SSI 2012 part 3

9
482
Disque Les vagues abondent par le groupe Give band

Je n’ai pas été le premier à publier sur le SSI 2012 et c’est volontaire, cette année je prends mon temps, j’apprends à savourer l’instant.

Rien ne sert de courir il faut partir à point, écrire sur un tel événement demande de la préparation, de la concentration et une bonne dose d’inspiration; cette dernière ne vient qu’à certains moments de la journée et du soir, il faut vivre avec cela, c’est un peu la même chose avec notre biorythme.

L’inspiration ne peut provenir que d’un travail intense d’introspection, seuls ceux qui travaillent à l’écriture savent de quoi je parle, rien ne sert de remplir des pages si c’est pour ne rien dire, la valeur rédactionnelle d’une publication ne vaut qu’au travers la qualité de son contenu. cqfd

Dans la circonstance, je fais de mon mieux, toujours dans l’idée d’être vos yeux et vos oreilles, de vous faire partager nos “coup de cœur” et revivre ensemble avec la plus grande intensité le salon tel que nous même l’avons vécu, c’est aussi la raison d’être de notre magazine, une publication interactive.
Nous privilégions la musique, les musiciens, les émotions et les sensations, c’est devenu notre signature avec le temps.

J’aime particulièrement vivre l’instant d’un show, on y rencontre toutes sortes de gens et c’est probablement ce qui donne son sens au mot célébration.
Alors, étant donné que nous parlons essentiellement de sensations et d’émotions, je prends l’initiative de débuter ce troisième volet par celui qui de façon inconditionnelle réussi à parfaire ses présentations à chaque année et ravir nos sens à tout coup.
Un passage obligé pour qui veut se relaxer et recalibrer son oreille, reprendre son souffle avant de repartir chez les autres exposants.


Fidelio

René Laflamme possède un talent naturel de savoir créer l’ambiance, d’installer son système pour que l’émotion passe avant tout le reste.
Je l’ai vu aller, il persévère tant et aussi longtemps que ce n’est pas comme il le veut.

Système signé Fidelio SSI 2012

Ce n’est pas seulement une question de technique, il y a autre chose, le fait d’être preneur de son le propulse à un degré supérieur du simple auditeur, il navigue à vue entre les flots de notes, tel un capitaine à la barre de son navire, en évitant de briser son skiff sur les vagues tourmentées, tout en gardant le cap à plus de 60 nœuds, ce que le numérique permet aujourd’hui, ce sont des vitesses folles, qu’il faut savoir contrôler … je retiens une chose à chaque fois que je suis passé dans la salle Fidelio : l’émotion était palpable.
Même si je dois reconnaître que ce n’est que vendredi que tout s’est mis à chanter plus à mon goût, il manquait un soupçon de 40Hz, mais nous en connaissons la raison.

Chaque année, je fais le même constat, aucune pièce du salon ne procure autant cette sensation de plénitude, de paix, ces petits moments où quand la musique joue et que d’un coup elle cesse, c’est comme si on coupait subitement le fil auquel on était rattaché et je ne m’explique toujours pas comment il arrive à faire ça.
Est ce que c’est ce que l’on appelle avoir du talent?
C’est à vous cher public que je pose la question.

Les électroniques et le Mac mini

Certes, je n’ai pas été sensible à 100% de tous les styles de musiques qui ont été utilisées, je n’ai pas été le seul, c’est son choix et c’est légitime … de toute façon, comme le dit l’expression populaire, on ne peut pas plaire à tout le monde 🙂
C’est par ces mots que je vais ponctuer mon passage chez Fidelio.

René, j’écoute ta dernière Masterflash en écrivant, je ne m’en lasse pas, c’est trop court, beaucoup trop court!
Mais je dois reconnaître que ça m’inspire.
J’encourage nos lecteurs (trices) à acheter tes disques pour que tu continues à nous régaler de tes belles prises de sons.
Je rêve un jour d’entendre du bon Blues signé Fidelio …


Bonjour René, quels sont les équipements que tu as présentés cette année au SSI?

