IRSbeta, SP6B, Hiraga

4
606
IRS Beta chez Francis

Introduction

Au début était l’homme, puis vient la musique, et le désir de la reproduire le plus fidèlement.

Cette phrase résume bien la démarche de Francis, qui au fil des ans a expérimenté, essayé, écouté, évalué, modifié, up-gradé, comparé, … (liste non exhaustive), un nombre impressionnant d’appareils, câbles, haut-parleurs et accessoires, tous reliés à notre passion de la haute-fidélité.
Cette expérience acquise est remarquable et pour tout dire, bien au dessus de la norme, au regard de ce que l’on rencontre généralement auprès de la majorité des mélomanes et audiophiles.
Vous qui avez toujours voulu savoir qui sont ceux qui possèdent un système très haut de gamme, je vous propose de faire connaissance avec Francis, qui va maintenant prendre la “parole” et vous expliquer comment il en est arrivé à se constituer un authentique système hi-fi.
Accrochez vous, ça “déménage” 🙂

Comment tout a commencé

Ma passion pour la radio remonte à l’âge de mes 14/15 ans ou en me baladant dans les terrains militaires de Metz/Saulny j’ai trouvé dans une grotte des émetteurs/récepteurs de l’armée française le tout en bon état de conservation ; une antenne style de celle montée sur les Jeep faisait partie du lot ainsi que des tubes et quartz dans un coffret en bois.
Par la suite, j’ai passé plusieurs années à bricoler et à acheter au kg des surplus de l’armée Française chez Radio Prim ; le toit de la maison de mes parents ressemblait à une base militaire retranchée tellement il y avait d’antennes .
J’ai du arrêter car à l’époque, la majorité des télés étaient en noir et blanc et le simple fait d’appuyer sur la pédale d’émission brouillaient toutes les télés du quartier …il n’y avait pas de filtre intégré comme actuellement.
Je faisais partie d’un club de radio amateur mais je n’avais pas de licence, étant étudiant, je manquais de moyens.
J’étais un fervent lecteur de la revue ‘Le Haut parleur’

Les premiers pas

J’ai découvert la HIFI vers les 17/18 ans chez un voisin qui possédait des HP Siare ….le virus ne m’a jamais quitté depuis.

J’ai monté plusieurs kits d’enceintes achetés en Allemagne et au Luxembourg, nettement moins cher qu’en France.
Mon 1° achat manufacturé était un ampli tuner Saba puis une platine Akai. J’épatais tous les copains ….. et les copines !

A 20 ans, j’ai écouté plusieurs enceintes qui m’ont épaté : Cabasse, JBL, Yamaha NS1000 et des Quad ESL57 ; ces dernières ont atterris chez moi ; bien sûr l’ampli n’allait plus et c’est vers un 303 et son préampli que je me suis dirigé.
Puis, un auditorium de Metz m’a fait découvrir un ampli à tubes que j’ai ensuite réalisé et qui délivrait une dizaine de watts, j’étais fin heureux.
C’était limité dans le bas et dans le haut ; qu’à cela ne tienne, une paire de tweeter Kelly se sont vus greffés sur le haut des enceintes.
Un nouvel ampli et préampli a été nécessaire et c’est vers Audioanalyse que je me suis tourné avec un préampli Technics qui défaillait la chronique à l’époque, mais bien vite remplacé.

Je fréquentais tous les auditoriums de la région et c’est chez les établissements HIFLI à Metz que j’ai découvert Magnepan ; une image grandiose, des timbres magnifiques, j’ai craqué pour une paire de T1D achetés également par un voisin.
Une bi-amp était nécessaire, je me tournais donc vers Audio Research avec 2 mono bloc D100 et un préampli SP5, remplacé par un SP4 puis SP4A.
Un des 2 D100 fut revendu au profil d’un D52, remplacé ensuite par un Conrad Johnson MV75A.

