Arteluthe Satie chez Brosseau

0
527
Arteluthe modèle Satie chez Brosseau lors de la première mondiale.

Pour la première fois en public et en mode non statique tel que vu au Pavillon du Canada lors du SSI 2013, nous avons eu la chance de voir et d’entendre chanter les enceintes acoustiques actives Arteluthe, modèle Satie.

Ce type d’enceinte préfigure ce que demain sera et nous pourrons dire que nous y étions.

C’est la conjonction entre la boutique Brosseau située sur la rive sud de Montréal et de Robert Gaboury le concepteur, qui a permis cette soirée.

Il semble flotter un vent nouveau, une certaine fraîcheur, pour ne pas dire ferveur, depuis que Patrick Sareault a pris son poste comme directeur des ventes chez Brosseau.

Auditorium de référence Brosseau Audio & Vidéo
Auditorium de référence Brosseau Audio & Vidéo

Eric Periard et son associé, les nouveaux propriétaires, ne doivent pas en revenir du rythme imposé par leur nouveau “poulain” et du travail de fond entrepris en quelques mois pour un résultat qui ma foi, me semble convainquant à plus d’un titre.

La nouvelle salle de référence a été complétée dans les temps, pour un résultat qui fait plaisir à voir.
À tout seigneur tout honneur, je me suis entretenu avec Robert Gaboury dans le cadre de cette première mondiale.

Robert Gaboury en arrière de sa dernière création, la Satie.
Robert Gaboury en arrière de sa dernière création, la Satie.

Bonjour Robert, as tu aimé cette soirée dédiée aux Satie?

La soirée n’aurait pas pu exister sans les gens qui s’y sont présentés, mais aussi sans Brosseau. Je les remercie d’avoir rendu cette soirée possible et j’aimerais bien répéter l’expérience, peut-être avec un autre modèle. J’aimerais peut-être aussi démontrer une installation Pro pour que les gens puissent se faire une idée de ce qui existe de l’autre coté et qu’on puisse écouter des choses sans catégoriser ce qu’on entend. Brosseau est le lieu idéal, puisque c’est la convergence du son et de l’image. Ça serait amusant de faire une démonstration d’un système 5.1 adapté à la musique.

Quelles sont les questions que les visiteurs ont posé?

Le principe actif/DSP est présent et incontournable dans les studios, en sonorisation, bref, partout où une reproduction de haute qualité est obligatoire. Curieusement (ou pas) les audiophiles ne sont pas familiers avec la technique. Ça va changer, mais c’est long!

Parmi les questions: Y aura-t-il une possibilité de connecter directement en numérique. La réponse est oui, mais seulement dans les versions pro. Je crois que dans quelques années le tout numérique sera courant, mais pas tout de suite. Il n’existe aucun format numérique universel. Que l’on pense au CD Redbook, au MP3, FLAC, AAC, aux différentes résolutions, bref, tant que nous n’aurons pas un format universel unique, il y aura toujours une conversion.

Dès aujourd’hui, on peut se procurer des enceintes Arteluthe (y compris les Satie) avec une entrée numérique, avec connecteur RJ45 (Ethernet). Dans ce cas là, le système doit obligatoirement être utilisé sur un réseau dédié, avec un PC qui “roule” un programme de gestion. Ce programme offre des possibilités infinies quant à la complexité du système et du traitement numérique. Puisque tout est possible, il faut une solide formation pour bien utiliser le système.

Un système “grand public”, accessible est difficile à implémenter, pour la simple et bonne raison qu’un signal numérique, actuellement, est stéréo – les deux canaux voyagent sur le même fil.

Il faudrait relier entre elles les enceintes et il faudrait implémenter une façon d’ajuster le volume sans nuire à la résolution du système. Actuellement, lorsqu’on diminue l’intensité sonore, on diminue également le nombre de “bit”. À moins d’avoir un système très bien optimisé, il est préférable d’utiliser un pré-ampli analogique. Pour toutes ces raisons, les versions grand public sont alimentées par un signal analogique.

Arteluthe modèle Satie chez Brosseau lors de la première mondiale.
Arteluthe modèle Satie chez Brosseau lors de la première mondiale.