Le nouveau DAC DCS Debussy qui supporte maintenant le DSD sur USB avec Pure music ou Audirvana Plus.
Le Mac mini i7
Le préamplificateur était le Ayre KXR et l’amplificateur le nouveau Ayre VXR.
Les haut -parleurs étaient des Audio Physic modèle Cardea
Câbles interconnects Siltech
Câbles à haut-parleurs Anaconda de Shunyata
En traitement du courant électrique, il y avait un Shunyata Talos pour le préamplificateur et le pour le DCS et le mac mini un Hydra 8,
Le meuble était un Finite-Element Pagode.

Vue arrière du système Fidelio SSI 2012

Quels sont les disques que tu présentais cette année?

Pour les albums nous avons comme nouveautés pour le salon ”We capture thé feeling” en format CD et master Flash (clé usb) 24/96 Wave qui est n° 1 dans les ventes de haute résolution en Allemagne sur le site Highresaudio.

Cette compilation à été faite avec le nouveau procédé X2HD qui est une évolution du XtrackHD.
Nous utilisons maintenant de la mémoire flash lors de l’enregistrement jusqu’au produit final sans l’effet de masque d’un DVD, CDR ou tape numérique (DAT).

Pour le CD un DDP image sur Master flash est envoyé à l’usine pour être gravé directement en temps réel sur le glace master.
Les commentaires des clients qui ont achetés le CD ont constaté une grande transparence.
Nous avons aussi le disque “From the new world” en format DSD et DXD sur Masterflash, Solo Traverso de Grégoire Jeay 24/176 et quinze autre titres en haute-résolution (HD file).

3 disques indispensables extraits du catalogue Fidelio

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

Les clients amis étaient très agréables et nous aimons nous voir à chaque année pour échanger sur notre passion commune.

As tu une critique négative à formuler?

Non, aucune.

Grégoire Jeay “Solo traverso” by Fidelio

Quelle est ta plus belle expérience du salon? … ou une anecdote peut être?

Nous avons beaucoup aimé la participation des musiciens de Fidelio au salon : Vincent Bélanger, Maânouche swing quintet (en trio pour l’occasion), La Mandragore, Grégoire Jeay et Didier.
J’ai également aimé utiliser le combo DCS / mac mini en format 24/96 et 24/192, en format DSD le son est d’une dynamique incroyable avec des timbres très réels et justes.

Chez Fidelio, une ambiance à part

Conclusion

Fidelio cette année encore nous a gratifié de la meilleure ambiance sonore du salon en terme de ressenti.
Prises de sons impeccables, j’ai toutefois une préférence pour la musique sur Masterflash, pour l’incomparable dynamique quelle autorise face au CD, qui ma foi, reste un média bien pratique pour celles et ceux qui n’en sont pas encore arrivés à dématérialiser leur discothèque.

Je vais me répéter sans aucun doute, mais les dernières productions Fidelio sont des petites merveilles à mettre entres toutes les oreilles, une référence dans le genre et ils ne sont pas nombreux les éditeurs à réaliser cette prouesse, comptons nous chanceux d’en avoir un au Québec.

Rien que pour l’interprétation de “l’Ave Maria” par Vincent Bélanger qui est aussi mon “coup de cœur”, sur le disque “we capture the feeling”, ça vaut le coup d’acheter ce disque, même si certains vont dire que cette version est un brin classique, c’est tout de même 3 minutes et 48 secondes d’une rare intensité, je m’arrête d’écrire durant cette plage musicale, ferme les yeux, j’oublie tout, seule la voix, le fond d’orgue et le violoncelle me bercent, quelle sensation étonnante, le grave est plantureux à souhait et sur fond de haute contre, je jubile.

Les bruits d’ambiances sonores sont également très intéressants, amusants même au delà d’être fidèles à la réalité, c’est une expérience sans cesse renouvelée.
Fidelio fait parti de mes labels de disques préférés, car il offre un vaste catalogue aux styles musicaux qui commencent à être pas mal complet, même si je dois reconnaître que certains types de musiques me manquent, comme le blues, le rock prog, liste non exhaustive.

