Invicta by Resonessence Labs

5
657
invicta by Resonessence Labs

Toujours en quête de performance en ce qui a trait à la qualité sonore depuis des fichiers numériques contenus sur disque dur et de toute source numérique; nous voilà de retour avec une machine qui revendique des solutions techniques novatrices et d’autres simplement très pratiques, que nous n’avions pas encore rencontré jusque là sur ce type d’appareil.
De plus ce DAC est fait au Canada, il n’en fallait pas plus pour me décider à en faire l’essai et venir vous en parler.

je vous présente le DAC invicta par Resonessence Labs, dont le fondateur n’est autre que Mark Mallinson qui a été à l’origine du design du fameux DAC Sabre en 2010 dans le bureau d’étude ESS à Kelowna.
Aujourd’hui il est à son compte et propose autour de ce même DAC ses propres solutions dans un boîtier compact, dont l’espace intérieur a été largement optimisé.
Comme d’habitude, quand nous recevons un appareil hifi, j’aime bien recueillir l’avis du technicien et c’est à Eric Juaneda qu’est revenu la charge de cette tâche.

Ceci pour deux raisons principales:

  • Savoir si le produit est bien ce qu’il prétend être,
  • Valider le choix des composants versus ce que nous obtenons aux écoutes.

Au delà de ses compétences et de son intégrité, j’ai une confiance aveugle en son jugement.
Ceci dit, vous commencez à me connaître, les notes techniques sont une chose, les appréciations à l’oreille en sont une autre, bien souvent.

invicta by Resonessence Labs

Invicta by Resonessence Labs
Concepteur: Mark Mallinson
Pays d’origine: Canada
Type d’appareil: Digital Analog Converter aussi appelé DAC
Up sampling: 24bits 192kHz
Prix de vente suggéré: 4000$.

L’avis du technicien

Eric, quelles sont tes impressions sur la conception interne de ce DAC Invicta?
Le produit est bien fourni en matière d’entrées sorties.
Entrées :
· AES/EBU,
· 2 x S/PDIF en BNC (pas de RCA),
. 1 Toslink (Optique),
· 1 Sortie HDMI (EXP) pour info relatives à la lecture en cours.
· BNC Sync pas encore implémenté),
· 1 USB qui accepte jusqu’à 24bit/192KHz.

Sorties :

· RCA asymétrique,
· XLR symétrique,
· 2 sorties casque avec volume indépendant,
· S/PDIF sur Toslink.

Vue sur la partie arrière du invicta by Resonnessence Labs

Parmi les fonctionnalités on trouve:

Un fréquencemètre en face avant (LED 44.1K, 48K, 88.2, 96, 176.4, 192) qui permet de savoir à quel taux d’échantillonnage le convertisseur travaille. C’est un plus pour les utilisateurs utilisant d’une source de type ordinateur où il est quelque fois difficile de savoir à quelle fréquence le signal audio est réellement transmis au convertisseur.
Un réglage de volume de type atténuateur numérique.
Le convertisseur donnera le meilleur de lui même quand le volume d’entrée sera au maximum.
Un choix parmi 7 filtres numériques qui raviront les fans de la comparaison.

invicta by Resonessence Labs, vue sur les sélecteurs et le bouton rotatif de contrôle.

Plus une télécommande à distance du contrôle de volume, source d’entrée, avance et retour, choix des plages musicales.

La construction


A première vue, l’implantation des composants est bien pensée. Les concepteurs ont pris soins de leur produit. Un châssis en aluminium moulé, usiné dans la masse, vient parfaire la finition.
Les alimentations utilisent des régulateurs de bonne facture de chez Linear Technologie ainsi que de condensateurs Nichicon dans le filtrage.

Le chip du DAC est un modèle ES9018 de chez ESS. Depuis des années ESS clame haut et fort fabriquer des DAC offrant les meilleures caractéristiques du marché. Je reprendrais à ce sujet les mots de Demian Martin(1) (voir en annexe l’article original en anglais)

« Les performances mesurées des chips ESS son exceptionnelles mais en obtenir un bon rendu sonore est tout aussi difficile qu’avec n’importe quel autre DAC. ESS promet une implémentation facilitée du fait que tout est intégré au circuit. Mais ceci peut être une impasse si les détails ne sont pas réglés correctement. Leur plaquette de démonstration offre d’excellentes résultats mesurés mais ne semble pas sonner aussi bien que ce que les mesures prétendent.

Certains d’entre nous pensent que le chip DAC n’est pas réellement aujourd’hui le point crucial pour une bonne reproduction en numérique. Le soin porté à tout son environnement a plus d’influence sur le rendu sonore que le circuit en particulier ou sa topologie. »

détails des circuits du invicta DAC, transfo toroïdal et condensateurs de filtrage

Nous verrons à l’écoute comment ces points sont traités sur l’INVICTA.

Composants de surface dans le invicta DAC

Les plaquettes analogiques utilisent des composants montés en surface, amplificateurs opérationnels (AOP), condensateurs électrolytiques et céramiques sont au rendez-vous. Il semblerait que les concepteurs restent très orientés vers les performances mesurées. La documentation utilisateur ravira les amateurs de courbes et graphiques en tout genre. Il est vrai que les mesures sont impressionnantes.
Une horloge 50MHz se trouve en amont des cartes analogiques.

