Steve Vai

0
78
Steve Vai double guitares

Avant de vous parler plus en détail de ce guitariste de génie, dont le style est “coloré” et “free ride” (il apprécie les effets), je voulais vous faire partager un super bon moment où Steve Vai est entouré de Mary J. Blige à la voix, Orianthi, la jeune femme qui joue de la guitare tel une virtuose dans le clip “This is it” de Michael Jackson, Travis Barker aux drums, Randy Jackson à la basse, rien de moins… pour une session extraordinaire où LED ZEPPELIN est revisité version moderne sur son célèbre standard “Stairway to Heaven”.

Voici le Making Of Stairway to Heaven

 


Cet artiste m’a été révélé par notre consultant musique Jack “the progger” Vigneault lors d’une session d’écoute audio vidéo dans son salon privé.


Steve Vai

Né(e) : Juin 06, 1960 à Carle Place, NY de son vrai nom Steven Siro Vai
Genre : Rock
Années d’activité : 80, 90, 2000
Inspiré par :
* Van Halen
* Joe Satriani
* Led Zeppelin
* Jimi Hendrix
* Queen
* John McLaughlin
* Eddie Van Halen
* Frank Zappa
Musicien dans l’âme, guitariste exceptionnel, il a joué avec les meilleurs et obtenu tant de prix honorifiques, qu’il serait totalement inutile d’en faire étalage ici, tout l’information est déjà disponible sur son site, soit ailleurs sur le net.

Voici LE show présenté lors de l’émission American idol, qui fait suite au making of plus haut… une pure merveille, mettez la vidéo sur grand écran et le volume dans le fond.


Ce qui nous conduit à vous parler du DVD de Steve Vai : Where The Wild Things Are”, sorti en janvier 2010

Steve Vai : Where The OTHER Wild Things Are

Double média CD + DVD du Live In Minneapolisé édité par le label: Favored Nations
Bryan Beller à la basse, Alex DePue et Ann Marie Calhoun : violon, Jeremy Colson aux drums, Dave Weiner à la guitare et Zack Wiesinger aux percussions.

Where The OTHER Wild Things Are

L’écouter est une chose, cependant, vous aurez tout avantage à visionner le show plus que de l’entendre!
Le jeu de scène est sobre, la vitalité des artistes sur scène ainsi que les deux violonistes invités, offrent une palette de couleurs peu commune.
Le batteur excentrique Jeremy Colson est survolté, mais ce que je retiens de cette session, c’est le jeu de Steve Vai sur ses différentes guitares, le film montre tout ce que dans le public peu de monde pouvait voir, une inspiration libre le tout articulé sur des riffs de folie, ce gars là est étonnant une fois une guitare entres les mains.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bonnes écoutes.