Shanling DAC 50

3
143
Shanling DAC 50
Best buy for the DAC 50, look and performance

Cette semaine, notre coup de cœur va à Shanling avec son DAC 50, présenté au public il y a quelques semaines au SSI 2010 de Montréal.

Shanling DAC 50

Description

Le DAC 50 offre une connectique complète en entrée : AES/EBU (XLR), digital coaxial, optique et USB
Pour les sorties : Coax numérique, une paire de RCA analogue et une paire de XLR.

Vue sur la connectique en arrière de l\’appareil

Sue le côté droit en arrière du pieds, est localisé une sortie casque avec le volume réglable, l’astuce a consisté à intégrer le bouton de volume dans le haut du pieds, c’est de toute beauté.

Sortie casque latérale et contrôle de volume au dessus du pieds

Idem pour ce qui concerne le bouton ON/OFF sur la gauche, le haut du pieds fait office d’interrupteur, sur le plan ergonomie, c’est bien pensé.

Bouton d\’allumage et d\’extinction intégré au pieds avant gauche

La conversion digital / analogique se fait via un chip DAC Burr-Brown PCM1796 et le signal audio d’entrée transite par un CIRRUS LOGIC CS8416.
L’upsampling se fait via un Burr-Brown SRC4192, mais il est possible de fonctionner sans en 24 bit / 96 kHz puis d’up sampler à 192 kHz, cela se fait en un coup de doigt depuis la télécommande et ça s’entend.
L’horloge interne est d’une grande précision, ce qui semble se vérifier à l’écoute.
Tarif : 999$
Pour l’exercice nous avons essayé le DAC 50 sur plusieurs systèmes.
Chez Claude.

et chez Jacques “the progger” Vigneault, le troisième essayeur n’ayant rien de spécial à dire, nous n’en parlerons pas.
Specifications technique (information du constructeur):
Dynamic range: (16bit) >96dB, (24bit) >120dB
Signal to noise ratio: >110dB
Total harmonic distortion: <0.002%
Unbalanced output voltage: 2.1V
Balanced output voltage: 4.2V
Dimensions (L x W x H): 262 x 457 x 75 mm
Net Weight: ~4.8 kg

Vue en coupe sur le système de couplage

Rien d’étonnant au vu de ces chiffres que le DAC 50 soit aussi musical.

L’avis de Jacques “the progger”

Wow! Quel appareil que celui-là.
j’ai redécouvert totalement mon lecteur CD, on aurait dit que je m’étais procuré un nouveau lecteur, plus moderne et plus dispendieux aussi.
La qualité en 192 bits est vraiment hallucinante sur mon système.
C’est aussi un appareil avec un look très classe et donnant l’impression d’être beaucoup plus cher qu’il ne l’est en réalité, avec une très belle qualité de construction pour un appareil de moins de 1000$.

Vue du dessus du DAC 50

Mon système sur lequel à été testé cet appareil :

  • Ampli intégré NAD 3020A,
  • Lecteur CD Rotel RCD855,
  • Haut-parleurs Nuance Tablet,
  • Câble HP QED balancé,
  • Câble Coax numérique RG179 silver sur connecteur Furutech,
  • Câble InterConnect DIY en Argent sur connecteur plaqué or,
  • Meuble inovaudio Tripode Double en merisier russe et acier.

Les disques écoutés lors de cet essai :
– Edgar Winter – Jazzin’ the Blues (2004),
– Joe Bonamassa – The Ballad of John Henry (2008),
– Hadouk Trio – Live à FIP (2003),
– Fabian Anderhub – Left Line (2009),
– Roger Waters – Amused to Death (1992),
– Stanley Clarke & Friends – Live at the Greek (1994).

Conclusions

Si votre source est encore valable, le DAC 50 va apporter beaucoup, sinon, passez votre chemin et remplacez votre lecteur, c’est d’ailleurs ce qu’a fait Yves notre troisième essayeur, qui depuis revit une seconde lune de miel avec un système à plus haute résolution.

