Datacolor Lenscal

4
93
Autofocus une fois réglé sur +6 apparaît précis

Matériel reçu le mardi 22 mai 2012
Sujet : la photographie
Produit : Spyder Lenscal
Editeur : Datacolor
Utilité de cet accessoire : Réglage fin de l’autofocus ou encore appelé corrections de mise au point automatique.
Prix : 59$
Je viens de découvrir que toutes les optiques ne sont pas intègres à cause des tolérances mécaniques de fabrication et autres aléas d’ajustements ou de polissage sphérique des verres.
Il faut parfois en passer par un réglage fin de l’AF (autofocus) pour le rendre impeccable.
Ce réglage existe sur certains boîtiers, mais pas tous, je vais utiliser pour cette occasion un Nikon D3s.

Prise en charge des ajustements de l’autofocus:
Canon (50D, 7D, 5DMkII, 1DMkIII, 1DMkIV, 1DsMkIII, 1DIV)
Nikon (D7000, D300, D300s, D700, D3, D3s, D3x)
Sony (A900, A850)
Olympus (E-30, E-620)
Pentax (K20D, K7D).

Spyder Lenscal by Datacolor

L’objet se présente sous blister, il y a une notice et quelques images au dos de la boite qui informent sur les résultats potentiels avant et après la correction de l’AF sur l’objectif.

Vous seriez avisés d’aller lire sur Internet pour vous familiariser avec l’objet, bien qu’au premier coup d’œil cela paraisse simple.
Dans tous les cas, la page sur le site de l’éditeur est parfaitement bien réalisé, une vidéo c’est plus parlant que des mots.

Procédure d’utilisation du Lenscal de Datacolor

En fait, c’est avant tout une question de bon sens.
Le Lenscal doit être posé à plat, aidé en cela par le niveau à bulle intégré se trouvant sur son plateau.
On obtient par le fait, une partie parfaitement verticale et une échelle graduée sur la droite inclinée à 45°.

Il est conseillé d’utiliser un trépieds ou une table, le tout est que ce soit stable et que vous soyez bien dans l’axe en parallèle, pour une lecture parfaite.
Vous le savez peut être, mais la plupart des objectifs ne sont pas totalement fiables quant à leur précision du point AF, les boîtiers évolués permettent d’effectuer ce réglage fin, pour corriger un éventuel front focus ou back focus.

Cela signifie que la mise au point peut se faire soit un peu en avant, soit un peu en arrière du point focus, ce qui crée un flou décalé par rapport à ce qu’il devrait être.
Cela est particulièrement gênant en mode macro, où chaque millimètre compte.

La procédure

Le lenscal positionné à plat et au niveau

Comme indiqué sur l’illustration plus haut, il faut que l’autofocus vise l’index carré juste à côté de la ligne du 0 avec le maximum d’ouverture, f2.8 et 24mm puis 70mm en ce qui me concerne puisque j’utilise pour cet exercice un objectif Nikon 24-70mm F2,8G AF-S ED.
Assurez vous d’avoir suffisamment de lumière, aidez vous au besoin d’un éclairage d’appoint.

Mon conseil si vous ne vous sentez pas à l’aise avec les flous de bougé, utilisez un trépieds dans tous les cas et la fonction de temporisation à 2 secondes en particulier.
Il faut savoir que j’ai bien essayé préalablement sans le Lenscal d’affiner l’AF de l’objectif, avec une autre méthode plus empirique, mais cette dernière s’est révélée plus erratique, puisque je me suis retrouvé à positionner le réglage fin de l’AF sur +15.
Le but est de partir du point 0, puis en fonction de ce que l’image va laisser apparaître, soit aller vers le +5,+10,+15,+20 si vous constatez du front focus, ou vous diriger vers -5,-10,-15,-20 en cas de back focus.

Front focus : l’autofocus pointé sur le centre donne une netteté plus évidente en bas
Back focus : l’autofocus pointé sur le centre donne une netteté plus évidente en haut
idéalement le flou doit être réparti équitablement en haut et en bas du point central qui lui doit être net.

Autofocus une fois réglé sur +6 apparaît précis

Grâce au Lenscal de Datacolor, je suis maintenant à +6 de correction de mise au point automatique, vérifié et contre vérifié.


Tarif conseillé : $59USD
Résultat de nos essais avec le Lenscal de Datacolor.

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Facile à utiliser,
  • Qualité de fabrication dans la norme,
  • Outil précis qui fait ce pourquoi il est destiné.

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Vendu un peu moins cher, cela constituerait un sérieux incitatif d’achat pour un plus large public qui ignore les bienfaits d’un tel procédé.

Conclusion

Cet accessoire s’est avéré très pratique à l’usage et ne saurait remplacer un “bricolage” DIY à moins d’y passer du temps et de l’énergie.
Pliable, il peut se ranger aisément et ne prend pas de place en attendant de pouvoir servir de nouveau.
Un contrôle tous les six mois me semble pertinent.
Mais souvenez vous de ceci, c’est exercice n’a qu’un seul but, corriger les dérives d’une optique par rapport aux normes du constructeur.
Si votre objectif est affublé d’un problème mécanique ou d’une aberration sur le verre, la seule chose à faire, c’est de le renvoyer chez le manufacturier pour réparation, le réglage fin de l’autofocus n’y changera rien.

Matériel utilisé lors de ces tests :

Boitier Nikon D3s
Objectif Nikon 24-70mm F2,8G AF-S ED
Trépieds Gitzo carbon 6X
Ball head Magicball 50


Le prochain sujet portera sur la calibration d’un écran d’ordinateur.


Contact et information

Datacolor

5 Princess Rd
Lawrenceville, NJ 08648
USA
Tel No: +1 609.924.2189
Fax No: +1 609.895.7414.


La pensée du moment :

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.
[Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.
Bon divertissement.