CES 2010 part 14

2
489
vienna-acoustics
médium aigu coaxial

Une image vaut mille mots …

Magico

C’est dans cette pièce que s’est déroulée l’une des plus belles écoutes du salon, une de plus me direz vous, mais si vous comptabilisez le nombre d’entres elles, il n’y a pas de quoi crier au loup.

Magico Q5

Mise en situation d’une paire de Magico Q5 à 54 000$ la paire, je devrais dire les performantes Q5 du fait de leur imposant potentiel, d’une musicalité hors pair, associée à un modèle du genre de part leur conception interne, fait d’une structure en aluminium, quasi unique dans l’industrie.

Vue interne des Q5

la démonstration s’est déroulée dans un vaste salon pouvant accueillir plusieurs auditeurs en même temps.

Salle d\’écoute Magico CES 2010

Une impressionnante armada d’électroniques avait été mis en œuvre afin d’offrir plusieurs types de reproductions musicales, du lecteur de CD, serveur en passant au tape bobine professionnel.

tape bobine professionnel Paul Stubblebine


Le tape bobine, est un projet “custom” de Paul Stubblebine, serveur Matan, DAC Pacific Microsonics.
Les blocs de puissance sont des Technical Brain TBP-Zero (Japon).
Je ne sais pas si c’était l’ambiance, mais que ça jouait bien dans ce salon Magico; il faut dire que les enceintes Q5 possèdent de sérieux atouts et qu’elles semblaient particulièrement bien mise en œuvre afin de démontrer une grande partie de leur potentiel.
Nous savions Magico compétent dans la conception d’enceintes acoustiques, ils signent là avec les Q5 un laisser passer dans le cercle très fermé des meilleures enceintes du marché et à ce budget, la concurrence est inexistante.

Leur particularité? Le timbre des voix, les inflexions même les plus minimes étaient restituées, le grave tenu et ample, une belle image stéréo, c’était précis, du moins dans la circonstance, c’est sûr que l’on peut encore aller chercher plus et plus, mais déjà là, c’était musical à souhait et les auditeurs ne s’y sont pas trompés, difficile d’avoir un siège de libre pour écouter ces Q5.

Irv, would it be possible to have few words about your feeling after CES show 2010, thank you?

Dear Marc Philip,
Thank you very much for sending us this link and for your kind words.
CES was a great success for us. The new Q5 was extremely well received by our dealers, distributors and the press.
Best regards

Irv Gross
Director of Sales
Magico LLC
Office: (860)-633-2919
Cell: (860)-550-0601.

Magico LLC

932 Parker Street, #2
Berkeley, CA 94710
United States.


Thiel Audio

L’une des plus importantes démonstrations du CES 2010, avec une pleiade de produits allant du grand public “plug & play” avec le zöet concept, en passant par les électroniques Bryston dont la réputation n’est plus à faire, les conditionneur de courant Torus, le serveur Olive, et pour finir autour des enceintes Thiel, la démonstration du savoir faire de Thiel en ce qui concerne les enceintes acoustiques.

Programme chargé, mais Oh combien intéressant, divertissant, instructif, passionnant… ici, je me suis régalé les yeux et les oreilles.

Système Thiel CES 2010

Mais avant d’en arriver au plat de résistance … commençons par le commencement.
Le concept zöet m’a plu, prenez une source tel un iPod, votre ordinateur ou un serveur Olive en l’occurrence, raccordez vous sur le THIEL zöet dB1 multi canaux et multi-zone puis allez directement aux enceintes acoustiques via Ethernet, appuyez sur Play et le tour est joué.

zöet by Thiel

Le réglage se fait du bout des doigts par une gestion tactile.

Commande tactile sur le display zöet

Le raccordement à l’enceinte acoustique active via Ethernet, rien de plus simple.

Vue arrière d\’une SCS4D active

Le système en démonstration THIEL zöet.

Système Thiel zöet SCS4D CES 2010

Le lecteur/serveur Olive, très populaire au salon.

