Suzanne Lainesse au Pavillon Arthabaska

0
75
Suzanne Lainesse

Auteure,compositrice, interprète, pianiste et guitariste, Suzanne Lainesse oeuvre en art de la scène depuis 2003. Depuis l’adolescence, elle interprète des chansons à texte, seule, à la guitare ou au piano. Une artiste la touche plus que les autres: Barbara. L’influence est forte, si bien que les premiers spectacles publics seront dédiés à cette grande artiste.

Mais dans le moment, il s’agit du prolongement de la carrière de Suzanne Lainesse, qui lance son premier album et monte sur scène.

DEVANT TOI
Un premier album signé Suzanne Lainesse

Le 8 mai dernier a eu lieu le spectacle de Suzanne Lainesse sur la scène du Pavillon Arthabaska de Victoriaville (Centre du Québec).

Danielle Leblanc présente Suzanne Lainesse
Danielle Leblanc présente Suzanne Lainesse

Suzanne a ainsi offert en primeur, le fruit de plusieurs mois de création. Cette artiste de Victoriaville, que l’on voit habituellement seule sur scène, a décidé pour l’occasion de s’entourer de quelques collaborateurs triés sur le volet.
DEVANT TOI, c’est d’abord un disque nouvellement enregistré au studio « Le Vent Dominant » de Chesterville, toujours dans la région de Victo.

Pour ce faire, l’auteure compositrice interprète et pianiste Suzanne Lainesse s’est entourée de six musiciens : Cédric Allard à la contrebasse,


Didier Dumoutier à l’accordéon

Didier Dumoutier à l’accordéon
Didier Dumoutier à l’accordéon

Claude Lamothe au violoncelle

Claude Lamothe au violoncelle
Claude Lamothe au violoncelle

François Landry à la flûte,

François Landry à la flûte
François Landry à la flûte

Jonathan Préfontaine aux percussions,

Jonathan Préfontaine aux percussions
Jonathan Préfontaine aux percussions

Cédric Allard, guitare et contre-basse.

Cédric Allard, guitare et contre-basse.
Cédric Allard, guitare et contre-basse.

Danys Levasseur aux guitares et aux arrangements.

Danys Levasseur à la guitare et au clavier
Danys Levasseur à la guitare et au clavier

Danielle Leblanc nous en dit plus au sujet de Suzanne Lainesse.

Son implication artistique se manifeste de différentes façons car, si le chant fait partie de sa vie depuis toujours, la direction chorale et l’harmonisation de chants pour choeur s’inscrivent maintenant sur sa feuille de route. D’abord choriste, elle est devenue directrice musicale du prestigieux Choeur Daveluy de Victoriaville en 2004, poste qu’elle occupe toujours.

À partir de 2005, après quelques années d’interprétation, elle plonge dans l’écriture et compose, tant pour le piano que la guitare. Les mots et la musique se croisent et s’entremêlent, créant, petit à petit, un répertoire pour présenter un spectacle original.
Ainsi, entre 2009 et 2012, Suzanne Lainesse a offert au public quatre concerts solo différents.

En parallèle, des ateliers d’écriture de chansons et des formations en interprétation, notamment avec Marie-Claire Séguin, lui confirment être sur la bonne voie.
C’est ce qui l’amène à enregistrer un album à l’automne 2012. Pour ce grand projet, elle fait appel à un artiste devenu depuis un collaborateur indispensable : le multiinstrumentiste et arrangeur Danys Levasseur.

C’est dans son studio « Le Vent Dominant » de Chesterville, que la chanteuse découvre un nouveau monde, rempli d’audace et de multiples possibilités.

Suzanne Lainesse à la guitare
Suzanne Lainesse à la guitare

C’est que la dame est bien entourée : Cédric Allard à la contrebasse, Didier Dumoutier à l’accordéon, Claude Lamothe au violoncelle, François Landry à la flûte, Jonathan Préfontaine aux percussions, et bien sûr, Danys Levasseur aux guitares et aux arrangements.

