SSI 2013 part 6

Nous sommes toujours en compagnie de Jeremy Bryan de MBL North-America et Vincent Bélanger.

Pour l’anecdote, Jeremy Bryan a été la toute première personne à m’avoir adressé la parole en entrant dans les couloirs du SSI mercredi 20 mars 2013. C’est aussi le dernier exposant à qui j’ai adressé la parole dimanche 24 mars 2013 en fin de journée, juste après avoir eu la chance inouïe d’être invité, ainsi que les amis qui m’accompagnaient, à une ultime session d’écoutes privées, durant laquelle nous avons entendu Vincent Bélanger interpréter quelques pièces au violoncelle, puis nous avons terminé par de la musique qui jouait depuis le tape bobine. Pour la petite histoire, la pianiste qui accompagnait Vincent sur la pièce que nous écoutions, était présente dans l’assistance.

Best emotion live sound of the SSI show 2013

Best emotion live sound of the SSI show 2013

Ce dont je me souviens après m’être assis à plusieurs reprises pour assister aux démonstrations MBL, c’est que Hugh Masekela, Nils Lofgren, Oscar Peterson, Sonny Boy Williamson (harmonica) n’ont jamais été si vrais.

Je commence par l’entrevue réalisée avec Jeremy Bryan Président de MBL North-America qui sera suivie par celle de Vincent Bélanger. Afin de nous replonger dans l’ambiance si particulière de ce SSI 2013 chez MBL, je vais ponctuer les réponses de quelques vidéos, histoire de coller au plus près de la réalité. Avoir le son et l’image lors de la lecture, me semble être de circonstance.

Notez que toutes les personnes qui figurent sur les photos et les vidéos ont accepté d’être filmées et ont donné leur accord de publication verbalement, devant public..

Hello Jeremy,

What kind of equipment was demonstrated?

We showcased the Canadian premiere of the new Corona Line C15 mono amps (500 watts/channel @ 4 ohms, $25,000/pair), the C11 stereo preamp ($8,800), the C31 DAC/cd transport ($9,200), and the 111 F loudspeaker, our largest Radialstrahler hybrid. This is a four way speaker using the same radial tweeter and midrange driver that all six of our loudspeakers use. They retail for $42,000 the pair. This system was less than 1/3 the price of the Reference System we showed last few years and we feel it offers most of the charms, emotion, and dynamic excitement of the larger, more expensive systems we make.

United Home Audio, modèle UHA Phase11

United Home Audio, modèle UHA Phase11

Un mot sur le tape bobine utilisé, il s’agissait d’un United Home Audio, modèle UHA Phase11. J’ai rarement été aussi impressionné par une telle dynamique. J’ajoute que ce n’est pas la première fois que je fais ce constat face à un enregistrement analogique lu depuis une machine du genre.

http://www.unitedhomeaudio.com/reel_to_reel_hq_tape_decks.htm

Greg Beron
United Home Audio
540-295-8313

Pages web: www.unitedhomeaudio.com

Price of the main system and the « small » one?

See above; we never played the small system, but it was the smallest MBL system: C51 300 watt / channel integrated amplifier ($11,100), the C31 DAC / CD Transport ($9,200), and the smallest Radialstrahler hybrid, the three way mbl 126 (from $11,800/pair).

MBL modèle 126 Radialstrahler hybride

MBL modèle 126 Radialstrahler hybride

What’s so special for MBL along the SSI 2013?

The intro of a full Corona Line system without the « distraction » of the larger systems present. The Corona Line is the result of many years of development work from MBL engineers, headed by Jürgen Reis. This is a serious system that is in no way compromised at the « entry level. » I thought of inviting Vincent Belanger back this year, but to do a more formally planned presentation than the impromptu sessions at SSI 2012. This took some planning, and Vincent and the crew’s good attitude in staying up all night before the show started to record him playing in the room live to 2-track, 15ips 1/4″ analog magnetic tape on a deck provided by Greg Beron of United Home Audio. We also were fortunate to have some early generation tape copies of popular music, such as Hugh Masekela, Nils Lofgren, Oscar Peterson, and rock bands such as Led Zeppelin, The Beatles, The Talking Heads, and others. We had after hours « listening parties » where everyone could relax, bring a drink, turn out the lights, and crank it up for a few hours. We had a great time with many attendees. People brought couch cushions from the hallway and seat on the floor. It was a lot of fun. And the sound experience was great for a large group of people, which is what the Radialstrahlers allow us to do.

