Sennheiser travel PXC360BT

0
291
Sacoche de transport, accessoires ainsi que le casque

Toujours en mode nomade, nos essais se poursuivent

La musique est de plus en plus transportable, mais il reste que la qualité des casques et autres écouteurs sans fil n’est pas toujours au rendez vous, peu de manufacturiers ont franchi le pas.
J’ai expérimenté le modèle Sennheiser qui est capable sans fil (Bluetooth® 2.1) de se raccorder à un iPhone ou iPod ou toute autre source qui possède la technologie Bluetooth.
Ce casque de voyage de type fermé est circumaural, c’est à dire qu’il recouvre l’oreille sur son pourtour, il est équipé de la technologie NoiseGard™ 2.0 qui réduit les bruits ambiants, idéal quand on voyage en transport en commun, nous avions déjà apprécié ce principe sur un autre modèle de casque, oreillette celui ci, issu du catalogue Audio-Technica.

Casque sans fil Sennheiser Travel PXC 360

C’est pour l’aspect pratique et utile de ces fonctions que j’ai trouvé intéressant de vous en parler.
Le Sennheiser PXC360 est livré d’origine avec tout ce dont un voyageur a besoin pour écouter sa musique en toute liberté.

Ce que l’on retrouve dans la boite

  • 1 PXC 360 BT,
  • 1 câble audio,
  • 1 adaptateur avion (3,5 mm jack double mono),
  • 1 chargeur international,
  • 1 batterie rechargeable au lithium-polymère,
  • 1 housse de transport.
Sacoche de transport, accessoires ainsi que le casque

Contexte d’écoute

  • Ordinateur MacBook Pro 15″, processeur 2.2 GHz Intel Core i7 , Mémoire 4 Go 1333 MHz DDR3, système OS X 10.6.7 Darwin 10.7.3,
  • iPhone 3 Gs,
  • iPod Touch 4 eme génération de 64GB.

La mise en œuvre du système est simple, tout se fait automatiquement, les deux appareils se reconnaissent automatiquement, la liaison sans fil Bluetooth® 2.1 peut alors débuter.

La liaison sans fil du bout des doigts

Un mot sur le mode Surround SRS, c’est selon moi un gadget amusant, sans plus, les qualités de ce casque sont ailleurs, sauf si vous êtes un adepte des films sur baladeur.

Le Sennheiser PXC 360 BT est avant tout un casque de voyage, il dispose d’oreillettes rotatives pliables à 90° pour un ajustement optimal, mais surtout pour faciliter son rangement et d’un arceau renforcé de métal pour assurer une solidité à long terme, la commande du volume et du choix des plages musicales sont intégrés dans l’oreillette droite.

Les commandes sur l’oreillette droite

Il ne reste plus qu’à …
La sacoche de transport une fois remplie de ses accessoire, reste d’une taille respectable, impossible de la mettre dans une poche, vous serez contraint de l’emporter dans un bagage à main.

Tarif : 580$, prix public conseillé.

Un mot sur la politique de vente, vous le trouverez moins cher sur le net où il n’est pas rare de le voir affiché à 330$ comme c’est le cas sur Amazon actuellement, les revendeurs en boutique ne vont pas être content.

Verdict au sujet du casque Sennheiser travel PXC360

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Le poids, 179g seulement,
  • La panoplie d’adaptateurs,
  • Pas de fil à la patte, la technologie Bluetooth® c’est la totale liberté,
  • Présentation et finition,
  • Technologie NoiseGard™ 2.0,
  • La basse est confortable.

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Politique de prix qui mériterait d’être plus cohérente,
  • Fait en Chine.

Conclusion

Haut de gamme, c’est du moins ce que les personnes interrogées ont dit en ayant en main le casque Sennheiser travel PXC360.
Sur le plan pratique, c’est un casque complet pour les voyages à l’international, tout inclus il saura s’adapter à tous les circuits électriques.

La technologie NoiseGard™ 2.0 est efficace, une fois qu’on y a goûté, difficile de passer outre, l’essayer, c’est l’adopter.

Le son se situe dans la bonne moyenne, les oreillettes sont plus petites qu’un modèle conventionnel de salon et viennent couvrir le pavillon auriculaire avec fermeté, ce qui à la longue peut entrainer un désagrément dû essentiellement à la chaleur et aux conséquences de la condensation.
Léger il l’est (179g), mais relativement imposant une fois en place sur la tête il l’est aussi, alors, sachez que vous ne passerez pas inaperçu avec le PXC 360 BT sur les oreilles.
Ceci dit, l’isolation des bruits ambiant est suffisamment bonne pour que vous ne soyez pas trop inquiété par l’entourage et ce qu’il pense de vous.
Côté autonomie, comptez plusieurs heures sans avoir à recharger, j’ai laissé mon modèle de test allumé toute une journée, la liaison sans fil Bluetooth® 2.1 est parfois capricieuse vers la fin, des micros coupures peuvent apparaitre en particulier lors de la pratique sportive, genre course à pieds, mais rien de bien méchant, il suffit de recharger.
Sinon, la qualité audio et le mode sans fil se conjuguent avec facilité pour un résultat somme toute convaincant dans l’ensemble, sachant que l’on écoute sur iPhone et iPod se fait uniquement avec des fichiers musique non HD.
La liberté que procure l’absence de fil est incroyable, aucune entrave, c’est un point capital à retenir, nous ne parlons pas d’un simple casque, il s’agit bien là d’un objet contemporain haut de gamme, dont la vertu est aussi de se singulariser dans le paysage urbain.

Oreillette gauche

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2011, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here