Rock prog history 2

4
303
Mettons nous en mode écoute

Nous avons évoqué le passé et les origines du rock prog, voici maintenant venu le temps de nous intéresser plus particulièrement à Christian, qui va nous conter sa propre histoire, comment a t il été amené à s’intéresser à cette musique, comment a t il commencé sa course sur les rythmes chaloupés du prog, ce qui l’a conduit à bâtir sa collection et pourquoi ces choix délibérés.

Vous serez surpris de voir à quel point son expérience se rapproche de la vôtre sur bien des points et ce, quelque soit votre continent de résidence.


Bonjour Christian, quel a été le moteur de cette passion pour le rock progressif?

En 1971, j’avais treize ans et j’ai commencé à m’intéresser beaucoup à la musique comme les autres gars de mon âge. Chacun avait ses groupes favoris et les plus grandes gueules trouvaient le moyen de faire passer les leurs comme étant les meilleurs tandis que tous les autres groupes n’étaient que de la merde.
Cependant, il y en avait quelques-uns qui faisaient presque l’unanimité : Pink Floyd, Yes, Led Zeppelin, Supertramp et quelques autres.

En 1976, Emerson Lake and Palmer a attiré 50 000 personnes au stade olympique de Montréal; c’était vraiment impressionnant!
Genesis avec Peter Gabriel avaient leur lot d’adeptes mais ce n’est pas tout le monde qui aimait ça.
Quand Peter quitta le groupe en 1975 cela créa une commotion sur la scène musicale et quelques années après le déclin du prog commença.

Ce fut une époque charnière à cette époque, que s’est il passé ensuite?

D’un côté il y avait le disco avec les Bee Gees en tête et de l’autre le punk avec les Sex Pistols.
Moi j’avais encore soif de prog car je trouvais que tous ces groupes faisaient de la musique vraiment simpliste et je ne comprenais pas trop pourquoi ils étaient populaires.
Je me disais que les fans de disco aimaient danser et draguer, tandis que les punks cherchaient plutôt à se défouler.

Mais où était passée la musique?

J’ai toujours apprécié les groupes qui étaient créatifs, qui sonnaient différemment.
À ce moment, la tendance se situait à l’opposé.
Durant les années 80 jusqu’au milieu de années 90, ce fut une période de grande noirceur sur le plan musical pour moi.
Les vidéoclips sur MTV commencèrent leur travail de destruction musicale au profit de l’aspect visuel qui selon moi, n’a rien à voir avec le musique proprement dite.
On aimait telle chanson à cause des images non pas à cause du talent musical des artistes.
Je me disais : Qu’est-ce qui se passe?
Beaucoup de mes amis me disaient :

As-tu vu le vidéo de tel groupe?

Oui mais la musique est nulle!!
Ils s’en foutaient car c’était le côté visuel qui primait. Je ne comprenais plus rien.

Est ce que Internet a changé quelque chose?

Heureusement avec l’avènement d’internet au milieu des années 90, je me suis aperçu que non seulement le prog n’était pas mort mais qu’une multitude de groupes en faisait et que ça n’avait jamais vraiment arrêté.
Bien sûr, ils n’étaient pas populaires sur le plan commercial mais me j’en foutait totalement.
J’étais intéressé à écouter leur musique! Pas voir des vidéoclips.
J’ai alors découvert un très grand nombre de groupes provenant de partout dans le monde : Pologne, Espagne, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Australie entre autres et bien sûr, l’Angleterre.
Wow! Il existe autre chose que Genesis et Pink Floyd! Ils sont aussi très bons!

Peux tu nous en dire plus sur tes choix du moment et nous parler de ces groupes émergents?

Depuis 1996 environ, j’ai acheté un très grand nombre de disques en cd sur des sites spécialisés sur la musique prog.
De plus en plus, on peut écouter des extraits sur internet un peu partout pour nous donner une idée sur les nouvelles sorties. J’ai trouvé plusieurs perles.

En préambule, j’aimerai que tu parles de la relation entre le prog, les filles, les gars?.

Il semble que la musique prog soit plutôt une affaire de gars.
C’est bien connu, un très grand nombre de filles ont déjà rêvé (ou rêvent encore) de devenir chanteuses.
Certaines d’entre elles aiment vraiment chanter tandis que d’autres pensent aussi à la vie de star qui va avec : les voyages, le luxe, l’admiration de leurs fans, les belles robes etc.
Quand ma conjointe écoute de la musique, presque toute son attention est portée sur le chant tandis que la musique qui l’accompagne est reléguée au second plan.
Comme elle chante déjà elle-même, elle aime se comparer à la chanteuse pour voir si elle est capable de faire aussi bien.
Quand c’est un chanteur, surtout s’il est séduisant, il exerce un très grand pouvoir sur la gent féminine.
Celui-ci peut devenir un fantasme pour plusieurs d’entre elles et à ce moment même ses qualités de chanteur deviennent secondaires.