Rappel pour les amateurs de mesure
Tous les performances mesurées ne doivent pas faire oublier que les réelles performances en matière de bruit de fond et de distorsion sont celles des microphones utilisés lors de la prise de Son et non celles annoncées par le fabricant du DAC. Les « imperfections » du DAC viennent s’ajouter à celle du studio d’enregistrement et non les remplacer. cqfd

Lecteur de carte SD

En tant que technicien, je ne vous cacherais pas mon enthousiasme à pouvoir évaluer une telle solution technologique. Voilà en fait la véritable innovation du produit. Pouvoir lire un fichier en 16 ou 24 bit, sous format WAV ou AIFF, sans les contraintes techniques imposées par une source
conventionnelle. Sur le papier, c’est censée être LA solution de lecture. Elle permet de s’affranchir de bien des incidences liées à une quelconque mécanique de type lecteur CD/DVD ou les bruyants processeurs et programmes embarqués dans un ordinateur.

invicta DAC by Resonessence Labs, mise à jour firmware et affichage des infos de la carte SD sur écran externe via le port HDMI.

L’écoute permettra de confirmer si l’INVICTA répond à cette définition.

Sortie HDMI

L’INVICTA intègre une sortie HDMI. Cette sortie permet de relier un écran donnant un accès visuel à toutes les diverses fonctions et permet de naviguer dans les dossiers de la carte SD afin de choisir les morceaux à lire.
Etait il réellement nécessaire d’embarquer dans un équipement dit audiophile de telles fonctions vidéo ?
Toute cette “surcouche” de fonctionnalité électronique ne va pas vers une amélioration du rendu sonore ni une simplification du produit. Cette cerise sur le gâteau ne serait elle pas le mieux ennemi du bien?
L’écoute du produit nous en dira plus… en attendant, toujours pour les fanas de mesures et autres courbes, vous pouvez vous en donner à cœur joie en lisant le document .pdf que

Mark Mallinson met à disposition sur son site, c’est une véritable mine d’or techniquement parlant: http://www.resonessencelabs.com/invicta/InvictaUserGuideILB.pdf

invicta DAC by Resonessence Labs

Demian Martin put it: “The measured performance of the ESS chip is exceptional but getting good sound out of it is quite difficult, like any DAC. The ESS promises easier implementation since so much is on the chip. But that could be a trap if the details are not just right. Their demo board can measure very well but doesn’t seem to sound as good as the measurements suggest. Some of us believe the DAC chip isn’t really the choke point in good digital reproduction today. Execution of the stuff around it has more influence on the sound than the particular converter or its topology.”

Junilabs

Manager : Eric Juaneda
Site web perso : http://tech.juaneda.com
Page web professionnelle : http://www.junilabs.com

invicta DAC by Resonessence Labs en cours d’évaluation

Prochaine étape.

Je ne connais personne qui écoute des courbes de mesure, personne! Mais une chose est certaine, il est plus confortable pour un manufacturier d’avoir une longueur d’avance sur ses compétiteurs en produisant des notes techniques impeccables; partir gagnant c’est la clé. La suite portera sur les résultats de nos écoutes … subjectives.

J’avais entendu ce DAC chez un collègue revendeur et c’est lors de cette première écoute que j’ai décidé de poursuivre avec cet équipement dans un environnement plus familier, au vu du potentiel de cet appareil.

La communication avec Mark Mallinson étant excellente, j’ai eu le temps de faire toutes les écoutes nécessaires à une bonne compréhension du produit. Mark est un fervent adepte des mesures, courbes et autres évaluations technique sur banc, mais c’est également quelqu’un qui sait au delà de ce fourmillement technique purement marketing, faire la part des choses et prendre en considération le point de vue humain subjectif à l’écoute, lors du développement de cet appareil.

Il a fait appel à nombre de beta testeurs pour savoir dans quelle direction aller en terme de rendu sonore. Je suis déjà en train d’écrire la suite.


Contact et information produit

Resonessence Labs,
Kelowna, BC Canada.


La pensée du moment :

La vie nous offre deux choses, la réalité de l’existence et la faculté de s’y adapter.


Cet article a été rédigé par Eric Juaneda et Marc PHILIP, rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

5 Commentaires

  1. Salut
    Est-ce que vous trouvez que cette appareil devient très chaud après un certain temps? C’est une chose qui m’a frappé de cette appareil. Nous avions en main le Weiss DAC202, Meitner MA-1, le Bryston BDA-1 et l’Invecta. C’est le Meitner qui nous a vraiment impressionné au niveau de la musicalité.
    Le systeme de mon ami consiste d’une pair de B&W Diamond 800, Bryston 28B-SST² et preampli Aethetix Calypso Reference.

  2. @Basile Noel: Oui, très chaud en effet. Mais il faut dire que les composants électroniques ont trouvé une place dans cette petite boite pour que rien ne dépasse. Suite à d’autres écoutes sur un second système, nous avons fini par déterminer des caractéristiques propres à ce DAC invicta.

  3. @Basile Noel: Oui, très chaud en effet. Mais il faut dire que les composants électroniques ont trouvé une place dans cette petite boite pour que rien ne dépasse. Suite à d’autres écoutes sur un second système, nous avons fini par déterminer des caractéristiques propres à ce DAC invicta.

  4. Salut
    Est-ce que vous trouvez que cette appareil devient très chaud après un certain temps? C’est une chose qui m’a frappé de cette appareil. Nous avions en main le Weiss DAC202, Meitner MA-1, le Bryston BDA-1 et l’Invecta. C’est le Meitner qui nous a vraiment impressionné au niveau de la musicalité.
    Le systeme de mon ami consiste d’une pair de B&W Diamond 800, Bryston 28B-SST² et preampli Aethetix Calypso Reference.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here