SSI 2013 part 2

À bien y réfléchir, ce qui me conduit encore à avoir du plaisir à couvrir les salons, c’est la quête du système de référence ou du meilleur rapport qualité prix ou d’un exposant qui saura me surprendre par sa sagacité.

SSI 2013

Tiens au fait, qu’elle est votre motivation lors de votre visite au salon du SSI?

Êtes vous en quête de quelque chose de précis, prévoyez vous un achat, venez vous prendre de l’information sur les nouveautés en la matière ou venez vous juste rêver tout simplement?

Personnellement, au delà de faire la couverture média du salon, je viens pour rencontrer les gens que j’aime et que je ne vois qu’une fois l’an pour certains. J’avoue avoir encore la foi, suffisamment pour croire que nous pouvons apporter de l’information à celles et ceux qui n’ont pas la possibilité de se déplacer. Est ce illusoire de le croire, je n’en sais rien à vrai dire.

Le public et la majorité des exposants ont montré un enthousiasme débordant, ça faisait plaisir à voir.

Une partie de l'équipe qui travaille pour le succès du  SSI.

Une partie de l’équipe qui œuvre pour que le SSI soit un succès chaque année.

Mon but cette année, n’est pas de bêtement énumérer une liste de matériel et son prix tel le contenu du nouveau catalogue Sears printemps/été 2013, ce serait un peu trop facile.

De vous à moi le seul intérêt de remplir des pages avec ce genre d’information est uniquement destiné à flatter pour flatter, ce qui dans tous les cas ne nous conduit nulle part puisqu’il n’y a aucun contenu rédactionnel de qualité, de fait c’est creux.
J’ai bien mieux à vous montrer, car le but ultime du salon est bien de proposer à la vue des installations hifi ou cinéma maison et accessoirement de porter jusqu’aux oreilles des sons. Donc, c’est dans cette direction que je suis allé.

Système hifi complet à moins de 5000$

Nous parlons ici de l’émotion de la découverte, tout comme vous le feriez si vous aviez été à ma place en train de déambuler dans les couloirs du SSI. Le plus difficile étant de laisser derrière soi ses doutes, ses réflexions parfois ses critiques, pour ne laisser place qu’à la curiosité et l’ouverture d’esprit nécessaires pour aller de l’avant.
Jeter un regard et spontanément, poser sa caméra ou justement prendre une photo ou mieux une vidéo afin de capturer l’instant pour plus tard revivre ce qui s’est passé.

J’ai le sentiment d’avoir de la chance de vivre cette expérience, de vivre ma passion à fond, ce qui n’est pas le cas de bien des mélomanes et audiophiles. Nous avons donc un devoir de partage, au mieux visuel.

C’est un peu ce que j’ai fait pour ce SSI 2013 ou contrairement aux autres années, je me suis laissé aller à capturer ici et là des petits bouts du salon, souvent en vidéo pour rendre le sujet plus interactif. Moins de photos donc, mais plus de sons, de mouvements, de dialogues afin de récréer l’ambiance du moment. Vous constaterez qu’il y aura moins de rédactionnel pour cette raison. Une image vaut mille mots, mais il me semble qu’avec une vidéo on est capable de rendre encore mieux l’ambiance. Nous verrons bien si cette formule plaît et si c’est le cas, nous ferons en sorte que ça se reproduise plus souvent.

Je n’ai pas eu le temps de tout filmer, mais pour l’essentiel, ce qui suit est le reflet exact des pôles d’intérêts tels que je les ai vécus. C’est loin d’être parfait, je vous l’accorde, mais cela a au moins le mérite d’être authentique, sans fard, sans aucune coupe de montage, rien d’autre que les faits tels que vus au SSI 2013.

Système complet pour moins de 5000$

Système complet pour moins de 5000$

Pour la beauté d’un lieu, d’un système hifi, d’un appareil, d’une paire d’enceintes acoustiques, un accessoire original, ou tout autre singularité, liste non exhaustive. Tout ce qui a frappé mon imaginaire et ma curiosité dans le moment sera répertorié. Du fait d’un emploi du temps chargé il se peut que je sois plus lent à publier que certains de mes « confrères », mais couvrir un tel salon demande beaucoup de ressources, que nous n’avons pas, alors il faudra faire avec les moyens que nous avons à notre disposition.

