Linn Majik vs Moon 5.3

3
114

Auditeurs:

Annie Levesque, audiophile et mélomane;
Alain Provencher, Rédacteur en herbe, audiophile et mélomane.

Protocole d’écoute et le système

Lecteurs CD :
Moon 5.3. et Linn Majik
Préamplificateur:
Quad 44.
Amplificateur:
Quad 306, Class “AB”, 50 W / canal.
Haut-parleurs:
B&W Matrix 804.
Câbles:
comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Set up :

Pour le Lecteur CD, Interconnects Furutech connecteurs RCA Rodhium, Preamp/ampli,Straight Wire LSI Encore avec connecteurs Furutech Rodhium et fils Straight Wire Pro12 Spécial Bi- câblés connecteurs Anglais Michell 24krs pour les haut-parleurs.

Traitement des lignes électriques :

Preamp-Cordon AC X Symphony Precision one, Furutech 24k Gold platted;
CD et Amp- Cordon AC X Symphony, Silver Triton Furutech Rhodium;

Set up :

3 X 3 lignes directes proviennent du compteur en BX de 3 X 12 gauge, un disjoncteur 15 amp par ligne raccordé à une double prise électrique murale de 15 Amp Leviton entièrement en laiton;

Supports tablettes :

Meuble en bois de chêne et pin brésilien découplage inovaudio™ aluminium et bois + une tablette de découplage en contreplaqué russe équipée de pointes ; Sound Fusion Vibe Buster et contre-pointes inovaudio™ : Aluminium, composite et bois
Pour éviter toute confusion, je vais commencer par parler du lecteur CD Linn Majik suivi du Moon 5.3.
Le lecteur Linn Majik est un appareil d’aspect très sobre.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3
On ne retrouve, sur la face avant, que le nécessaire pour faire fonctionner le lecteur.
Son couvercle gris argenté, de belle facture, semble être fabriqué d’un alliage d’aluminium.
Un Cordon AC est bien entendu fourni avec le lecteur, cependant, le Majik mérite certainement un meilleur cordon AC que celui fourni dans la boite d’origine.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3
L’appareil n’est pas très gros et il est relativement léger. Les boutons de commande de l’appareil sont de petite dimension et l’affichage, quoi que ajustable en luminosité (dimmer), n’est pas très gros.
Par contre, il y a plusieurs disponibilités d’affichage. La télécommande fournie avec le lecteur est très complète et est en mesure de contrôler tous les appareils de la ligne Linn. Le lecteur n’est pas équipé de pointes de découplage, mais seulement de coussinets de caoutchouc. Les pointes auraient été utiles pour optimiser la mise à niveau.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3
L’arrière du lecteur est décevant. Les connecteurs RCA se retrouvant sur l‘appareil sont de mauvaise qualité et la plaque qui retient tous les connecteurs arrières est plutôt fragile. Les gens qui possèdent des connecteurs RCA procurant beaucoup de serrage devront être prudents lors du retrait des connecteurs.

Résultats de l’écoute.

J’ai mis l’appareil sous tension pendant 2 jours avant de faire mon écoute ;
J’ai commencé mon écoute avec Holly Cole. La présence de sa voix était très juste. Le médium et les aigus bien définis. La basse, par contre, n’était pas très présente.
Elle était juste et sèche mais il manquait un petit quelque chose.
Mon constat s’est répété avec tous les CD que j’ai essayés. L’image était belle mais la profondeur de celle-ci semblait limitée. Soyons clair, le lecteur sonnait très bien mais il me manquait une touche pour qu’il me plaise entièrement.
Après avoir complété l’écoute de tous les CD de ma discographie, j’ai décidé d’essayer de coupler/découpler le lecteur avec une petite table en contreplaqué Russe munie d’un montage avant mou et une pointe arrière dur. J’ai aussi couplé le lecteur avec trois Isopod en céramique, juste histoire de savoir ce qui pourrait en résulter.
L’image s’est élargie. Les médiums aigus se sont légèrement améliorés et la profondeur s’est aussi manifestée. Mon manque de basse ne s’est par contre pas amélioré. Le lecteur mérite d’être couplé correctement de son support. Le couplage simple a apporté une certaine amélioration. Cependant, le couplage/découplage double s’est avéré être une bonne affaire.
En somme, l’écoute était assez bonne. Je ne suis pas renversé, mais j’ai eu plusieurs heures de plaisir. Le lecteur est très musical et doit être considéré si vous avez des plans d’achats futurs.


Le Moon 5.3, de fabrication québécoise, surprend dès sa sortie de sa boîte de transport. C’est un appareil massif de fabrication très robuste. L’épaisseur de la façade est impressionnante et le boîtier, en entier, est très solide. Il n’y avait pas de cordon AC dans la boîte, mais un cordon est normalement fourni avec l’appareil. Le Moon mérite lui aussi un cordon AC de qualité.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3
L’appareil est de dimension standard. Les commandes du 5.3 sont très faciles à utiliser. L’affichage est surdimensionné : il est d’un rouge brillant, donc impossible de ne pas le voir. La télécommande est construite en métal très robuste et l’utilisation de celle-ci est très simple et instinctive. L’appareil est muni de quatre pointes ajustables qui permettent d’ajuster minutieusement la mise à niveau du lecteur.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3
L’arrière du lecteur est aussi époustouflant que le devant. Les connecteurs RCA sont d’excellente qualité. Tout est solide et sans lacune, un exemple que devraient suivre certains manufacturiers.
L’appareil est disponible en noir et en gris argent.
comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Résultats de l’écoute.