How many people come into your room this week end?

We are fortunate that we are always busy and in a relatively small room with only about 20 chairs. I can say this: they were always full and we usually had a line of patient people waiting for the experience. Many thousands I would guess.

What are your impressions on this 26th edition?

Well attended; well run; great venue; kind, courteous, grateful music-loving attendees. I think you say: « C’est vraiment Bon. »

What are your negative impressions, if any?

Much too cold in the hotel. Our equipment (and everyone else’s) was really cold and this is not good for the sound, nor the comfort of the attendees.

Préamplificateur MBL de la série Corona

Préamplificateur MBL de la série Corona

What is your most positive experience at the show? Or perhaps an anecdote?

I spent a lot of time working to make my « aural dream » of Vincent’s playing sound something close to live chamber music with several players. I had a lot of help and full support from Michel and Sarah and this made it all possible. Stefan, from the Give band Live, engineered all the live sound at the show’s many concerts, and he was instrumental in working as a recording engineer at my direction very late at night just before the 4-5 days of real work for him started. When I was able to pull Michel away from his command of the show operation for a few minutes so he could experience the Vincent « concerto, » afterward, he looked at me and he said, « Jeremy, you are crazy, but I love you. You pulled this off. » This was really great.
Many people came to me after the presentation and thanked me for doing this. One twenty-something attendee said, « if everyone did such great presentations, the industry would be much stronger and more people would buy High-end audio. »

Also, several people attended Vincent’s « concertos » multiple times over the show days. This was great to see people enjoy.

The fine tuning is not an option, what’s your own process for this setup?

I answered this question in detail last year. I have more experiences in various customer, retailer, and exhibition spaces that I can build from. I have picked up some tweaks and useful setup tools along the way. And having the live instrument in the room right next to the stereo really allowed me to tune the room and system to mimic as naturally as possible the « live » sound. The emotion. I don’t sleep much at shows. I want it to sound better and better each day of the show, as you may have experienced on different visits.

Do you find a retailer in Canada?

We have a dealer in Vancouver, Ideas Technology (formerly Monitor Audio), but even with much interest from local dealers, no one has signed up as of yet. We hope we are close to a deal with a large retailer in Montreal, but we won’t know for sure until we are official. Maybe we will do SSI 2014 with them! That is our goal.

Would it be possible to share with us your favorite music?

We have our Jürgen Reis recordings of Martin Vatter’s music klangbilder that always sounds natural and emotional.
We play a wide variety of music, from Metallica to Mozart and everything in between.

Finally, how do you feel after the SSi 2013?

Very tired. But we feel good about the show we put on. People reacted well to it and enjoyed themselves. This is the best we can hope for!


Bonjour Vincent, quelles sont les pièces musicales que tu as joué durant ces 4 jours au SSI?

1: Cinéma Paradiso – Ennio Morricone (1928 – )

2: Extrait d’une sonate en canon: deux mouvements – un lent et l’autre vif – Compositeur allemand Georg-Philippe Telemann (1681-1767)

3: Buon giorno Principessa & La Vita e Bella – Nicolo Piovani (1946-)

4: Deux extraits de mon album Là: « Le chant des oiseaux » ainsi que « Wow » de André Gagnon.

Peux tu nous parler de ton instrument de musique?

