DAC Trends UD-10.1 USB

0
477
DAC Trends Audio 10.1 avec son alimentation externe régulée
Le DAC Trends Audio 10.1 avec son alimentation AC externe optionnelle

Music serveur, acte I, scène 2, premiers pas vers la musique dématérialisée

Nous avions ouvert un sujet, qui expliquait les premiers pas ou du moins, par où commencer?

En pratique

Commençons donc par le commencement, une bonne base, accessible en prix, de bonne facture et à priori, performante, j’ai décidé de débuter ce second volet consacré à l’élaboration d’un serveur musical, par l’utilisation d’un DAC Trends Audio, modèle 10.1 USB.

Trends Audio USB DAC 10.1

Toujours dans le même esprit et la même veine que les autre produits de la gamme Trends, un châssis en aluminium vissé, une taille mini, un prix bas sans sacrifier la performance.

Ici, c’est Byzance, USB en entrée et quasiment tous les formats audio en sortie!

Le DAC Trends Audio 10.1 avec son alimentation optionnelle

Ce UD-10.1 USB Audio Converter est à la fois un DAC dont on peut également utiliser la sortie casque.
Cependant, pour obtenir des performances encore plus intéressantes, les meilleures en vérité, il suffit de s’en servir d’interface et de le raccorder à un DAC externe de meilleure qualité et c’est là que Le UD-10.1 devient vraiment top.
Avant de vous parler de mon expérience personnelle avec ce DAC, je vais laisser la parole à ceux qui avant moi, ont expérimenté de leur côté ce “petit” DAC UD-10.1 USB à 199$.

Caractéristique de l’objet

Il se présente sous la forme d’un boîtier rectangulaire en aluminum, comme le reste de la gamme.
Il existe 4 façons d’utiliser le DAC Trends USB Audio Converter.
1. Comme un “transport” Audiophile USB, c’est à dire qu’Il peut servir à se raccorder en digital vers un autre DAC plus performant.
2. Carte de son USB pour PC et Mac
3. PC/Mac USB amplificateur d’écouteurs
4. PC/Mac USB DAC

Prix suggéré : 199$ ou 225$ avec le battery pack

Le DAC Trends offre une sortie analogue Jack de 3.5mm pour se connecter directement dans un amplificateur grâce à l’adaptateur livré d’origine, Trends UD-10.1 USB audio converter offre également de l’optique, deux sorties dédiées Phono et BNC 75 ohms et une sortie numérique balancée pour se raccorder à un autre DAC.
Le fonctionnement peut également s’effectuer via un système à batterie, 4 piles AA de 1.2V x 4 pour un total de 5 Volts + chargeur sont inclus, voire l’utilisation optionnelle de l’alimentation externe dédié, qui en fait le parfait kit, tel que nous en avions parlé lors de l’essai du iCombo, j’avais trouvé l’idée brillante, un seul cordon d’alim, 3 possibilités de branchement et le silence à la clé, par un bruit de fond quasi inaudible.

Le manufacturier précise qu’il est important de respecter ce voltage de 5 volts, il faut donc veiller à utiliser les batteries fournies d’origines et non pas des 1,5 volts du commerce, au risque de passer à 6 volts, ce qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences, en particulier sur la qualité du son.

On retrouve deux alimentations électriques régulées, une pour la partie numérique, l’autre pour l’analogique.

Vue interne du DAC USB Trends 10.1

Sur le devant de l’appareil on voit une prise USB et une sortie casque qui peut se transformer grâce à un adaptateur en une sortie analogique stéréo, ce que je déconseille à moins de ne pas avoir d’autre choix, la qualité est moyenne par ce biais.

A l’arrière se trouve les sorties numériques principales, soit : 1 toslink optique, 1 AES/EBU (XLR digital 110 ohms), 1 RCA et 1 BNC 75 ohms + l’alimentation électrique externe 5V.
Trends a choisi du Burr Brown PCM2704 IC spécifique à l’utilisation USB pour la conversion audio numérique.
La résolution est de 16 bits/ 44.1 à 48 kHz.

