Gemme Audio Tonic G3

13
183
Gemme Audio Tonic G3

Cela fait plusieurs années que je suis le parcours de la marque qui a vu le jour en 2005.
En février 2007 j’ai pu voir, toucher et entendre de près une enceinte Gemme Audio, lors d’une présentation pas mal réussie à vrai dire, d’une paire de Tanto V-Flex, devant les membres de l’AMA à Montréal.

Robert Gaboury, père fondateur de la célèbre manufacture canadienne d’enceintes acoustiques Gemme Audio, a su imposer rapidement son style ou du moins il a su séduire une clientèle dans plusieurs pays autour du globe et ce, en un temps records.
Est ce un hasard?
Pour le savoir nous avons vécu avec deux modèles de la série Tonic, qui représentent l’entrée de la gamme chez Gemme Audio.

Les enceintes acoustiques de la série Tonic sont directement inspirées par le concept Lotus Seven du génial Colin Chapman : composantes abordables, ingénierie minimaliste, performances élevées et c’est précisément ce concept qui m’a beaucoup plu.

Un mot sur les G7

Gemme Audio Tonic G7

Les modèles G7 vendues 1795$ la paire au Canada sont belles, très belles serait plus juste, la finition laqué piano est renversante, on ne retrouve généralement ce genre de prestation que sur des produits de 10 000$ et plus, les Tonic G7 réclament une amplification “musclée”, elles sont aussi plus grandes, plus “bourgeoises”, je n’ai pas d’autre commentaire à faire à leur sujet.

Tonic G7 en mode stéréo

Pour avoir vécu avec ces modèles durant plusieurs mois, j’ai décidé de vous présenter la Tonic G3, ma préférée et donc mon choix du moment, celui qui correspond aussi bien à une utilisation stéréo dans un système hifi, en multicanaux dans un cinéma maison ou pour un musicien dans le cadre d’une utilisation home studio.

Polyvalence, polyvalence et polyvalence, c’est le maître mot dans la circonstance, mais polyvalence rime aussi avec performance.

Le bon côté des choses : 15 cm de large / 30 cm de haut / 27 cm de profond avec la grille, mais sans compter les borniers de HP, poids 5 kg, deux voies, bass réflex l’évent est situé en arrière, 850$ la paire, finition placage noyer véritable (notre modèle d’essai à 850$ la paire) ou fini laqué piano( 1295$), filtre du premier ordre à 6db/octave, puissance admissible de 20 à 120w, amplement suffisant pour une utilisation courante, fait au Canada.

Jusque là, le menu me met en appétit.
L’aspect moins intéressant : l’efficacité donnée pour 86db est basse, les G3 partent avec léger handicap. Nous y reviendrons, ce n’est pas si catastrophique que ça ne le laisse croire, comme quoi les choses ne sont pas tout à fait ce qu’elles paraissent en réalité.

Gemme Audio Tonic G3 sur pieds tripode inovaudio®

Robert, les Tonic portent la mention : Fait au / made in Canada, est ce exact?

Pour répondre à la question à savoir si tout est fait au Canada, la réponse est OUI – mais doit être nuancée.
Au sens légal, tous les produits Gemme Audio portent la griffe “Made in Canada”, l’appellation est définie par la proportions d’intrants “canadiens” dans le produit.
À propos de la définition, celle-ci prête à des situations concasses ou inquiétantes – selon, par exemple, le poulet du Québec pourrait ne plus être québécois si la moulée est importée.
Des producteurs de confitures du Québec se sont vu retirés le label à cause de la provenance du sucre…
Dans notre cas, la composante la plus importante est la main-d’oeuvre canadienne, qui représente un montant plus élevé que le coût des tweeters et woofers d’origines Peerless (conception danoise, fabrication Chinoise dans une usine de propriété américaine).
La fibre servant à la fabrication du MDF est d’origine africaine – les plantations africaines sont celles qui se régénèrent le plus rapidement – le Canada ne fournit plus qu’environ 4% de la fibre mondiale. Le filage est fabriqué au Japon…

Tous les produits sont conçus et mis au point au Canada.

