SSI 2010

5
215
SSI Montréal 2010
Le team des fille en bleu du SSI 2010

Salon Audio de Montréal, SSI

Toute bonne chose a une fin, cette 23 eme édition du Salon Son & Image 2010 de Montréal vient de se terminer, dans la joie et la bonne humeur, avec le sentiment du devoir accompli pour le Président Michel Plante et la Directrice du salon Sarah Tremblay.

Michel PLante et Sarah Tremblay

Je ne voudrais pas avoir l’air d’en “beurrer épais”, mais sachez Sarah et Michel qu’une fois de plus vous avez livré la marchandise, ce salon a été une réussite et vous voir aussi frais et dispo le dimanche me fait dire que vous avez un secret de vitalité que je vous envie, comment faite vous pour conserver une si bonne humeur et le sourire?

Avoir proposé chaque jour un spectacle de musique “live” gratuit a été grandement apprécié par bon nombre de personne.

Seul bémol lors des spectacles offerts, la qualité moyenne du son à certains endroits de la salle via les haut-parleurs de chaque côté du stage.

Spectacles gratuits

Michel Plante a été le producteur du groupe de jeunes artistes du nom de Give Band, avec la sémillante et ravissante Caroline St-Louis (voix et piano) et Stephan Ritch (guitare et voix), genre musical folk-pop, qui ont donné leurs spectacles le jeudi 25 et vendredi 26 mars, Salle Westmount.

Give Band
Caroline St-Louis

Leur premier CD est actuellement disponible, sachez que les bénéfices de la vente de cet album durant le salon sont allés directement à la fondation Dédé Fortin.


Nous avons eu également la chance de voir sur scène Anne Bisson, genre musical Jazz, avec Paul Brochu (batterie), Normand Guilbeault (contrebasse) le samedi 27 mars à 16h30, Salle Westmount.

Anne Bisson au piano

Anne Bisson n’est pas seulement agréable à regarder, avouons le Anne est belle comme le jour, mais elle possède surtout du talent, celui de savoir jouer du piano et conjointement de porter sa voix avec une délicatesse peu commune.

Paul Brochu à la batterie
Normand Guilbeault à la contrebasse

Son dernier disque “Blue mind” en témoigne, nous avons d’ailleurs adoptés cet album comme référence, il nous est fort utilie lors de nos évaluations d’appareils et enceintes acoustique à la rédaction, si ma mémoire est bonne tous les membres possèdent un exemplaire de “Blue Mind“, voici ce que nous en avions pensé lors de notre chronique musicale.

Ce n’est pas compliqué, ce disque devrait faire parti de votre collection, c’est une petite merveille, un indispensable.


Saluons en passant le travail des membres de l’organisation qui se sont montrés efficaces à tous les niveaux, surtout les samedi et dimanche avec la mise en place de points d’informations au carrefour d’entrée, permettant ainsi aux visiteurs de pouvoir être dirigés vers les exposants plus facilement.

En effet, le salon Son & Image se produisait pour la première fois au Hilton Bonaventure du centre ville de Montréal, quelle bonne initiative.
Nouveau lieu qui a offert un espace plus généreux aux exposants ainsi qu’aux nombreux visiteurs, qui ont pu déambuler librement sans rencontrer de gène dû au fait de ne pas avoir à emprunter sans cesse d’ascenseur, comme ça a été le cas les éditions précédentes.

Nous n’avons pas été les seuls à apprécier les larges couloirs, le principe du split floor pour se rendre d’un lieu à un autre, deux étages seulement, une bonne journée d’adaptation nous aura cependant été nécessaire pour parvenir à nous diriger et comprendre que deux corridors faisaient une boucle, facilitant ainsi nos déplacements.
C’est de loin le meilleur emplacement pour le salon, certainement le résultat des vœux formulés depuis quelques années par les usagers et les professionnels, en un mot: Bravo!

Le team des fille en bleu du SSI 2010

Au fait, j’ai un message à l’attention des demoiselles du staff du SSI : le Bleu vous va super bien 🙂 mais ça vous le savez déjà, n’est ce pas?

Introduction

Venons en aux faits …
Vous êtes sans doute curieux de lire ce que nous avons retenu du salon et vous avez bien raison, puisque vous êtes là pour ça :-).
Sachez en premier lieu que cette année le magazine avait sur place pas moins de 6 collaborateurs y compris moi même, ce qui constitue une très grande différence que de couvrir seul ce genre d’événement.
Ceci nous a permis de visiter un à un les exposants en prenant le temps nécessaire afin d’apprécier leur présentation.

Est ce que nous avons eu les mêmes coup de cœur au sein de la rédaction?

