Lecteur Ayre C5 XE vs Krell Standard

6
581
Ayre

Introduction

J’ai profité de mon passage dans les locaux de Filtronique à Montréal, pour faire l’écoute de deux lecteurs “universels” CD/SACD de grande classe : Ayre C5 XE et Krell Standard.
Filtronique est revendeur des ces deux marques et dispose du matériel en stock.

Listener :

Marc PHILIP , rédacteur pour magazine-audio.

Ayre/Krell

Le système

  • Lecteur de CD/SACD Ayre C5 XE : 5950,00 $ US,
  • Lecteur de CD/SACD Krell Standard : 5000,00 $ US,
  • Amplificateur intégré Ayre AX7, 2 X 60 W en classe “AB” : 3000,00 $ US,
  • Câbles Haut-parleurs Yter (argent/palladium) Sonus faber design : 2000,00 $ Can pour 2 X 3 mètres ou 10″.
  • Câbles XLR Siltek SQ 28 : 1000,00 $ Can,
  • Cordon secteur Shunyata, Anaconda, Python, Taïpan (700,00 $ Can) sur un boîtier Hydra 8,
  • Cordon secteur sur le Krell, Siltech SPX20 : 600,00 $ Can,
  • Enceintes acoustiques Sonus faber Memento Guarneri : 14 000,00 $ Can la paire avec les pieds.

________________________________________________

Ayre/Krell

Discographie

– CD et SACD Fidélio Reference : Force Nemesis (percussions)
– CD : J.Strauss, Tik-Tak Polka, Orchestre Pasdeloup en répétition
– CD : Arthur H, “Cool Jazz”, Editions Quai N°3, 1991 polydor.

________________________________________________

Ecoute du lecteur Ayre C5 XE

Ayre/Krell

Télécommande en métal est pesante et originale, les commandes sont représentées par des symboles, c’est anti-conformiste 🙂

Caractéristiques techniques

Maximum Output Level
2.05 V rms – unbalanced outputs
4.10 V rms – balanced outputs (PCM)
1.00 V rms – unbalanced outputs
2.00 V rms – balanced outputs (DSD)

Impédance de sortie

55 ohms – unbalanced outputs
110 ohms – balanced outputs (55 per phase)

Restitution sonore :

La tendance est accès médium/aigu, c’est une reproduction fluide, détaillée, c’est plaisant, surtout sur la plage N°5, l’enregistrement en répétition de l’orchestre Pasdeloup, laisse entendre clairement l’ambiance de la salle, ça respire à pleins poumons, ça fourmille de détails sur l’emplacement des musiciens et les mouvements du chef d’orchestre.
Les percussions sont rapides et tendues, pas de grave abyssal, mais en revanche on gagne en clarté indéniablement, je n’ai pas ressenti de trainage à aucun moment.

Le bas du spectre est un peut être un peu court, n’oublions pas que nous avons affaire à des enceintes de type moniteur deux voies.

Ecoute du lecteur Krell

Ayre/Krell

Caractéristiques techniques

Matched 24-bit /192 kHz DACs

Bon, là il s’est passé quelque chose de majeur, l’écoute n’est pas du tout du même ordre.

La tendance est centrée sur le bas mid et le mid, pas grand chose aux deux extrêmes de la bande passante, mais surtout la dynamique est en net recul face au lecteur Ayre.

Le niveau de sortie des deux lecteurs n’est certainement pas identique, nous réajustons les niveaux, cependant, nous n’arrivons toujours pas aux mêmes performances en terme de détails notamment.

L’ambiance de la salle de spectacle n’est plus perceptible, l’image stéréo est étroite, tout se situe entres les enceintes, je suis très surpris de constater autant de différences.
Nous décidons de passer en écoute SACD, avec le disque Nemesis de Fidélio, très belle prise de sons, une référence pour nous également, ce morceau, vous pouvez également le retrouver sur le CD sampler édité à l’occasion du Salon du FSI (son & image 2006).

Que ce soit en mode CD ou SACD, j’en arrive aux mêmes constats, le Krell n’arrive pas au niveau du Ayre en ce qui concerne la dynamique et la résolution.
Mais pourquoi autant de différence, sur des appareils de ce niveau?

Je demande à Monsieur Champoux si les deux lecteurs sont câblés à l’identique?

En fait, non, le lecteur Krell était câblé avec un cordon AC différent, un Siltek SPX 20, nous décidons de le raccorder avec le même cordon AC Power que le Ayre, c’est à dire le modèle Shunyata Taïpan.

Ayre/Krell

Deuxième écoute :

Ainsi “chaussé”, le lecteur Krell gagne indéniablement en dynamique, le médium aigu en profite pour filer haut et le bas du spectre devient plus “vivant”, cependant, nous n’arrivons toujours pas aux même degré de performances qu’avec le lecteur Ayre, qui reste dans ce contexte, mon préféré, d’une bonne longueur.

Comme quoi, une fois de plus, force est de constater qu’un simple bout de fil peut avoir une incidence majeure sur le fonctionnement d’une électronique ou du moins va apporter ou retrancher quelque chose au message musical, en tous cas amener une signature sonore incontestable, chose dont vous devez tenir compte lors du branchement de vos appareils, nous appelons cela : le “fine tuning”.

_______________________________________________

Conclusion

J’ai beaucoup apprécié le lecteur Ayre, ce qui confirme tout le bien que j’ai entendu à son sujet, rien ne dit que nous ne soyons pas en mesure de refaire une écoute comparative avec lui d’ici peu, et le mettre en face à face avec une ou plusieurs autres références… à suivre.