René Laflamme a su conjuguer la raison avec passion et offre de la musique en très haute résolution pour être écoutée et non pas juste entendue, comme c’est souvent le cas des plus beaux enregistrements disponibles sur le marché HD.
Vous l’aurez sans doute constaté, les meilleurs masters HD sont souvent les moins agréables sur le plan musical, ce n’est pas le cas chez Fidelio.

Si j’aime Fidelio?

D’après vous 🙂


Contact et information

FIDELIO MUSIQUE INC. enregistrements audiophiles
Manager : René Laflamme
Tél : 514-273-4825


Lafleur Audio

Bonjour Emmanuel, Quels sont les équipements que tu as présentés cette année au SSI?

Emmanuel Lafleur à côté de la X1

Lafleuraudio X1, Oracle Delphi mark 6 avec bras Oracle, cellule Denon DL-103r, Moon phono LP5.3
Meitner DAC model MA-1 + YBA CD2 alpha(En statique), YBA Pré 2 alpha, YBA ampli 1 sigma HCDT, Tous les accessoires sont signés lafleuraudio, les câbles ainsi que le meuble.
CD Hegel comme transport dans un Meitner, pour faciliter la tache du DJ par rapport au CD2 YBA.

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

Je n’ai pas eu la chance de voir grand chose d’autre, mais dans mon cas, une tonne de très bons commentaires qui m’ont fait beaucoup de bien après tous les efforts que j’ai mis dans mon produit.
Il semble que Lafleuraudio commence à être vraiment reconnu.

Les éléments du système Lafleur Audio

As tu une critique négative à formuler?

Non, à part que je suis satisfait à 85% environ de ce que je suis arrivé à reproduire comme son.

Si c’est le cas, quelle solution as tu à proposer?

Probablement essayer une chambre différente l’année prochaine.

Lafleur Audio modèle X1

Quelle est ta plus belle expérience du salon? … ou une anecdote peut être?

De voir la réaction de certaines personnes, pour la deuxième fois cette année, j’ai vu des yeux plein d’eau!

Cette 25 eme a t elle été différente des autres années?

Pour moi chaque année, je vois toujours une évolution pour la reconnaissance de mes produits.

Vue grand angle de la pièce Lafleur Audio

Conclusion

Je dois reconnaître que ça joue de mieux en mieux chez Lafleur Audio, le système tout comme l’expérience de mise en œuvre arrive à maturité, c’est évident.
Maintenant, je suis persuadé que le matériel ne fonctionnait qu’à environ 50% de ses capacités, l’utilisation judicieuse des panneaux le long des murs a été salutaire.
En tous cas, si ça continue, l’an prochain, il est probable que nous ayons à récompenser les efforts de Lafleuaudio pour son travail, le son se rapproche peu à peu de nos attentes les plus élevées.

Contact et information

Directeur propriétaire : Emmanuel Lafleur
Concepteur des enceintes acoustiques LafleurAudio
450-699-0540
514-501-6074


Wobble

Présentation du Wobble par son inventeur

Cet objet insolite est un instrument de musique que je qualifierai d’hybride, en ce sens qu’il revendique sous sa forme actuelle un instrument acoustique avec des tonalité électroniques.
J’ai posé quelques questions à son créateur Leonardo Borrero Luz.

Quels sont les équipements que tu as présentés cette année au SSI?

J’ai utilisé un Wobble, une pédale de distorsion, un ordinateur portable, une carte de son et des hauts parleurs.

Peux-tu nous éclairer brièvement sur le principe de fonctionnement du Wobble?

Pour faire fonctionner le Wobble, il faut tourner un ou plusieurs des cinq disques du Wobble. Ceci envoie un signal à l’ordinateur pour contrôler un son synthétisé.
Le son traverse ensuite la carte son pour se rendre à la pédale de distortion pour ensuite sortir des hauts parleurs.

Au point où vous en êtes du développement, de quoi avez-vous besoin pour continuer?

Présentement, nous sommes en phase de commercialisation.

Le Wobble sous sa forme actuelle

Serais tu prêt à te produire devant public, il y a sur Montréal l’Association Montréalaise des Audiophiles, que ça devrait les intéresser, les connais tu?

Non, je ne connais pas cette association. Oui, je serais prêt à produire devant un public 🙂

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

La réaction du public au Salon envers le Wobble a été très bonne!
Je suis toujours surpris par la réaction du public. Ce qui me surprend le plus c’est la variété démographique qui y est intéressée.