Quelle est la stratégie de Gemme Audio face à son marché?

Le travail de design et de R&D est canadien, par des créateurs du Canada – les meilleurs au monde selon moi. Malheureusement, la vente de nos produits au Canada est moins importante que dans le reste du monde.
Puisque nos acheteurs sont étrangers, nous avons décidé de rapprocher la production de nos marchés pour une raison d’efficacité.
Par exemple, expédier une paire de Katana de Montréal (trois caisses ATA, environ 150 kg et 1 mètre cube) à Dubai, Berlin ou HongKong, il faut débourser de $700 à $1500.
C’est beaucoup plus rapide et efficace d’expédier la paire à partir de l’Europe, ou de HongKong.
Donc tous nos produits sont “canadiens”, mais dans les faits, je prends le meilleur là où il se trouve sur la planète (et mes clients font la même chose).

Composantes des Tonic G3

Woofer: Peerless
Tweeter Vifa / Peerless
Filtre du 1er ordre, Self à air calibre 14, condensateur Polypro 400Volts, résistance céramique 25 watts à pont.

Tarif

Prix de détail au Canada : 850$ la paire

À la sortie du carton

Tonic G3 dans sa housse individuelle en tissu

Bien vu le système magnétique du maintien de la grille, invisible car inséré sous la laque ou le placage!

Système magnétique invisible du maintien de la grille, Tonic G3

Il est utile de le mentionner, toutes les enceintes Gemme Audio sont livrées avec une paire de gants blancs en tissu, bien utile lorsqu’il s’agit de manipuler le fini laqué piano, mais attention, ça glisse!
La paire de Tonic G3 qui m’a été livrée possède un fini placage noyer naturel, du plus bel effet, je n’ai donc pas été obligé d’utiliser les gants en question pour les déballer, je ne m’en suis servi seulement que pour les G7.

Installation des Tonic G7

Prise en main et écoutes

J’ai utilisé pour l’occasion des pieds tripodes en acier issus des ateliers de mon entreprise inovaudio®
Je n’ai pas réalisé ces supports spécialement pour les G3, mais le hasard a fait que le plateau couvre exactement la même dimension que le bas des enceintes Tonic G3 🙂
Les plus attentifs d’entres vous auront remarqué que le tweeter n’est plus un ruban mais un dome souple, j’ai donc posé la question à Robert Gaboury à ce sujet.

Face avant de la Tonic G3 de Gemme Audio

Pourquoi avoir abandonné le tweeter ruban, nous avions beaucoup aimé l’écoute des G5 au salon du SSI 2010?

Le ruban a été abandonné parce que le tweeter à dôme est supérieur.
Sur certaines attaques de piano, le ruban démontrait un taux de distortion beaucoup trop élevé. J’ai essayé à peu près tous les rubans de tous les fournisseurs (Raal, Fountek, LCY, Raven, HiVi, etc.) et je n’ai jamais trouvé un ruban qui n’ajoutait pas d’harmoniques au son.
Je comprends qu’on puisse apprécier l’interprétation que fait le ruban – parfois je me surprend à aimer ça -, mais ça demeure une interprétation, donc, exit le ruban.


Sur le coup, je n’ai pas vraiment vu la relation avec la Lotus Seven, qui s’apparente plus à une voiture de course pour “bricoleur”, du moins sur le plan extérieur, car la Tonic G3 possède un aspect lisse, rien ne dépasse, tout est à sa place et la finition est impeccable, mais c’est en effectuant les premiers “tour de roues” que j’ai compris l’analogie faite par son concepteur.

En effet, je connais bien la Seven, pour en avoir conduit une, et dés les premières notes, ce que je remarque, c’est le côté vivant, spontanée, vif, rapide, … du son.

Pour faire une analogie avec l’automobile, ça accélère fort et freine court.

