Brooke Miller – familiar

1
330
Brooke Miller et son dernier album SACD hybride : Familiar

Voici un nouvel album édité par Stockfish Records, qui fera date dans l’histoire de ce label, toujours pour sa qualité artistique et technique.
Artiste : Brooke Miller
Origine : Canada
Titre du disque : Familiar
Genre : Folk / country
Formats : CD/SACD (2 canaux) et un vinyl 180g
Prise de son et mastering : Stockfish Records
Distributeur : in-akustik (Allemagne)
Sortie : mai 2012.

Brooke Miller : Familiar

Deux artistes, des instruments acoustiques, une voix, pas de fioritures, on est dans le feeling, l’émotion et ça respire l’authentique dans sa plus simple expression.
Je n’ai qu’un mot à dire: recommandable.


Brooke Miller que vous ne connaissez peut être pas, à moins d’avoir visité le high end 2012 à Munich, est accompagnée ici par un artiste canadien Don Ross (basse, piano et Fender rhodes).

Je dois revenir une fois de plus sur la qualité de la prise de son et du mastering, au crédit de Günter Pauler et son assistante Inès Breuer.

On peut ne pas toujours adhérer au genre musical parfois répétitif, mais Stockfish Records est depuis plusieurs années une référence pour nous au magazine et plus important encore, une référence sur le plan personnel dans le cadre d’écoute plaisir; puiser dans leur catalogue est un délice pour les sens.

Nous sommes constamment à la recherche d’enregistrements dignes de ce nom, Stockfish Records fait parti de ces gens qui placent leurs clients au dessus des considération bassement matérielle et soutiennent avec ferveur le travail bien fait; leur protocole est établi, il est fiable et performant, chaque disque est soigneusement réalisé avec cette âme qui traine en arrière, comme on le retrouve chez certains autres labels qui sont mes références depuis des lustres.
Le dernier album édité sous ce label qui m’avait fait une aussi bonne impression était le fameux Sara K : Hell or high water.

Pour la petite histoire, Brooke Miller joue souvent avec un band et pour changer a décidé de faire un SACD solo à caractère plus intime, Familiar ayant été choisi en rappel au nom de son premier CD chez Stockfish Records.

On retrouve donc sur ce dernier cru, les titres qu’elle avait composé à l’époque, mais cette fois, revus et visités en mode intime, Brooke à la guitare dans une version plus proche de la réalité que ne l’est une interprétation en groupe.
Très peu d’arrangements, elle a voulu se livrer quasiment dans son plus simple apparat afin de mettre en valeur ses textes et sa musique, pour se retrouver elle même face à l’auditeur, dans son salon.

Difficile d’exprimer avec des mots ce qu’un artiste a voulu faire sans avoir les mélodies à l’oreille.

Brooke a grandie dans les Maritimes sur l’ile du Prince Edouard (Canada) et c’est à l’âge de 12 ans qu’elle a commencé timidement à jouer avec un groupe punk.
À voir cette très belle femme, on a du mal à se représenter son look de l’époque.
Elle aurait pu faire une carrière de mannequin ou d’actrice, sans aucune difficulté.
Son choix: la musique, la composition et l’écriture.

Son style est très cool, des mélodies empruntes d’une grande douceur. Pourtant elle chante ce que lui inspire la vie de sa voix aux timbres riches, sa guitare ne manque pas de dynamique et ses mélodies de “drive”.
On tape du pieds d’un bout à l’autre de l’album.
On est loin des balades lénifiantes de certains styles folks traditionnels.
Elle a puisée ses influences auprès de Bruce Coburn, mais surtout de Joni Mitchell et ça s’entend, personne ne s’en plaindra.

Bon, ce n’est pas du jazz, on évolue dans un style plus balade aux accents folk/country mais au sens poli du terme, rien de commun avec le country grossier du Far West aux grosses bottes et sable dans les cheveux en poussant des cris stridents de cow boy… si vous voyez ce que je veux dire.

On joue dans la délicatesse et les fans de Stockfish ne seront pas déçu, ça sonne juste, clair, en laissant toute sa place à l’artiste.
Brooke Miller impose son style bien à elle, son charisme, sa beauté, on se prend à écouter plus que d’entendre ce qu’elle compose, puisque l’ensemble des 11 pièces musicales sont de son cru.

Brooke Miller et son dernier album SACD hybride : Familiar

Vous êtes sensibles à la beauté féminine, la guitare acoustique vous berce?
Ecoutez ce que cet artiste interprète et payez vous un voyage pour les plaines et côtes atlantiques de son ile natale, vous ne serez pas déçus.

Brooke ponctue ses quelques mots d’introduction dans le livret par : “… I’m sitting in the room singing just for you”.
C’est précisément le sentiment que j’ai eu à l’écoute de ce disque.
Pour donner un côté encore plus authentique, Brooke joue sur une guitare faite à la main par Michael Greenfield de Montréal.

Les cordes sont faites sur mesure par John Pearse.
Je n’ai pas eu la chance d’entendre les performances du vinyl audiophile de 180g, mais si j’en juge par la qualité de ce SACD, ce doit être une réussite, cela ne fait aucun doute.
J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir cette artiste et c’est en écoutant cet album “Familiar” que j’écris ces lignes.

Encore un disque à avoir dans sa collection, émotions garanties.

Vous pouvez écouter en ligne des extraits de cet album directement sur le site de l’éditeur.


Le SACD mastering ainsi que la version CD sont l’œuvre de Hans-Jörg Mausksch, assisté par Inès Breuer de chez Pauler Acoustics.
Les enceintes acoustiques utilisées pour le mastering sont des modèles B&W Bowers & Wilkins 801D.


Contact éditeur et distributeur

Stockfisch Records

Stockfisch-Records
closer to the music

Günter Pauler : Producteur
Inés Breuer : assistante de production

Am Münster 30a/Herrenhaus
D – 37154 Northeim
Germany (Allemagne)
fon: +49(0)5551 61313
fax: +49(0)5551 8020.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.

Bonne journée et bon divertissement.