IRS beta avec Tact/3

8
498
forsell-air IRS Beta

Parlons de câbles :

Quels sont les critères d’un bon câble AC?

– Qu’il convienne bien à mon système et à mes oreilles … qu’il procure de la matière, musicalité et accessoirement de la “patate”.

Quels sont les critères d’un bon câble RCA?

– Idem ci dessus

Quels sont les critères d’un bon câble de haut-parleur?

– Idem

Quels sont les critères d’un bon câble numérique coax?

– Idem
Selon toi …

Quelle est la meilleure technologie actuelle en terme de lecture numérique?

– Ce que j’ai écouté de mieux en dehors de chez moi est un drive Teac P0S suivi du Forsell et j’en ai écouté une palanquée dans ma vie ….ainsi que quelques serveurs mais seul le Transporteur m’a laissé une bonne impression.

double modules IRS beta

Quelle est la meilleure technologie actuelle en terme d’amplification?

– Aucune, c’est fonction des goûts de chacun et surtout du résultat recherché ; pour l’instant les TACT me donnent entière satisfaction.
Je viens de rebrancher une paire de blocs mono ARC M100 dans le médium aigu, je préfère 100 fois l’écoute procurée par mes TACT …

système IRSbeta+Tact Audio

Quelle est le meilleur principe de haut parleur pour réaliser une excellente paire d’enceintes acoustiques?

Peut importe la technologie, seul le résultat compte.

J’aime bien les panneaux ( quad, magnepan etc..) pour l’image procurée
Mais certains constructeurs méritent d’être cités : Wilson audio, Neeper , Dynaudio, Dunlavy , Elipson des années 70 , Proac Réponse 4 , systéme HQD ….
Je n’ai jamais écouté un système à haut rendement qui me plaise vraiment hormis les Everest de chez JBL.
Tout ce qui est décrit dans la revue du son et dont les HP tiennent avec des bouts de ficelles me fait doucement sourire mais c’est le “trip” à Hiraga …

Penses tu qu’il existe une différence marquée entre une électronique à tubes face à du transistor, voire du classe “D”?

– Oui, Absolument

Si oui, lesquelles?

– Qualité des timbres mais surtout c’est fonction de l’utilisateur et du résultat recherché
Certains croient dur comme fer que les amplis numériques sont “froids et ternes” jusqu’à ce qu’ils en écoutent ………..et qu’ils changent d’avis.
Le tube procure une certaine coloration recherchée par de nombreux audiophiles, c’est leur droit le plus strict .
D’autres ne jurent que par le transistor pour le détail et la transparence.
Tous les goûts sont dans la nature et se respectent.

Vas tu souvent écouter de la musique en concert ou en live?

– Moins qu’à une époque ou j’allais assister aux répétitions au conservatoire de musique.

Es tu musicien toi même?

– Non et je le regrette.

Penses tu que le CD tel qu’on le connaît est un support qui est en péril?

– Non….on n’en a pas encore fait le tour complet.

Quel est ton opinion sur le principe de lecture analogique?

– Archaïque mais ça dépasse allègrement toute lecture numérique confondue.

Quel est ta préférence entres les deux, CD ou LP?

– LP sans aucune hésitation.

Que t’inspire le SACD?

– Marketing.

Connais tu les différents types de pressage numérique? (Blu Spec, HQ-CD, K2, XRCD2, 24K gold master, …)

– Oui bien sur ce sont des enregistrements soignés, Chesky est un ingé au top.

Comment vois tu le marché de la hi-fi dans les années à venir?

– Morose, très morose.

Crois tu que la crise touche le monde de la hi-fi?

– Absolument, il n’y a qu’a voir le compte rendu du salon Allemand ou la plupart des grandes marques et manufacturiers étaient absents.

D’ailleurs, comment se présente la crise selon toi?

– Récession à tous les niveaux mais peu le constate
Les mois à venir vont être très durs; une reprise est néanmoins constatée mais très infime.
Et cela durera jusqu’à la fin 2010, mais ce n’est que mon avis en fonction des demandes de production d’acier à travers le monde, chiffres qui me font pâlir d’effroi.

Quels sont les améliorations que tu vas mettre en œuvre sur ton système?

– J’aime bien jouer avec les cellules, platines ( projet Lenco en cours ) et les bras de lecture.
En fait, le plaisir d’écoute d’une platine vinyle est sans commune mesure avec un CD.
Certains pensent le contraire et je le respecte.

IRS beta+ électroniques Tact

As tu fixé un budget à ne jamais dépasser?

