Moniteur IPS

6
449
Dalle IPS de 27" angle de vision à plat
Rate this post

Voici un sujet qui intéressera principalement les photographes, vidéastes et graphistes.
Je vais partager avec vous une récente expérience dans la recherche et l’acquisition d’un écran externe à raccorder sur mon ordinateur.
Voici ce qu’il faut savoir sur les différentes technologies employées pour les dalles des moniteurs actuels. Je me suis particulièrement intéressé aux modèles IPS, pour leur qualité globale et le fait qu’il n’y a pas de perte de luminosité sur les bords.
IPS (In-Plane Switching) est une technologie propriétaire initialement développée par Hitachi et Nec.
P-IPS, pour “Professional IPS” désigne une technologie de dalle LCD.

Une dalle P-IPS combine la technologie H-IPS avec un traitement des couleurs sur 10 bits. Les sous-pixels peuvent être orientés sur 1024 positions (contre 256 précédemment). Cela permet d’afficher un nombre de couleurs plus important et des couleurs plus précises, sur l’ensemble de l’angle de vision, ce que tout bon photographe recherche lors du post traitement.

S-IPS, pour “Super IPS” est une évolution de la technologie IPS utilisée dans certains écrans LCD.

Dans les écrans S-IPS, les cristaux des cellules sont répartis sur deux zones distinctes qui sont orientées dans des directions opposées. Cela permet d’améliorer : l’angle de vision, le rendu colorimétrique et le temps de réponse, ce dernier critère n’est pas important ne photo, mais uniquement pour ceux qui regardent des programmes vidéos et des jeux.
H-IPS, pour “Horizontal IPS” correspond à une technologie qui équipe certains écrans LCD.
Sur les écrans H-IPS, les électrodes présentes dans les cellules des pixels sont plus fines, cela permet d’organiser différemment la structure des pixels : en alignant verticalement les sous-pixels (habituellement alignés en forme de flèche sur les panneaux S-IPS).

Ainsi, la technologie H-IPS permet d’obtenir de meilleurs résultats en luminosité et en contraste.
Les écrans H-IPS sont notamment utilisés dans des domaines professionnels (photographie, etc.), on retrouve par exemple cette technologie sur le moniteur EIZO FlexScan SX2462WFS-BK.
Le format 4/3 a quasiment disparu et tant mieux. Le 16/9 l’a remplacé correspond à la norme HD. Cependant, il y a une autre alternative très intéressante, le 16/10 qui s’adresse plus particulièrement aux photographes, vidéastes et autres graphistes. C’est certainement le meilleur compromis et on le retrouve presque systématiquement sur les écrans pros et haut de gamme.

Il existe 6 types d’écrans à ma connaissance: TN (twisted nematic), IPS (in-plane switching), MVA (multi-domain vertical alignment), PVA (pattern vertical alignment panels), AFFS (advanced fringe field switching), and ASV (advanced super view).
Attention de bien vérifier le seuil de résolution par rapport à la connexion utilisée, voici ce que l’on peut noter sur une même dalle IPS de 24″ de marque Eizo:
DisplayPort: 1.07 billion from a palette of 278 trillion
DVI, HDMI: 16.77 million from a palette of 278 trillion
ce qui en bout de ligne n’est pas tout à fait la même chose, vous en conviendrez.

Dalle IPS de 27″ angle de vision incliné vers le haut, notez qu’il n’y a aucune perte de luminosité.
  • Partage d’expérience.
    Concernent la calibration d’écran, je n’y vais que par un seul chemin, la sonde Spyder 4 Elite, c’est un must et d’une simplicité surprenante.Je travaille essentiellement avec un Mac Book Pro i7 de première génération écran 15″, c’est à dire de janvier 2011, mais l’écran anti reflet est calibré depuis le début avec cette sonde. Je vérifie tous les 3 mois s’il y a eu des dérives et pour l’instant je n’en ai pas. (pourvu que ça dure).

    Pour revenir aux écrans IPS, j’ai pris quelques notes supplémentaires et sur celles ci je retrouve le meilleur classement avec les DELL puis vient ensuite le ASUS.
    Veuillez noter que parmi les gros joueurs on retrouve ViewSonic et Eiso, liste non exhaustive.

    Une parenthèse à ce propos, il y a un nouveau moniteur ASUS PA248Q, il ne remplace pas vraiment le 246 méfiez vous, ce n’est qu’un E-IPS, ce qui signifie qu’il n’offre que 8 bits simulés (6 bits + AFRC) au lieu de 10, c’est ce que l’on appelle le IPS du pauvre… il est moins cher et on sait maintenant pourquoi.