Les Formats audio supportés : (données constructeur)

Lossless : APE, FLAC, WMA Lossless, Apple lossless et autre
Non compressés : WAV, AIFF, PCM et autre
Compressés : MP3, AAC, Ogg Vorbis, MP2, MusePack, WMA et autre


L’avis de Gilles Thibodeau (Montréal)

En premier lieu je dois spécifier que l’adapteur AC fourni n’avait pas la bonne prise de sortie afin que je puisse l’utiliser directement depuis la prise murale.
J’ai donc chargé les 4 piles fournies Ni-Mh 1.2V quelques heures afin de pouvoir le mettre à l’essai.
J’ai tout d’abord écouté les pièces sur mon portable; un Compaq R3215A avec la prise headphone 1/8.
Le pièces sont tirées du coffret Charlie Haden_The Montreal Tapes.
Ces plages musicales enregistrées en direct possèdent une charpente tout à fait naturelle et me semblent appropriées pour faire l’essai du DAC Trends Audio UD-10.1 USB
J’ai écouté avec la plus grande attention l’album no.5 du coffret.
Les pièces se sont succédées avec une désinvolture et un naturel tout à fait crédible avec le Trends.
Des basses profondes et naturelles, un mid présent et non surfait, comme avec la carte son de mon portable.
Les hautes se sont révélées précises, rapides et agréables sans cette légère brillance présente lors de l’écoute avec la carte son de mon portable.
En somme, je recommanderais ce produit à quiconque voudrait améliorer la mouture sonore des pièces enregistrées sur son disque dur.
L’utilisateur notera une amélioration globale sur tout le registre sonore en by passant avantageusement la carte son interne de son ordinateur.

Gilles, peux tu développer un peu plus l’aspect technique sur comment tu as “rippé” ta musique? Quel format as tu utilisé? Quel logiciel as tu utilisé pour ripper ta musique avant de la mettre sur ton disque dur?

J’ai utilisé le lecteur iTunes pour ripper la musique du cd en format .wav pour en conserver le maximum de détails et ne pas altérer sa musicalité.

Il me semblait que tu avais trouvé ton lecteur de CD meilleur, est ce exact?

J’ai comparé les pièces sur mon portable, celles restituées avec le DAC Trends et le cd original lu par mon lecteur cd et les différences entre elles étaient incontestables. Mon lecteur cd a restitué des basses plus profondes et fermes.
C’est un peu comme si la musique reprenait vie avec une dynamique supérieure et une salle plus ample et profonde.
Le rendu du timbre des instruments m’a semblé plus naturel et la séparation entre les instruments sur la scène sonore plus adéquate.
Rien ne vaut l’original sur un bon lecteur cd.
Même avec les meilleurs reproducteurs de musique sur serveur, je n’ai pas encore trouvé un médium pouvant égaler une bonne vieille platine cd de qualité!
Depuis mon ordinateur, je note toujours une certaine “compression” du message musical.
Est-ce une question de logiciel? De DAC? quoi qu’il en soit, seules mes platines CD peuvent rendre intégralement le rendu d’un bon disque compact.
Jusqu’à preuve du contraire…

Matériel utilisé

Ordinateur portable Compak R3215CA 2003 sous WinXP.
Logiciel iTunes 4 version 4.7.1.30 (Je n’aime pas iTunes 10. Moins souple et plus commercial)
Câble RCA argent: High profile fait en Chine.
Lecteur de CD à tubes 12AX7 CD66E
Preampli à tubes 12AX7 Music Angel avec DIY upgrade GTaudion.
Ampli DIY Gainclone 12W canal pour hautes+mid
Ampli DIY 18W canal classe A pour les basses
Haut-parleurs DIY 3 voies avec haut-parleurs JBL
Pièces entendues tirées du cd no5 du coffret Charlie Haden_The Montreal Tapes.

Châssis en aluminium double coque symétrique, rails coulissants

Test du Trends Audio UD-10.1 vu par Gilbert.S (Québec)

Je classerai ce produit comme une carte de son externe USB pour PC et MAC.
Le UD-10.1 possède des sorties très intéressantes, tels que deux sorties digitales coaxiales, 1 sortie optique et 1 sortie RCA. Ce qui implique d’avoir son propre DAC intégré.
Pour une personne qui veut faire jouer de la musique directement à partir d’un PC ou MAC, c’est une bonne option dépendant de la qualité que l’on recherche.
Le DAC intégré n’a que 16 bits, ce qui n’est pas dans la tranche des DAC de haute performance.
Si on veut de la bonne qualité sonore, premièrement, les fichiers utilisés ne doivent pas être compressés, tels que: AIFF ou Wav ou encore Flac. et .m4a Lossless.
Par la suite, on utilise le convertisseur USB numérique (Trends Audio UD-10.1) en sortie de l’ordinateur.
On branche la sortie toslink ou coaxiale à un DAC 24 bits et plus.
Ce dernier montage donne de bons résultats.
Le point décevant du UD-10.1 c’est son DAC qui est plutôt moyen en utilisation solo.
Lorsque l’on en fait l’écoute seul, on détecte un manque de clarté et très peu d’image stéréo.
En conclusion, je dirais que ce produit excelle comme convertisseur USB interface à numérique.
Il commence à y avoir ce type de produits sur le marché et je crois qu’il y a de l’avenir pour ces petits convertisseurs.