Serveur Olive

Ça fonctionne très bien! la base des enceintes semble être les SCS4, mais en version SCS4D actives, avec la possibilité d’apporter un confort supplémentaire par l’ajout d’un SS1D SmartSub® Subwoofer.

Simplicité ne veut donc pas dire simplissisme, ce concept est tout simplement génial et préfigure ce que sera le futur… dés à présent.
Je vous présente Torus, tout en muscle, le torique est à lui seul une pièce de choix.

Torus Power
Torus AC conditionneur

Présentation de la gamme complète Bryston, impressionnant déploiement de force, avec un lecteur de CD référencé BCD1, un DAC BDA-1
• Dual 192K/24Bit Crystal DAC
• Independent dual power Supplies
Mais surtout une ligne d’amplificateur Classe D-130Z Hybrid, 130 watts par canal sous 4 ohms à 4395$, 5 canaux pour 5 ans de garantie.
Egalement le modèle 5 canaux et 5 ans de garantie, D-250Z Hybrid, 250 Watts par canal sous 4 ohms et 4 canaux ou 200w sur les 5 à 5695$.

D series power amp Bryston

Rien ne manquait à cette présentation, Bryston reste fidèle à ses premiers amours avec la gamme SST

Présentation des électroniques Bryston
Bryston SST

Avant de passer à l’écoute des Thiel CS 3.7 dans la pièce dédiée, nous pouvions admirer une vue éclatée des divers éléments qui constituent le cœur et l’âme de ces merveilleuses enceintes.

Vue éclatée du fameux driver Thiel

Une pièce spécialement aménagée permettait d’écouter dans de bonnes conditions, les modèles CS 3.7 le fleuron de la gamme, dernier du nom.

Salon dédié aux CS3.7

Belle comme le jour les CS 3.7 ont fait sensation auprès d’un public de connaisseurs.

Thiel CS3.7


Dans la pièce, il y avait toujours du monde, la restitution sonore y était plus que convaincante, la mise en œuvre ne souffrait d’aucun défaut, j’ai encore une fois a-do-ré cette démonstration sur les CS 3.7, j’aurais pu rester là encore plusieurs heures.
Nous avions eu par le passé l’occasion de réaliser un banc d’essai des Thiel SCS4, dont nous avions pu apprécier toutes les qualités.

Thiel est désormais identifié comme un leader dans son domaine, le gens présents sur place ne cessaient de poser des questions, la variété de type de matériel a fédéré un large panel de chalands, j’en témoigne cet espace d’exposition a reçu un franc succès de part une fréquentation plus élevée que partout ailleurs, en un mot : bravo.

Thiel nous a toujours épaté, quelque soit le modèle, ces enceintes interprètent avec brio une restitution fidèle de la musique et leur design porte Thiel dans une classe à part.

Au plaisir de revoir Thiel au salon du SSI de Montréal en mars prochain.

Thiel Audio

1026 Nandino Boulevard
Lexington, KY 40511-1207
United States.


ONKYO U.S.A. Corporation

Dans un tout autre domaine que le son exclusivement, nous restons néanmoins dans le beau et performant produit, avec la nouvelle gamme Onkyo de processeurs et amplificateurs multicanaux dédiés au cinéma maison, oubliez les appareils à la “mon oncle” on trouve ici le dernier cri en matière de processeur et DSP, ainsi que l’extension vers le 7.2 chez le particulier, remarquez également le soin apporté aux connecteurs, c’est de toute beauté.

Amplificateur décodeur cinéma maison Onkyo THX

La norme THX semble se généraliser chez Onkyo.

Gamme à la norme THX

Onkyo a considérablement progressé depuis les 5 dernières années, talonné par Pioneer et Denon.

ONKYO U.S.A. Corporation

Manager : Paul N. Wasek
18 Park Way
Upper Saddle River, NJ 07458
United States.