Mon violoncelle est un instrument anonyme d’environ deux cents ans. Il appartenait au frère de ma grand mère, le violoncelliste Paul Létourneau. Certains luthiers le classent comme instrument allemand et d’autres italien.
Personnellement, je m’en fout un peu car uniquement le son m’intéresse. Il m’inspire beaucoup. A tel point que si l’on m’offrait de l’échanger pour un autre instrument d’une plus grande lutherie, je ne le changerais pas.
Il a un son unique: ses graves sont d’une richesse et d’une profondeur incroyable et ses aigues d’une précision et d’une brillance tout aussi incroyable.
L’an passé je l’ai fait restaurer par un grand luthier québécois, Martin Héroux. Je l’ai récupéré en mai 2012 et depuis, je ne finis pas de m’étonner de ses capacités et de sa richesse harmonique. Mon archet a été réalisé par un autre luthier québécois, Richard Compartineau.

Peux tu nous présenter Jeremy de MBL avec qui tu as collaboré?

Jeremy Bryan est le président de MBL North-America. Je l’ai rencontré l’an passé au SSI 2012 grâce à mes présentations chez Lys Audio. Jacques Riendeau de Oracle – qui était notre voisin de salle – a suggéré au président de LYS Audio, Jacques Gérin-Lajoie, de me laisser aller faire quelques présentations avec le système MBL. Ce fut un moment spontané et très intéressant: la technologie MBL est quand même incroyable. Jeremy a voulu créer une collaboration plus solide. Il m’a donc contacté en janvier afin d’étudier mon intérêt pour des collaborations futures. J’étais évidemment très intéressé! Mais je ne voulais pas répéter les mêmes présentations que les autres années. Il a donc soumis l’idée d’enregistrer une ou deux pièces pour les besoins. Au final, nous avons enregistré 5 pièces le mercredi précédant le SSI jusqu’aux petites heures du matin.

J’ai découvert en Jeremy un type très chaleureux, très humain. Son épouse Tara – qui est une super ingénieure de son – l’est tout autant. J’ai aussi découvert en eux une passion incroyable pour la musique. Ils ont une culture musicale hallucinante! J’ai senti que pour eux, la musique doit passer avant la technologie. Leur objectif est que l’on oublie les enceintes pour vivre une expérience musicale hors de l’ordinaire. Ce fut un bonheur de les côtoyer durant ces 5 jours.

Dans quelle condition avez vous enregistré mercredi?

Ce fut très relax. Jeremy désirait que j’interprète Cinema Paradiso et pour le reste, je lui ai soumis le répertoire. L’enregistrement s’est fait entièrement en analogique. Quelques fois en stéréo et d’autres fois mono. Le technicien de son, Stéphan Ritch (Give band) a été très patient car nous devions le faire sur bobine donc à l’ancienne. Il ne pouvait y avoir de truchement numérique donc il fallait que j’enregistre tout d’un bout. Ce qui implique qu’il fallait que je reprenne, reprenne et reprenne encore jusqu’à ce que nous ayons la meilleure prise. C’était un beau défi et j’ai adoré ça!

Quel a été ton feeling durant cette 26 eme édition?

Il faut savoir que ce fut ma troisième participation. J’étais donc triplement heureux d’être là. C’est un prévilège pour un artiste comme moi de rencontrer le public, tout autant que les artisans de l’industrie. Revoir des gens qui possèdent mon album depuis son lancement (SSI 2011) me touche énormément. Je me rend compte que mon album a une belle durée de vie. Plusieurs personnes me disaient qu’ils écoutaient encore mon album « Là » avec autant de plaisir, et ce, après 1 an voire 2 ans! Je me considère très chanceux d’avoir ces témoignages en retour, car j’ai mis beaucoup de temps et d’énergie dans la réalisation de cet album.

Vincent Bélanger en train de partager les sensations  au contact de son violoncelle avec une personne prise au hasard dans l'assistance.

Vincent Bélanger en train de partager les sensations au contact de son violoncelle avec une personne prise au hasard dans l’assistance.

Quelle est ta plus belle expérience du salon? … ou une anecdote peut être?