Que dire de la musique qui l’accompagne?

On n’en parle même pas!

Pourtant les filles aussi ont du talent?

Je crois qu’on peut facilement affirmer qu’un plus grand nombre de filles aiment danser que les gars.
Ces filles ont donc besoin de musique qui se danse pour qu’elles puissent s’exprimer.
Généralement la “dance-music” est répétitive et plutôt simpliste, le but étant de créer des rythmes appropriés aux différents types de danse.

Malgré tout ces aléas, le prog reste en Vie?

Les musiciens de prog ne sont pas des vedettes.
Presque toujours ils n’ont pas de look accrocheur et ils s’en foutent; leur musique ne joue pas à la radio.
Ils ne font pas de vidéoclips à proprement parlé, sauf à quelques exceptions.
Ils ne sont pas riches.
Leur musique ne se danse pas.

Que reste-il pour attirer les filles?

Pas grand-chose, n’est-ce pas? Pourtant, les exemples ne manquent pas.

Première sélection de groupes

PHIDEAUX “Doomsday Afternoon”, année : 2007

Phideaux

Le groupe Phideaux vient du prénom du chanteur Phideaux Xavier installé en Californie.
Ce diable d’homme est aussi réalisateur et producteur de plusieurs “soaps” américains tel General Hospital et The Young and the Restless entre autres.
Doomsday Afternoon est son 6e album et aussi la 2e partie d’une trilogie entamée avec The Great Leap. Si j’avais un seul cd à amener avec moi sur une île déserte, ce serait celui-là.

Qu’est ce qui t’attire dans ce groupe?

Il représente tout ce que j’adore sur le plan musical.
Tout est formidable du début à la fin. Les morceaux sont très variés : Plusieurs parties instrumentales, alternance entre le chant masculin et féminin, beaucoup de changements de rythme et les arrangements sont tout simplement sublimes! Phideaux s’entoure de beaucoup de musiciens provenant d’autres groupes et il réussit à faire ressortir le meilleur de chacun de façon très subtile. C’est vraiment remarquable d’entendre toutes les mélodies qu’il va chercher de voir comment il les imbrique les unes avec les autres.
Dans l’ensemble, le son est très symphonique et fait penser parfois au vieux Genesis avec Peter Gabriel.
Ce n’est jamais agressif mais on peut sentir toute la puissance de certaines chansons qui viennent nous transporter dans un autre monde.
Avec Phideaux, la mélodie est au centre de toutes les chansons. C’est donc très accessible mais pas du tout commercial.
Ce cd est sûrement celui que j’ai écouté le plus souvent de toute ma collection et je ne m’en lasse jamais.
N’importe quel sérieux amateur de musique se doit d’écouter cette pure merveille.


Conclusion

Nous en arrivons à mieux comprendre les motivations de Christian, qui sont aussi celles de bien du monde de la même génération, vous vous reconnaissez j’en suis persuadé 🙂
Je suis né en 1963 et ces commentaires me touchent en plein cœur, de par la nature même du ressenti que j’en ai, étant un grand fan de la musique de Pink Floyd, Supertramp et d’autres de la même époque épique.
Il semble que ce soit ma zone de confort bien douillette, alors qu’à côté de ça, fourmille des tas de groupes aussi intéressants les uns que les autres.
Ce sera l’objet de la suite de ce sujet, avec une sélection de groupes plus ou moins contemporains, un sujet vraiment passionnant à plus d’un titre, car mené de main de maître par un expert inconditionnel de ce genre musical.

La suite est en préparation, avec la présentation des autres “coup de cœur” .


La pensée du moment :

La vie nous offre deux choses, la réalité de l’existence et la faculté de s’y adapter.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

4 Commentaires

  1. Merci pour la recommandation du cd de Phideaux. Si tu as d’autres suggestions elles seraient les bienvenues.Très instructif. C’est toujours intéressant d’entendre les autres nous partager leurs passions.

  2. Merci pour la recommandation du cd de Phideaux. Si tu as d’autres suggestions elles seraient les bienvenues.Très instructif. C’est toujours intéressant d’entendre les autres nous partager leurs passions.

  3. que voila un article bien sympa.
    Fan de Dream theater (entre autre) j’ai aujourd’hui découvert un paquet de groupes de rock progressif que je ne connaissais pas du tout (dommage)
    voila qui est corrigé, y a plus qu’a écouter…
    JM

  4. que voila un article bien sympa.
    Fan de Dream theater (entre autre) j’ai aujourd’hui découvert un paquet de groupes de rock progressif que je ne connaissais pas du tout (dommage)
    voila qui est corrigé, y a plus qu’a écouter…
    JM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here