Projet acoustique au sous sol

Le mot acoustique n’est pas souvent utilisé en audio, du moins dans le milieu de la Hi-Fi il n’est pas monnaie courante et c’est bien dommage; voilà pourquoi j’aimerais rétablir son nom, ses atouts, sa réputation, afin de promouvoir la performance audio, visant à obtenir l’émotion en mode haute fidélité, rien de moins.

Il va de soi que la musique et l’acoustique sont intimement liés, là n’est pas la question, puisqu’il s’agit d’un dogme.

Le but de tout ce que j’écris sur le sujet depuis 15 ans est de vous inciter, de vous inviter, de vous convaincre enfin de l’utilité impérieuse d’un bon traitement acoustique pour valoriser vos équipements audio et surtout d’améliorer votre expérience d’écoute de musique ou de la pratique de musique si vous êtes musicien.

Souvenez-vous, l’acoustique est à la musique ce que le sel est à la nourriture.

Alors vous allez me dire qu’il y a « à boire et à manger » dans ce domaine et vous avez raison, voilà pourquoi il est important de bien comprendre à la base comment ça fonctionne, les différents types de panneaux, pour quel usage, pour quel résultat. Cela fera parti d’un prochain volet sous forme de F.A.Q

Au départ le mur est nu

Au départ le mur est nu

En partant, pour réussir l’installation d’un système Hi-Fi, retenez qu’il faut créer du relief partout où cela est possible, afin de diffracter les sons et ainsi casser le flux d’ondes stationnaires (le long des murs principalement) et autres échos flottants (aller/retour plafond vers plancher). Cela commence par ré-organiser le mobilier que vous possédez.
Si déjà vous admettez ce simple fait, on peut dire que vous avez franchi la première étape vers ce qui devrait vous conduire à expérimenter plus avant le traitement acoustique minimaliste. On parle ici d’un relief conséquent.

Un diffuseur quadratique 2D mk II fait son apparition

Un diffuseur quadratique 2D mk II fait son apparition

Impossible d’imaginer si vous ne l’avez jamais vécu, tout comme la première rencontre amoureuse. Mais sachez qu’une bonne acoustique va vous rapprocher émotionnellement de la musique. Un traitement acoustique ne retire rien, ne rajoute rien au message musical, c’est comme les roues d’une automobile en fait, ça ne change en rien la puissance du moteur, mais ça améliore la performance en vous permettant de mieux rester en contact avec le sol à grande vitesse.

Ignorer ce fait, c’est nier l’évidence.

Le diffuseur quadratique 2D mk II + les deux modules Papillons inovaudio

Le diffuseur quadratique 2D mk II + les deux modules Papillons inovaudio

Alors je sais que depuis les 30 dernières années, nous nous sommes plus ou moins accommodés de démonstrations dans des pièces aux murs nus, ça fait « design », ça fait de « zolies » photos sur papier glacé … mais, c’est creux, tout comme une assiette vide, ça ne nourrit pas!
Et de vous à moi, personne ne vit dans du vide. Cela conduit les gens à être désenchantés et il n »y a rien de pire qu’une personne que l’on ne fait plus rêver.

les sons ont besoin de contraste, de relief, de bosses, de creux, de hauteur à différents niveaux, de rencontrer différents types de matériaux, avec si possible aucun murs ni plafonds parallèles, d’asymétrie, d’une totale imperfection en quelque sorte. Nous devrions nous inspirer des théâtres antiques tout simplement et utiliser les super ordinateurs pour faire encore mieux que nos ancêtres, qui avaient le compas dans l’œil, si je puis dire.

Une paire de bass corner de chez Pro Design Audio complète le tout

Une paire de panneaux muraux diffracteurs complète le tout

Mais alors, puisque nous avons la connaissance et la compréhension du sujet, pourquoi ne voit-on pas plus souvent des réalisations acoustiques dignes de ce nom et pourquoi l’acoustique n’est-elle pas plus populaire en Hi-Fi et chez les professionnels de la musique?

