La semaine du son

0
361
Vue en coupe de notre système auditif

Dans le cadre de la semaine du son, seront évoqués les dangers potentiels dû à l’utilisation massive par les plus jeunes des lecteurs de musique mp3 et autres baladeurs en écoute au casque.

Nous savions que le volume sonore élevé était néfaste pour la santé, mais il devient de plus en plus évident avec le temps qui passe et l’expérience du corps médical, que les effets pervers s’étendent à d’autres zones que l’ouïe.

Ceci m’amène à vous parler de cérumen

Cérumen (bouchon de) : Substance molle de coloration jaunâtre parfois plus foncée virant au brun, grasse, et d’aspect cireux, sécrété par les glandes sébacées.
Ces glandes sont situées au fond du conduit auditif externe.

Ce mélange contient également des squames (minuscules débris de peau), des bactéries (staphylocoque et microbes) des corynébactérie (une variété de bactéries), de la poussière, des graisses (oléines et stéarines), des sels minéraux et un peu d’eau.

Le cérumen a pour rôle de lubrifier et de protéger les constituants de l’oreille moyenne en stoppant la progression des poussières et autres petits corps étrangers.

Son dessèchement et son accumulation entraînent la formation d’un “bouchon” pouvant être à l’origine de pathologie de l’oreille comme des bourdonnements, (Acouphènes, bourdonnement d’oreilles, bruits divers, gênants, Douleurs lancinantes (parfois jusque dans le sommeil) …

Les bouchons de cérumen contribuent d’empêcher une bonne audition.
Plus vous écoutez de la musique fort, plus il y aura production de cérumen dans vos conduits auditifs, c’est aussi une forme de protection mis en place par l’organisme. cqfd

Pour éviter voire réduire le risque d’accumulation de cérumen ou la formation de bouchon dans le conduit auditif, n’utilisez jamais de coton tige… réservez cet ustensile à des fins de nettoyage local et externe à l’oreille, en aucun cas dans le conduit, ou vous risquez d’enfoncer un peu plus les corps cireux au risque de ne plus pouvoir les extraire.
Ne jamais laisser de l’eau ou de l’humidité dans le conduit auditif, c’est un risque de développement bactérien, germes et autres microbes … séchez vous avec minutie.

Traitement

L’extraction d’un bouchon de cérumen peut s’effectuer par soi même, à condition d’utiliser avec précaution ces conseils.

L’évacuation du bouchon de cérumen peut être réalisée à l’aide de sérum physiologique (eau salée à neuf pour 1000) tiède, d’une seringue relativement grosse ou à l’aide d’une “poire”.
Soit en utilisant de l’eau de mer sous pression vendu en pharmacie du type : Audispray, par exemple ou Spray Bébé.

Le ramollissement du bouchon de cérumen ainsi obtenu facilitera son extraction par les voies naturelles et ce, sans effort.
Dans le cas où cette méthode ne donne pas satisfaction, il nous reste la bonne vieille recette de Grand-Mère.

Cela consiste à prendre un bout de coton, le tremper dans de l’huile d’olive pure, à température de la pièce voire tiède, mettre quelques gouttes d’huile d’olive dans le conduit auditif, et attendre 1 heure.
Retirez l’excédent d’huile qui coulera, à l’aide d’un peu d’eau tiède.

Recommencer l’opération sur quelques jours, autant de fois que nécessaire.
Ces quelques conseils ne doivent pas vous écarter du chemin de votre médecin, consulter si les symptômes persistent.

Un oto-rhino saura utiliser un outil sous forme de palette étroite, qu’il va insérer dans le conduit auditif, puis d’un mouvement circulaire va pouvoir extraire le cérumen, sans toucher au tympan, ce qui est le but de la manœuvre.
Cette opération peut s’avérer douloureuse sur le moment, mais les effets disparaissent rapidement, pour revenir à la normale.
Il existe d’autres techniques, moins efficaces, qui sont proposées en parapharmacie, à éviter.

Mis à part l’entretien régulier que vous pouvez faire par vous même, une visite tous les deux ou trois ans chez un spécialiste, n’est pas du luxe.
J’ai expérimenté, pour en témoigner, jamais je n’aurais imaginer “trimballer autant de stock” dans les oreilles et quelle délivrance après.

Pouvoir entendre les moindres petits bruits ainsi que de ressentir la sensation de l’air avec autant d’évidence, quel plaisir 🙂


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bon divertissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here