2L vinyle vs blu-ray

13
835
Disques 2L vinyles et blu-ray comparés

Un comparatif plutôt inhabituel.
Après avoir vu, lu, entendu récemment sur les disques 2L vinyles, blu-ray, CD et SACD, j’ai décidé de franchir le pas. Je précise que je connais Morten Lindberg depuis plusieurs années. J’écoute régulièrement ses prises de son en fichiers HR via mon ordinateur ou depuis un lecteur de Blu-ray.

Ce label ne m’est donc pas inconnu.
Sauf que le côté analogique de 2L ne m’avait pas encore attiré.
Mon choix s’est porté sur 4 références récentes du catalogue 2L:

Disques 2L vinyles et blu-ray comparés
Disques 2L vinyles et blu-ray comparés

Nous avons écouté, puis comparé chacune des 4 versions.

Les versions analogiques:

Les 4 références en vinyle
Les 4 références en vinyle

Les versions numériques:

Les 4 références identiques en Blu-ray
Les 4 références identiques en Blu-ray

Voici le système qui nous a servi lors de ces écoutes.
Platine analogique Oracle Première MKIII (1989) update en MKIV (Fait au / made in Canada)

Détail du plateau et bras de la platine Oracle
Détail du plateau et bras de la platine Oracle

Bras MØRCH DP8 anamorphic precision 9po.

Bras Moerch et cellule Micro Benz
MØRCH DP8 anamorphic precision et cellule Micro Benz

Cellule Benz Micro Ruby 3H,
Filage de bras Graham 50.

Platine Oracle Première
Platine Oracle Première mark III

Tape bobine Technics RS1506us.

Tape bobine Technics RS1506us
Tape bobine Technics RS1506us

Double subwoofers Velodyne ULD15 servo amp 400 watts,
Mini DSP balancé et préampli phono PS Audio CGPH modifié.

Classé
Classé SSP75

Préamp Classé SSP75,
Ampli Classé CA400.

Notre système de référence
Notre système de référence

Lecteur de CD Oracle CD2500.

Lecteur de CD Oracle
Lecteur de CD Oracle CD 2500

Certains appareils présentés ci-dessus sont là uniquement pour illustration et le plaisir des yeux. Vous aurez compris que seule la platine analogique et la PS3 ont été utilisées.


Résultat de nos écoutes

Je ne vais pas vous raconter d’histoire à dormir debout, passons immédiatement à la conclusion.

Screen shot issu d'un blu-ray 2L
Screen shot issu d’un blu-ray 2L

Lorsque j’ai lu sur Internet une personne affirmant que la version vinyle était supérieure au blu-ray, je me suis mis immédiatement à douter de la véracité de ces propos.

En hifi j’ai appris depuis longtemps à ne pas prendre pour acquis tout ce que je lis, j’ai donc décidé d’en faire l’expérience.

Comment un enregistrement sur disque vinyle pourrait être supérieur à un support numérique comme le blu-ray … cela me paraît inconcevable.

Screen shot d'un blu-ray 2L
Screen shot d’un blu-ray 2L

Et pourtant … il n’a pas fallu longtemps pour nous faire notre idée, force est de constater que le son de l’un versus l’autre est différent, ça c’est certain.
Différent, mais aussi plus agréable à l’écoute depuis les vinyles du fait d’un meilleur équilibre tonal, tout simplement.

Je ne dis pas que l’analogique est supérieur versus le blu-ray, je dis juste que c’est plus agréable d’écoute, point.

Les fichiers numériques souffrent d’une balance tonale plus portée sur le médium aigu, ce qui tend à nuire au plaisir relatif de l’écoute sur une longue période.
Il faut dire que le type de lecteur tout comme le type de platine analogique peut faire une énorme différence.

Je l’ai vécu il n’y a pas si longtemps, lorsque j’ai essayé et comparé le lecteur universel Cambridge BD752, qui tout comme le Oppo, nous a littéralement bluffé par ses performances.

Le son et l’image sont supérieurs à mon lecteur multimédia de salon habituel (NMT C200 modifié), qui est loin d’être mauvais.

Contexte de nos écoutes comparatives
Contexte de nos écoutes comparatives

Dans notre contexte, l’ensemble analogique est plus haut de gamme que le lecteur PS3. Parfaitement ajustée au niveau bras + cellule, la platine Oracle si elle n’est pas toute jeune, représente encore aujourd’hui une sérieuse base lectrice analogique.