Le tout était installé dans une pièce dédié au sous sol de ma maison.
La platine était une Denon DP1800 plateau marbre, le bras un Magnepan Unitrac avec cellule DL103D, le transfo un Anzai ramené du Japon par un collègue, le tuner un Denon TU500.

C’était aussi le début et la découverte des câbles HDG, j’avais du Lucas dans le grave et du Léoniche dans le médium-aigu, les câbles de modulation étaient fabriqués par ARC.
Ce fût également la valse des préamplis SP6 …..Le T1D fut revendu au profil des MG1 puis MG2B.

Le 2° système plus minimaliste dans mon salon était composé d’un ampli NAD 3020i et préampli Luxman CL32 ( pouat !)…les enceintes étaient des Ditton.

Un déménagement dans le Sud m’a fait tout revendre et c’est encore vers Magnepan que je me suis dirigé avec des MG2C, amplis Quicksilver et préampli SP8MKII, le numérique avait fait son apparition et c’est un gros Pioneer PD91 qui assurait ce rôle.

En stage sur Paris, j’ai écouté longuement les ESL63 et c’est naturellement vers elles que je me suis dirigé puis vers les modèles Pro avec un Quad 606 plus puissant que les Quick mais nettement moins beau….les préamplis se sont également succédés, re SP6 etc …puis Jeff Rowland Design Group avec le Consonance puis le Consummate.

Les Quad ont été revendus pour des Magnepan MG3C avec tweeter à ruban ;
Les amplis ont valsé : Treshold, Accuphase, Métaxas, Jadis, Krell, ML, etc …
Les lecteurs ont bougé aussi : Jadis, Marantz, Wadia, CEC TL1 etc…les convertisseurs également avec Arcam black Box, Wadia Digimaster, 2000, Jadis et j’en oublie…
Les câbles étaient essayés par série complète, MIT, Audioquest,Kimber,et de nombreux autres …puis est venu HMS que j’utilise encore actuellement.

Il fallait que j’évolue vers quelque chose qui me rappelle l’écoute concert classique, les Magnepan ont été remplacés par des Infinity IRS Gamma ; l’électronique également, un Krell KSA 200B dans le registre grave et un Audio Research D250MKII dans le médium aigu.

L’occasion se présenta d’acheter des IRS Béta ; j’ai du agrandir ma pièce dédiée au marteau piqueur afin de les faire entrer.

L’image procurée en 3D était époustouflante.

La valse des préamplis continua avec un ARC Référence One, un LS5MKII, un ML32 et enfin un Jeff Rowland Cohérence alimenté sur batteries, une bien belle bête dans tous les sens du terme.
Un D70MKII et son grand frère le D115MKII, un D79B, une paire de ML 20.5, Manley essayèrent de remplacer le D250 mais sans succès.

La nostalgie du vinyle vint me titiller encore et c’est naturellement vers une EMT que je me dirigeais.
D’abord une 938 puis une 930 avec cellule TSD15 bien vite remplacée par une Koetsu Black puis Rosewood Signature.
Les transfos se sont succédés, je n’avais gardé que les Tamura et un gros Denon SU-1000 introuvable qui pesait plus de 12kgs !
L’étage phono était un Luxman LE39 remplacé par celui d’un SP6C1 acheté pour l’occasion puis par un ML25S.

Les différents tuners utilisés : Tandberg, Mc Intoch MR78/80/7083, Restech, Denon TU850, Philips 22AH105, et de nombreux autres dont un Yamaha CT7000 toujours branché sur son antenne Ron Smith.

Un nouveau déménagement me permit de faire construire une pièce dédiée de 8m40 x 5m50 ; le système réinstallé me demanda 1 an de mise au point.

Puis je fis la connaissance de JYK et TACT est apparu …..je comparais alors la ligne analogique à la ligne numérique jusqu’à ce que je me rende compte que je n’écoutais que la ligne numérique.

