Serveur musical part3

0
101
We capture the feeling, édité par Fidelio
We capture the feeling, édité par Fidelio

À peine terminé le second volet consacré à la musique dématérialisée, qu’il est déjà question de mettre les points sur les i et les barres sur les t.

Nous sommes de nouveau avec René Laflamme co-fondateur et président de FIDELIO musique, dont l’expertise réussie en terme de musique dématérialisée depuis les 3 dernières années, me porte à croire que son avis compte.

René, quels sont les conseils que tu pourrais donner à nos lecteurs qui veulent se bâtir un serveur musical digne de ce nom, car on s’entend qu’il y a un monde entre un serveur de base et un autre plus haut de gamme, n’est ce pas?

Qu’est ce qui caractérise un serveur musical digne de ce nom face un autre serveur?

Dans un serveur il y a :
1) Alimentation séparé des circuits
2) Convertisseur D/A (si il est intégré)
3) section de sortie analogique (Ampli-OP, transistor ou tube)
4) Horloge
5) Software (playback et rippage des CDs)
6) Disque de storage (SSD ou Hard disque solid state)
La qualité générale des composantes utilisées
Comme un lecteur de CD le serveur avec une grosse alimentation et des circuits discrets (Transistor ou tube) en plus de l’horloge (Clock) vont donner un son plus naturel.
Il y a aussi le software qui donne des résultats différents selon le modèle.

Quelles sont selon toi les différences fondamentales entre un serveur bas de gamme et un high end?

Dans le haut de gamme le serveur est en deux boitiers séparés.
1) Serveur ou ordinateur
2) Convertisseur
Nous avons ici un alimentation par appareil et des composants approuvés pour leur qualité musicale

Pourquoi un CD ne joue t-il pas aussi bien qu’un fichier HD?

Il faut faire attention, un lecteur CD de qualité, comme le Ayre CX-7 à $3500 qui fait du sur échantillonnage à 352kHz, qui à une alimentation extraordinaire et des circuit de sortie à transistor (FET) va donner un résultat supérieur au DAC usb de moins de $2000 avec un laptop.
Les fichiers Wave de 24Bits 96kHz ou le Flac ont le potentiel de jouer mieux que le CD qui est à 16Bits/44,1kHz car dans la plupart des cas il s’agit du master original adapté pour le consommateur.
Par contre si le serveur ou DAC usb utilise par exemple des amplis opérationnels au lieux de transistors pour les circuit de sortie, le son d’un lecteur CD peux être meilleur que la solution serveur.
Un DAC à tube ou transistor comme le Weiss ou DCS avec un fichier .wav va donner plus de clarté et de dynamique qu’un CD.
Quand nous ajoutons un dither pour passer de 24Bits à 16Bits pour faire le CD, il y a un effet de plafond sonore qui rend le CD moins ouvert que les fichiers HD.
Par contre il y a eu un tel évolution dans la qualité des lecteur CDs qu’il faut mettre le prix dans les nouvelles solutions informatiques pour avoir un respect des timbres aussi juste qu’un CD.

Clé USB ou hard drive disk, quelle est la solution la meilleure?

Pour de meilleurs résultat la clé USB doit être téléchargée sur un disque dur ou SSD pour le Playback de la musique.
De cette façon la clé est un outil génial

J’aime l’idée de la musique sur clé USB, mais quid de la vitesse de transfert?

Toutes les clés USB 2 peuvent être lues en temps réel
Par contre il y a des qualités dans les clés comme dans les cartes flash.
Les meilleures peuvent être écoutées en temps réel avec un résultat de qualité.
Par contre le résultat est mieux si vous transférez l’information de la clé sur votre disque (SSD ou Hard disque) interne (Sata 2)

Parle nous un peu de Pyramix?

Pyramix est un enregistreur (Suisse) très populaire pour la musique acoustique.
Il y a eu cette année des évolutions (Pyramix 7sp2) qui permet de générer en temps réel des Digital Publishing (HD tracks 24Bits…) à la manière de CD ou d’un SACD.
Cette évolution donne un résultat sonore mieux adapté à la création de fichiers HD.
Le résultat des HD tracks que j’ai généré en Wave 24Bits /176kHz de l’album “From the new World, Dvorak / YOA / Jean-Pascal Hamelin” avec le nouveau Pyramix est sublime
En plus le logiciel crée un fichier XML pour les titres, artistes, label+++

XtrackHD 2

Il faut aussi dire que ce nouveau Pyramix donne un résultat spectaculaire pour les CD.
Et oui le CD continu lui aussi d’évoluer.
Le logiciel à doublé ca capacité de calcule qui à pour effet de réduire de beaucoup la différence entre le fichier original 176/24 et celui réduit pour le CD à 44,1 /16 par l’ordinateur.
Les améliorations dans mon système de mastering des dernier mois fait que nous allons passer à une nouvelle évolution du XtrackHD de Fidelio.