Je tiens également à vous faire observer que le bras MØRCH DP8 anamorphic precision est à lui seul une œuvre d’art facturée pas moins de 6000$…
Bref, dans la circonstance:
Vinyle : 4.5/5
Blu Ray: 3/5

J’ai beaucoup apprécié d’avoir des images en face de moi sur le bel écran de 110? Draper, modèle Silhouette Signature série E, électrique, lors de l’écoute en blu-ray. Pas seulement ce qui concerne le menu interactif, mais aussi de voir quelques bribes de vidéos de bonne qualité en terme de prise de vue.

Question pressage de ces productions 2L, c’est excellent, il n’y a rien à jeter. Si votre équipement hifi est en mesure de rendre justice à ce type d’enregistrement, notamment en terme de plage dynamique, alors vous ne serez pas déçus.
Le catalogue 2L offre plus particulièrement des disques ou fichiers HR de musique classique.

Ceci n’est que le prélude à d’autres écoutes comparatives et bien entendu, si le cœur vous en dit, que votre curiosité vous pousse à voir au delà des apparences, vous êtes les bienvenus.

Prochaine étape, revenir comparer les deux formats avec mon lecteur de blu-ray Cambridge sous le bras, n’ayant qu’une confiance moyenne au lecteur BD de la PS3.

2L éditeur de disques Norvégien.
2L éditeur de disques Norvégien.

Contact et information

Morten Lindberg
2L / Lindberg Lyd AS
office +47 48152222 mobile +47 91538155


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine.
Bon divertissement.

13 Commentaires

  1. Salut Marc,
    Tu as répondu, en dernier “Prochaine étape…”, à mon commentaire, qui était le suivant:
    Le lecteur BD de la PS3 est de bien mauvaise facture comparé à un vrai lecteur Blu-Ray, même avec mon Sony BDP-S590, j’y ai vu une énorme différence en tout.

  2. D’après ce que je vois le combat était perdu d’avance. L’ampli classé ne gère pas les formats audio HD tels que le DTS Master. Comment était-elle connectée ? en analogique ou SP/DIF ?
    Pour une meilleure comparaison, il vaudrait mieux soit tester avec un lecteur OPPO haut de gamme ou avec la PS3 connectée en HDMI à un préampli haut de gamme gérant les formats HD.

  3. Bonjour Marc
    Je pense que tu n’auras pas le même résultat avec ton 752BD, je pense que notre ami va être obligé de s’acheter cet appareil, il compléterait bien son si beau set-up
    Jacques

  4. @Stephane: Pas vraiment perdu d’avance, juste pour le test nous étions en S/PDIF, ça valait la peine d’essayer et à vrai dire je l’ai un peu fait exprès, je ne voulais pas d’errance avec une “petite” platine Rega ou quelque chose du genre face à un Blu-ray, où là vous m’auriez fait remarquer que le match était carrément inégal et je ne vous aurais pas donné tord . Les prochaines écoutes se feront à partir d’un lecteur Cambridge 752BD, toujours dans le même contexte. Mais je vous ferais part de mes observations depuis mon système perso, plus adapté aux bandes sons HD en HDMI. J’ai décidé cette année de prendre le temps du temps lors de nos essais et de faire participer un peu plus de monde, histoire de rendre le “jeu” d’une part interactif, mais également plus fiable. Ce que nous avons prouvé dans ce premier comparatif au delà de la qualité intrinsèque de la production des disques 2L, c’est qu’une platine analogique haut de gamme, avec les réglages adaptés, dans un contexte favorable, peut donner du fil à retordre au numérique… une question subsiste, pour encore combien de temps?

  5. Concernent l’absence de lecteur Oppo dans ce test, sachez que la marque a carrément refusé de nous prêter le lecteur que je demandais. La raison? Oppo n’a pas apprécié mon banc d’essai du Oppo 95, qu’ils ont trouvé pas suffisamment “commercial”, magazine-audio a donc été mis sur une liste d’interdiction. J’ai eu l’outrecuidance de souligner les défauts de l’appareil, notamment la perte de la lecture des fichiers ISO blu-ray suite à une mise à jour système et un soucis au niveau stabilité du réseau DNLA ou j’avais constaté une latence sur certains fichiers HD, le lecteur intégré n’étant pas aussi performant que sur le papier, du moins avec les CD, le son était plus qu’ordinaire. Pour le reste, c’est un bon appareil Blu-ray, tout comme le Cambridge BD752 qui lui ressemble sur bien des points, mais dont le réseau de distribution commercial est bien plus structuré, du moins au Canada, le service des produits Cambridge est impeccable, soutenu par un importateur sérieux (Plurison) qui connait son affaire. Ceci a fini par me convaincre de prendre ce lecteur universel comme référence de lecture multimédia, vous risquez donc souvent d’en entendre parler.

