Un homme une femme une passion analogique

Il nous reste à voir de près ce qui fait la singularité de la fameuse platine analogique qui trône fièrement au centre du système.

Jean-Pierre, parle-nous de ton projet de platine analogique?

Platine analogique DIY

Platine analogique DIY

Je n’ai pas eu beaucoup de matériel analogique dans ma vie, j’ai peu d’expérience dans le domaine, je me suis départi de ma dernière platine, une Roksan Radius 5 MKII avec son fameux bras Nima, il y a déjà quelques années.
Tout a débuté au moment où j’ai changé de travail pour aller enseigner en formation professionnelle en entretien général d’immeubles et que j’ai remarqué que nous avions un cours sur les matériaux composites. Le coupage numérique (CNC) a fait parti du cours alors le projet a surgi en même dans ma tête! Wow, voila ma chance! Il faut que je me fasse un contact dans ce module au plus vite!!!

Machine à contrôle numérique

Machine à contrôle numérique

Puis, un beau jour, lors d’une réunion pédagogique, mon collègue Pierre Archambault dont nous avons discuté à maintes reprises, me dit, je vais te faire rencontrer un prof en matériaux composite. Dès notre première rencontre, j’ai saisi ma chance et je lui ai demandé: es-tu intéressé à me suivre sur un projet?

Il m’a répondu, possible, de quel type projet s’agit il?
Je lui ai répondu: et bien juste une platine analogique pour lire les vinyles… quelques secondes de silence… et je me suis dit mon chien est mort, mais il a répondu: ok d’accord.
Je n’ai jamais fait ça mais bon allons-y pour une platine analogique, mais au fait à quoi ça ressemble?
Je lui est répondu que je ne savais pas encore, je n’avais seulement qu’une vague idée, ça commençait mal…

Donc j’ai dessiné des croquis de plusieurs modèles de platines analogiques, après avoir regardé dans des revues et sur le net, pour arriver un jour au modèle tel que le vous voyez en ce moment.

squelette de la platine

squelette de la platine

Bien que cette fois j’avais la technologie en ma faveur, je n’avais quand même pas cinq ans pour faire ce projet et le budget était restreint, environ $2000 cellules non incluses.
D’autre part, je voulais au tout début du projet trois bras de lecture, mais j’ai finalement en cours de route, terminé avec deux bras seulement.

Alors le défi était de taille, je fais quoi si cela ne fonctionne pas… je n’aurais pas de seconde chance.

Donc après mûre réflexion et des visites de boutiques spécialisées dans le domaine, j’ai opté pour la technologie rigide sans suspension. Cela représente sur trois niveaux une masse de 30 kilos! Composée de matériaux divers tels que l’aluminium, le bois de merisier russe et acrylique, sans compter la fibre de carbone.

Application de carbone

Application de carbone

L’assemblage du plateau est en deux parties d’acrylique machiné de 2po pour un total de 4po, le roulement est machiné en stainless dans une bague de brass (cuivre), le pivot quant à lui est assis sur une bille de porcelaine qui baigne dans l’huile.

Le plateau est entrainé par deux moteurs synchro avec une courroie issue du catalogue Clear Audio.

Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier mon professeur pour sa patience et la persévérance dont il a fait preuve, en plus d’avoir cru en mon projet et dit oui à sa complète réalisation, c’est tout à fait extraordinaire.

La technologie moderne travaille pour nous mais croyez-moi, cela ne fonctionne pas tout seul. Plusieurs heures ont du être dépensées pour dicter à cette belle machine de reproduire quelques pièces, tout près de 30 heures en réalité.

Alors un gros merci à Martin, professeur en matériaux et composite du Centre Dalbé Viau a Lachine. C’est en bonne partie grâce à lui que j’ai pu mener à bien ce beau projet.

Le plateau acrylic en place

Le plateau acrylic en place

Comment as tu appelé ta platine analogique?

DUSSON 1.2b, cela vient de mon nom de famille Dussault, et 1 pour ma première table DIY, 2b pour tout simplement une table à deux bras de lecture.

Parles-nous des bras de lecture de la platine analogique?

Il y a tellement de modèle de platines et de bras de lecture, sans parler des cellules.
Je voulais absolument un bras de lecture tangentiel (linear tracking) et un bras rigide.

j’ai opté pour un bras d’entrée de gamme comme le MG-1.1 air bearing de Advanced Analog Audio Lab qui à mon avis, à ce prix, est dur à battre. je l’ai assemblé avec une cellule Benz micro H2.
je vais bientôt avoir un autre bras de rechange, avec une cellule Zyx-R-50, car la coquille de la MG-1 ne se détache pas de son bras, léger inconvénient mais à ce prix je peux vivre avec.

Le plateau acrylic en cours de fabrication

Le plateau acrylic en cours de fabrication

Le deuxième bras de lecture est un bras rigide de marque Origine live model Alliance couplé à une cellule Ortofon 2M red. J’aime bien le son de cet ensemble, très solide avec de bonnes attaques, bref pour le prix de ce projet, le look, pour le rendu global, je n’ai rien à redire.

Insertion de l'axe

Insertion de l’axe

Bien sûr, il existe sur le marché des platines équivalentes voire même de meilleure qualité peut-être, mais cela reste pour moi un bon souvenir d’avoir fabriqué entièrement ma propre platine analogique; les amateurs de DYI savent bien de quoi je parle.

Pendant la fabrication:

Le premier stade de l'élaboration du plateau.

Le premier stade de l’élaboration du plateau.