Protocole d’essai :

J’ai comparé le UD-10.1 avec le dac d’un Yamaya dsp-a3090 24 bits
Choix des musiques écoutées :
Patricia Barber, Suzanne Vega, Pink Floyd, Eagles, Phil Collins, Celine Dion
Matériel :
MacBook + Yamaha dsp-a3090 avec écouteurs Grado Sr-225,
MacBook avec UD-10.1 fils USB fourni avec le produit du UD-10.1 au Yamaha DSP-A3090 fibre optic toslink
5B- UD-10.1 au Yamaha DSP-A3090 fils RCA Cardas.
Gilbert.S

Système industriel astucieux pour l\’assemblage

Avis personnel

Fort de l’expérience de mes collègues, j’ai utilisé ce DAC raccordé sur son alimentation externe (Option) qui offre des performances bien au delà du standard livré de base, je recommande l’achat de cette alimentation externe, on limite les fils à un cordon AC principal, puis un tout petit pour chaque appareil, avec une couleur de repérage, puisque le voltage n’est pas le même sur chacune d’entre elle, ceci est vraiment pratique à l’usage.
Je reconnais que l’utilisation du bloc piles bride les performances et je ne recommande pas son usage.
Musiques utilisées à des fins d’écoutes comparatives, sur le site ANALEKTA, qui vous offrent gracieusement de comparer des fichiers .flac avec du mp3.

Puis de ma collection personnelle :
We get request, Oscar Peterson trio, K2 CD from First Impression Music, 24/100kHz, rippé en.aiff, .flac et Apple Lossless .m4a.

Protocoles d’essais

  • DAC Trends UD-10.1 USB avec le DAC du receiver Yamaha RX-V 1065 (900$)
  • DAC Trends UD-10.1 USB face au NMT Popcorn Hour C200 (500$)

J’ai volontairement limité les essais au matériel grand public en utilisant la sortie coaxial et optique.
Dans un second temps, je me laisse la liberté de me servir du DAC Trends UD-10.1 pour aller en AES/EBU vers mon lecteur CDP integris propulsé par un DAC Analog Devices AD1853 qui peut gérer des fichiers de 24bit/192kHz.
Mais à quoi bon, la résolution de sortie est bridée à 16 bits/ 44.1 à 48 kHz.
Ceci dit, même dans ces conditions, ce qu’il est capable de faire il le fait bien.

Connexions numériques CDP integris

Verdict au sujet du DAC Trends UD-10.1 USB

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Rapport performances/prix,
  • Connectique complète,
  • Sortie casque de très bonne qualité,
  • Bonne interface USB.

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Pas de dock station iPod,
  • Alimentation par pile perfectible,
  • Pas de wifi,
  • Résolution dans la moyenne, de 16 bits/ 44.1 à 48 kHz.
Mac Book Pro et DAC Trends Audio USB 10.1

Conclusion

Comme DAC le UD-10.1 est dans la moyenne, en revanche si on s’en sert d’interface entre l’ordinateur et un autre DAC, là c’est une toute autre affaire, c’est le couteau Suisse de l’audio, du fait de la grande souplesse offerte par ses multiples sorties audio.

Le problème de la musique dématérialisée est de sortir les fichiers depuis l’ordinateur avec un câble USB… sans perte et c’est là que ça se complique un peu, d’où la nécessité d’en venir à utiliser une interface capable de véhiculer le signal audio de l’ordi vers un DAC, tâche dont s’acquitte fort bien le petit Trends lorsqu’il est relié à son alimentation externe optionnelle, avec un bémol sur le fait que la qualité du cordon USB peut influencer le son de façon significative.

Encore une fois, il me semble avoir fait ce constat lors de l’essai du iCombo, c’est la sortie casque qui m’a le plus plu, quel silence, l’absence de bruit de fond est un régal.

Prix suggéré : 199$ ou 225$ avec le battery pack.


Information sur TrendsAudio

David HO : Marketing Director
Unit E, 13/F, World Tech Centre,
95 How Ming Street, Kowloon, Hong Kong.
Tel: (852) 2566 5810
Fax: (852) 2566 5740.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here