Motherless Brooklyn

0
884
Motherless Brooklyn
Motherless Brooklyn (Original Motion Picture Soundtrack)

Motherless Brooklyn (Original Motion Picture Soundtrack)

Impossible de passer outre le film sans évoquer la musique qui l’accompagne.

  • Titre original : Motherless Brooklyn
  • Titre français : Brooklyn Affairs
  • Réalisation : Edward Norton

Le scénario est basé sur le roman Les Orphelins de Brooklyn (Motherless Brooklyn) de Jonathan Lethem publié en 1999.

À 50 ans, Edward Norton réalise son second film.

L’intrigue se situe à New York dans les années 1950, une époque où le racisme et les malversations étaient monnaie courante.

Lionel Essrog (Edward Norton), un détective privé atteint du syndrome de Gilles de La Tourette, enquête sur le meurtre de son patron et ami d’enfance, Frank Minna (Bruce Willis) qui décède quasiment dans ses bras en lui laissant pour seul indice de son enquête une bribe de mots.

Grâce à quelques indices et surtout à son esprit particulièrement méticuleux, déductif ainsi qu’une mémoire étonnante, Lionel parvient à découvrir peu à peu les secrets de l’enquête menée par Frank.

Il va devoir affronter un notable puissant de la ville, ainsi qu’il va devoir se faire accepter au sein de la communauté noire pour le bien des deux parties.

La distribution des rôles est de toute beauté, un casting de rêve, serais-je tenté de dire, alors revenons à l’essentiel, la musique.

Le tout sur fond de jazz et c’est là que ça devient intéressant.

L’ambiance tourne autour d’un club de jazz où jouent des musiciens talentueux tous les soirs avec en miroir le côté glauque et sombre des affairistes maffieux qui n’ont pour seul objectif que d’obéir aux ordres d’un promoteur immobilier un peu trop vorace, des politiques menées par le pouvoir à l’encontre des minorités.

Rien n’a changé me direz-vous et vous avez raison.

Motherless Brooklyn
Motherless Brooklyn ou Brooklyn Affairs

Si la trame musicale n’avait pas été ce qu’elle est, l’ambiance de ce film aurait été bien différente.

Je vous laisse prendre connaissance des artistes choisis pour illustrer la trame sonore du film, ce qui devrait normalement clore toute autre explication sur le fait que j’ai adoré, ce qui mérite d’être partagé.

01 Wynton Marsalis, Daniel Pemberton, Isaiah J. Thompson, Philip Norris, Ted Nash & Willie Jones III – Woman In Blue (feat. Willie Jones III, Philip Norris, Isaiah J. Thompson, Ted Nash, & Daniel Pemberton)

02 Thom Yorke & Flea – Daily Battles

03 Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Thelonious Monk, Curly Russell & Buddy Rich – Relaxing With Lee

04 Babs Gonzales – ‘Round About Midnight

05 Wynton Marsalis, Isaiah J. Thompson, Jerry Weldon, Joe Farnsworth & Russell Hall – Blues Walk (feat. Joe Farnsworth, Russell Hall, Isaiah J. Thompson & Jerry Weldon)

06 Wynton Marsalis, Isaiah J. Thompson, Jerry Weldon, Joe Farnsworth & Russell Hall – Daily Battles (feat. Joe Farnsworth, Russell Hall, Isaiah J. Thompson & Jerry Weldon ? Jazz Arrangement)

07 Wynton Marsalis, Isaiah J. Thompson, Jerry Weldon, Joe Farnsworth & Russell Hall – Jump Monk (feat. Joe Farnsworth, Russell Hall, Isaiah J. Thompson & Jerry Weldon)

08 Wynton Marsalis, Isaiah J. Thompson, Jerry Weldon, Joe Farnsworth & Russell Hall – Delilah (feat. Joe Farnsworth, Russell Hall, Isaiah J. Thompson & Jerry Weldon)

09 Wynton Marsalis, Isaiah J. Thompson, Jerry Weldon, Joe Farnsworth & Russell Hall – On A Misty Night (feat. Joe Farnsworth, Russell Hall, Isaiah J. Thompson & Jerry Weldon)

10 Wynton Marsalis, Daniel Pemberton, Isaiah J. Thompson, Philip Norris, Ted Nash & Willie Jones III – Motherless Brooklyn Theme (feat. Willie Jones III, Philip Norris, Isaiah J. Thompson, Ted Nash, & Daniel Pemberton)

Un film intelligent, bien réalisé, même si la fin est courte sur patte; une musique suave à souhait, qui nous plonge dans l’ambiance des clubs de jazz enfumés de la plus belle époque.

Vous pouvez vous procurer ce disque en plongeant dans le magnifique catalogue de chez ProStudioMaster, la version proposée est Hi-Res en 24/48 de très bonne qualité, celle qui m’a servi de référence lors de mes écoutes.


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2020, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here