_______________________________________________

Contact

Filtronique

Conseiller Haute-Fidélité : Gilles Champoux

Filtronique Son-Or
9343, Lajeunesse
Montréal (Québec) H2M 1S5
Tél : (514) 389-1377
fax au 514-389-7794.

_______________________________________________

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2006, les textes et photos sont la propriété de l’auteur.

Bonne journée et bonnes écoutes.

6 Commentaires

  1. Je possède un C5xe depuis 4 ans et l’ai comparé au C7xe et au Goldmund Eidos 18D avec convertisseur Goldmund et câble digital Stealth Varidig sextet.
    Tous les appareils sont reliés au secteur par des Stealth Dream ou M5000 avec prises Shuko et IEC argent (Furutech)avec traitement cryogénique (cycles longs = 72 heures)
    Les différents appareils sont reliés à mon préampli Lamm LL2 Deluxe par des câbles modulation Stealth Indra (the best!!!) et le Lamm est relié aux blocs mono Kharma par de l’Indra aussi!!!et les Dynaudio Confidence C2 par des câbles Hp Stealth Hybrid Mlt avec traitement cryogénique.
    Dans ces conditions le son n’est jamais projeté: même au 1er acte de Tristan et Isolde pendant les imprécations d’Isolde par Birgit Nilsson et, croyez moi, cette voix est une des plus difficiles à passer sans dureté tout en mettant en évidence son incroyable richesse harmonique.
    Ecouter Shéhérazade de R. Korsakov avec le Concertgebouw, en live sour la direction de Kirill Kondrachine et remastérisé 96KHz/24BIT en dit long sur la qualité et le naturel de reproductio(Philips)
    Et bien il n’y a pas photo, tant sur l’opéra que sur la musique de chambre ou symphonique le C5xe est très supérieur tant en musicalité qu’en respect des timbres et de la scène sonore: très profonde mais aussi large et précise.
    Les 2 extrémités du spectre sont parfaitements intégrés au médium et le grave/infragrave est très présent et net alors que l’aigu file haut avec beaucoup d’aération mais sans la douceur du Goldmund Eidos 36A (prix x par 4 quand même)
    Sa mécanique pioneer (Ayre C5xe) est modifiée avec un portique trè rigide en acier de forte épaisseur.
    J’utilise la sortie asymétrique car le Lamm ne possède que des entrées asymétriques.
    Les SACD sont nettement supérieurs et sortent avec un niveau moyen plus faible qui rend le réglage du volume plus aisé et précis (NB: j’ai demandé à Wladimir Lamm de diminuer à l’usine le gain global de 6dB)
    Cependant je cherche un lecteur encore plus musical, plus naturel et sans aucune fatigue auditive (Meitner?)

  2. Je possède un C5xe depuis 4 ans et l’ai comparé au C7xe et au Goldmund Eidos 18D avec convertisseur Goldmund et câble digital Stealth Varidig sextet.
    Tous les appareils sont reliés au secteur par des Stealth Dream ou M5000 avec prises Shuko et IEC argent (Furutech)avec traitement cryogénique (cycles longs = 72 heures)
    Les différents appareils sont reliés à mon préampli Lamm LL2 Deluxe par des câbles modulation Stealth Indra (the best!!!) et le Lamm est relié aux blocs mono Kharma par de l’Indra aussi!!!et les Dynaudio Confidence C2 par des câbles Hp Stealth Hybrid Mlt avec traitement cryogénique.
    Dans ces conditions le son n’est jamais projeté: même au 1er acte de Tristan et Isolde pendant les imprécations d’Isolde par Birgit Nilsson et, croyez moi, cette voix est une des plus difficiles à passer sans dureté tout en mettant en évidence son incroyable richesse harmonique.
    Ecouter Shéhérazade de R. Korsakov avec le Concertgebouw, en live sour la direction de Kirill Kondrachine et remastérisé 96KHz/24BIT en dit long sur la qualité et le naturel de reproductio(Philips)
    Et bien il n’y a pas photo, tant sur l’opéra que sur la musique de chambre ou symphonique le C5xe est très supérieur tant en musicalité qu’en respect des timbres et de la scène sonore: très profonde mais aussi large et précise.
    Les 2 extrémités du spectre sont parfaitements intégrés au médium et le grave/infragrave est très présent et net alors que l’aigu file haut avec beaucoup d’aération mais sans la douceur du Goldmund Eidos 36A (prix x par 4 quand même)
    Sa mécanique pioneer (Ayre C5xe) est modifiée avec un portique trè rigide en acier de forte épaisseur.
    J’utilise la sortie asymétrique car le Lamm ne possède que des entrées asymétriques.
    Les SACD sont nettement supérieurs et sortent avec un niveau moyen plus faible qui rend le réglage du volume plus aisé et précis (NB: j’ai demandé à Wladimir Lamm de diminuer à l’usine le gain global de 6dB)
    Cependant je cherche un lecteur encore plus musical, plus naturel et sans aucune fatigue auditive (Meitner?)

  3. Marc, tu as oublié de mentionner le mobilier et sa marque.
    Ce dernier était présent au Marriott dans la salle où il y avait le piano.
    Le système de croisillon, sous les appareils, est suspendu par trois ressorts autour de chaque tube.

  4. Marc, tu as oublié de mentionner le mobilier et sa marque.
    Ce dernier était présent au Marriott dans la salle où il y avait le piano.
    Le système de croisillon, sous les appareils, est suspendu par trois ressorts autour de chaque tube.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here