Comparatif lecteurs de Cd : prise II

1
272
Comparatif CD player

Nous vous présentons les résultats d’une deuxième session d’écoutes comparatives des lecteurs de CD. Pour lire le premier compte rendu, veuillez lire l’article précédent Atoll CD200, Ayre C5Xe, Consonance Droplet 5.0

Critiques :

  • Marc PHILIP , rédacteur pour magazine-audio.
  • Marq Doyon, audiophile et mélomane.
  • Renée. B, pianiste et mélomane.
  • Marie-ange. G.P, mélomane.

comparatif lecteur CD

Les modèles de lecteurs comparés :

  • Drive Music Hall 2.5 + Bel Canto II numeric converter : 3000,00 $ Can
  • Lecteur de CD : Atoll CD200 : 2100,00 $ Can, propriété de DIMEX distributeur Atoll
  • Lecteur de CD : Consonance Droplet 5.0 : 3200,00 US $ soit 3800,00 $ Can, propriété de Mr Jean Légaré.

    Protocole d’écoute

    Préamplificateur :

    • Bent Audio TAP passif à télécommande

    Amplificateur :

    • Pass Aleph 5 , Class “A”, 60 W / channel

    Haut-parleurs:

    • Réalisation DIY sur le design des Wilson Audio Watt Puppy

    Câbles :

    • Set up 1 : Interconnects RCA Kimber Silver Streak + KCAG sur RCA Eichmann Silver bullet plugs et fils Goertz MI2 connecteurs Rhodium tri-cablé pour les haut-parleurs.

    Traitement des lignes électriques:

    • Set up 1 : 2 X 3 lignes directes proviennent du compteur en BX de 4 X 12 gauge, un disjoncteur par ligne raccordée à une double prise électrique murale de 20 Amp hospital grade.
    • Un conditionneur de courant PS Audio Power Plant PS 300 qui alimente la partie numérique.

    Supports tablettes et mobilier :

    • Set up 1 : Meuble Tripodes “Eva” + une tablette modulaire double découplage steel & wood de la ligne inovaudio™ Marc Philip Design.

    Discographie

    • Rutter : Requiem and other Sacred Music Choir of Clare College / Cambridge, Timothy Brown. Naxos 2003.
    • Karen Young “Live in your living room”
    • Jean-Pierre Ferland “chanté par ses amis”.

    comparatif lecteur CD

    Période de questions :

    À la question, êtes vous capable de différencier chaque lecteur, la réponse fait concensus : Oui.

    À la question, êtes vous en mesure dans ce contexte d’écoute, de distinguer un modèle en particulier, qui vous semble meilleurs, en terme de performances ? la réponse est : Oui et fait consensus.

    Cette dernière question laisse apparaître le classement suivant en commençant par le modèle que toutes les auditrices et auditeurs ont préféré :

    • Consonance Droplet 5.0,
    • Drive Music Hall 2.5 + Bel Canto II,
    • Atoll CD 200.

    Les caractéristiques de chaque appareil dans l’ordre d’écoute :

    Drive Music Hall 2.5 + Bel Canto II
    On ne note pas de tendance particulière, c’est musical, sans agressivité, l’image stéréo est large, profonde et la hauteur est crédible, on se laisse bercer par la musique, sans se poser d’autre question, ça pourrait être un soupçon plus dynamique et ouvert, mais là, je chipotte.

    Consonance Droplet 5.0
    comparatif lecteur CD
    Là il se passe véritablement quelque chose en terme de “Vie”, comme nous l’avions déjà remarqué, le son semble remplir l’espace en face de nous, il n’y a ni de creux, ni de bosses, ni trous dans le message musical, c’est plein et homogène, avec une texture peu commune, nous nous regardons et nous sommes d’accord : “… c’est un sacré bon lecteur qui joue là … ”

    Sur l’album de Karen Young, on remarque immédiatement que ça creuse de façon étonnante, sans rien ajouter ni retrancher au médium/aigu, ça file haut, l’effet 3D est incroyable, c’est vivant “en diable”, tous les 4 nous tapons du pieds au rythme de la musique tandis que nos tête se balancent, ça “swingue”, ça ne trompe pas, on embarque dans la musique sans se poser d’autres questions.