Les 86db d’efficacité sont loin d’être le reflet de la réalité, finalement les G3 fonctionnent sans aucun soucis.

Ce que j’entend présentement est conforme à ce que l’on retrouve sur des enceintes de 89db, alors que je suis avec mes référence habituelles d’amplification en classe “D” qui délivrent environ 180w/canal, si le besoin se fait sentir, il n’a pas été nécessaire de pousser le volume dans le fond pour tirer le meilleur parti des G3.

Idem avec l’amplificateur Atoll IN 200 qui s’est trouvé être à son aise dans la circonstance.
Pas de trainage, pas de sensation d’essoufflement, tout est à sa place, alors que les enceintes n’ont même pas dépassé une heure de fonctionnement, le grave est bien présent, à la fois tendu et profond, jusqu’à une certaine limite, bien entendu, mais si j’avais eu un bandeau sur les yeux à cet instant, il m’aurait été difficile de dire quel type d’enceintes jouaient devant moi, tant la cohérence des timbres et l’étendu de la bande passante subjective était large, telle que nous le rencontrons généralement sur des modèles “stand floor” de petite taille.

Gemme Audio Tonic G3 en mode stéréo

Je note toutefois un manque de focus dans l’image stéréo et malgré tous mes efforts sur le placement, c’est avec un poids sur le dessus de l’enceinte que tout est rentré dans l’ordre et que les écoutes se sont succédées avec entrain et convivialité.

Plus rien n’est venu entraver notre plaisir d’écoute une fois les enceintes coiffées de leur “chapeau”, nous avons gagné en cohérence des timbres, dynamique et focus, la représentation tri dimensionnelle de l’image stéréo est renforcée, ça joue vraiment bien, en tout cas au delà de mes espérances, je me suis donc enhardi à passer tous les styles de musiques, j’ai bien dis TOUS les styles, sans ressentir à aucun moment de manque, ni au niveau bande passante subjective, ni en terme de puissance.

Ma pièce d’écoute est de taille moyenne, pour référence elle fait 3,95m de profond, avec une largeur + ou – libre jusqu’à 10 mètres mur à mur, avec du mobilier épars.

Ces Tonic G3 “livrent la marchandise”, comme le dit l’expression populaire et à 850$ la paire, c’est une affaire!

Contexte d’écoute : Le système hifi.

Composantes du système hifi stéréo
  • Lecteur numérique CDP integris (made in Canada) by Aurum Acoustics
  • Serveur multimédia Consonance D-Linear 7 et DAC Consonance D-Linear 8,
  • Mono block amplificateur class “D” CL3 Gemincore (France)
  • Amplificateur intégré ATOLL IN200 (France) Essai ponctuel
  • Câbles AC power : FIGARO Hybrid power cord, by BlueBerry Hill Audio, made in Canada,
  • Câbles RCA line stage interconnect Figaro BlueBerry Hill Audio,made in Canada,
  • Câbles de haut-parleurs : CARDAS, Neutral Reference, Furutech rhodium banana plugs,
  • Meuble inovaudio® de la série “Studio” (made in Canada) by By myself
  • Pointes et contre-pointes à 3 matériauxinovaudio®, made in Canada.

J’ai placé les Tonic G3 à 80 cm du mur arrière, ceci afin d’obtenir un meilleur équilibre tonal, pas ou peu de “toe in”, écartement de 180 cm et position d’écoute à 220 cm, afin de laisser suffisamment d’espace en arrière de la position d’écoute ceci autorise une meilleure immersion dans le champs sonore.

L’espace disponible étant relativement réduit, c’est le meilleur compromis que j’ai trouvé et qui devrait correspondre à la majorité des usagers.

Je n’ai pas eu de difficulté à les placer dans leur environnement, mais sachez qu’en prenant son temps il est possible d’affiner les premiers résultats pour obtenir une image stéréo encore plus intéressante, ce qui est valable pour toutes les enceintes en réalité; dans mon contexte, la voie de gauche est avancée de quelques cm par rapport à celle de droite.
Voyant que les G3 se sentent à l’aise dans le contexte musical, j’ai décidé de passer en mode cinéma maison en les installant tout à tour en voies avant principales, puis en voies arrières “surround”.