Non

Ce qui prouve une fois de plus que nous n’avons pas les mêmes attentes, pas la même façon d’écouter de la musique, pas la même perception des sons, ni la même approche de la reproduction musicale et c’est tant mieux pour vous, lectrices et lecteurs, qui je m’en doute, souhaitez lire des commentaires authentiques et non formatés.
Nos différences ne nous empêchent pas de nous apprécier et de nous respecter, chose très importante.
J’espère que les images qui suivent vont vous faire vivre le salon si vous n’y étiez pas ou vous faire revivre de bons moments pour celles et ceux qui y étaient, en tous cas, nous, je parle également au nom de mes collaborateurs, avons été enchantés de couvrir le Salon Son & Image 2010, on a eu du “fun” et certaines rencontres ont été plus qu’instructive à bien des niveaux.

Est ce qu’il y avait des présentations ratées?

Non

Ceci dit, certains exposants s’en sont mieux sortis que d’autres, à l’évidence.

Quid du cinéma maison?

Bof, peu d’exposants, mais le bon côté a été que les démonstrations étaient toutes d’un très bon niveau, en particulier chez Epson en collaboration avec Quadriom, Totem Tribes avec MCM Acoustique et Centre Hi-fi avec des démos 3D et Apple TV, nous aurons largement l’occasion d’en parler dans les rubriques à venir.

Pour ouvrir le bal nous avons décidé de vous présenter “THE” Show, l’exposant qui a littéralement recueilli tous les suffrages et ce pour plusieurs raisons.

Cabasse et AudioAssociés Qc Ltée

D’une part les moyens mis en œuvres étaient importants, le matériel présenté exceptionnel, pour ne pas dire unique et le résultat sonore en tout point réussi, je tiens compte bien entendu du contexte, comme pour chaque exposant du salon, acoustique plus ou moins viable, taille plus ou moins généreuse de l’espace d’écoute, correction active ou passive plus ou moins évidente, bref, un contexte habituel lors d’un salon qu’il convient de garder impérativement en point de mire au risque de se fourvoyer.
La pensée magique ne fonctionne que pour les enfants.

SSI 2010 La Sphère par Cabasse

La pièce était grande, environ 100/120 m2, l’une des plus grandes du salon en fait, bref, c’est chez Cabasse que ça se passait et c’est dommage pour l’exposant qui s’est trouvé juste à côté, du fait d’une perméabilité du son entre les cloisons, peu propice aux écoutes simultanées, il faudra penser à la prochaine édition de faire de bons mariages, mais ceci est une autre histoire.

Vue générale sur le système depuis l\’arrière salle

La Sphère, c’est son nom de baptême, a été à l’origine de sensations, visuelles et auditives qui n’a laissé personne indifférent.

Le système La Sphère de Cabasse

La Sphère en quelques mots : Système 4 voies co-axiales, processeur et amplificateurs numérique, du moins classe “D”, réponse en fréquence de 20 à 25 kHz à + ou – 3db dans l’axe, filtre numérique à 4 voies, 55 cm de circonférence, rendement de 108 à 126 db SPL, poids de chaque enceinte est de 100kg… tout ceci laisse rêveur.

La Sphère, 100kg de musicalité à l\’état brut

Frédéric Lebreton, directeur marketing et ventes a fait le déplacement depuis la France pour assister la présentation au SSI 2010 avec la ferme intention de marquer les esprits et faire une démonstration du savoir faire de la marque en matière de très haut de gamme.

Il ne fait aucun doute, que les visiteurs savent maintenant que Cabasse joue dans la cour des grands, nous nous en doutions un peu depuis la présentation étonnante au salon de New York en 2007, mais là c’est du grand art.

Vue arrière de La Sphère de Cabasse

Seul bémol paraît il, l’inconstance des performances lors du show, où d’après certains visiteurs la grave avait tendance à prendre plus de place d’une écoute à une autre, chose que nous n’avons pas constaté lors de nos passages dans cette pièce où le registre grave médium aigu avait un équilibre étonnant, je retiens surtout une dynamique à couper le souffle et une ampleur peu commune à tel point de faire disparaître les enceintes du paysage.

Meilleure prestation du SSI 2010

Certes, il fallait être bien placé pour profiter optimalement des performances du système, du fait d’une pièce très (trop) généreuse.
Heureusement tout avait été fait pour satisfaire aux exigences des auditeurs, avec la mise en place d’un superbe canapé en forme de demi lune, et de quelque chaises en arrière.
Je serais curieux de connaître le nombre de personne qui ont franchit la porte de La Sphère et ce qu’ils en ont pensé.
Cette démonstration était organisée par le distributeur/revendeur de Cabasse au Canada, Audioshop de Montréal sous l’égide de Cabasse maison mère et AudioAssociés Qc Ltée.