C’est la seule fois où nous n’avons rien entendu de suffisamment significatif, en arrière de son vénérable lecteur de CD Sony 707 ESD de plus de 20 ans d’âge, remplacé au moment où j’écris ces lignes par un drive Wadia et un DAC Wadia 15.

Les meilleurs résultats ont été obtenus avec le lecteur Oracle CD 2500, ce “petit” DAC a métamorphosé ce splendide mais ancien lecteur en une machine contemporaine, du moins en mode up sampling 192k.

Oracle 2500 + DAC 50 Shanling = top class music sound

Qu’avons nous gagné exactement?

Tout ou presque tout sur l’ensemble du spectre sonore, à condition d’utiliser l’up sampling 192k et ce fut une belle surprise, personne n’aurait imaginer pouvoir gagner autant avec ce “petit” DAC 50 en arrière d’un appareil haut de gamme, pour l’époque.

La définition et la dynamique, voici les gains majeurs auquel vous pouvez vous attendre.
La scène sonore s’élargie, gagne en profondeur et 3D, le timbre sur les voix devient naturel tout en offrant une richesse harmonique que nous n’avions pas au départ avec juste le lecteur, un voile s’est levé, comme une sorte de brume sur le paysage audio, la résolution obtenue a donner un sérieux coup de fouet au système de Claude.

Nous avons eu le sentiment que le son jouait plus fort avec le même niveau sonore, que le grave était plus tendu, mieux contrôlé que précédemment, que l’on pouvait monter le son sans avoir les oreilles qui saignent, bref, le DAC 50 a apporté plus de musicalité à un système qui était déjà bon, mais qui ne demandait qu’à être réveillé.
Comment est ce possible d’obtenir autant d’amélioration avec un appareil à moins de 1000$?

Probablement que les gens de chez Shanling savent de quoi ils parlent et savent après plusieurs années de pratique, concevoir des appareils performants, je ne vois que ça.
Je tiens à signaler que nous n’avons pas eu le temps d’essayer convenablement les performances de la sortie casque, mais à n’en pas douter, au vu des performances en terme de traitement du signal numérique, je serais étonné que ce ne soit pas du même niveau.

Du coup Shanling avec son DAC 50 vient de redonner espoir à toutes celles et ceux qui désespéraient de ne pouvoir performer avec leur lecteur de CD ou toute autre source numérique déjà en place en plus, c’est un bel appareil aux lignes élégantes qui saura s’intégrer parfaitement dans n’importe quel environnement.

Petit détail qui a son importance

Performant le DAC 50 l’est, mais plus encore si vous remplacez le cordon d’alimentation électrique d’origine par quelques chose de plus performant, car c’est avec notre référence Silver Triton sur connecteur FI-50 rhodium Furutech, que les améliorations se sont faites les plus entendre.

Silver Triton et Furutech FI-50

À l’évidence, cet appareil a un potentiel élevé, ne vous fiez pas à son bas prix, je n’aurais aucune crainte de le mettre en compétition avec des appareils plus haut de gamme et donc plus chers.
La présentation de cet appareil est également à citer en exemple, c’est d’ailleurs la première chose qui m’a frappé, le design et la finition impeccable.

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Les performances,
  • Dynamique étonnante en mode upsampling 192k,
  • Bruit de fond quasi inaudible,
  • La finition luxueuse,
  • Prise casque,
  • Télécommande multifonctions facile à utiliser,
  • Tarif très doux au regard des performances et de la présentation.
Best buy for the DAC 50, look and performance

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Pas de dock pour iPod et iPhone.

Contact et information distributeur

Charisma Audio

Manager : Bernard Li
Suite 86
4261, Highway 7
Markham, Ontario
Canada L3R 9W6
Telephone: (905) 470-0825
Fax: (905) 470-7966.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons. Bonne journée et bonnes écoutes.