Contexte d’écoute : Le système de cinéma maison

Vue avant du système multimédia avec écran électrique EluneVision Acoustic Weave de 2,54m
  • Lecteur NMT Popcorn Hour C200, lecteur CD/DVD/Blu-ray LiteOn, DD 1 Tera,
  • Receiver Yamaha RX-V 1065
  • Subwoofer Klipsch RS-W 10.
  • Câble HDMI Real Cable.
  • Boîtier de distribution électrique Furutech RTP-6,
  • Prise électrique Furutech GTX Rhodium,
  • Câble AC power de la source : Silver Triton by XSymphonie, connecteurs FI-25 Furutech Rhodium,
  • Câble AC power du RTP-6 : modèle Figaro silver/rhodium de la gamme Blueberry Hill Audio (made in Canada), connecteurs FI-28 Furutech Rhodium,
  • Traitement acoustique diffuseur 2D mk II inovaudio® (made in/fait au Canada)
  • Meuble tripode Art Métal inovaudio® (made in/fait au Canada).
Vue arrière avec les diffuseurs, absorbeurs courbes et le vidéoprojecteur sur la bibliothèque.

C’est en mode surround que j’ai le plus apprécié les Tonic G3, d’ailleurs au moment où j’écris ces lignes elles sont toujours installées de cette façon dans mon système et c’est à chaque film un plaisir sans cesse renouvelé.

Les G3 sont placées à une hauteur de 180 cm de chaque côté de la zone d’écoute, située au dernier quart de la pièce qui mesure 5,50 m de long / 3,55 m de large / 2,48 m de haut.

J’ai retrouvé avec les Tonic G3, une cohérence avec mes voies avant que je n’avais pas avec mes enceintes habituelles (Sony 2 voies).
Le recoupement avec les voies avant et le subwoofer est parfait, nous sommes comme imbibés de sons, entourés d’une bulle sonore dont les effets flottent en circonvolutions à la place d’un effet “ping-pong”, qui est certes démonstratif, mais qui peut s’avérer fatiguant à la longue.

Ici avec les G3 en mode surround il n’en est rien, l’intégration impeccable nous fait croire que nous sommes au cœur de l’action, sans ressentir à aucun moment d’effet indésirable, aucune agressivité, aucune coloration, rien d’autre que des sons bien structurés, signe que ces enceintes, il n’est pas inutile de le répéter, sont bien nées et trouverons leur place partout dans la maison où la musique et le cinéma sont à l’honneur.

La puissance de 105W / canal dispensée par le receiver Yamaha 1065 s’est avérée suffisante à l’exploitation des G3 dans le cadre d’une utilisation cinéma maison.

Attention toutefois au fait que l’évent est situé en arrière et que les G3 sont relativement profondes (27 cm de l’avant de la grille au bord de la caisse en arrière + 3 cm de connecteurs pour haut-parleurs).

Vue arrière des Tonic G3

Pour les amateurs de tweak

Il y a matière à amélioration des G3 en particulier les connecteurs HP que je remplacerais volontiers par des Furutech Rhodium, ceci afin de vérifier si ce n’est pas cela qui permettrait de régler définitivement la petite coloration à fort volume sur les hautes.

Je ne les ai pas ouverte, mais vu que le filtre est minimaliste il serait intéressant de mettre un condensateur Mundorf Silver & Oil sur le tweeter … bon, ceci n’engage que moi, mais avouez que ce serait tentant d’essayer.


