The blind side un film de John Lee Hancock

0
370
Quinton Aaron est Michael Oher surnommé "Big-Mike"

Le salon de Montréal nous a pas mal occupé, en conséquence de quoi il n’y a pas eu de chronique cinéma depuis deux semaines.
Voilà un film comme je les aime, authentique du mieux qu’il peut, mais surtout relié à une histoire vraie.

Je ne sais pas vous, mais ne ce qui me concerne, j’adore les histoires vécues et si possible avec une fin heureuse, c’est bon pour le moral.
Titre: The blind side (Evolution of a game),
Origine: USA.

Film : The blind side

Réalisateur: John Lee Hancock,
Durée: 129 minutes,
Sortie dans les salles en 2009.

Distribution:
Sandra Bullock incarne Leigh Anne Tuohy,
Tim McGraw incarne Sean Tuohy,
Quinton Aaron est Michael Oher surnommé “Big Mike”,
Jae Head est Sean “S.J.” Tuohy, Jr, le petit garçon,
Lily Collins est Collins Tuohy, la sœur,
Ray McKinnon est le Coach Burt Cotton,
Kathy Bates est Miss Sue, le tuteur de Michael pour ses études.

L’histoire

Tout d’abord sachez que ce film est inspiré de faits réels et cela tient pour beaucoup dans le degré d’attention que nous y avons porté. Je ne suis pas un grand fan de football américain, ni de football tout court à vrai dire, mais si cette histoire a pour toile de fond le sport, le sujet principal est quant à lui plus d’ordre humain.

Une destinée, une rencontre improbable, un conte de fée contemporain, pour tout dire, une vraie belle histoire.

Quinton Aaron est Michael Oher surnommé "Big-Mike"
Quinton Aaron est Michael Oher surnommé “Big-Mike”

Disons que pour une fois, j’aimerai attirer votre attention sur ce film, sans pour autant vous raconter le scénario. Le destin incroyable de ce jeune garçon, pas tout à fait comme les autres, est suffisamment remarquable pour que ça vous donne l’envie de vous y intéresser.

Nous avons trouvé dans cette histoire, compassion, altruisme, solidarité, ténacité, honneur (certains devraient impérativement s’intéresser à ce mot et sa réelle signification), seconde chance, humour, joie, espoir, famille, …

Les comédiens

Sandra Bullock incarne Leigh-Anne Tuohy
Sandra Bullock incarne Leigh-Anne Tuohy

Sandra Bullock on ne la présente plus. Elle a notamment tourné souvent avec Keanu Reeves dans des rôles très différents, du romantique avec “La maison du lac” ou plus d’action avec “Speed”. Nous l’avons bien aimé aussi dans le film “Crash” sorti en 2004, un drame super bien écrit, produit et dirigé par Paul Haggis.

Tim McGraw incarne Sean Tuohy
Tim McGraw incarne Sean Tuohy

Tim McGraw est un peu moins connu sur les plateaux de cinéma, mais c’est une star de la musique country. il a notamment joué dans un film sympa si on aime la musique country aux côtés de Gwyneth Paltrow. C’était en 2010, où il incarnait James Canter, le mari et le manager de la chanteuse très connue au Texas, Kelly Canter, dont le destin tragique en est le thème.

Kathy Bates, je suis sûr que les plus cinéphiles d’entres vous auront encore en mémoire le film “Misery” avec James Caan, où Kathy Bates est absolument diabolique. Elle campe ici le rôle de tuteur et de professeur auxiliaire, un rôle plus calme et bienveillant.
J’ai beaucoup aimé la scène où elle se présente pour le poste et où elle termine par : “… avant de me confier le poste vous devez savoir que je suis démocrate…”

Conclusion

Une autre phrase que j’ai retenu: “… C’est un lit? Oui, un futon. Et c’est à moi? Oui, c’est ta chambre maintenant, ça te plaît? Oui, mais je n’en sait trop rien, je n’ai jamais dormi dans un lit à moi…”
Nous aimons les histoires vraies, cela donne en général de bons films en autant que le script ne soit pas édulcoré ou enjolivé; ça ne semble pas être le cas ici. Tout se tient et la chronologie des faits est respectée. Il a été cependant difficile pour le réalisateur de mettre totalement en lumière les pensées du jeune Michael Oher surnommé “Big Mike” et son parcours jusqu’à l’âge de 17 ans. Les américains ne sont pas forts sur le misérabilisme, j’ai même été très étonné de voir la tournure du film à carrément 180°, je me suis dit, c’est pas possible, c’est un conte de fée… ça ne se peut pas.
Il y a quelques longueurs, mais dans l’ensemble tout ce tient. Sandra Bullock est superbe et campe son rôle avec assurance, son personnage dans la vraie vie a du tempérament et c’est exactement ce qui nous est livré. Je comprends mieux pourquoi elle a été récompensé pour ce rôle. Nous retenons aussi beaucoup de scènes émouvantes, touchantes à bien des égards.

La scène avec le coach est vraiment bonne… tout comme la virée dans le bronx de Leigh Anne Tuohy qui ne se laisse pas impressionner par le voyou du gang du coin et lui réponds avec beaucoup d’aplomb, mais tout ceci vous allez le découvrir en visionnant le film.
Dernière phrase qui m’a plue: “… Je t’avais dit que tu me remercierais plus tard Burt, … nous sommes plus tard…”

Toutes les promesses faites au protagonistes de cette histoire ont été tenues; connaissant le contexte ça nous a touché. Quel destin exceptionnel en fin de compte.
Un autre film à regarder au moins une fois et mettre dans votre médiathèque pour plus tard.
Je vous souhaite un très bon moment de cinéma.


La pensée du moment.

Ce que nos grands parents nous ont dit est la pure vérité. Tu recevras toujours ce que tu souhaites aux autres.
Être heureux n’est pas une affaire de destin, c’est une affaire d’options ou de choix et donc, l’avantage d’être honnête, c’est qu’il n’est pas nécessaire de revenir sans cesse sur ce que l’on a écrit, dit ou fait.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.