Cette 25 eme a t elle été différente des autres années?

C’est la première fois que je participe au Salon Son et Image, j’ai beaucoup aimé ça. J’ai bien l’impression que je reviendrai l’année prochaine.

Une première pour le Wobble au salon du SSI 2012

Contact et information

Concepteur : Leonardo Borrero Luz
Wobble
Gestion Valéo
UQAM
Valérie Lavoie, Directrice de la commercialisation
Technologies, Télécommunications Smart Grid.
Tél : (514) 840-1226 ext 3005


Bit Perfect

Démonstration des possibilités offertes pas le player BitPerfect

Ceci est la démonstration d’un player qui s’appuie sur iTunes pour fonctionner, c’est un soft simple, quasi transparent, pas cher et qui semble fonctionner correctement puisque je l’ai vu utilisé sur une démo Wilson Audio par Erik de chez Coup de Foudre et ce gars là est loin d’être un touriste dans le milieu de l’audio, on peut légitimement lui faire confiance.

Bonjour Tim, quels sont les équipements que tu as présentés cette année au SSI?

On a présenté:

  • BitPerfect (évidemment)
  • LightHarmonic DaVinci (notre DAC, 32/384)
  • Classé CP-800 (section pré-ampli seulement, mais Samedi et Dimanche on a fait un “bypass” pour améliorer le son)
  • Classé CA-2300,
  • Wilson Audio Sophia 3,
  • Interconnexions balancés de BitPerfect,
  • Câbles d’alimentation de BitPerfect.
Mac Book Pro, Mini Mac prototype et LightHarmonic DaVinci DAC 32/384

Peux tu nous expliquer en quoi consiste Bit Perfect et son aspect pratique face à ses concurrents?

BitPerfect est un logiciel qui permet a l’utilisateur d’interagir avec l’interface iTunes avec lequel il est déjà familier en contournant tous les désavantages soniques de iTunes. BitPerfect est comparable en termes d’opération avec des produits comme Pure Music ou Amarra, mais c’est plus simple a utiliser, la qualité du son est comparable ou même supérieure et le prix est de seulement $10.

Quel a été ton feeling durant cette 25 eme édition?

C’est notre première expérience comme manufacturier donc on était pas certain de quoi attendre. En presque tous les aspects, nos expériences et opportunités a SSI on dépassés de loin qu’est ce qu’on avait attendu. On voulait parler a peut-être 1 publication de notre logiciel – on est en communication avec 4 maintenant. On a jamais pensé que d’autres manufacturiers auraient un intérêt à utiliser et démontrer les possibilités de notre logiciel, mais c’est ce qui est arrivé dans l’autre démonstration Wilson (Longueuil), etc…

Une paire de Wilson Audio modèle Sophia 3, mise à l’honneur avec BitPerfect

As tu une critique négative à formuler?

Non, rien d’important. Notre chambre était différente de celle que l’on nous avait montré, mais en bout de ligne ça n’a pas été un inconvénient.

Quelle est ta plus belle expérience du salon? … ou une anecdote peut être?

L’opportunité de rencontrer en personne plusieurs utilisateurs de notre logiciel, de parler avec des personnes qui en sont à leurs premiers pas du voyage “computer audio”.

Fenêtre de visualisation BitPerfect intégrée dans iTunes

Contact et information

Directeur : Tim Murison
Tél : (514) 502-1076


Conclusion de cette troisième partie

C’est bon de revivre à nouveau ces rencontres.
Lors de la rédaction de cet article j’ai écouté, la Masterflash de Fidelio : “We capture the feeling”, je vous le recommande chaudement, que ce soit sous ce format ou en CD.

We capture the feeling, édité par Fidelio

J’ai également écouté les fichiers HD et le disque Camalotes : “El viaje” issues du catalogue de M.A Recording, une autre référence dans le genre prise de son exceptionnelle et musique de qualité, j’aurais l’occasion de vous en reparler plus tard, c’est un autre de mes “coup de cœur” musique de ce salon, qui vraiment nous a gâté sur le plan artistique, l’une des éditions du SSI les plus vivantes sur le plan culturel que nous ayons eu à ce jour.