Discographie lors des écoutes

  • Metallica : Nothing Else Matters,
  • Avichai Cohen : Continuo,
  • Laurence Revey : Immortal,
  • Anne Bisson : Blue mind, plages N°2 et N°6,
  • George Faber : Blues, plage N°9,
  • Oscar Peterson Trio : We Get Requests [K2HD],
  • Roger Waters : Amused to death, version Japon,
  • Duos Taratata : Tears for fears et John Lennon “Stand by me”, Isaac Hayes et Soul II Soul “Papa was a rolling stone”,
  • Blue Coast Records : E.S.E Sessions + While She Sleeps : Art Lande · Piano Lullabies (Piano classique, voix, guitare) et piano seul,
  • Miami Vice : Band Originale du film (Métal, électro, pop, rock prog),
  • Bluebone : Devil Keep Chewin’ (Blues),
  • CD test N°3 Prestige Audio Vidéo (Orgue, Jazz trio, percussions, Orchestre, duo de piano, chœurs d’hommes),
  • Analekta (.flac) Andre? Laplante – Chopin_ Sonate No. 2 en si be?mol mineur, op. 35 _ I. Grave – Doppio movimento
  • Analekta (.flac) Ensemble Caprice – Vivaldi_ Gloria en re? majeur, RV 589 _ I. Allegro_ Gloria in excelsis Deo
  • Analekta (.flac) Vale?rie Milot – Godefroid_ E?tude de concert en mi be?mol mineur
  • Analekta (.flac) VIVALDI_Gloria_I_Caprice
  • Analekta (.flac) BEETHOVEN_Symphony No7_Allegro_OF_JPTremblay
  • Analekta (.flac) BACH_Magnificat BWV243_Magnificat_anima_BachChoir
  • Holst The Planets édité par Fidelio,
  • Musica Svaeciae : Le sacre de Gustav III sous la direction de Stefan Parkman.
Le sacre de Gustav III
Anne Bisson : Blue mind
Roger Waters
Amused To Death by Roger Waters
Holst The Planets

Tarif des enceintes Gemme Audio Tonic G3

Prix de détail au Canada : 850$ la paire.


Conclusion

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Excellent rapport prestation prix,
  • Equilibre tonal,
  • Registre grave étonnant pour la taille,
  • Facile à installer,
  • Fini noir laqué piano hors norme (G7) ,
  • Puissance admissible confortable,
  • Polyvalence hifi, cinéma maison et home studio,
  • Fabriqué au Canada.

Points faibles Weaknesses/Points à améliorer :

  • Tonique et coloration dans les aigus à fort volume,
  • Les G3 nécessitent un poids sur le dessus pour performer.

Bref, rien de bien important à reprocher au Tonic G3 à ce niveau de prix et de performances offertes.

Quelque soit le contexte dans lequel les Tonic G3 ont été installées, elles m’ont plu 🙂
Ce sont des enceintes abordables, vivantes, qui possèdent une belle personnalité, du fait de leur concept et des valeurs de son concepteur, elle sauront enchanter les mélomanes et cinéphiles, ainsi que les musiciens qui veulent propulser leur home studio, sans dépenser une fortune et elles sont faites au Canada.

Que du bonheur je vous dis 🙂
Une dernière chose, souvenez vous bien de ceci, si les Tonic G3 ne s’étaient pas avérées digne d’intérêt, nous ne vous en aurions pas parlé, c’est la condition pour être publié dans nos pages.


Robert, je te confie le mot de la fin pour résumer notre premier véritable contact.

Qu’est-ce qui fait courir Gemme Audio et à fortiori son concepteur?

C’est la vision de ce que pourrait-être, ou devrait être la reproduction musicale.
J’ai commencé par rendre hommage à une certaine musicalité, celle des JBL des années 1970.
À l’opposé du son anglais, une sorte de pied de nez à l’establishment de l’époque. Je me souviens des pubs dans Rolling Stone Magazine.
Rod Stewart posant à coté des ses moniteurs Altec.
Même Jean Hiraga faisait l’apologie des gros systèmes pro, de JBL et de Altec dans la défunte Nouvelle Revue du Son.
À chaque numéro, il décrivait des installations de clubs. Que des chambres de compression, que de la haute-efficacité.
À l’époque à Montréal, c’était le Limelight: un chef d’oeuvre de sono. Aussi, le 5116 sur l’Avenue du Parc. Du pur JBL alimenté par des amplis Sansui.
Ces installations pouvaient générer des niveaux sonores très élevés, sans la moindre trace de distortion ou de compression. Je crois que la qualité primordiale d’une enceinte, c’est de rendre l’instant, l’impulsion.
Le reste importe peu.
J’en ai toujours eu contre les filtres, donc mes premiers modèles (Concerti, Vivace, Tanto) n’en utilisent pas – ou le moins possible.
Rien de mieux qu’un filtre pour gommer l’instant.
Je préfère donc vivre avec des imperfections linéaires si je peux conserver l’impulsion.