Audioengine

Stand de Audioengine CES 2010

Notre première rencontre avec Audioengine ce fut au salon du Home Entertainment Show de New York en 2007 et nous leur avions décerné un “Best of hifi” pour leur extraordinaire rapport/qualité/prix/performances : https://www.magazine-audio.com/2007/home-entertainment-show-ny-2007-part-i/#aud
Depuis ils se sont encore améliorés 🙂
Une version en Bambou de leur populaire modèle d’enceinte A5 de type monitor actif a vu le jour

Finition en Bambou

Vous constatez que le raccordement de l’enceinte est simple : une alim électrique, USB (en façade), une paire d’entrée RCA et une paire de connecteurs HP.
Voici un bel exemple de home studio sur la base d’un Mac Book Pro

Mac Book Pro et une paire de A5 finition Bambou

Les tarifs des A5 s’échelonnent de : 349$ en finition peinture noire ou blanche à 449$ pour le modèle en Bambou.

Nous parlons bien entendu des modèles “all dressed”, c’est à dire que les A5 sont des enceintes actives, donc amplifiées, avec un connecteur USB, une puissance confortable de 150w, livrées avec leurs câbles, le tout prêt à fonctionner plug & play.

La gamme des enceintes passives débute à 199$, 249$ et 325$ pour le modèle en Bambou et toujours 3 ans de garantie associée à tout le câblage nécessaire dont vous aurez besoin, moi je dis, pourquoi chercher plus loin?

Les enceintes Audioengine sont l’un des “best buy” du CES 2010.

Audioengine

PO Box 14313
San Luis Obispo, CA 93406
United States.


iLuv Creative Technology

Produits verts recyclables

La protection de l’environnement fut la grand vedette du salon, l’esprit vert, le recyclable, iLuv a prouvé que l’on pouvait offrir un produit de technologie, tout en étant “vert”.

iLuv Creative Technology

2 Harbor Park Drive
Port Washington, NY 11050
United States.


Image 3D et HD TV

La grande star du CES 2010 est sans conteste l’image 3D et la TV HD.

TV HD en 3D by Mitsubishi

Il y en avait partout, où portait le regard du sol au plafond, il n’était question que de ça : la 3D.

Samsung avait pour l’occasion réalisé une sorte de fleur géante de plus de 10 mètres de haut en forme de corole, le tout illuminé seulement par des écrans plats LCD, spectacle grandiose, difficile de retrouver l’immensité des formes en photographie.

Spectaculaire corole de LCD Samsung

Voici une image issue d’un écran LCD de 84″, le piqué et la netteté de cette image, étaient absolument hallucinant.

Ecran LG de 84\” HD

Pour profiter du vrai effet 3D il faut se munir de lunettes, Microvison Optical 3D est déjà prêt à satisfaire sa clientèle, même les plus exigeants, j’ai pu essayer le modèle présenté, c’est léger et très efficace.

Lunettes 3D by Microvision

Microvision Optical 3D

11633 Sorrento Valley Rd
San Diego, CA 92121
United States.


Pour conclure

Car bien entendu, toute bonne chose ont une fin, je dirais que ça a été un sacré bon show, la haute technologie triomphe et les produits audio high end avec elle, pour une part que j’évalue à 60% et les 40% qui reste pour les produits grand public, c’est un écart énorme, du jamais vu sur un salon.

Le CES a tenu ses promesses, les exposants sont venus des 4 coins de la planète pour montrer de quoi ils étaient capables.

14 pages, déjà … et il reste pourtant encore tant de choses à vous montrer et à dire, sauf que j’ai constaté qu’il va falloir prendre le temps du temps pour vous laisser lire, voir, tout ce qui s’est déjà dit sur la toile au sujet du CES 2010 pour enfin prendre conscience de la taille gigantesque de l’événement, si vous parvenez à garder après une lecture attentive, aller 10% de la some d’information, contez vous chanceux, ce sera déjà pas mal, mais sachez que vous pourrez revenir à n’importe quel moment vous refaire un petit tour du CES 2010 à Vegas, c’est ce qui est agréable.