Une anecdote troublante et émouvante à la fois. Au milieu de ma présentation, j’offre la possibilité à un spectateur de sentir la vibration de mon violoncelle. J’ai choisi un homme au hasard. Il s’est avéré qu’il était en traitement contre le cancer. Aussitôt que j’ai commencé à jouer, j’ai senti une réaction très émotive. Il a tellement aimé ça qu’il en était très ému. Sa réaction en a d’ailleur ému plus d’un dans l’assistance. Il est venu me voir après pour me dire qu’il n’avait jamais ressenti ce genre de vibrations au paravant. Qu’il était content de vivre ça avant de ce que j’en conclu … le grand départ …

C’est dans ces moments que l’on prend conscience que l’artiste ne sert pas juste à divertir … c’est très important pour moi d’en être conscient. Je consacre ma Vie à la musique, au violoncelle et ces rencontres me confirment que je suis à la bonne place.

Ton prochain disque prendra quelle forme?

Je vise un CD intime, que du violoncelle. Il sera très certainement enregistré en analogique. Pour le reste, il faudra le découvrir au prochain SSI 2014 🙂

Un mot à faire passer à nos lecteurs?

Une pensée, vieille de plus de deux milles ans: «La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.» Platon
Un bon printemps à tous et au plaisir de partager la musique.


Conclusion

Quelle belle énergie s’est dégagée durant ces 4 jours dans la pièce MBL au salon de Montréal. Je suis persuadé que les jours qui ont dû être une descente assez raide vers un rythme plus lent de la vie de tous les jours.

Je voulais terminer ce sujet avec un extrait de Buon giorno Principessa & La Vita e Bella – Nicolo Piovani (1946-) où Vincent au tout début, discute avec le public et accorde son instrument avant de commencer à jouer véritablement. J’ai beaucoup aimé cette partie, car on peut mesurer aisément le degré de qualité de reproduction suffisamment fidèle du système MBL face à son alter ego. Un moment rare, que j’ai eu la chance de vivre et de filmer. C’est aussi l’extrait le plus long, il dure environ 7 minutes et 26 secondes, mais ça vaut la peine. En tous cas, c’est mon passage coup de cœur.


information complémentaire

Le matériel utilisé pour les prises de vues basse résolution était un photophone Nokia Lumia 920 qui nous a été prêté par Nokia Canada, merci à Sébastien Voyer pour son soutien et le suivi efficace. Visitez le site de Nokia: http://www.nokia.com/ca-fr/
Toutes les autres photos et vidéos HD ont été réalisées à l’aide d’un boîtier Nikon D3s avec un objectif Nikkor 24-70 f2.8. Le micro est un modèle Sennheiser MKE 600.

Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling », en particulier pour la pièce « Là » de Vincent Bélanger, plus quelques fichiers informatiques issus de mon ordinateur, dans la liste que j’ai publié précédemment.


Sarah Tremblay et Michel PLante

Sarah Tremblay et Michel PLante

Salon Son & Image

MICHEL PLANTE : Président, Salon Son & Image
mplante@salonsonimage.com

SARAH TREMBLAY : Directrice, Salon Son & Image
stremblay@salonsonimage.com

2054, rue de Salaberry
Saint-Bruno (QC) Canada J3V 4N6
info@salonsonimage.com
(450) 441-5989
(514) 267-6231 (cell)
Site web du Salon Son & Image : http://www.salonsonimage.com


La pensée du moment :

Dis moi ce que tu écoutes et je te dirais qui tu es. MP


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 2 commentaires

  1. maurice tremblay

    I would like to take a moment to express my profound appreciation for the SSI and especially the MBL/Vincent Belanger audio demonstrations (read: mini private concerts). WOW!

    As I said to M. Belanger and his collegues in the MBL room, if more companies did this kind of presentation there would be a significantly greater interest in high end audio and real music. Anyone can record on a digital piano or on a computer and put together sounds that can be called music.

    My opinion (feeling) is that music is more than a collection of cohesive sounds. It is an emotion, an experience and after the fact, a memory that imprints for a lifetime. The experience with M. Belanger (my second) is just such an event.

    Some would say, it is just a fancy electronics show, what’s the big deal… They were not there! They could not experience the emotion of the live performance and then see how great equipement helps you to relive that experience with vivid reality! In the case of the presentation, the great equipment helped to enhance a unique experience.

    Thank you again M. Belanger, MBL and the organizers of the SSI for the experience and I look forward to next year!

Laisser un commentaire