Quelle est la particularité des enceintes de Gemme Audio?

Filtre minimal rendu possible par l’utilisation d’ingrédients bien adaptés.
Un filtre sert autant à séparer les fréquences qu’à gommer les défauts.
Un woofer à cône de métal n’est pas écoutable sans filtre. Ils sont affligés par des pointes de 15 à 20 dB (!!!) de distortion pure à 3000Hz.
Je suis totalement contre l’utilisation de filtres hyper complexes servant à corriger un défaut qui aurait pu être évités dès le départ, cela va de soi.
J’aime également utiliser les choses gratuites, comme la géométrie et l’air.
Les pavillons des années 1970 utilisent tous une géométrie (expansion) qui favorise un gain appréciable à certaines fréquences. Mon enceinte Vflex offre un gain sélectif de 12 dB aux basses fréquences. 12 dB c’est énorme, ça peut équivaloir à des centaines de watts.
Donc, l’économie de moyen pour un résultat maximal, pour moi, c’est du bon design.

As tu des projets à venir?

Aucun doute.
Dans quelques années, les enceintes actives vont prendre le dessus.
Créer le filtre à même le signal numérique est la meilleure solution au problème.
De plus, effectuer une correction au niveau digital permet d’obtenir deux chose incroyables, et qui étaient mutuellement exclusives avant: préserver l’instant et préserver la linéarité.
Ça, c’est une avancée majeure en audio domestique et c’est selon moi, le point de non-retour. Un peu comme les avions de chasse dont les mouvements sont contrôlés par ordinateurs.
En audio, chaque membrane recevra exactement le signal électrique requis pour reproduire exactement ce qui doit être reproduit, en fonction de la pièce musicale et en fonction de la pièce d’écoute.
Je travaille sur ce système depuis pas mal d’années et j’ai le bonheur et la chance de l’utiliser chez moi.
J’ai malheureusement le sentiment que le système va apparaître dans l’audio bas de gamme, qui contrairement à ce qu’on pense, est le terrain de l’innovation – le haut de gamme a toujours été à la traîne et c’est franchement désolant.
À chaque mois, le postier me livre Stereophile, et à chaque mois, c’est la parade des dinosaures.
Je crois que cette industrie se complait dans un statu quo malsain.
Le seul reportage que j’ai lu à propos d’un système full actif, c’était dans 6Moons et non pas dans Stereophile ou Absolute Sound, encore moins dans certaines revues locales qui passent en revue les chaises de massage 🙂

Dans combien de pays Gemme Audio est il représenté?

Je crois que j’ai perdu le compte: USA, France, Belgique, Suède, Danemark, Allemagne, Espagne, Émirats Arabes, Corée, HongKong, Russie, Ukraine, Grèce, Pologne…

Un esprit sain dans un corps sain

Au-delà de tout ça, le mot magique est “client”.
Je connais chaque individu qui possède un de mes produits et je passe une grosse partie de mon temps à échanger avec eux. D’une certaine façon, je trouve extrêmement flatteur qu’une personne choisisse un de mes produits afin de se rapprocher de la musique, ce qui constitue un moment privilégié. Je dis merci à ces gens là.
Robert Gaboury
Concepteur d’enceintes acoustiques


Choix de la rédaction 2011, catégorie enceintes acoustiques

Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2011, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bon divertissement.