Autre question: qu’en est-il des alimentations?

Elles sont à commutation (SMPS) ou Switching Mode Power Supply. On pense souvent que les alimentations SMPS sont inférieures et c’est souvent vrai, mais le potentiel de haute qualité y est, et nous utilisons des modules de haute qualité.

ICE Power? Hypex?

Non et non. La technologie d’amplification en classe D est beaucoup plus répandue que ce que laisse croire le marché audiophile. Nous utilisons une technologie développée au Danemark par Pascal.

L’avantage de la classe D et des SMPS est d’obtenir un produit compact et efficace, qui dégage peu de chaleur. Donc, parfait pour intégrer aux enceintes acoustiques.

Pour ce qui est du DSP (Digital Signal Processor), c’est une technologie qui applique des opérateurs mathématiques à un signal numérique. Nous fonctionnons avec une puce AnalogDevice qui nous permet d’échantillonner à diverses fréquences, 44, 88, 96, 192, etc, sur 24 bits. Une fois le signal échantillonné, tout est possible en temps, phase, fréquence. Dans le cas de nos produits 2 voies, on peut obtenir des réponses en fréquences parfaitement linéaires et utiliser des points de coupures impossibles à faire en mode passif.

Par exemple, le transfert d’énergie entre le woofer et le tweeter se fait à 1500Hz, une fréquence extrêmement basse, qui permet aux deux transducteurs d’offrir une dispersion incroyablement large – beaucoup plus large qu’il serait possible d’obtenir en passif.

D’autre part, la puissance est très généreuse avec un potentiel (inexploité) de 350 watts par composante – donc 700 watts par enceintes et plus de 1 kilowatt pour la paire.
Les composantes utilisées sont fabriquées par Morel (woofer) et ScanSpeak (tweeter)

Chine?

Non. Les produits fabriqués en Chine peuvent être de très haute qualité, mais il est impossible de travailler à échelle humaine. Arteluthe, c’est l’art de créer des instruments, un par un. Au Québec. Il faut attendre de 6 à 8 semaines pour prendre possession d’un de mes produits.

La fabrication en Chine, c’est l’inverse. Le manufacturier commande 1 ou 2 conteneurs de produits et ces produits doivent être livrés le plus vite possible, au plus grand nombre de gens. En conséquence, il n’y a pas vraiment d’exaltation à attendre une livraison!

Arteluthe Satie (fait au Canada)
Arteluthe Satie (fait au Canada)

Quelle va être la suite de la production Arteluthe?

Petit à petit, je constitue un inventaire des modèles Satie, Alegrìa et Kantate, tous basés sur la même architecture acoustique AirForce™ à pavillon replié.
Par la suite, un projet qui m’est cher et sur lequel je travaille depuis longtemps: un ensemble modulaire musique / cinéma compact mais excessivement performant et “relativement” abordable. Les modules sont destinés à être encastrés, ce qui permet de réduire le prix de façon importante, tout en offrant une solution véritablement “sur-mesure” et qui n’a rien à envier aux plus grosses installations de type Imax.

Des lecteurs m’ont demandé de réaliser un banc d’essai, est ce que ce sera possible?

Avec joie. Je vous proposerai le modèle Alegrìa (qui signifie littéralement JOIE).

Parles nous des versions avec le woofer en carbone?

Le woofer en carbone équipe les versions Alegrìa et Kantate. C’est une véritable merveille. J’ai toujours eu un faible pour les composantes Accuton fabriquées en céramique, mais je dirais que le woofer Carbone-Rohacell va encore plus loin et arrive à allier résolution et chaleur – ce que les membranes en céramique n’arrivent pas à faire. D’autre part, avec une bobine mobile de 3 po, ces woofers sont très résistants à la chaleur et parfaitement adaptés à la charge acoustique. En plus, ce sont véritablement des composantes “full range” qui sont linéaires jusque vers 10000 Hz, aucune cassure, aucune agressivité.

Comment se passe la distribution des enceintes Arteluthe à l’export?