    Atoll CD 200
    comparatif lecteur CD
    Là aussi, il se passe immédiatement quelque chose, en terme de détails, le haut mid et le aigus, semblent plus en avant que précédemment.
    Le grave et le bas mid est en recul, c’est une écoute très détaillées, mais qui dénote tout d’un coup avec les deux autres lecteurs, en terme de cohérence, les deux auditrices semblent ne pas apprécier cette “brillance”.

    comparatif lecteur CD
    Nous décidons de remplacer le cordon secteur pour remettre celui d’origine livré avec l’Atoll et de “damper” le dessus de l’appareil pour résorber la résonance du coffret, qui sonne “le vide” lors de la rentrée/sortie du tiroir.

    Résultat, on arrive à “gommer” la surbrillance, on gagne en texture et le bas mid apparaît enfin, mieux intégré, mais là encore, on est loin de la cohérence de deux modèles précédents.


    Avis personnel

    C’est une fois encore, en face à face que l’on est en mesure de distinguer au mieux ce qu’apporte tel ou tel appareil.

    Là encore, il aurait été difficile de dire dans quelle mesure on pouvait espérer améliorer le système d’origine, tant la qualité de reproduction était de haut niveau dans le contexte de base.

    Je reconnais l’incontestable avance du lecteur Consonance vis à vis de ses challengers, quelle beauté, dans tous les sens du terme, physique (design sculptural) et musical, sauf que rappelez vous que le prix de l’objet est aussi à l’avenant : 3800,00 $ Can, près de 2 fois plus cher que le lecteur Atoll qui est affiché à 2100,00 $ Can.

    Les deux filles qui ont participé à ces écoutes nous ont dit avoir mis un certain temps à se faire au “look” du Consonance, mais qu’à la fin de la soirée, elles auraient bien accepté qu’il reste, il aurait trouvé deux foyers pour être adopté ;-).

    Pourquoi avoir choisi de comparer deux machines aussi différentes?

    Pour savoir exactement à quoi s’attendre lorsque on est face à des choix sur un appareil milieu haut de gamme et haut de gamme, voire très haut de gamme pour certains autres lecteurs que nous allons essayer dans les prochaines semaines … vous avez été nombreux à nous demander de vérifier “in situs” les caractéristiques de chaque lecteur essayé, à n’en pas douter, un match pour match (face à face) entre un appareil deux fois plus cher peut paraître inégal, vous et nous pensons le contraire, en effet, nous pensons que vous avez suffisamment de discernement pour faire la part des choses.

    Nous avons avancé des avis basés sur des écoutes concrètes avec des auditrices et auditeurs, qui sont également des consommateurs, je respecte hautement leurs avis et il ressort de ces comparatifs que chaque appareil va trouver sa clientèle.

    Si le cœur vous en dit, mais que votre bourse vous l’interdit, il vous reste l’alternative du matériel d’occasion pour vous procurer l’appareil de vos rêves, soyez patient :-).

    Conclusion

    Pour la deuxième fois le lecteur Droplet 5.0 a retenu notre attention, il est dans ce contexte notre préféré.

    Ce qui nous place devant plusieurs choix, le lecteur Atoll à 2100,00 $ Can, qui possède une signature sonore détaillée, un caractère montant, mais qui semble très bien réagir si on optimise son installation et qui reste un excellent rapport / qualité / prix. Il saura réveiller un amplificateur amorphe ou des enceintes introverties.

    Le lecteur Consonance Droplet 5.0 à 3800,00 $ Can, à qui il ne semble rien manquer, je n’arrive pas à lui trouver le moindre défaut rédhibitoire, ça en devient gênant :-).