Audioshop

Associés : Christian Girard, Sylvain Sasseville
Consultant audio & vidéo : Patrick Sareault
1193 Rue de la montagne, Montréal
(514) 871 0091
(514) 871 8002.


Lafleuraudio

Lafleuraudio au salon son & image 2010

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette entreprise Québécoise, je vous invite à lire le banc d’essai des enceintes Lafleuraudio X2 réalisé par Alain Provencher en août 2009: Lafleuraudio-x2

Nous avions longuement discuté avec Emmanuel Lafleur des améliorations qu’il pouvait entreprendre sur ses enceintes pour les rendre encore plus attractives et il semble avoir entendu.
Suffisamment réactif, il a présenté des modèles deux voies dont la bande passante nous a tous surpris, au regard de la taille des woofers, l’extension du registre grave et l’équilibre tonal avec le reste du spectre étaient au rendez vous, pas si mal pour une petite enceinte entièrement fabriquée au Canada, affichée à 6000$ la paire.

Lafleuraudio modèle MX1

Finition exemplaire et drivers de qualité = un produit à découvrir d’urgence.

Au moment où j’écris ces lignes, je ne suis pas en mesure de vous donner les coordonnées des points de vente, mais une mise à jour sera effectuée dans ce sens dans les heures qui viennent.

Dans tous les cas, veuillez vous rapprocher du manufacturier directement, c’est encore le chemin le plus court pour obtenir de l’information.
Si vous regardez attentivement comment sont construites ces enceintes, vous comprendrez mieux pourquoi elles sont si musicales.

Il a beau être talentueux et très occupé, Emmanuel Lafleur est une personne sympathique et accessible, n’hésitez donc pas à lui poser vos questions, il se fera une joie de vous répondre.

Lafleuraudio MX1 et X2

Nous sommes curieux de refaire un banc d’essai, mais cette fois avec les modèles MX1, bravo en tous cas, Lafleuraudio a fait un sans faute avec une présentation à la fois équilibrée et bien orchestrée, tout était “nickel”, des électroniques aux enceintes, propre, net sans bavure, un exemple à suivre de la part d’une jeune entreprise qui n’a pourtant pas vraiment de vécu en terme de présentation lors de salons, ce n’est que leur seconde participation.
Ils sont bons nos entrepreneurs au Québec, ils semblent s’adapter et apprennent rapidement.
Matériel utilisé lors des démonstrations :
Les enceintes en démo étaient des MX-1.
Moon I3.3D (Input Digital-Non utilisé)
Moon CD 3.3 ( en mode non balancé)
Moon Phono LP5.3
Platine analogique Clearaudio Champion / Cartouche Dynavector
2 x Câbles H-P Lafleuraudio (valeur approximative $1500.00/paire)
4 x Câbles interconnect Lafleuraudio (valeur approximative $500.00/paire)

Bonjour Emmanuel, peux tu nous donner tes commentaires sur le salon et ton feeling sur tes visiteurs?

Bonjour les amis,

J’ai vraiment senti cette année qu’une majeure partie du public ont bien remarqué mon produit et entendu notre projection sonore hors du commun. Plusieurs ont témoigné leurs étonnement et ils étaient content que ce soit de chez nous que ça se passe.
Les MX-1 reproduisent tous les paramètres des sources employées, large bande à très haute résolution.
Nos enceintes acoustiques permettent de visualiser le son dans son espace sonore tri dimensionnel avec précision.
Les gens ont pu voir facilement les différences de potentiels entre les enregistrements.
Merci énormément de vous être déplacé si nombreux pour venir nous rencontrer.
Emmanuel

Contact manufacturier

Manager : Mr. Emmanuel Lafleur
125, boul. Industriel,
Châteauguay, QC,
Canada, J6J 4Z2.


La suite de ce reportage est disponible : ssi-2010-page-2..


Contact organisation du salon

Salon Son & Image

2054, rue de Salaberry
Saint-Bruno (QC) Canada J3V 4N6
(450) 441-5989
(514) 267-6231 (cell).


Matériel photographique

J’ai utilisé un boîtier Canon 5D avec un objectif Canon 24-105 f4 “L” IS, utilisation ponctuelle d’un flash Metz 54 MZ-4i.
Lors de la rédaction de cette première partie ma source d’inspiration a été d’écouter l’album de Anne Bisson “Blue Mind”, Roger Waters “Amused to death” pressage Japon et Stevie Ray Vaughan and Double Trouble “Blues at Sunrise”.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bonne journée et bonnes écoutes.