Parlez de notre reportage sur le CES 2010 à votre entourage, il y a certainement une personne qui aimerait voir ce qui s’est passé à Las Vegas en ce beau mois de janvier 2010; j’aimerais lire vos commentaires, vos remarques, lire vos réactions à chaud, vos critiques si tant est qu’elles soient constructives, car j’ai réalisé seul cette aventure et il me tient à cœur de savoir si cela vous a plu et s’il reste des questions, il sera temps de les poser, je ferais régulièrement un tour de table afin de mettre à jour les pages déjà publiées, tel que les commentaires des exposants qui ont bien voulu s’exprimer sur leur expérience lors de cette édition 2010.

Voici ce que j’ai noté lorsque je me suis retrouvé dans les couloirs du show au milieu de cette foule immense :
L’information est concentrée à un point tel que nul ne peut y échapper, mais elle nous parvient avec un telle ampleur qu’il est difficile de l’appréhender et surtout de la retenir.
Les salles de presse étaient bondées du matin au soir, à croire que certains n’ont vu le salon qu’à travers leur petit écran d’ordinateur, quand j’y pense, je n’ai même pas pris le temps de déjeuner, car trop occupé à parcourir les kilomètres de couloirs, nous avions pourtant une invitation par jour pour un super buffet, mais comment être à la fois à table près de la salle de presse au rez-de-chaussée et 30 étages plus haut à photographier?

C’est virtuellement impossible de couvrir l’ensemble du CES et de s’arrêter en chemin pour flâner.
il y a tant de chose à voir ici, en fait il y a des salons partout, il y en avait au Hilton, au Venetian, au Mirage, il semble que “THE” show qui n’était pas annoncé comme faisant parti du CES, a eu également beaucoup de succès.
4 jours ne suffisent pas, il faudrait au moins 6 jours pour couvrir l’ensemble des exposants.
Il y a énormément d’information, partout où se porte le regard, par terre, sur les murs, au plafond.

Le public est goulu d’information et se fait abreuver copieusement, plus qu’il ne peut en absorber, l’information fini par se diluer, trop c’est comme pas assez, il faudrait que nous les médias, parvenions à concentrer nos efforts afin de délivrer une information rationnelle et digeste, à la place de noircir des pages et des pages de texte entrecoupé de publicité que personne ne lit de toute façon, il semble que l’instantané prime sur la qualité rédactionnelle, pour un seul but, être le premier à écrire quelque chose et le publier … wow, je suis impressionné, je revois ce type en costume cravate assis à même le sol à blogger frénétiquement sur son ordinateur portable car il n’avait pas pu avoir accès à la salle de presse, un sac en papier contenant du fast food à moitié croqué posé à ses pieds, au milieu de cette foule mouvante de milliers de visiteurs qui déambulaient dans tous les sens à deux doigts de lui marcher dessus.

J’ai posté sur quelques forums cette aventure médiatique afin de garder le contact et de partager ce que j’ai vécu avec d’autres passionnés d’image et de son, pour me rendre à l’évidence, les gens ne lisent pas, ils survolent et disent qu’ils ont lu … si c’était le cas, il n’y aurait pas de question sur l’absence de telle marque, alors qu’il en a été question 2 pages avant.

En fait, la majorité des lecteurs veulent en apprendre beaucoup, sans trop se fatiguer et sauter rapidement à la conclusion : alors, comment ça jouait?
Ben voyons, c’est un SHOW, du verbe to show : montrer, alors dans un premier temps on vous montre et si par bonheur, le son s’avère être bon, alors j’en fait mention, mais cela ne reste qu’un avis subjectif, fugace, dans le moment, dans le contexte, la chance n’est pas donné à tous les exposants de performer dans les conditions difficiles d’une chambre d’hôtel.

