souvent très élevés, je le déplore, mais je ne suis que conseiller, pas faiseur de miracle.
      Changement ne veut pas dire amélioration ou meilleur, c’est une phrase que vous lirez souvent dans nos commentaires, nous avons depuis longtemps fait la part des choses, pour savoir faire la différence entre le bon grain de l’ivraie et communiquer une information pertinente où, j’ose le croire, il n’est pas nécessaire de lire entres les lignes.
      Donc, si vous souhaitez que votre système hifi performe, vous en passerez par ces étapes : Alimentation électrique, Acoustique, positionnement des enceintes et du siège d’écoute, puis le câblage en commençant par les RCA ou XLR, pour terminer par les câbles de haut-parleurs, une fois arrivé là, ce sera le temps de juger si vôtre système est savamment assemblé ou pas.
      L’optimisation est une forme de jeu d’équilibriste, dont le talent est de rester toujours sur son fil tout en avançant droit.
      Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here