Platine terminée:

Platine analogique DIY

Platine analogique DIY

Conclusion

À bien y réfléchir, il y a toute sorte de monde qui gravitent dans le giron de la haute fidélité. Il y a ceux qui en parlent mais qui n’y connaissent rien, les hésitants qui ne feront jamais rien, les fonceurs qui vont toujours trop vite et manquent leur cible, les « bargaineux » ou chasseurs de bonnes affaires qui ne sortent de chez eux que dans le temps des promotions, les acheteurs compulsifs, les collectionneurs, les jaloux, les jamais content, les frustrés, les Ego-centriste, les Ego-maniaques, les audiophiles, les mélomanes, … liste non exhaustive.

Puis vient enfin, celles et ceux qui nous font rêver, dont l’acharnement à vouloir repousser les limites les conduits à des niveaux insoupçonnés. Je salue les personnes qui sont capables de porter à son paroxysme chacun de leur acte et qui ont pour seul but dans la vie, le raffinement de l’art de vivre.
Ce n’est pas donné à tout le monde. La frontière est mince entre le professionnel et l’amateur éclairé. La différence selon moi réside dans le fait que l’amateur n’a aucun impératif de rentabilité, libre dans sa tête, il jouit d’un avantage crucial au moment de faire des choix créatifs. Le professionnel devra parfois et plus souvent qu’à l’ordinaire, se contenter, faire des compromis ou jouer quitte ou double, bref, prendre des risques.
Donc, on peut dire que dans un cas comme dans l’autre il y a matière à s’émerveiller. Amateur ou professionnel de génie, la prouesse réside dans le fait pour l’un de nous émerveiller d’avoir conçu un objet de ses mains, que nous ne saurions concevoir nous même et de l’autre le manufacturier qui nous prouve qu’il est possible de fabriquer de beaux objets tout en restant en affaire.

Le modèle économique actuel tend à prouver que le high end se porte comme un charme et comme nous l’avons vu dans ce sujet, cela suscite aussi des vocations ou l’élan créateur attisé par une soif inextinguible de créer, nous offre l’opportunité de partager des instants magiques.
Tous ces petits moments de bonheur ne seraient pas possible sans le partage.

Michèle et Jean-Pierre auraient très bien pu décider de ne jamais parler en public de leur système hifi, cela n’aurait changé la vie de personne, mais avouez que cela aurait été dommage.
Un tel trésor se devait un jour d’être révélé.
Je ne parle pas seulement du matériel, mais aussi de l’homme. J’ai moi même du mal à percevoir toutes les subtilités de ce projet. Je suis loin d’avoir su mettre en lumière tous les tenants et aboutissants, mais qu’est ce que c’est beau.

C’est d’ailleurs la première chose qui m’a traversé l’esprit en franchissant le seuil de leur demeure, que c’est beau avec cette lumière invitante.
Je tiens à rappeler à nos lecteurs que ce système a été élaboré au Québec, ce qui vient alimenter la théorie selon laquelle, nous avons au Québec (Canada) une source quasi inépuisable de talents, que ce soit dans des domaines aussi variés que la musique, la peinture, les sciences et technologies et bien entendu la hifi.(Oracle, Simaudio, Totem, Verity Audio, Pro Design Audio, Bis Audio, Resonessence Labs, Classe Audio, Arteluthe, Lafleur Audio, Linar Audio, Coherent Speakers, Audio Sensibility, Gala Solo, inovaudio, … liste non exhaustive)

Quant aux performances de ce système hifi, je vous dirais que le résultat est à la hauteur de l’ouvrage. Le son est très bon que ce soit en numérique ou analogique. j’ai noté une différence marquée entre les deux bras et cellules de lecture analogique, assez pour n’en préférer qu’un.

Est ce que ça peut aller plus loin?

Nous avons déjà éludé la question et Jean-Pierre sait dans quelle direction il doit aller. Là où je suis plus particulièrement curieux, c’est au sujet de son NAS. En effet, tout comme beaucoup d’amateurs de musique dématérialisée, je m’interroge sur le meilleur moyen d’en écouter sans tracas et sans perte de qualité. Le NAS est devenu un incontournable.

NAS: Network Attached Storage ou Network Audio Storage. Le meilleur exemple que je puisse vous donner c’est le Ceolbox de Michel Forbes, dont nous vous feront la présentation sous peu. Rappelez vous, le match parfait avec le Atoll ST200 au SSI 2013.

Nous avons eu la chance de rencontrer ce couple de créateurs dans leur salon privé, ça a été une grande chance et un privilège, merci.

Michèle et Jean-Pierre nous accueillent dans leur salon.

Michèle et Jean-Pierre nous ont accueilli dans leur salon.


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.


Qui suis-je?

Marc PHILIP, manufacturier canadien de panneaux acoustiques, meubles tripodes et accessoires hifi www.inovaudio.com, atelier situé à Victoriaville, Centre du Québec. Mon blog www.magazine-audio.com est la partie média de mon entreprise. Je m’exprime librement sur l’industrie de la hifi, cinéma maison, musique et arts multimédias où je partage avec vous mes « coup de cœur ».
C’est aussi le prétexte pour moi de pratiquer la photographie www.marcphilip.com.
J’ai pour réputation de ne publier que la « crème de la crème » en toute indépendance. J’ai décidé de faire de mes passions mon métier. Les seules personnes que ça dérange sont les frustrés.
Mon conseil, ne vous laissez pas intimider, les rêves sont faits pour être vécus. Alors si vous aussi avez des choses à dire, à montrer; mon conseil, n’attendez pas que la mort vienne vous cueillir, réalisez vous. Dans le pire des cas, amusez vous, votre seul vrai risque, c’est d’essayer et possiblement d’y prendre goût.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire