Popcorn Hour C200

4
468
panneau arrière pop corn c200
Vue arrière une fois les antennes wifi en place

C’est par un bel après midi, durant l’été 2010 que j’ai découvert, un peu par hasard, le Pop Corn C200 ou aussi appelé serveur musical multimédia NMT.

NMT : pour Network Media Tank.

Dominic Houle, Dumoulin Electronique à Victoriaville (QC)

Dominic Houle, gérant du magasin portant la bannière Dumoulin à Victoriaville (QC) est à l’origine de cette “découverte”, j’étais justement venu lui parler de serveur multimédia, suite à quelques essais infructueux avec mon portable Mac Book Pro et une carte son externe.

Dominic est un authentique passionné de son et d’image, son activité professionnelle lui permet d’assouvir sa passion à temps plein, c’est aussi l’une des raisons pour laquelle je l’ai sollicité, car il est de bon conseil et son expérience en constante progression fait de lui un expert dans le domaine, ce n’est pas par hasard qu’il se soit forgé une solide clientèle au fil du temps; ce bourreau de travail est très occupé, passer en boutique est le plus sûr moyen de lui parler, mais soyez patient, vous ne serez pas le seul 🙂
Encore une personne qui a choisi de vivre de sa passion.

Dominic, peux tu nous en dire plus sur les raisons de ton choix?

Bonjour.
Un soir où, après avoir terminé de travailler vers les 21h15, j’ai voulu écouter de la musique dans mon sous sol aménagé spécialement à cet effet, à cette perspective, je suis toujours impatient de rentrer chez moi.
Sauf que ce soir là, je n’ai pas pu écouter ma musique et me permettre de relaxer.
Pas de musique?
Et bien oui, les disques, les milliers de disques étaient très proprement rangés sur leurs étagères respectives, mais mes yeux fatigués d’avoir travaillé toute une journée durant ne pouvaient trouver le disque de mon choix.
Ma main passait de droite à gauche dans l’espoir de trouver le dit disque mais je ne voyais rien.
C’est alors que je me suis dit qu’il fallait trouver une solution, car je ne voulais plus revivre ce genre de situation.
Quand je désirais écouter une plage musicale, bien je voulais la trouver tout de suite et satisfaire mon envie et musique, facilement et rapidement.
C’est alors que j’ai commencé a mettre mes cd et les photos qui représentent la pochette et format mp3 en 320kbps avec le logiciel Windows Media Player pour ensuite les transférer à l’époque sur un lecteur mp3 Sony de 8go.
Je commençais à trouver cela convivial.
Je progressais tous les mois avec mes conversions, pour me rendre à l’évidence, je commençais à manquer de place dans l’appareil de 8go.
C’est alors que j’ai fait l’acquisition d’un lecteur iPod de 160go pour avoir tout l’espace dont j’avais besoin.
Avec le iPod la recherche était facile et surtout, rapide.
J’écoutais ce que je voulais, quand je le voulais à travers mes peut-être 3000 albums.
C’est alors, qu’après mes multiples écoutes, j’ai constaté que le son du iPod était “ordinaire”, le manque de qualité et le fait de ne pas avoir de télécommande pour faire la recherche des plages à écouter, imposait que je doive me lever pour faire ma recherche de musiques quand ce dernier était placé sur son dock.
C’est à ce moment là que je me suis mis à chercher sur internet une autre alternative.
J’ai considéré plusieurs machines dans mes recherches.
Cela allait des lecteurs multimédias trop souvent sans écran de recherche, ce qui impliquait d’user inutilement un téléviseur ou mon projecteur lors de la recherche via le menu contextuel, mais là, je venais de régler par là même le principe convivial de la télécommande.
J’ai trouvé par la suite un lecteur multimédia de chez NAIM audio qui faisait tout de que je voulais comme je le voulais.
Un appareil électronique de gabarit cd player, display de recherche, beaucoup de Storage comme par exemple 1tera octet mais pour bien faire, il y avait, pour moi, encore un problème : son prix.
On parlait alors de plus de 3500.00.$
Après avoir vu cette électronique, je savais ce que je voulais, la même chose, mais moins cher.
J’ai enfin trouvé le C-200 de POPCORN HOUR.

Popcorn Hour C200

Pour écouter de la musique sans arrêt, avec un télécommande retro éclairée en mode radio fréquences jusqu’à 100 pieds (25 mètres environ) et avec un display de recherche devant l’appareil qui ne demande pas a mon projecteur de fonctionner pendant 4 heures car je veux seulement écouter de la musique, maintenant je suis aux oiseaux!
Ma persévérance m’a récompensé!
Dominic Houle

Présentation du Pop Corn Hour C-200

Du coup, j’ai également porté mon choix sur le C-200 Pop Corn Hour et voici ci qui nous a été livré

Face avant du carton d\’emballage

Vue arrière

Description du C200 à l\’endos de son emballage

Arrivé là, on se dit, miam, miam, et on se met à déballer l’objet fébrilement.
Le C-200 est avant tout une boite en métal de dimension standard pour l’industrie, mais c’est une boite … vide ou presque, dans laquelle on retrouve néanmoins quelques caractéristiques alléchantes, du moins prometteuses sur le papier :
Nouvelle puce Sigma Design SMP8643
La capacité à lire les disques Blu-Ray et autres fichiers vidéo (lecteur en option)
Un port réseau Gigabit
Un écran LCD lisible
Une carte Wifi Mini PCI (en option)
Une télécommande radio fréquence longue portée + une infrarouge
Un câble AC + HDMI en standard dans la boite
Quoique vous lisiez sur le net, chacun d’entre nous qui avons expérimenté, avons eu une expérience plus ou moins heureuse avec cet appareil, nous allons vous donner notre version des faits, histoire de vous offrir une alternative, parce que mes lectures à ce sujet ne m’ont pas convaincues, loin de là.

Une boite vide ou presque

Le couvercle se retire aisément, retenu par une seule vis de type Philips

En fait le concept est de laisser libre choix au futur acquéreur d’assembler son appareil selon l’utilisation qu’il va en faire, en effet, même si le C-200 est capable de stocker de la musique, des images, des vidéos etc… il va falloir le doter des éléments constitutifs à savoir un moyen de stockage via disque dur soit de 3,5″ si vous utilisez l’emplacement en façade, soit en 2,5″ si vous le mettez en interne.

Vous pouvez opter pour implanter un lecteur de Blu Ray ou n’importe quel autre lecteur au format DIN, les connexions internes sont toutes là afin de combler vos moindres désirs.
Possibilité de faire que le C200 puisse se connecter à Internet sans fil, pour cela il faut acheter le module interne, sous forme d’une carte wifi à clipper sur son bord, puis de raccorder les trois antennes en arrière.
Tout ceci nous l’avons expérimenté.

Etape par étape

Mes premières impressions sont favorables, le produit est bien construit, la façade massive impose le respect, chose rare dans cette gamme de produit et surtout de prix, où l’on est plus habitué à voir de la tôle pliée de basse qualité, comme vos ordinateurs PC.
Mais personne ne s’offusque de cet état de fait, alors pourquoi les manufacturiers feraient différemment.
Une seule vis suffit à retenir le couvercle du C-200, ceci facilite grandement l’accès à ses “entrailles”.
Donc, nous voici avec l’appareil et ses composants
L’intérieur

Vue interne du boîtier standard

On peut voir l’emplacement de la carte wifi au centre, à droite celui du lecteur Blu Ray ou disque dur de 3,5″.

Espace dédié à la carte wifi que nous allons installer

Mise en place des antennes wifi (le mode d’emploi pourrait être amélioré)

Mise en place des 3 antennes sur la partie arrière du boîtier
Les antennes raccordées à leurs liaisons internes sur la carte wifi

L’extérieur en cours d’assemblage

Vue arrière une fois les antennes wifi en place

Terminé, voici à quoi cela ressemble.

Couvercle en place, le C-200 est prêt à fonctionner

Premiers pas

C’est là que ça se corse, comme disait Napoléon … passé les premières impressions favorables sur l’aspect fabrication et technique, je constate que l’appareil, n’est en rien facile, ni instinctif, ce n’est certainement pas du “plug and play” selon l’expression consacrée.
La notice est nébuleuse, mieux vaut faire appel à son bon sens.

Si vous vous attendez à allumer le C-200 et le voir fonctionner tout seul, oubliez ça!

Il va falloir vous retrousser les manches, paramétrer pour parvenir à en tirer le meilleur et vous préparer à traverser un océan de bugs plus ou moins importants (agaçant)
Je précise que j’ai porté mon choix sur l’implantation d’un disque dur de 1 teraoctet de 2,5″ en interne, plus un lecteur de Blu-Ray en façade et une carte wifi, une clé USB avec le système est également présente sur la carte interne, la totale en somme, ce qui constitue… sur le papier, un appareil ultra complet.

Face avant du C-200 avec son lecteur Blue Ray en option

Jugez par vous même :
Codecs Vidéo compatibles : DivX® 3.x • DivX® 4.x • DivX® 5.x • XviD • H.264 • WMV • WMV9 • MPEG1 • MPEG2 • MPEG4 • MPEG2 HD • MPEG4/DivX® HD • H.264/AVC • WMV9/WMV HD • VC-1 • AVCHD • XviD HD
Décodeurs Audio :
Dolby Digital (AC3)
Dolby Digital + : compatible
Dolby TrueHD : compatible
DTS : oui
DTS-HD : compatible
DTS-HD MA (Master Audio) : compatible
Balayage Progressif : Oui (Progressive Scan)
Nous serions donc capable de lire à peu près tous les formats vidéo et audio, se créer une véritable bibliothèque multimédia interactive, se connecter sur Internet sans fil avec l’option wifi, stocker des données à condition d’équiper son NMT d’un ou deux disques durs.
Mais, le monde étant ce qu’il est …

Premières difficultés

Faire la mise à jour du firmware.
Utilisation impérative d’une clé USB à insérer sur le board interne, donc démontage du couvercle pour la nième fois.
Raccordement sur Internet … le wifi ne fonctionne pas correctement, donc, nous avons utilisé un long câble Ethernet pour venir se brancher en filaire sur le C-200 et réaliser ainsi lesmises à jours nécessaires.
Note : il est possible une fois l’étape de la mise en place du firmware la première fois, d’effectuer les mises à jour via l’un des deux ports USB en façade, ce qui évite le démontage, cqfd, l’information émane du sympathique et dynamique distributeur Français, que je remercie au passage de son implication volontaire suite à cet article.

Mise à jour du firmware

Les problèmes rencontrés

Pas de connexion wifi, malgré nos efforts, en fait une seule connexion réussie, depuis plus rien,
Pas de possibilité de lire certains DVD, avec l’affichage systématique de la mention agaçante : bad region code
Lecture erratique de certains film en .avi, des fois oui, des fois non, va comprendre Charles?
Lecture interrompue en cours de film; genre scène 9 du film l’ile, rien à faire, stoppé net, je bascule sur le lecteur Cambridge DV89 et là tout est normal …
Impossible de mettre des données depuis le lecteur du C-200 vers son disque dur interne, il faut passer par un ordinateur externe et son logiciel spécifique, c’est absurde, mais c’est ainsi.
Quid de la connexion sans fil vers mon ordinateur? … nada, ça ne fonctionne pas, du moins ça ne fonctionne plus, donc, je ne suis pas en mesure de faire le pont du NMT vers mon ordi et vice versa afin de récupérer mes précieux fichiers de musique et vidéo par ce biais, ce qui rend moins intéressant le C200, car on vient de perdre tout l’intérêt du produit qui je vous le rappelle est un NMT soit un Network Media Tank, qui est censé stoker puis lire tous les formats ou presque.

Les problèmes résolus

Lecture possible des Blu Ray, sauf Avatar
Accès au disque dur et son contenu
Lecture des DVD et changement de région.

Comment régler la bonne région de lecture des DVD :
1. Insérer un DVD de la région qui vous intéresse, si la région n’est pas correcte, la lecture ne fonctionnera pas et vous aurez ce satané message : bad region code
2. Pour régler ce problème, appuyer sur le bouton Set Up de la télécommande,
3. Appuyer sur le bouton : SLOW, puis faite le 1, 6, 8, 3, toujours depuis la télécommande,
4. Une popup va apparaître sur la droite, entrer simplement le chiffre correspondant à la bonne région (1 pour USA et Canada ou 2 pour l’Europe, etc …) et voilà, c’est fait.

Il existe une procédure “non officielle” qui permet de débloquer le lecteur pour l’ouvrir sur toutes les régions, au moment où j’écris ces lignes, je ne l’ai pas encore essayé.

Quid de l’utilisation courante

Une fois passé ces bugs, la bonne région des DVD confirmée, le fonctionnement de base, c’est à dire la lecture de média vidéo (Blu Ray, DVD) ainsi que celle des fichiers musique implantés sur le disque dur, tout est correct.

Interface du menu de base aux choix multiples

Chaque icône correspond à une fonction, une fois assimilé, ce menu est d’une rare convivialité.
En fait le C-200 réagit comme un ordinateur, une fois le média inséré, il va lancer la lecture automatiquement non sans vous avoir demandé ce que vous voulez faire avant.
Je dois signaler la rapidité en mode Blu Ray, il ne lui faut que quelques secondes pour lancer la lecture, ce qui demande habituellement plusieurs dizaines de secondes sur un lecteur de salon conventionnel.

L’image et le son sont de bonne qualité, je n’ai pas constaté de si évidentes différences avec mon lecteur Cambridge DV89, pensez à régler le son cinéma multicanaux en 5.1 et pour les autres formats numérique de sélectionner : RAW et non PCM, sinon vous resterez en analogique et le son ne sera pas à son meilleur, sauf bien sûr, lors de la lecture en stéréo ou le PCM est pertinent.

informations complètes sur le film en cours de lecture

Lors de nos essais j’ai remplacé le câble HDMI d’origine par un modèle de chez Real Cable, sans voir de nettes différences, seule l’alimentation électrique avec l’utilisation d’un cordon plus haut de gamme a porté ses fruits, après c’est une question de budget et d’exigences.
En mode serveur musical

interface du menu média musique
informations complètes sur les fichiers de musique

Le menu en couleur apporte incontestablement un plus dans l’aspect convivial du produit.

Conclusion

C’est un appareil qui sur le papier est alléchant, voire séduisant, en affichant des caractéristiques de tout premier plan pour réaliser un serveur multimédia interactif mais je trouve son utilisation dans la vraie vie, un brin capricieuse et instable (bugs à répétition).
Certes, il est pétrie de qualité, en particulier son mode serveur musical et vidéo, le display en façade et sa télécommande radio rétro éclairée bien pratique puisqu’il n’est pas nécessaire de viser l’appareil pour accéder aux différentes fonctions, en particulier si celui ci est installé dans un meuble clos ou ailleurs dans une autre pièce.
Imaginez, vous êtes dans votre jardin et assis confortablement dans votre chaise longue vous pilotez à distance votre NMT C200, la musique coule à flots, c’est formidable.
Une fois le menu de base bien intégré, il devient alors facile de se diriger vers les différents menus.
Côté image et son, rien à redire, c’est du tout bon … quand ça fonctionne, c’est à dire hors bug.
Si tout fonctionnait normalement, sans être obligé de se battre constamment avec la machine ou du moins le software, ce serait certainement l’appareil de l’année.
Mais comme nous vivons dans un monde imparfait, c’est loin d’être le cas.

Tarif du Popcorn C200 de base : 300$ US

Les options que nous avons choisi pour équiper notre modèle qui a servi au présent banc d’essai :
Lecteur Blu-Ray de marque Liteon, modèle LiteON iHOS104.06 : 90$
Disque dur SATA 2,5″ Western Digital d’une capacité de 1 tera : 125$
Carte wifi Syabas Technology, Popcorn Hour Mini MII PCI Wifi N card (MN-200) option proposée par le manufacturier et livrée par lui avec le C200 sur demande : 50$
Télécommande Popcorn Hour IRK-200 infrarouge et son capteur : 12$
Grand total : 577$ + taxes + shipping

Le système dont nous nous sommes servi se compose de :

Système de base utilisé pour tester le C-200

TV Sony Bravia de 40″, référence KDL5100 (excellent rapport/qualité/prix)
Stéréolith modèle 232 « Audiophile » sur l’installation cinéma maison, création géniale de Walter Schupbach
Receiver Yamaha RX-V 1065
Subwoofer Klipsh RS-W 10
Conditionneur de courant Pure AV by Belkin
Meuble inovaudio® « Art Métal » modèle unique (made in Canada)
J’ai depuis installé le même matériel dans une pièce différente, afin de poursuivre nos essais.

Nouvel environnement pour le C-200

Verdict au sujet du Popcorn C200

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Véritable serveur multimédia,
  • Qualité de fabrication,
  • Lecture des Blu Ray rapide,
  • Télécommande radio et rétro-éclairée,
  • Choix de la langue dans le menu,
  • Evolution future quasi inépuisable,
  • Tout est livré dans la boite, le NMT C200 est prêt à être raccordé (Cordons AC, HDMI et télécommandes),
  • Support technique réactif (en anglais),
  • Tarif.

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Complexe à mettre en œuvre sans un minimum de connaissance sur le produit;
  • Connexion sans fil à Internet capricieuse;
  • Le tarif qui peut rapidement grimper en fonction des options choisies;
  • On est loin du produit “plug and play”;
  • Impossible de lire le film “Avatar” en Blu-Ray;
  • Pas ou peu de support technique en français : popcorn-hour-fr.

La suite … car il y a déjà une suite
Et bien, cela va consister à utiliser cet appareil comme il se doit, comprendre son fonctionnement en profondeur afin d’en tirer tout son potentiel, il n’y a aucune raison pour que ce ne soit pas le cas et ce sera alors l’occasion d’un second compte rendu, la partie 2 est maintenant disponible.


Popcorn Hour
Syabas Technology Inc.
41823 Albrae St.
Fremont, CA 94538
Phone: 510-979-0488
Fax: 510-619-7684.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.