– Oui mais bien souvent le coup de coeur fait que tu te surpasses.

Peut on rester raisonnable et quand même se faire plaisir?

– Absolument, oui.

Passer le cap du raisonnable permet il d’accéder à beaucoup plus de performances?

– Oui, mais chaque progression se fait à coups d’euros ou dollars et c’est très disproportionné.

Crois tu que nous soyons tous motivés par les performances et sensations?

– Non, chacun écoute en fonction de sa personnalité dictée par son enfance et son éducation.

As tu encore des rêves à réaliser en hi-fi?

– Oui bien sûr, je ne suis jamais à court d’idée … 🙂

Sais tu combien de disques tu possèdes?

– Environ 1200 LP et quasiment autant de CD.

Combien d’heures passes tu à écouter de la musique par semaine?

– Variable mais 20/30 heures par semaine surtout en hivers.

Si tu ne devais emporter que 10 CD avec toi, lesquels choisirais tu et pourquoi?

– De la musique de chambre, quelques LP de jazz et de l’opéra parce que c’est ce genre de musique qui me fait vibrer

As tu des conseils à donner aux lectrices et lecteurs motivés à se lancer dans l’aventure de la haute-fidélité?

Il est très difficile de donner des conseils à une personne sans connaître ses goûts et ses motivations, mais commencer avec un budget raisonnable et parfaire son évolution en se basant sur les copains ( conseils plus sûrs que les pro ! )

La liste des disques que nous avons écouté, issus de la collection privé de Francis

CD:
– Renaud Garcia Fons “Navigator”,
– Philippe Forcioli ” Homme de boue”.

Vinyls:
– Peggy Lee “Black Coffee”,
– Frederica Von tade ” Airs d’opéra …”,
– Albéniz ” Suite espagnole”,
– The LA4 ” Pavane pour une infante défunte”,
– “La Folia” de Gregorio Paniagua,
– “Carmen” dirigé par Georges Prêtre, édité chez EMI, une très belle interprétation de la Callas,
– Patricia Barber ” Cafe blues”,
– Hugh Masekela ” Hope”.


Conclusion

J’ai vu et entendu un très beau système labellisé : “Haute Fidélité”.
Peaufiné avec soin durant plusieurs années, optimisé dans le détail, certains éléments en font carrément une rareté, voire un modèle unique et son propriétaire est encore capable d’envisager des améliorations.

J’ai beaucoup apprécié le côté humain lors de cette rencontre, les réponses aux questions sont révélatrices d’un bon état d’esprit, ouvert sur le monde et les gens, avec cette part de libre arbitre que l’on ne rencontre pas si souvent dans ce milieu.

Mes premières impressions version écoute numérique

J’ai cherché quelques repères habituels sans les trouver et Francis, qui n’est pas tombé de la dernière pluie, s’en est aperçu.

Qu’à cela ne tienne, il m’invite alors à une écoute sur la partie analogique… c’est à ce moment là que tout a commencé.

Etonnement, stupéfaction, surprise, mais comment est ce possible?
J’ai été submergé par un choc émotionnel intense, je ne me suis pas demandé d’où provenait la musique, ni qui l’interprétait, j’ai juste laissé venir à moi les sons, dans leur plus simple expression, c’était beau et mon seul soucis à cet instant était de savoir si en vinyl j’aurais la chance d’écouter quelques musiques connues, qui me servent de référence.

La partie analogique et numérique
La recette miracle :
Une platine analogique Raven AC du fabricant TW-Akoustic, 3 bras équipés chacun d’une cellule différente.
Cependant, c’est sans équivoque la version Fidelity Research FR64S avec Koetsu Onyx 80 em anniversaire qui m’a littéralement séduit, les deux autres, de mon humble point de vue, ne m’ont pas à ce point captivé.
La différence face au numérique est claire, de mon point de vue et dans le contexte :

  • Meilleur équilibre tonal,
  • Dynamique subjective intéressante;
  • Tessiture des voix naturelle;
  • Image stéréo plus crédible;
  • Plaisir d’écoute non dissimulé;
  • L’analogique made in Koetsu transcende les IRS Beta au point de les faire disparaître.

J’arrête là, vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé, j’ai a-do-ré écouter de la musique en mode analogique et cela faisait bien des années que cela ne m’était pas arrivé, si ma mémoire est fidèle, la dernière fois c’était en 1999 chez Mélomania, avec une platine Goldmund à bras tangentiel.