J’ai donc revendu la partie analogique afin de faire modifier la partie numérique et de cadencer le tout sur une horloge pro externe DCS.

Un nouveau lecteur CD est apparu, un Forsell Air Référence qui pulvérisa ma TL1.
Ce lecteur fut comparé aux plus grands du moment ….Des comparaisons analogique/cd me firent revendre la platine EMT, cellules et l’ensemble de mes LP… .si si …
Ca n’a pas duré longtemps….merci Hollow.

Une Denon DP59 + Benz LP + Fonovivo ont été achetés et c’est là que le bas blesse car ça a été suivit de plusieurs platines, bras, cellules et étages phono en tous genres…Luxman PD555, Well Tempered, Origin Live Sovereign, Akustik Signature, et il a fallu racheter des LP, les seuls que j’avais gardés étaient les Concertos de Vivaldi et Nursery Crime …je possède maintenant environ 1200 LP et autant de CD.

Les différents bras essayés ces dernières années : FR64FX, S, FR66FX, OL Encounter et Illustrious, Clearaudio Unify 12’’, MS MA505 12’’, Graham Phantom, Triplanar, Jelco, et depuis ce matin, un Hélius Oméga 12’’ modèle Silver.

Dans sa boite d’origine dort toujours un Souther.
Quant aux cellules, j’adore les Koetsu mais je ne reste pas indifférent au son des autres …ZYX, Miyajima Shilabe, Shelter 901 et 9000, Lyra Skala, Clearaudio Stradivari, Transfiguration etc.

Un nouveau projet est à l’étude depuis quelques temps…une Lenco L75/76S dans un socle digne de ce nom + Jelco SA-750D en 12’’ (commande à l’étude)
L’écoute se fait principalement sur une paire de Pulltech DIY, un Bench et un SP6B dont la partie phono a été remise au goût du jour.

La valse des “pré-prés” est au point mort, plus d’une vingtaine ont été essayés ; le survivant est un Hiraga II dont la particularité est de s’adapter automatiquement à l’impédance interne des cellules utilisées.

Les câbles phono principaux sont des HMS Grand Final Jubilé, Stréréovox en modulation.
Les câbles HP sont après bien des essais, des Stéréovox LSP600 et Shunyata Andromède.
Un deuxième système minimaliste sonorise mon salon, JBL L65 + ampli Kenwood KA-7100, tuner KT-7500 et CD Cambridge CD3.

Ma recherche est simple, je privilégie la qualité des timbres, la largeur et la profondeur de la scène sonore ; je n’aime pas les écoutes désarticulées, maigres et le boum-boum…..mais je les respecte naturellement chez les autres, chacun ayant sa manière propre d’écouter et de percevoir la musique.
Cordialement.


Maintenant que les présentations sont faites, nous allons pouvoir passer à la seconde partie du sujet consacré à “Mister” Francis, et entrer dans son salon actuel.
C’est un rendez vous à ne pas manquer, car les images que j’ai ramené de cette visite parlent d’elles même, le rêve devenu réalité version “the best or nothing”.
Jugez par vous même, c’est renversant …

IRS beta, Tact audio, stereovox
Pour lire le compte rendu complet, veuillez cliquer ici

4 Commentaires

  1. Un parcours exceptionnel par son niveau d’exigence, la maturité de ses priorités et la constance d’une quête assortie des moyens en temps et budget nécessaire. Rare et précieux.

  2. Bonjour enfin un passionné, je le suis également.
    Pour voir mon installation, aller sur le site MPC audio et visitez le livre d or.
    Je suis celui qui possède les nautilus prestige, à bientôt; un passionné
    Marco Pippo.

  3. Bonjour enfin un passionné, je le suis également.
    Pour voir mon installation, aller sur le site MPC audio et visitez le livre d or.
    Je suis celui qui possède les nautilus prestige, à bientôt; un passionné
    Marco Pippo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here