Mes choix du moment issus du catalogue M.A Recording, des petites perles à déguster sans fin

Vive la musique et ses interprètes, quelque soit son mode de reproduction.


La quatrième partie est disponible.


Salon Son & Image


MICHEL PLANTE : Président, Salon Son & Image
SARAH TREMBLAY : Directrice, Salon Son & Image
2054, rue de Salaberry
Saint-Bruno (QC) Canada J3V 4N6
(450) 441-5989
(514) 267-6231 (cell)


La pensée du moment :

La musique adoucit les moeurs.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

9 Commentaires

  1. Salut encore Marc comme tu le dis si bien, l’important n’est pas d’être le premier mais bien de faire le boulot de la meilleure façon possible et pour cela quand ont fait presque tout soi même ÇA PREND PLUS DE TEMPS très bon reportage et de SUPERBES photos félicitations.

  2. Bonjour Marc-Philip,
    Superbe reportage qui donne envie d’ y venir un jour…le Quebec et ses sympathiques habitants me manquent…depuis mon dernier séjour, je me réjouis de voir la partie 4.
    A bientôt.
    JC.

  3. Marc
    Pauvre de moi!
    J’espère que dans la troisième partie de votre revue SSI vous procurera l’occasion de rétablir certains faits.
    Comme vous le savez LYS Audio s’engage à épauler la carrière de Vincent Bélanger et d’autres, et nous y mettons les efforts et le financement.
    Nous avons aussi prévu dans notre structure de présentation au salon SSI 2012 que Vincent fasse des spectacles et vende ses disques dans le kiosque LYS Audio; Pour vivre, n’est-ce pas!
    Attention, non je ne fais surtout pas d’esclandre ici. Il faut pourtant que le public soit présent à qui fait quoi. J’ai donné la permission à Vincent qu’il pouvait, suite à la demande de Jacques Riendeau de jouer deux pièces chez MBL. Il apparait par contre que certains prennent pour acquis que MBL présente Vincent? Mais c’est LYS Audio qui pour le public, a financé ce spectacle chez MBL. M.Bélanger n’est pas au salon par accident! Merci de remettre les pendules à l’heure.
    Des fois on a malheureusement comme habitude de penser que les artistes sont gratuits. Et surtout si on en tire des avantages commerciaux.
    Plus Vincent sera célèbre, plus il fera d’argent et plus il aura les moyens de nous offrir des spectacles extraordinaires.
    Amicalement : Jacques Gérin-Lajoie LYS Audio

  4. @Jacques Gérin-Lajoie: En effet, c’est très généreux de votre part d’avoir accepté que Vincent Bélanger se produise chez MBL, ce fut très apprécié.
    Restez persuadé que cette démarche n’était en rien à but commercial, mais bien plus pour l’aspect purement passionnel au service de la musique.
    J’aborderai le sujet Lys Audio dans une prochaine partie, soyez certain que je présenterai avec la plus grande exactitude les faits et le rôle de chacun, une fois tous les éléments en ma possession.
    Cordialement.

  5. […] Aller au contenu ArticlesArchives de tous les articlesL’essentiel de A à ZDisques de référenceClassiqueJazz & BluesPop & RockDiversChansons françaisesHi-Fi Set-UpLe système de MarcLe système d’AlainLe système de ClaudeLe système d’YvesEspace ProÀ Propos du magazine « SSI 2012 SSI 2012 part 3 » […]

  6. @Terry:
    C’est déjà fait Terry, à quelque part le PARRAIN Bénito Franco Mussolini n’a pas aimé quelque chose que j’ai fait ou dit je ne le sais pas alors il m’a encore une fois BANNI de SON forum comme il aime bien le dire c’est lui le petit dictateur et c’est lui qui décide.

  7. @MrAcoustat:
    Le Parrain n’aime pas qu’on arrête de lui lécher l’arrière-train, alors il bannit allègrement les langues sales qui osent regarder ailleurs. Il va finir par se bannir lui-même et devra trouver une autre façon de se torcher – tout ceci au sens littéraire bien entendu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here