Intitulé “DEVANT TOI”, ce premier opus comporte 13 pièces originales.

Suzanne Lainesse entourée de ses musiciens
Suzanne Lainesse entourée de ses musiciens

Pour de plus amples informations, un extrait sonore, ainsi que des photos, se trouvent sur le site de l’artiste: www.suzannelainesse.com


Conclusion

J’ai découvert Suzanne Lainesse en même temps que je l’ai vu et entendu sur scène ce mercredi 8 mai au Pavillon Arthabaska. Elle possède une voix suave, douce, avec une tessiture soyeuse mais solide, très agréable à l’écoute.

Cette dame pince sans rire, me fait penser à une de mes enseignantes du secondaire, sévère au premier abord, mais pétillante et espiègle au regard franc.
Ses textes sont inspirants . Même si on sait qu’elle a beaucoup été influencée par Barbara, je lui trouve un côté plus lumineux, moins sombre. Ses textes et mélodies me font plus penser à Jean Ferrat, Mauguière, Nicolas Peyrac, Sylvain Lelièvre.

Ces noms me semblent pertinents, j’écoute son disque au moment où j’écris ces lignes; Ferrat n’aurait pas démenti cette inspiration artistique.

Suzanne Lainesse
Suzanne Lainesse et François Landry

Cette femme orchestre multidisciplinaire, nous transporte d’une époque à une autre, tel un troubadour des temps modernes qui saurait comment surfer sur la vague des sons et nous faire voyager des contreforts médiévaux aux frontières du net, sans une ride.
On est loin de la musique d’ascenseur, c’est de l’art Madame. Tel des poèmes, on écoute plus que l’on entend ces chansons, sans prise de tête. inutile d’intellectualiser, les paroles tout comme les sons coulent comme de l’eau. Vous vous surprendrez à fredonner tant la ligne mélodique est accessible.

Sa voix est d’une douceur apaisante, c’est très agréable.
Si vous aimez les sons de Adouk Trio, vous serez alors en terrain familier, du fait de la présence d’instruments tel le kaval Bulgare, l’accordéon et le cuatro. Attention, rien à voir sur le plan des arrangements, je parle ici de sonorité, le style de Suzanne est plus poétique, calme, un tantinet médiéval sur les bords parfois.

C’est une musique très accessible, des rythmes simples avec des accompagnements logiques.
Côté technique, l’enregistrement tout comme le mastering ne souffrent quant à eux d’aucun défaut, c’est propre, net, sans bavure. Pas mal pour une petite production locale. Ce qui ressort à l’écoute de ce disque, est emprunt d’une grande délicatesse, de douceur, rien ne dépasse, pas un instrument plus qu’un autre et l’intégration de la voix est impeccable.

Même les percussions ne prennent pas le pas, le respect des timbres est certainement une des préoccupations de la personne en arrière de la console de mastering. Beau travail.
Décidément, Victoriaville (Centre du Québec) recèle bien des talents. Ça vaudrait la peine que vous entendiez ce que cette artiste à produit, je vous invite à vous procurer son disque qui était vendu 10$ à la porte du spectacle du mercredi 8 mai dernier, si ma mémoire est bonne.

De l’art accessible, quel beau cadeau à faire ou à recevoir.

Merci au public venu en grand nombre pour Suzanne Lainesse.
Merci au public venu en grand nombre pour Suzanne Lainesse.

La plage N°4 de son disque “Devant toi” est un futur succès commercial, souvenez vous bien de ce titre “Faut que tu me dises comment”, 3.44 minutes de pur bonheur qui fera date dans la carrière de Suzanne Lainesse.
Merci d’encourager les artistes locaux.


Contact et information

Leblanc Jazz Communication

Danielle Leblanc
Tél: 819 260-1164


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.
Bon divertissement.