La facilité voudrait que l’on ne s’arrête qu’aux plus beaux systèmes, les plus chers, les plus voyants, les plus prestigieux. Certes, ce n’est pas exclus, je vous en parlerai aussi, promis.

Sauf qu’à chaque édition du salon, c’est la musique qui doit gagner selon moi, ou du moins gagner notre cœur, par la vitrine éclatante, fraîchement nettoyée de la nouvelle édition du salon.
C’est la raison pour laquelle en passant devant le salon Outremont à quelques reprises, je me suis assis pour écouter de la musique « live », histoire de m’abreuver à la source.

Voici une autre pièce musicale interprétée par Dean Peer à la basse et Brat Mann à la batterie. Nous sommes toujours au Hilton Bonaventure lors du SSI 2013 à Montréal. Avouez que le programme est cool.

Le fil conducteur a été de suivre la ligne tracée à la base par le nouveau calendrier 2013 de Michel PLante et des nouveautés, il n’en manquait pas.

Michel Plante a voulu envoyer un signal clair aux exposants avec l’idée de proposer en plus de leurs « jouets » de rêves une approche plus accessible afin de rejoindre plus de monde; séduire les plus jeunes, les moins nantis. Le système complet à moins de 5000$ a fait son apparition cette année et c’est une idée brillante que nous acclamons de toute notre énergie.

L'une des présentations de BC Acoustique à moins de 5000$.

L’une des présentations de BC Acoustique à moins de 5000$.

Il fallait débuter un jour et même si tous n’ont pas pu combler leurs objectifs, il y avait suffisamment de pancartes signalétiques pour attirer le chaland. Mon seul regret c’est que peu de ces systèmes en bas de 5000$ étaient en fonction. J’ai dit peu, cela signifie qu’il y en avait quand même certains qui jouaient de la musique.

Moins de 5000$, c'est ce que l'affiche dit.

Moins de 5000$, c’est ce que l’affiche dit.

Il faut aussi bien comprendre que dans le contexte, même si un exposant voudrait tout faire entendre et bien, il ne peut pas toujours le faire, faute d’espace disponible, ce qui ne vous empêche pas d’aller le solliciter en magasin où je suis certain que votre revendeur se fera une joie de vous le faire jouer.

Certes, j’ai suivi les petits panneaux comme n’importe quel visiteur, mais je vous le dis tout de suite, je n’ai pas fait un inventaire des systèmes à moins de 5000$, même si j’ai trouvé l’idée brillante, mon attention s’est porté aussi sur ce qui s’est passé en périphérie.

Système Arcam

Système Arcam

Le prétexte des systèmes hifi plus modestes était d’apporter un vent de fraîcheur sur le monde de la hifi, qui a besoin de se faire dépoussiérer de temps en temps. Nous éloigner du cliché éculé de la hifi high end inaccessible, au profit d’une vision plus prosaïque, moins élitiste, ça fait du bien, on se sent moins seul d’un seul coup.

En fin de compte, la pluralité a trouvé ses lettres de noblesse lors de ce salon 2013, tout le monde en a eu pour son argent, du système à 179$ à 500 000$, qui dit mieux?

Mon premier coup de cœur, je l’ai vécu dans l’une des trois chambres d’exposition de Audio d’Occasion, le célèbre revendeur situé rue Ontario à Montréal, qui soit dit en passant s’est forgé une solide réputation sur la qualité de son service à la clientèle. Mario Gagnon, le propriétaire et Emmanuel Dubreuil (Atoll) ont eu la gentillesse de m’autoriser à écouter ma musique, chose rare dans un salon, vous pouvez me croire, car plus d’une fois, je me suis vu refuser cette demande.

En fait, j’ai pu écouter ma musique chez trois exposants: Audio d’Occasion, Acoustic Technologies et Charisma Audio.

Pour faire une histoire courte, j’avais préparé au bureau spécialement pour célébrer le SSI 2013 une compilation de mes musiques préférées contenues dans une clé USB. 50 fichiers de musique exactement, du 44.1 à plus haute résolution, mais pas forcément audiophiles comme on peut l’entendre habituellement, juste de la bonne musique à écouter pour le plaisir.

Puisque Atoll proposait un streamer ST 100 en démonstration, l’affaire a vite été conclue et nous sommes partis pour plus d’une heure d’écoute!
Oui, une bonne heure où nous avons voyagé sur le rythme de dizaines de styles musicaux différents, j’ai capoté en bon québécois.

Voici une courte vidéo explicative sur le Atoll ST100. Pensez à sélectionner le mode HD, qui se matérialise par un bouton en bas à droite de la fenêtre de visualisation. Ceci bien entendu si vous voulez obtenir une meilleure qualité d’image.

Ce qui m’a plu c’est l’ergonomie et la facilité d’utilisation du streamer Atoll ST100, qui est également décliné en version ST200 plus haut de gamme, c’est d’ailleurs ce dernier que je vous recommande chaudement. En fait, j’en ai rêvé, vous devez certainement en avoir rêvé aussi et c’est Atoll qui l’a fait.
La sonorité m’est apparue bonne dans le contexte, même si j’ai eu le sentiment que les Proac étaient à l’étroit dans ce petit espace. Le potentiel est phénoménal.

Imaginez un appareil qui regroupe à la fois la fonction de préamplicateur, c’est à dire qu’il est capable de recevoir plusieurs autres appareils en analogique et numérique grâce à de multiples entrées dédiées, que ce même appareil contient un DAC pour traiter les fichiers audio numériques depuis une clé USB tel que je l’ai vécu, d’un NAS en réseau comme Michel Forbes nous l’avait présenté ou depuis un disque dur. Le tout piloté par une télécommande, le visuel se faisant directement sur la face avant du streamer à l’aide d’un mini display suffisamment grand pour lire les titres des plages musicales de vos plays list ou toute autre information relative au système.

Tarif public du ST100: 2400$
Tarif public du ST200: 2800$

De vous à moi, mettre 400$ de plus, vaut la peine, car le ST200 intègre de meilleurs composants.

Achat recommandé pour le streamer Atoll ST 100 et ST 200.

Achat recommandé pour le streamer Atoll ST 100 et ST 200.

Emmanuel Dubreuil de chez Atoll venu depuis la France pour représenter la marque auprès de son distributeur canadien.

Que voulez de plus?

Avoir la liste de mes musiques préférées? 🙂

Ok, la voici, mais attention, c’est éclectique:

4_Seasons_Sum_McGill.wav
Anne Bisson_SEPTEMBER IN MONTREAL.wav
Anne-Sophie Mutter_Carmen Fantasy.aiff
Axelle Red_A quoi ça sert.aiff
Beady_Belle.Closer.flac
Bluebone_No is the answer.aiff
Catherine Dozier/Denis Naegely_Fever.aiff
Charles Aznavour_Dans tes bras.aiff
Claude Nougaro_Tu verras.aiff
Concha_Buika_Mienteme-bien.aiff
Count Basie and His Orchestra – 01 – Bluesville.flac
Elle m’en veut_Marcel Kanche.aiff
Feets out in the hallway_Ronnie Earl_Joe Beard.aiff
France Gall/Michel Berger_quelques mots d’amour.aiff
Francis Cabrel_j’ai peur de l’avion.aiff
Guns n’roses_Knockin’on heaven’s door.aiff
Trust « antisocial »
Ida Sand_At last.aiff
Jacaras_Santa Cruz.aiff
Jacques Loussier_Play Back pastorale in C minor.aiff
Jean Jacques Goldman_Je commence demain.aiff
Jean-Philippe Rameau_Une symphonie imaginaire.aiff
Jesse Cook – 01 – I Put a Spell On You.flac
Laurence Revey_immortal.aiff
Marcus Miller – Jean Pierre.flac
Mark Curry_Nothin’at all.aiff
Martin Léon – 10 – L’ Exil.flac
Michel Pascal_Puzzle plage 16.aiff
Moby/Patti Labelle_One of these mornings.aiff
Oscar Peterson Trio – You Look Good To Me.wav
OSI.Stockholm.flac
Rita_Roxanne (Sting).aiff
Sad Old Red.wav
Seether-Careless Whisper .flac
Seether-Careless Whisper (Strings Version) .flac
Sevara Nazarkha_ Gazli.aiff
Slav De Hren.(Pictures at an Exhibition)Promenade with a Bass.flac
Sorry seems to be_Ray Charles_Elton John.aiff
Tears for fears/John Lennon_Stand by me.aiff
Test_Drum_Jim Keltner.aiff
Tommy Garrett_I’am rhythm and blues.aiff
Tommy Garrett_The love thing.aiff
Veronique Sanson_Marie.aiff
Veronique Sanson_Paul Personne.aiff
Veronique Sanson_Quelques mots d’amour.aiff
Vesoul_Wende.aiff
Vincent Belanger_Ave Maria.aiff
Vincent Bidal Trio_La boheme.aiff
Vincent Bidal Trio_Quel temps.aiff
Xavier Martin_Scene de la vie pastorale.aiff