Certes, depuis j’ai eu la chance d’écouter quelques systèmes intéressants, mais rien de comparable avec celui de Francis, qui confine à l’exceptionnel.
J’ai une pensée émue, “Café Blues” de Pat Barber en vinyl, cette version est de loin supérieure à son homologue CD.
“La Callas” … she’s back and still standing alive!

IRSbeta+Tact Audio dans le contexte de Francis
Dans la foulée, j’ai eu droit à une écoute comparative avec et sans correction par le TACT, j’ai préféré la version corrigée, car il me semble entendre moins de bruit et plus de signal, ce qui rend le son plus précis et agréable, comme si tout était à sa place.
Sans le tact, j’ai eu le sentiment d’entendre un “brouillon”, le son et l’image stéréo quelque peu confus, dynamique en retrait, toute proportion gardée, bien entendu.

Cette expérience nous a appris quelque chose :

Sur un même système, en utilisant la même platine analogique, le son peut être diamétralement différent, un bras et une cellule, voilà, ce sont les seuls éléments qui diffèrent… il s’agit là de bien comprendre ce qui se passe et non pas s’arrêter à dire “j’aime ou j’aime pas” l’analogique, puisque dans ce cas d’espèce, seuls les craquements du disque permettaient d’identifier le mode de lecture, et encore là, comme je le soulignais, une seule version en analogique m’a plu sur les 3.

Avec les deux autres bras et cellules, le son était différent, ce qui peut correspondre très bien à l’humeur du moment, cependant, d’un côté on avait un son très montant avec une perte dans la bas du spectre et la suivante plus opulente dans le bas, mais sans vie dans le haut du spectre, du coup, la Koetsu revendique le meilleur des deux autres avec un bien équilibre tonal supérieur et se détache du lot.

Alors la question se pose : qu’écoutez vous réellement sur votre chaîne, quand vous n’avez qu’une seule alternative?

Second point important, nous avons appris que notre passion de la hi-fi ne vaut d’être vécue que dans le partage et l’ouverture d’esprit, car sans cela rien ne serait possible, pour évoluer il faut aller à la rencontre de l’autre, essayer, comparer, discuter, évaluer, … ce qui permet d’avancer dans la lumière lors de l’optimisation notamment et non pas de rester cloîtré dans la noirceur de son Ego, ni au fin fond de sa cave, avec comme seul compagnon un ordinateur.

L’optimisation reste une clé fondamentale quelque soit le matériel, un appareil ou une enceinte acoustique, ne se pose pas n’importe où ni n’importe comment.

Il faut sortir, écouter de la musique, écouter chez soi, chez les autres, s’intéresser à ce que les autres ont à dire, laisser les choix s’exprimer, … ça c’est la vraie Vie.
Troisième point, plus personnel et ça s’adresse à Francis : nous avons en commun la passion des belles autos, le tir sportif, le bon vin, la gastronomie et la musique.

Quatrième et dernier point : J’ajouterais que nous ne sommes pas les seuls à partager les bonnes choses de la Vie, n’est ce pas Renée, Marq, Stéphane, Nicolas, François, “Papy” Jo, Lyse, Alain, Jacques, Gilles, Claude, Yves, Eric, … 🙂
Certains lecteurs vont également se reconnaître.
Nous faisons donc parti d’une communauté dont l’art de vivre tourne autour des 5 sens.

IRSbeta+Tact system

Les Points forts du système :

Le médium aigu est d’une rare finesse, que je n’hésite pas à qualifier “d’aérien”, les IRS beta permettent de dévoiler toute la richesse harmonique présente dans le message musical, si tel est le cas.

C’est fin, détaillé, mais pas trop, juste ce qu’il faut pour y croire… ce qui est déjà pas si mal.

Bon silence de fonctionnement dans l’ensemble.

Le grave était mieux géré en mode analogique, avec un rendu plus naturel, ample et tendu, la contre-basse sonne comme tel, le piano également, ça accélère et freine fort, certains voudraient sans doute plus d’impact, mais jusqu’à preuve du contraire, la corde percutée ou pincée ne devrait pas venir cogner dans l’estomac … il est très difficile de régler un système hifi en ce sens, au premier regard, avec ces enceintes impressionnantes dont les colonnes de grave possèdent pas moins de 4 woofers par voie, on croirait ce dernier démonstratif en diable et en fait, il n’en est rien, c’est de haute-fidélité dont on parle ici, pas de sono, ça sonne vrai et la taille des instruments ainsi que celle des artistes est respectée, réaliste, ce qui est la preuve que les réglages ont été correctement réalisés.