Le 5.3 a lui aussi été mis sous tension pendant 2 jours.
J’ai procédé à mon écoute dans le même ordre que le Majik. La première chose que j’ai remarqué est sans aucun doute la profondeur de la scène stéréo.
Même les yeux ouverts, j’avais l’impression d’avoir les musiciens dans mon salon d’écoute.
Je pouvais très bien connaître leur position sur scène. Le médium était surprenant. Il était peut-être légèrement projeté mais, je trouvais que cela donnait de la dimension à mon écoute. Les aigus étaient très justes. Les cymbales, de La plage 7 du disque Verse de Patricia Barber, me semblaient très réalistes. La basse généreuse, je sentais vraiment qu’elle creusait sur la plage N°7 de John Rutter Requiem.
Mon écoute, jusque-là, s’est avérée dès plus satisfaisante. L’image était très belle, j’ai été satisfait. Après avoir complété l’écoute de tous les CD de ma discographie, j’ai aussi décidé d’essayer de coupler / découpler le lecteur. J’ai utilisé des contrepointes sound fusion Vibe Buster en avant et des contre-pointes inovaudio™ aluminium, composite et bois, sous les deux pointes d’en arrière.
Dès le début de mon écoute…incroyable!
Ma partenaire d’écoute en avait presque le souffle coupé. Elle m’a aussitôt demandé ce que je venais de faire. L’image et la profondeur, qui étaient déjà très bonnes, se sont encore améliorées. Les médiums aigus sont devenus plus précis et présents, les basses sont restées au rendez-vous. Le lecteur Moon mérite lui aussi d’être couplé/découplé de son support. L’amélioration fut impressionnante.
Pour terminer, l’écoute était excellente. Le lecteur est resté branché 3 jours et a fonctionné sur plus de 25 CD. Il ne fait aucun doute que cet appareil est, non seulement un bon achat, mais bien un bon investissement à long terme. Il doit être lui aussi considéré si vous projetez faire l’achat d’un appareil de cette gamme de prix.

En Conclusion :

Dans la configuration actuelle de ma chaîne, le Moon 5.3 s’est avéré être un appareil plus performant que le Majik.
L’image stéréo et la profondeur avec le 5.3 étaient simplement extraordinaires. Les basses étaient généreuses sans être rondes. Cet appareil m’a procuré de meilleures sessions d’écoutes, si je devais faire un choix ce serait celui ci, je le recommande.
Le Majik, qui m’avait semblé être performant en premier lieu, s’est avéré être moins intéressant sur ma chaîne. Je l’ai même comparé à mon Quad CD 66. Je l’ai installé de la même façon que je l’ai fait pour le Majik. Il y avait beaucoup de similitudes. Les médiums et les basses étaient semblables. En revanche, les aigus étaient supérieurs sur le Majik… technologie oblige.

Il est donc important de faire beaucoup d’écoutes sur votre système personnel avant de faire votre achat. Les deux lecteurs sont performants, se sera selon les goûts musicaux de chacun.
Bonne écoute !


comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Points fortsLes points forts du Moon 5.3 :

  • Facilité d’utilisation;
  • Très belle image stéréo;
  • Qualité de fabrication impeccable;
  • Connecteurs RCA.

Points faiblesLes points faibles :

  • Gros affichage très (trop) lumineux en soirée, un dimmer serait le bienvenu, il y a cependant la possibilité d’éteindre la fenêtre.

comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Points fortsLes points forts du Linn Majik :

  • Belle sonorité;
  • Appareil qui peut recevoir des upgrades;
  • Finition simple et sobre sans extra, mais c’est ce qui fait sa personnalité et son charme.

Points faiblesLes points faibles :

  • Petit afficheur;
  • Pas de pointe de couplage
  • Manque de présence dans les basses.

Discographie lors de ces écoutes

  • Hommage à JP Ferland : Le petit Roi;
  • Patricia Barber :Verse ; Regular pleasures
  • Holly Cole: Trio ; I can see clearly now
  • Holly Cole: Shade ; Heatwave
  • Daniel Bélanger : l’Échec du matériel ;
  • Pink Floyd : all the best
  • Requiem Rutter; plage 7 HDCD Reference Recording;
  • Karen Young : Live in your living room.

Contact manufacturier

comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Linn :

www.linn.co.uk

comparatif Linn majik vs Moon 5.3

Simaudio :

www.simaudio.com


Cet article a été rédigé par Alain Provencher, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2007, les textes et photos sont la propriété du magazine, sous licence creative commons.
Bonne journée et bonnes écoutes.