  6. @Bruno: Car nous sommes en cours d’évaluation de cet appareil, mais sachez en préambule que c’est un bon appareil. Que la qualité d’image est très bonne que ce soit via un DiVx, DVD qu’en Blu-ray. Le travail du ship set vidéo est excellent dans les différents formats. Le son profite lui aussi de l’évolution du DAC en 24/192, il ne faut pas longtemps pour s’en rendre compte. Le Cambridge BD752 se situe à mis chemin entre un lecteur Oppo 105 et un Marantz 7007. Autant dire que c’est une solide option multimédia sachant qu’il voit sur le réseau notre NAS et avale quasiment tous les fichiers vidéo que je lui présente depuis les deux disques durs USB. Certes, tout comme le Oppo et le Marantz il ne lit pas les ISO blu-ray… La suite dans un prochain volet.

  7. @Bruno: Car nous sommes en cours d’évaluation de cet appareil, mais sachez en préambule que c’est un bon appareil. Que la qualité d’image est très bonne que ce soit via un DiVx, DVD qu’en Blu-ray. Le travail du ship set vidéo est excellent dans les différents formats. Le son profite lui aussi de l’évolution du DAC en 24/192, il ne faut pas longtemps pour s’en rendre compte. Le Cambridge BD752 se situe à mis chemin entre un lecteur Oppo 105 et un Marantz 7007. Autant dire que c’est une solide option multimédia sachant qu’il voit sur le réseau notre NAS et avale quasiment tous les fichiers vidéo que je lui présente depuis les deux disques durs USB. Certes, tout comme le Oppo et le Marantz il ne lit pas les ISO blu-ray… La suite dans un prochain volet.

  8. Bonjour Marc
    Je pense que tu n’auras pas le même résultat avec ton 752BD, je pense que notre ami va être obligé de s’acheter cet appareil, il compléterait bien son si beau set-up
    Jacques

  9. @Stephane: Pas vraiment perdu d’avance, juste pour le test nous étions en S/PDIF, ça valait la peine d’essayer et à vrai dire je l’ai un peu fait exprès, je ne voulais pas d’errance avec une “petite” platine Rega ou quelque chose du genre face à un Blu-ray, où là vous m’auriez fait remarquer que le match était carrément inégal et je ne vous aurais pas donné tord . Les prochaines écoutes se feront à partir d’un lecteur Cambridge 752BD, toujours dans le même contexte. Mais je vous ferais part de mes observations depuis mon système perso, plus adapté aux bandes sons HD en HDMI. J’ai décidé cette année de prendre le temps du temps lors de nos essais et de faire participer un peu plus de monde, histoire de rendre le “jeu” d’une part interactif, mais également plus fiable. Ce que nous avons prouvé dans ce premier comparatif au delà de la qualité intrinsèque de la production des disques 2L, c’est qu’une platine analogique haut de gamme, avec les réglages adaptés, dans un contexte favorable, peut donner du fil à retordre au numérique… une question subsiste, pour encore combien de temps?

  10. D’après ce que je vois le combat était perdu d’avance. L’ampli classé ne gère pas les formats audio HD tels que le DTS Master. Comment était-elle connectée ? en analogique ou SP/DIF ?
    Pour une meilleure comparaison, il vaudrait mieux soit tester avec un lecteur OPPO haut de gamme ou avec la PS3 connectée en HDMI à un préampli haut de gamme gérant les formats HD.

  11. Concernent l’absence de lecteur Oppo dans ce test, sachez que la marque a carrément refusé de nous prêter le lecteur que je demandais. La raison? Oppo n’a pas apprécié mon banc d’essai du Oppo 95, qu’ils ont trouvé pas suffisamment “commercial”, magazine-audio a donc été mis sur une liste d’interdiction. J’ai eu l’outrecuidance de souligner les défauts de l’appareil, notamment la perte de la lecture des fichiers ISO blu-ray suite à une mise à jour système et un soucis au niveau stabilité du réseau DNLA ou j’avais constaté une latence sur certains fichiers HD, le lecteur intégré n’étant pas aussi performant que sur le papier, du moins avec les CD, le son était plus qu’ordinaire. Pour le reste, c’est un bon appareil Blu-ray, tout comme le Cambridge BD752 qui lui ressemble sur bien des points, mais dont le réseau de distribution commercial est bien plus structuré, du moins au Canada, le service des produits Cambridge est impeccable, soutenu par un importateur sérieux (Plurison) qui connait son affaire. Ceci a fini par me convaincre de prendre ce lecteur universel comme référence de lecture multimédia, vous risquez donc souvent d’en entendre parler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here