Une poigne de fer dans un gant de velours.

Les points à améliorer :

L’effet 3D de l’image stéréo est en retrait de ce que l’on peut attendre d’une part des IRS beta, du reste du matériel, ainsi que de la pièce.
Ceci est dû à plusieurs facteurs, le principal étant qu’il y a peu de relief dans la zone d’émission, notamment entre le sol et le plafond et vis à vis des murs, cette situation, même un très bon DSP a du mal à le gérer.

Qu’il y est du flutter echo au niveau des enceintes n’est pas très grave, il ne faut surtout pas qu’il y en est proche et au dessus de la position d’écoute.

Malgré la présence efficace du Tact, il reste que la solution “mécanique” peut être un utile adjuvant, positionner un diffuseur suffisamment profond à la place du tableau, au centre arrière des enceintes et disposer un “bass corner” dans chaque coin en arrière des colonnes de grave, serait un bon début.

Je parle de “Bass Corner” et non de “Bass Trapp” … le premier gère le grave, le second retire du grave, ce qui est enlevé ne reviendra pas et c’est bien dommage, cela reste une solution extrême, à n’utiliser que dans des situations désespérés, ce qui est loin d’être le cas ici.

Penser qu’un panneau ne se pose pas nécessairement droit, j’ai pour habitude de les monter inclinés de quelques degrés (horizontalement ou verticalement) et les résultats sont souvent meilleurs, car de fait, cela permet de créer naturellement du relief non parallèle.

Pour suivre, j’installerais deux panneaux absorbeurs fins au plafond, sur cales de 10cm, au niveau des premières réflexions et je diffuserais au plafond au dessus de la zone d’écoute, des panneaux de type quadratiques 2D, mais c’est plus compliqué à mettre en œuvre.

Idéalement alterner entres les solives du plafond, différents matériaux et formes serait un plus incontestable, la pièce est belle et se prêterait fort bien à cet exercice, d’autant que dans la circonstance, gagner un peu en largeur grâce à la diffusion, au moins virtuellement (psycho-acoustiquement), permettrait d’aller chercher un meilleur effet 3D.

vue sur la partie arrière de l'auditorium de Francis
Dans la zone arrière de l’écoute, c’est déjà bien, on pourrait améliorer le rendu en faisant en sorte que le meuble range disques se trouve 50 à 60 cm plus haut, ce qui aurait pour effet de diffracter plus efficacement l’onde sonore et de renforcer la perception des sons en hauteur, largeur et surtout en profondeur.

P.S : Absorber dans cette zone n’est vraiment pas conseillé … pour que la musique vive, que la richesse harmonique s’exprime, il faut privilégier la diffusion, c’est la clé.

Tout ceci serait un puissant moyen “d’up grader” vers le sublime …
Le temps s’est écoulé à une allure infernale, alors qu’il nous restait quelques centaines de disques à écouter, il a fallu se quitter, à regret.

C’était une écoute jubilatoire sur des IRS beta dont ont peut dire qu’elles ont du Tact, comme leur propriétaire.
Merci Francis de m’avoir si gentiment ouvert ta porte.

à la prochaine …


Matériel photographique utilisé

  • Boîtier Canon 5D,
  • Tamron 17-35mm f2.8 DI,
  • Canon 50mm f1.4.

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2009, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

8 Commentaires

  1. ça fait bien rêver toute cette ébauche de matériel haut de gamme et cette pièce conçue spécialement pour optimiser l’écoute .
    à quand une visite chez un audiophile ou mélomane avec un petit système optimisé aux petits oignons et à un rapport qualité prix imbattable ? (non je ne pense pas à moi )

  2. Nous avons déjà publié le compte rendu de visite chez des personnes possédant un système modeste, mais optimisé, il vous suffit pour cela d’aller consulter la rubrique : “dans le salon de …”
    Cordialement.

  3. Je tenais à remercier Marc de s’être déplacé pour cette écoute alors que la température extérieure devenait affolante ….S’enfermer pour écouter de la musique, faut être 2 grands malades et aimer ça…:-)) Quel qu’il en soit, la rencontre fût trés sympatique,je lui souhaite un bon retour au “pays du froid levant”.
    francis

  4. Excellent article sur une installation qui laisse rêveur!
    Une fois de plus on s’aperçoit que le temps, les essais et l’écoute de différents matériels, font qu’on arrive toujours à un système quasi-idéal, mais que l’amour de la musique nous pousse toujours à aller plus loin……
    Félicitations à Francis pour son installation et à Marc pour son très bon reportage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here