C’est comme aller au salon de l’auto et avoir l’opportunité durant quelques minutes de conduire un bolide de 400 ch sur le parking en arrière… cela donne un avant goût, une brève idée, mais ce n’est pas un test grandeur nature des performances.
Le côté négatif du CES c’est la gestion migratoire du rez de chaussé aux étages supérieur, au Venentian en particulier, via les seuls ascenseurs disponibles, ce sont d’interminables files d’attentes et des va et viens constants, et quand par bonheur vous parvenez à vous rendre en moins de 15 minutes aux étages supérieurs et que dans les minutes qui suivent vous cherchez les toilettes, vous avez deux options, soit utiliser la salle de bain d’un exposant, s’il y consent, soit retourner sur vos pas, reprendre l’ascenseur pour vous rendre à la case départ au rez-de-chaussée à l’autre bout du lobby, car il n’y a aucune salle de bain publique aux étages concernés.

Vous pensez probablement que ce n’est pas la fin du monde, et bien détrompez vous, cela revient à emprunter un vrai chemin de croix, sachant que l’ascenseur que ce soit en descente ou en montée s’arrête à tous les étages ou presque, nous finissions par le prendre plus relax le second jour, et trouver ça drôle à chaque fois que la porte de notre cabine, pleine comme un œuf, s’ouvrait sur une foule trépidante en quête d’une place, chaque individu prêt à foncer sur nous tel un taureau sur l’étoffe rouge, et nous de compatir le sourire un peu crispé, serré comme des sardines dans une boite, devant leur déconvenue, non sans oublier de lancer dans un seul cri juste avant que les portes ne se referment, un joyeux : Next time.

Le principal dans tout ça, c’est de vous avoir diverti, informé sur des choses que vous ne connaissiez pas, sur des appareils dont vous aviez vaguement entendu parlé, vous aurez maintenant une image à associer à un nom, une marque, un visage.

En tout cas, au CES 2010, nous y étions et j’en profite pour remercier nos généreux donateurs, qui ont largement contribué à ce que cette aventure soit possible, merci.

Notre prochain rendez vous sera à Montréal, le Salon Son & Image aménage au Hilton Bonaventure du 26 au 28 mars 2010.


Info pratique

Lors de la rédaction de cet article j’ai écouté le disque de Patricia Barber “Night club” et encore celui de Jeremy Davenport qui porte le même nom pour le titre, sous étiquette Telarc, vous pouvez retrouver ce disque avec mes autres CD préférés en visitant ma sélection Jazz & blues.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bonnes écoutes.

2 Commentaires

  1. Merci encore une fois Marc pour ce colossal travail.
    J’ai pris un grand plaisir à regarder tes photos, à lire tes remarques, certaines m’étant directement adressées.
    Un commentaire général, une première impression: je trouve qu’il se trouve sur le marché — ou à tout le moins au CES, pour être plus précis — beaucoup trop de produits de prestige. Ce sont des produits qui attirent l’oeil, la curiosité, mais qui en somme n’intéressent que très peu de personnes. Ça peut faire sourire, mais à quoi bon?
    Personnellement, je n’en aurais pas parlé du tout. Je sais, tu l’as dit, tu l’as écrit, c’est un compte-rendu de ce que tu as vu, mais il me semble qu’il manque beaucoup de produits bien connus, et bien distribués. Étaient-ils absents?
    Cela dit, je ne te blâme pas. Je te sais passionné, amoureux de beaux objets. Alors, comment passer outre ces trucs fatasmagoriques? (Mais franchement, des enceintes en verre, c’est vraiment n’importe quoi 😉
    Anyway, va prendre une pause accompagnée d’un bon verre de Beaune Grèves 1er cru, tu le mérites amplement.

  2. […] Magazine Audio Magazine Audio est animé par des humains passionnés de musique et de cinéma. Une bande de copains, réunis autour d'une même passion, la haute fidélité. Aller au contenu Presse & ReviewsArchivesPhotographiesDisques de référenceClassiqueJazz & BluesPop & RockDiversHi-Fi Set-UpLe système de MarcLe système d’AlainLe système de ClaudeLe système d’YvesEspace ProÀ Propos du magazine « CES 2010 part 12 CES 2010 part 14 » […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here