  • 1) Enregistrement sur convertisseur DCS 905 à une résolution de 24Bits 352kHz modifier pour Fidelio avec double alimentations sur l’enregistreuse Pyramix masscore (Mykérinos),
  • 2) Tout les enregistrements sont fait sur mémoire Flash (SSD drive) pour une plus grande stabilité de l’image sonore,
  • 3) Enregistrement avec des vrais prise de son stéréo sans console de mixage,
  • 4) Utilisation de cable Siltech (Argent & or) pour les interconnections et Shunyata pour les fils électriques et filtres,
  • 5) Circuit analogique à tube pour les microphones et pré-amplificateur.

Quelles ont été tes dernières prises de sons et les disques qui en ont résultés?

J’aurais au salon son & image 2011 les produits suivant :

  • FACD034 Chopin / Jean-Pascal Hamelin CD
  • FACD033 Pascal Tremblay / Quatuor Clodel /Sylvain Provost (96/24) CD
  • FACD032 Vincent Bélanger / musique d’André Gagnon (96/24) et CD
  • FACD031 La Mandragore wave 176/24 et CD
  • FACD030 MANOUCHE SWING QUINTET (96/24) et CD
  • FACD029 DVORAK/ FROM THE NEW WORLD (176/24)
  • FACD028 BUZZ BRASS / THE PLANETS EN (Vinyl) 180g
  • FACD008 SEPT PAROLE DU CHRIST/ DUBOIS (CD)

Dans l’absolu, la musique dématérialisée HD est elle en passe de devenir une réalité selon toi?

Je n’ai pas de boule de cristal, mais nous sommes dans un époque numérique ou plusieurs formats peuvent être utilisés selon le goût du consommateur.
Je crois qu’il y aura encore des CDs et des SACD dans cinq ans, comme il y a présentement des Vinyls.
Il faut savoir que les magasins de CDs et club vidéo ont la compétition des ventes de CDs en ligne comme Amazon et du streaming.

Quand ont regarde les vrais chiffres il s’est vendu 9 millions de CDs au Québec l’an passé et 400 milles téléchargements.

Je crois que dans un avenir pas si éloigné le CD va être en bas de 50% des ventes, par contre il est difficile d’arrêter de faire des CD car ce format est le plus répandu et le plus facile d’utilisation.

Ces fichiers HD que l’on peut déjà télécharger sur le net ont ils tous les mêmes performances ou il se trouve que certains ne soient pas de vrais HD?

Sur des sites sérieux comme HDtracks.com et Quoboz.com les fichiers vendus sont dans leur format natif (original .Wav)
Fidelio sera sur ce site cette année.

D’accord, c’est quoi pour toi un fichier musique HD? 24/96 ou 24/176 ou 24/352?

De 24/88.2 et plus nous parlons d’une résolution très élevée.
Par contre le 176 et plus donne une ouverture qui peut s’entendre sur un système de qualité.

Jusqu’où peut on raisonnablement aller en terme de résolution pour obtenir toute la musique et les subtilités qui en découlent?

En haut de 96kHz nous avons besoin de beaucoup de qualité sur l’horloge (Clock)

Quel est le ou les logiciels qui te semblent adéquats?

J’aime bien Média Monkey

Que penses tu de Amarra?

Je n’ai pas entendu la dernière version, mais la première n’était pas à mon goût

Je pense que tout commence par le silence de fonctionnement, c’est quoi l’ennemi dans un système?

Oui la pollution d’un routeur ou ordinateur sur une ligne électrique est incroyable.
Même les téléphones sans fils de maison polluent.

Je constate que tu es un fervent défenseur et utilisateur de procédés qui permettent un raccordement électrique impeccable de tous tes appareils, peux tu nous en glisser quelques mots?

Si je génère un master CD ou Digital HD j’écoute le Pyramix (Ordinateur) avec un cordon AC Shunyata Anaconda dans les différentes prises du filtre électrique Hydra et je peux générer le CD et comparer des disques avec différents procédés pour prendre la meilleure solution.

Il est important de filtrer tout les appareils numérique séparément des appareils analogiques.

Conclusion

Merci René pour ces explications qui finalement nous permettent de voir l’avenir avec plus de sérénité et moins de doutes en ce qui a trait à la lecture de musique dématérialisée HD.
Il apparaît évident que pour rivaliser avec un lecteur de CD haut de gamme, la musique dématérialisée ne sera pas plus économique à la finale, l’investissement sera conséquent, ce qui va à contre-courant de l’avis des consommateurs, jeunes pour la plupart qui finissent par confondre musique depuis leur ordinateur et véritable serveur musical HD.
Un peu comme confondre mp3 et .wav, ne souriez pas, il y a encore des gens qui ne font pas la différence.

Si la musique telle qu’elle est servie au travers de iTunes vous convient, ne cherchez pas plus loin, vous venez de vous éviter de compliquer les choses et économiserez argent et temps.