  • Le 248: Display colors: 16.7 million,
  • Le 246: 1073.7Million.

Cela n’aura d’incidence que le jour où vous voulez faire de l’impression et que vous aurez besoin d’un wide gamut à la place du sRVB standard.
Il faut y penser avant d’acheter, cela peut nous conduire à de sérieuses déconvenues, sous le prétexte que l’on va sauver 100$.

En ce début de semaine arrive le moment du choix, alors par rapport au contexte de prix, voici les deux modèles d’écran qui ont retenu toute mon attention (même si mon budget est dépassé)

ViewSonic VP2770
DELL Ultra Sharp U2711
Mis côte à côte, ces deux écrans ont chacun de sérieux atouts.
ViewSonic est un spécialiste et ça se voit.

ViewSonic VP2770

1,07 milliard de couleurs – 300 cd/m² – 1000:1
Energy Star avec une consommation électrique de 40w
2 USB 2 et 2 USB 3
900$

DELL Ultra Sharp U2711

1,07 milliard de couleurs – 350 cd/m² – 3000:1
4 USB 2
1 Media Card Reader
Consommation électrique 113W
729$.

J’ai finalement porté mon choix sur le ViewSonic VP2770, il reste maintenant à effectuer le branchement sur l’ordinateur.

En effet, si vous pensez que raccorder un écran externe à votre ordinateur c’est simple et bien il se peut que vous vous rendiez compte que ce n’est pas forcément le cas.
Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en fonction de la taille et à fortiori de la résolution de votre écran, vous allez devoir travailler fort pour ne profiter pleinement.
Je m’explique.

Dans ma configuration, j’utilise un mac Book pro i7 de janvier 2011 qui utilise un processeur de 2gHz, 16 Go de RAM et une carte graphique Radeon HD 6490M et cette machine est équipée d’un port Thunderbolt (mini display port), deux USB2 et un Firewire 800.

Dalle de 15″ anti reflet (évidemment).
LCD couleur :
Résolution : 1680 x 1050
Profondeur de pixels : Couleurs 32 bits (ARGB8888).

Tout ça pour dire que c’est encore une machine dans la course.
Vient ensuite l’écran externe ViewSonic VP2770-LED IPS qui intègre un display port, un DVI, un HDMI et un VGA.

j’ai volontairement mis dans l’ordre d’importance les ports en question pour illustrer mon exemple afin que vous compreniez mieux où je veux en venir.

Sachez qu’il faut bannir le VGA, car il n’offre pas une résolution suffisante pour la photo. (640/480).

Le HDMI, est suffisant pour regarder un film en full HD (1080p), mais il risque de s’avérer limite pour la photo en particulier avec un écran de 27″, puisque la résolution qu’il autorise est de 1920×1080 (1080p), en revanche ce sera correct pour un 23″ ou 24″.
Le DVI offre une séparation des nuances de couleur pour chaque pixel, pour une image plus nette.

Il passe une résolution de 2560/1440 et au dela sans difficulté pour être utilisé sur un écran de 27″ et 30″… mais doit être utilisé en dual link depuis le mini display port et c’est là où ça commence à m’agacer.

Le Display port est l’équivalent du Thunderbolt sur le papier, du moins de part son format physique, il est apparut plus tôt, est compatible thunderbolt mais n’en est pas un, puisque il s’agit du même connecteur à la différence que le signal audio n’est pas supporté, ni le courant électrique à contrario du thunderbolt.

Sauf que l’on se rend compte que s’il existe des adaptateurs Thunderbolt -> Display Port, le contraire ne l’est pas.

Apple nous force à acheter un double adaptateur mini display/USB -> DVI pour la “modique” somme de 109$ (bien entendu) pour être capable de sortir une résolution de 2560/1440, sans quoi l’adaptateur seul mini Display -> DVI seul n’autorise que 1920/1080 et pas au delà! surpris de taille quand on le sait pas.

J’ai vérifié pour le savoir.
Apple commence à sérieusement me taper sur les nerfs avec leur politique commerciale à sens unique.

Curieusement sur le site Apple nulle trace d’un câble mini display -> display port qui apparaît logiquement comme solution, alors que c’est un accessoire bien populaire sur le net, disponible pour environ 10 à 15$ selon la longueur.