Bien. C’est toujours plus facile de percer à l’export. Évidemment, je pars de zéro – en fait, pas vraiment puisque Mindtech au Danemark me donne un bon coup de main. Je compte aussi sur des fanatiques de mes produits en Allemagne, en Australie et en Asie. Un type en Australie a en sa possession l’ensemble de tous les produits que j’ai conçu! Je crois qu’il pourrait ouvrir un musée!

Ma compétition n’est pas composée de manufacturiers audio. Je ne suis pas en compétition avec Focal, PMC, Dynaudio, etc. Mon compétiteur est Patek, Harley-Davidson, Leica, Triumph, Alfa Romeo, etc. Les gens qui achètent mes produits veulent se faire plaisir et veulent obtenir un produit authentique, fait à la main, mais aussi très performant. Puisque je fait très peu d’exemplaires, tous les produits sont quasiment uniques.

Quel bilan fais tu de cette première mondiale?

Une fois la première passée, je pense à la deuxième, la troisième, etc. Il ne faut jamais voir le “marché” comme un bassin de population ou un ensemble de gens qui correspondent à ce qu’on appelle le marché-cible. Je n’ai pas de marché cible. Il n’y a pas de “bassin”, mes clients ne sont pas des poissons – ce sont des personnes, uniques, distinctes. Je veux que mes produits reflètent ça.

Avec Internet, on peut maintenant parler à un auditoire composé d’individus qui partagent une passion. C’est ce qui m’intéresse. Les produits Hifi, c’est simplement un prétexte pour parler de musique, d’expérience intellectuelle et aussi sensorielle. L’un ne va pas sans l’autre.

Arteluthe Satie, un monde de musicalité vous contemple.
Arteluthe Satie, un monde de musicalité vous contemple.

Conclusion

Effectivement, l’un ne va pas sans l’autre, à l’évidence.
Après avoir vu de près la fabrication des Satie. Après avoir eu l’opportunité d’entendre les moniteurs de studio 3112, chez le manufacturier; la conclusion à laquelle j’arrive est que nous avons atteint un seuil de qualité incroyable, pour un tarif encore “démocratique”. Ce qui était inconcevable il y a encore quelques années en arrière est maintenant devenu réalité.
Il me semble déjà l’avoir écrit:

l’actif c’est l’avenir.

L’avènement de la musique dématérialisée nous conduit tout droit vers cette solution, c’est inéluctable.
Nous pourrons continuer à écouter des enceintes passives, mais de vous à moi, faite donc l’expérience d’une enceinte active Arteluthe et nous nous en reparlerons. Je n’hésiterais pas à vous encourager à faire ce voyage même si déjà vous êtes équipés de matériel dit “high end”.

Je n’aurais aucune crainte de mettre en comparaison directe ce type de haut-parleurs actifs face à de grosse pointures de type passif à 3 ou 4 fois le prix.
Arteluthe au travers de son concepteur, apporte une vraie plus value à son produit. Non pas seulement sur l’aspect purement technique, mais également cette dimension humaine qui manque à tant de manufacturiers.

Nous avons la chance d’avoir au Canada et particulièrement au Québec, une véritable pépinière de talentueux manufacturiers d’enceintes acoustiques (Arteluthe, Coherent Speakers, Gala Solo, Verity Audio, Lafleur Audio, Ledoux Acoustique, …) et il faudrait que ça se sache à travers le monde, mais également chez nous en bas de notre porte. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs, qu’on se le dise une bonne fois pour toute.

Les humains en arrière de cette soirée mémorable, de G à D: Frédéric Brosseau, Robert Gaboury, Patrick Sareault et Olivier Brosseau.
Les humains en arrière de cette soirée mémorable, de G à D: Frédéric Brosseau, Robert Gaboury, Patrick Sareault et Olivier Brosseau.

J’ouvre ici une parenthèse qui me semble avoir du sens.

C’est à cet instant qu’entre en jeu les boutiques spécialisées. Ce sont les spécialistes de chaque boutique qui vont pouvoir porter le flambeau des marques qu’ils représentent. Si vous vous posez encore la question de savoir à quoi servent les revendeurs et bien à deux choses.

1: Présenter une sélection de produits et de marques au public qu’ils tiennent en stock,
2: Savoir installer chacun des produits vendus.

C’est bien beau d’utiliser Internet pour vous informer, mais les revendeurs ne sont pas juste là pour vous offrir de leur temps, de leur espace de travail, de leurs compétences; ils sont aussi là pour que vous achetiez le produit en question chez eux une fois que vous y avez pris toute l’information nécessaire à votre profit. Il n’y a rien de plus frustrant que de voir de plus en plus de gens, venir en boutique et ressortir de là les mains vides avec pour seul but arrivés chez eux de chercher sur Internet le prix le plus bas.

Ce que je veux dire, c’est que les gens qui travaillent dans les boutiques hifi sont comme vous des salariés voire de chefs d’entreprise qui doivent pouvoir compter sur un chiffre d’affaire pour rendre viable leur entreprise, tout comme celle qui vous emploi.

Alors pensez y à deux fois avant de solliciter un revendeur, votre magazinage sont aussi nos emplois.

Nous vivons dans un monde de partage et de commerce, c’est comme cela que nous avons bâti notre société, vouloir en changer les règles juste pour soi, n’est pas une très équitable.

La signature du concepteur, Robert Gaboury.
La signature du concepteur, Robert Gaboury.

Bon, pour revenir au principe actif des haut-parleurs et de l’utilisation d’un DSP par le grand public, c’est un processus qui prendra du temps selon moi, avant que les gens acceptent l’idée ou du moins se fasse à l’idée que c’est bien la seule voie qui conduise sans effort vers la performance.

Je crois également au principe de la démonstration active et à moins d’être totalement hermétique, il y a fort à parier qu’une écoute finira par vous convaincre des bienfaits de ce principe.

Les premiers ne seront pas les derniers, celles et ceux qui vont s’intéresser de plus près aux enceintes actives auront une longueur d’avance sur leurs compétiteurs.
Imaginez, une source, n’importe laquelle, celle que vous possédez déjà ou un DAC avec une commande de volume, un NAS + serveur de musique par exemple, une paire de câble XLR et hop le tour est joué.

Fini les tourments de l’installation avec préamp séparé, blocs de puissance, le filage qui n’en fini plus, qui coûte la peau des fesses et traine partout. Avec la solution Arteluthe, c’est bien simple … simplicité = efficacité. En plus les enceintes sont belles, que demander de plus?
4 réglages pré définis sur DSP? c’est compris dans le lot, d’origine chaque enceinte Satie est paramétrable du bout des doigts.

Vous avez demandé l’avenir et bien avec Arteluthe, l’avenir a déjà commencé.
Tarif pour une paire de Satie: 7999$ pour être exact. Non, vous ne rêvez pas.
Toutefois, la finition des Satie présentées chez Brosseau est en fait du “sur mesure” qui est facturé 11000$.

La version de base est en laque blanche perlée avec surface “soft touch”, une surface ultra matte et caoutchouteuse, impossible à rayer.
Elles intègrent pour ce tarif 2 amplis et un DSP par voie, qui dit mieux?

Faites le calcul des économies que vous pouvez réaliser ne serait ce que sur les câbles inutiles, le meuble simplifié, le gain de place, d’espace de vie… pensez y deux secondes, 8000$ tout compris, c’est presque un hold up en plein jour. J’ai déjà visité des clients qui avaient plus de 10 000$ de câbles en arrière de leur système stéréo dont les performances n’étaient pas si éloignées de celles des Satie… la logique va t elle finir par triompher? Nous le saurons bientôt.

Quant à moi, je vais patiemment attendre (dans la joie et la bonne humeur) de pouvoir essayer une paire d’Arteluthe modèle Alegria chez moi, je frémis d’impatience.


Contact et information

Arteluthe créateur canadien d'instruments de reproduction fidèle des sons.
Arteluthe créateur canadien d’instruments de reproduction fidèle des sons.

Arteluthe
Président: Robert Gaboury

Revendeur au Québec

Brosseau Audio & Vidéo sur la rive sud de Montréal.
Brosseau Audio & Vidéo sur la rive sud de Montréal.

Brosseau Audio & Vidéo
Directeur des ventes: Patrick Sareault


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here