    Certes, il chauffe beaucoup, les touches de la télécommande mériteraient d’être plus importantes, et les inscriptions plus lisibles, à par ça, rien qui ne vaille la peine d’en parler, cet appareil s’écoute et se regarde, let the music play forever.

    Une fois la session d’écoutes terminée, nous avons rebranché le système comme il l’était à l’origine, pour constater quelques lacunes qui ne nous sont pas apparues avant le comparatif.
    La dynamique est en recul, c’est moins vivant, la bande passante moins large, ça reste tout de même un système de haute fidélité à qui il ne manque plus qu’un lecteur de CD du calibre du Consonance ou meilleur pour être sublime.

    Last minute information

    Nous avons fait un test lors de ces écoutes, en remplaçant les connecteurs d’origines du Kimber KCAG par des Eichmann Silver Bullet.

    J’ai eu du mal à y croire, mais c’est une amélioration majeure.
    De fait nous recommandons à tous les possesseurs de ce type de câble Kimber de remplacer les connecteurs RCA d’origines, ce que semble avoir compris la maison mère Kimber, qui livre désormais ses références KCAG équipés de connecteurs WBT Nextgen.
    Nous avons raccordé le Droplet 5.0 directement dans l’amplificateur via les sorties RCA à 2.3V RMS, à l’unanimité, nous avons trouvé ce montage moins performant qu’avec le préampli TAP.

    Restera à essayer les sorties XLR d’un niveau plus élevé et de mon point de vue plus intéressant de 4.6 Volts RMS.


    Le mot de la fin, par Marq Doyon :

    Les écoutes comparatives que nous avons pris le temps de réaliser ont été plus qu’intéressantes, malgré la différence de prix, d’un lecteur à l’autre.
    Nous avons commencé avec mon drive Music Hall et le DAC-2 de Bel Canto, question de se mettre quelques disques dans l’oreille.

    Ensuite nous avons greffé le lecteur Consonance Droplet 5.0.
    Avec ce lecteur je ne note aucune signature numérique à l’horizon, la musique passe disque après disque, on en redemande.
    Les timbres sont respectés et la scène stéréo bien reproduite, autant en largeur qu’en profondeur.

    On parle ici d’un appareil de près de $4000,00, et même à cela je crois qu’il pourrait se mesurer à d’autres appareils plus ambitieux.
    Un lecteur tout en nuances, qui pourrait peut être ne pas plaire aux amateurs d’appareil ultra analytique.
    Moi il m’a plu!

    Le lecteur Atoll CD200 à 2100,00 $ Can:

    J’ai eu la chance par le passé d’écouter les plus petits lecteurs de CD Atoll, qui ne m’avaient pas vraiment convaincu.
    En revanche, j’ai été agréablement surpris par le CD 200.
    Un “petit” lecteur qui devrait porter le logo ” Booggie Woogie Inside “, Atoll a vraiment mit le paquet cette fois ci.
    Il aurait fallu mettre une jolie somme sur le comptoir il y a quelques années pour obtenir ce niveau de performances.
    Le CD 200 Atoll réveillera une chaîne amorphe sans pour autant tomber dans l’exubérance.
    Nous avons essayé ce lecteur avec son cordon d’origine et un cordon secteur haut de gamme.
    L’Atoll était plus équilibré avec son cordon d’origine qu’avec le cordon haut de gamme, simple et efficace.


    Remerciements :

    À Marq et Renée pour leur hospitalité, quelle belle journée et soirée nous avons passé, mémorable.

    Le lecteur Consonance Droplet 5.0 qui nous a servi lors de ces essais, a aimablement été mis à notre disposition par Monsieur Jean Légaré concepteur d’enceintes acoustiques.

    Le lecteur Atoll CD200, nous a été aimablement prêté par Monsieur Jean-luc Petit, manager de DIMEXS, distributeur Atoll, Naim, Nagra et Highland-audio.


    Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2006, les textes et photos sont la propriété de l’auteur.

    Bonne journée et bonnes écoutes.