Mais est ce que ce sera efficace dans les faits?
C’est ce que nous saurons d’ici quelques jours, puisque j’en ai commandé un.
Un mot sur le service à la clientèle ViewSonic. Je ne suis pas impressionné par la réponse que le service client m’a donné.
Voici un extrait de notre conversation:

Bonjour,
Je viens d’acquérir un écran ViewSonic VP2770-LED 27″ IPS que j’ai raccordé à un Mac Book Pro i7 de 15″, janvier 2011.
Je n’arrive pas à accéder à la bonne résolution et je plafonne à 1920/1080, ma question est comment accéder à 2560/1440 et profiter au mieux de mon écran?
Cordialement.

Réponse du service client ViewSonic

Vendredi le 9 Novembre 2012
Cher Monsieur Marc,
Merci d’avoir contacté le service clientèle de ViewSonic. Nous avons reçu votre requête mais malheureusement, nous ne pouvons vous donner entière satisfaction. Par conséquent, nous vous conseillons de contacter la Compagnie Mac qui pourra vous aider à ajuster la résolution ou bien acheter une fiche adaptable. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez de questions.
Merci pour l’opportunité de vous aider.
Veuillez agréer Monsieur, mes salutations distinguées.

Albert
ViewSonic Customer Service
(800) 688-6688 (USA)
866) 463-4775 (Canada)


C’est une plaisanterie j’espère? vous n’avez pas idée de quel connecteur il faut utiliser pour raccorder mon Mac Book Pro à votre écran afin que je puisse travailler mes images en 2560/1440?

Ce que je trouve incroyable, c’est que vous ne fournissiez aucun cordon capable de faire en sorte qu’à la sortie du carton on puisse commencer à travailler, il y a tous les cordons sauf le bon… c’est inconcevable.

Honnêtement, c’est pas fort comme réponse à un nouveau client, j’espère que les prochaines réponses vont me conforter dans l’idée que j’ai fait le bon choix et que vous êtes de vrais pros au service de votre clientèle et non pas des robots automatisés programmée à donner des réponses préformatées.

Depuis, je n’ai plus de nouvelle du service à la clientèle ViewSonic… ce n’est pas fait pour me rassurer.

Le modèle qu’il faut utiliser est un câble mini Display Port d’un bord côté ordinateur vers Display Port de l’autre pour être raccordé à l’écran.
Coût du câble en question acheté chez mon revendeur local Hamel informatique, moins de 15$ pour une longueur de 91cm.

Dalle IPS de 27″ reconnue par la carte vidéo dans la bonne résolution 2560/1440 via la câble mini display port -> display port

Tout est bien qui fini bien, mais il faut rester vigilant et ouvrir grand les yeux avant d’acheter ou de faire confiance, nous ne le diront jamais assez.

Les différentes connexion du Mac Book Pro i7, modèle de janvier 2011

Annexe

Ludovic Pascalon spécialiste Apple Macintosh a bien voulu nous faire une synthèse à propos des différences qui existent entre Thunderbolt et Display Port.

Le mini Display Port n’est rien de plus qu’une déclinaison du DVI qui fait circuler le signal vidéo numérique, analogique (puisqu’on peut sortir du VGA) et le signal audio (exploitable vers du HDMI).

Le Thunderbolt est une technologie qui fait circuler tout dans le même câble : signal vidéo, audio, éthernet, USB, FireWire etc etc, bref ce qu’on veut.

Par soucis de simplification et pour améliorer l’utilisation, Apple a fait le choix de reprendre la même prise pour le ThunderBolt que pour le mini Display Port.

L’intérêt c’est que tous les adaptateurs miniDisplay vers ….. sont utilisables dans un port Thunderbolt (on a alors le signal miniDisplay classique, donc audio et vidéo).

Si on branche un Thunderbolt et bien on aura tout qui circule dedans, donc à la sortie on peut utiliser un hub (comme le fait l’écran Apple 27″ Thunderbolt, 1 seul câble et pourtant sur l’écran on a l’iSight, le FireWire, l’USB, l’Ethernet) ou il existe aussi chez Belkin il me semble un dock Thunderbolt.

L’idée c’est que grâce au Thunderbolt on peut brancher par exemple un disque dur externe et sur le disque dur externe un écran Apple ou un écran sur un autre écran ou sur un port Thunderbolt un disque dur externe et sur celui ci un adaptateur Ethernet.
Bref, on peut utiliser le Thunderbolt pour véhiculer n’importe quel signal, c’est ça le coté top de cette norme.

Donc pas grand chose à voir avec du mini Displayport.

Mini Display Port

La pensée du moment.

Ce que nos grands parents nous ont dit est la pure vérité. Tu recevras toujours ce que tu souhaites aux autres.
Être heureux n’est pas une affaire de destin, c’est une affaire d’options ou de choix.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.