Cinéma ce soir

2
423
Film Flyboys

J’aurais pu titrer : Au cinéma chez soi

Débute ici une nouvelle rubrique consacrée à nos expériences cinématographique, nos coups de cœur, nos déceptions ou tout simplement une recommandation.
L’hiver va être long, alors à vos tuques et bottes pour l’extérieur; pantoufles et boisson chaude devant un bon film à l’intérieur.
Bonne visite. 🙂


Flyboys

ou l’histoire de l’escadrille Lafayette, par le producteur de Independance day et the patriot, rien de moins.

 

affiche du film Flyboys

Mis à part le doublage douteux en version française, le réalisateur parvient à nous mettre dans l’ambiance de cette histoire vécue par les héros de la première grande guerre.
Magnifié par des effets spéciaux omniprésents, ce film nous plonge dans la dure réalité de ces jeunes hommes venus des USA, volontaires pour apprendre à piloter un avion de combat et participer à une guerre qui n’était pas la leur.
Passé l’enthousiasme des premiers jours, ces jeunes hommes vont vivre des expériences humaines hors du commun.
Il nous est permis de plonger avec eux dans l’horreur de la guerre, le désespoir, la peur, l’amour, la camaraderie et le courage.
Il n’y a aucune scène de violence ou d’horreur gratuite, tout est sous contrôle.
Ce que le spectateur retrouve également, c’est l’esprit de corps au sein d’une équipe et la signification du mot héroïsme, dans un contexte éloigné de notre époque actuelle où les humains était encore des êtres sensibles et doté d’un jugement, il semble qu’aujourd’hui les temps ont bien changé et qu’il serait plus juste de parle de “machines” humaines.
Ne vous arrêtez pas aux détails du jeu d’acteur, des décors et du doublage, une introspection de notre époque vers celle du début 20 eme ne se fait pas sans erreur.
L’histoire reste celle qu’elle a été, vraie et vécue, à ce titre, ce film vaut la peine d’être vu.


Le petit lieutenant

un film de Xavier Beauvois avec Nathalie Baye, Jalil Lespert, Roschdy Zem, Jacques Perrin

 

pochette du film le petit lieutenant

Je suis mitigé à propos de ce film, pas que je n’ai pas aimé, non, c’est tout autre chose, j’aurais voulu plus…
Il représente une version assez proche de la réalité du terrain, du moins celle que vivent les policier de la région Parisienne, puisque c’est le contexte.
Nathalie Baye, campe son rôle avec aisance, imprégnée de son personnage de commandant au sein dune équipe constituée exclusivement d’hommes, mutée pour des problème de consommation d’alcool liés à la perte de son enfant quelques années en arrière; elle revient sur le terrain avec cette nouvelle affectation, sobre, efficace, mais encore fragile …on peut y croire… on a l’impression que le réalisateur a voulu nous montrer le tréfonds de l’âme humaine, les blessures intérieures, nos faiblesses, au travers des ses personnages.

Dans l’histoire …Mais qu’est ce qu’il lui a pris au petit lieutenant de partir seul interroger un suspect soupçonné d’être très dangereux, sans attendre son collègue…
Le tout est filmé comme un reportage sur le terrain, pas de musique à l’eau de rose ou autre fioritures, ce que bon nombres de spectateurs attendaient probablement, je vois ce récit plus comme du cinéma d’auteur, limite téléfilm dans sa mis en scène.
Si vous appréciez ce type de cinéma vérité, brut de décoffrage dont la violence brutale est clairement affichée, l’introspection dans l’intimité de l’humain montrant sans détour toutes les facettes des sentiments intimes comme dans la vraie vie, vous allez apprécier, car le réalisateur a clairement fait le choix de nous montrer de l’intérieur que même un policier a des états d’âmes, des sentiments refoulés, une sensibilité à fleur de peau, … bref, que lui aussi est avant tout, juste un humain.
Vous allez aimer ou détester le style de mise en scène on est aux antipodes du cinéma Américain, qu’on se le dise…, mais l’histoire est intéressante et franchement j’ai retrouvé avec plaisir quelques comédiens vu ailleurs dans d’autres circonstances, ce qui m’a fait mesurer à quel point ils sont bons, en particulier Roschdy Zem.


Ratatouille

des studios Disney – Pixar

 

pochette du dessin animé Ratatouille

Ce n’est pas seulement un film d’animation qu’il faut voir, non … il faut absolument l’acheter et le conserver dans votre vidéothèque, car c’est un bijou.
Je vous recommande sans réserve de visionner en famille, grands et petits, l’histoire de petit chef.
Pour celles et ceux qui sont familiers avec ce qu’est une restaurant gastronomique et une cuisine professionnelle, je peux vous assurer que les scénaristes n’ont rien manqué pour nous servir à la gestuelle près un tableau absolument remarquable de la vérité, le tout agrémenté de personnages tous aussi “humains” les uns que les autres.
Passionnant du début à la fin …
Vous voulez en savoir plus sur cette histoire, ne comptez pas sur moi pour dévoiler quoique ce soit d’autre, je vous invite simplement à vous installer confortablement en famille et entres amis et de le regarder.
Bon cinéma à toutes et tous.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2007, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

2 Commentaires

  1. Bravo!
    C’est une excellente idée, votre travail est très apprécié.
    Ratatouille est en effet sublime, il faut se le procurer!
    Alain

Répondre à Alain Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here