En revanche, si vous êtes de celles et ceux qui apprécient d’entendre tout ce qu’un bon fichier HD est capable de d’offrir, alors l’aventure peut commencer et il y a fort à parier que cela se transforme en une expérience épatante.

René nous a donné lors du second volet consacré au serveur musical HD des exemples de combinaisons pour réaliser un serveur musical digne de ce nom, en voici à nouveau la liste :
Munissez vous d’un Software MEDIA MONKEY (Gratuit) ou iTune (Gratuit) ou Amarra (Mac) payant ou dbpoweramp (PC) payant.

1) Ordinateur PC ou MAC relié à un convertisseur USB cambridge DAC1 ou Music hall 25.3 (tube)
cable USB nordost
De $740 à $1000 sans l’ordinateur
Résolution maximale 24Bits/96kHz.

2) Ordinateur PC ou MAC avec convertisseur USB Ayre, câble USB Siltech serie classic, câble AC Shunyata Black Mamba
ou Ordinateur MAC : DAC Naim, fil Van Den Hull (toslink)
Total environ : $3960 sans l’ordinateur
Résolution maximale 24Bits/192kHz.

3) Ordinateur PC ou MAC
Weiss DAC 2, câble firewire Siltech Golden fire, câble AC Shunyata Black Mamba
Total environ : $8600
Résolution maximale 24Bits /192kHz.

4) Ordinateur PC ou MAC avec convertisseur DCS Debussy, câble USB Siltech classic
Total environ $12260 sans l’ordinateur
Résolution maximale 24Bits /192kHz.

5) Naim HDX ou Ordinateur Fidelio avec carte lynx AES 16
Câble Siltech HF, AES ou BNC
DCS Scarlatti DAC
Total environ $27400 ou $31400.

6) NAIM HDX ou Ordinateur Fidelio
Câble Siltech HF digital
Up-sampler DCS Scarlatti
DAC DCS Scarlatti
Total environ : $39660 à $43660.

Alors après tout ça est ce qu’il me reste des doutes?

Pas vraiment … ma lanterne éclaire mieux mon chemin, j’espère qu’il en est de même pour vous.

Je continue à expérimenter et je dois bien vous l’avouer, à ce jour, je ne suis pas parvenu à me satisfaire de mon serveur multimédia pour autre chose que visionner des films et écouter distraitement de la musique.

Mon lecteur de CD est encore et toujours devant en terme de performances et comme je ne suis pas encore décidé à vendre mon automobile pour acquérir un DAC haut de gamme, j’en reste là.

Je possède encore pour quelques jours un serveur prometteur associé à son DAC, un ensemble Consonance Opera DA-7 (serveur) et DA-8 (DAC) qui sur le papier semble correspondre à ce que l’on attend d’un serveur de musique HD, mais … la prise en main est laborieuse et le chemin qui même à ces fameux fichiers HD semé d’embûches, notamment en ce qui concerne la configuration du serveur, sa connexion wifi, web radio et configuration du réseau.

Le son en revanche est convaincant, mais certains fichiers HD refusent obstinément de jouer, ce qui cause quelques interrogations.
Retenez enfin que lire des fichiers HD se fait filaire … le wifi autorisant un flux maximum de 24/96 dans les meilleures conditions.

Je suis sous Mac OS X, donc j’utilise Amarra et j’ai également une partition virtuelle avec Parallels Desktop 6 qui me permet de faire fonctionner Windows XP, dbpoweramp et WMP.
Simplicité et serveur ne fait pas bon ménage tenez vous le pour dit.


Télécharger de la musique HD

Voici mes points d’approvisionnement, ceux que j’utilise à titre personnel et pour le magazine, ce sont mes références pour ce qui concerne le téléchargement, Fidelio est quant à lui le label que j’affectionne en CD, pour le moment, idem en ce qui concerne les labels Stockfish Records, First Impression Music en particulier les enregistrements K2 HD et le label indépendant Français Spianato.


Blue Coast Records (USA) se développe également dans le domaine.
Directrice : Cookie Marenco.



En Norvège :
2L qui offre des fichiers high resolution audio (96kHz/24bit and 192kHz/24bit) en FLAC et DXD.



Au canada :
Analekta, plus spécialisé dans la musique classique
Analekta vous offre soit du MP3 à 320 kbps, c’est à dire de bonne qualité versus le mp3 standard ou des fichiers musique en FLAC 24bits/88.2kHz (supposé être meilleur qu’un CD).

Le prix?

9,99$ l’album au complet ou à la carte 0,99$ le morceau.
Linn et Naim offrent également des musiques à télécharger.
C’est le côté intéressant de la musique en ligne, accessibilité en tout temps, tarif encore démocratique, qualité de son, HD track


Système Fidelio au SSI 2010

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2011, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.