Mario Gagnon est distributeur Atoll pour le Canada au travers d’une nouvelle entité. Une collaboration France-Canada qui fonctionne de mieux en mieux, signe que bien s’occuper de ses partenaires d’affaires c’est payant, autant que d’offrir à ses clients le conseil et le temps nécessaire à la bonne compréhension du sujet. Ça porte un nom je crois, le service et le professionnalisme.

Mario Gagnon, président
Atoll Electronique Canada
www.atoll-electronique.ca
info@atoll-electronique.ca
Téléphone: (438) 380-8906

Je ne l’ai pas mentionné mais cet exposant présentait en statique, juste à l’entrée à droite de l’une de ses chambres un système complet pour moins de 5000$.
Mario me signale qu’en fait il a présenté pas moins de 3 systèmes à moins de 5000$, je vous en reparle plus tard.

Michel Forbes faisait une démonstration de son NAS Ceolbox.

Présentation du NAS Ceolbox (ci-dessus) un concept de Michel Forbes

Présentation du NAS Ceolbox (ci-dessus) un concept de Michel Forbes

La preuve est donc faite qu’il est tout à fait possible de rêver d’un système hifi en bas de 5000$, cqfd.

Bravo aux exposants qui ont relevé le défi.

Michel Forbes (Ceolbox) et Emmanuel Dubreuil (Atoll France) vous saluent.

Michel Forbes (Ceolbox) et Emmanuel Dubreuil (Atoll France) vous saluent.


information complémentaire

Le matériel utilisé pour les prises de vues basse résolution était un photophone Nokia Lumia 920 qui nous a été prêté par Nokia Canada, merci à Sébastien Voyer pour son soutien et le suivi efficace. Visitez le site de Nokia: http://www.nokia.com/ca-fr/
Toutes les autres photos et vidéos HD ont été réalisées à l’aide d’un boîtier Nikon D3s avec un objectif Nikkor 24-70 f2.8. Le micro est un modèle Sennheiser MKE 600.

Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling two », ainsi que « Quiet times » de Tommy Garrett et « Dansez sur moi » de André Ceccarelli.


Sarah Tremblay et Michel PLante

Sarah Tremblay et Michel PLante

Salon Son & Image

MICHEL PLANTE : Président, Salon Son & Image
mplante@salonsonimage.com

SARAH TREMBLAY : Directrice, Salon Son & Image
stremblay@salonsonimage.com

2054, rue de Salaberry
Saint-Bruno (QC) Canada J3V 4N6
info@salonsonimage.com
(450) 441-5989
(514) 267-6231 (cell)
Site web du Salon Son & Image : http://www.salonsonimage.com


La pensée du moment :

Dis moi ce que tu écoutes et je te dirais qui tu es. MP


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 7 commentaires

  1. SSI 2013 part 4 - Magazine Audio

    […] Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling two », ainsi que « Quiet times » de Tommy Garrett et « Dansez sur moi » de André Ceccarelli, plus quelques fichiers informatiques issus de mon ordinateur, dans la liste que j’ai publié précédemment. […]

  2. SSI 2013 part 5 - Magazine Audio

    […] Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling », en particulier pour la pièce « Là » de Vincent Bélanger, plus quelques fichiers informatiques issus de mon ordinateur, dans la liste que j’ai publié précédemment. […]

  3. SSI 2013 part 6 - Magazine Audio

    […] Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling », en particulier pour la pièce « Là » de Vincent Bélanger, plus quelques fichiers informatiques issus de mon ordinateur, dans la liste que j’ai publié précédemment. […]

  4. SSI 2013 part 7 - Magazine Audio

    […] Lors de la rédaction de cette page, j’ai écouté le disque de Fidelio « We capture the feeling 1 et 2″, plus quelques fichiers informatiques issus de mon iPod via le Relay de Mass Fidelity, dans la liste que j’ai publié précédemment. […]

Laisser un commentaire