Plusieurs explications, interrogations et faits divers :

  • Méconnaissance du sujet,
  • Pas ou peu de démonstration en boutique professionnelle,
  • Mythe et réalité se confondent,
  • Trop peu d’infos pertinentes circule,
  • Dans la tête des gens acoustique = absorber avec de la mousse,
  • Sujet qui demande à être vulgarisé,
  • Les mesures ne font pas tout,
  • Les gens se fient uniquement aux mesures en laissant de côté leurs sens,
  • Manque d’information de la part des médias,
  • 30 ans de désinformation, il faudrait maintenant éduquer,
  • Manque de curiosité de la part des mélomanes et audiophiles,
  • Confusion sur les différents types de panneaux acoustiques,
  • Marges bénéficiaires +/- faibles pour les marchands,
  • Traitement acoustique et traitement phonique, ce n’est pas clair,
  • Laxisme général,
  • Où est placé l’acoustique lors des salons,
  • Mauvais exemple de la presse spécialisée qui depuis 30 ans réalisent des « reviews » dans une acoustique non viable,
  • Pourquoi dépenser du temps et de l’énergie sur un sujet qui n’intéresse personne,
  • Des panneaux acoustiques, ça s’installe où déjà?,
  • Hi-Fi et cinéma maison, quelle différence?,
  • Un quadratique diffuseur, qu’est-ce que c’est? À quoi ça sert? Ça mange quoi en hiver?,
  • Bass-trap, Bass corner, panneaux muraux diffracteurs, quelle est la différence?,
  • L’acoustique ça paraît très compliqué,
  • L’acoustique est à la portée de tous, mais encore faut-il le vouloir,
  • Termes employés trop complexes, trop techniques, certains s’emploient à rendre complexe ce qui est simple, ça leur donne l’illusion d’être savants,
  • Vrais faux panneaux, on vous fait avaler n’importe quoi,
  • Une acoustique naturelle, qu’est-ce que c’est?,
  • Panneaux acoustiques professionnels, de qualité, … pourquoi il existe autre chose?,
  • L’esthétique est subjective.

Liste non exhaustive…

Dont acte, je suis allé de l’avant et lancé mon propre projet afin de me rapprocher au plus près de la musique, de l’émotion, autant qu’elle soit capable de nous l’offrir dans un environnement domestique.

Mission accomplie.

Il est donc possible de réaliser avec un budget raisonnable, un traitement acoustique digne de ce nom, qui procure immédiatement l’Emotion contenu dans la musique et accéder ainsi à la performance audio auquel nous avons droit, si tant est que nous parlions bien de haute-fidélité (Hi-Fi). cqfd

Il faut bien commencer quelque part et avoir un plan d'action.

Il faut bien commencer quelque part et avoir un plan d’action.

Voici le déroulement du chantier :

1: La partie la moins le fun et qui a coûté le plus cher (budget séparé de l’acoustique). Réaliser un drain extérieur afin de canaliser l’eau qui s’infiltrerait au sous sol et l’empêcher de revenir. Ceci n’a pas grand chose à voir avec l’auditorium en lui même, mais c’est une étape indispensable pour aller de l’avant. Il est inconcevable de démarrer un quelconque chantier sans s’être assuré de sa pérennité, en particulier lorsqu’il s’agit d’une habitation résidentielle. Le confort doit être total, sécuritaire, sain, pérenne et ce, pour tout le monde vivant dans la maison.

Excavation autour de la maison

Excavation autour de la maison

Une fois l’étape du drain complétée, il aura fallu attendre quelques mois avant d’entreprendre les travaux intérieurs, le sol devait sécher et il restait à vérifier une bonne fois pour toute qu’aucune infiltration d’eau n’avait de chance de revenir.

Mis bout à bout, après avoir nettoyé les lieux, je n’ai fait qu’appliquer les conseils que je donne habituellement à mes clients. Ça fonctionne, il suffit juste de faire les choses comme il faut, dans l’ordre, avec les bons matériaux et ne pas couper les coins ronds … si vous voyez ce que je veux dire.

Isolation thermique des murs internes

Isolation thermique des murs internes

2: S’attaquer à l’isolation thermique des murs et leur finition.

3 pouces de styrofoam blanc + 1 pouce de thermax avec aluminium des deux bords + un vide d’air de 3/4 pouce + ply wood BC fir de 3/4 pouce d’épais pour la partie qui reste visible.

Ceci afin de favoriser le confort du lieu, par une température régulée, du moins autant qu’il est possible de l’obtenir dans un sous sol, sans oublier de faire respirer le bas des murs en laissant un vide d’air.

Installation du Thermax isolant thermique et lattes de bois

Installation du Thermax isolant thermique et lattes de bois

Une fois l’histoire de l’isolation thermique accomplie, il nous reste à recouvrir le tout afin de parfaire la structure. Deux types de matériaux ont été utilisé, en alternance, d’un mur à l’autre. Du gypse (BA13) de 1/2″ = 1,27 cm d’épaisseur, bien que plus épais ou carrément doublé en feuille croisé aurait été mieux, mais le but de l’exercice n’est pas de réaliser un bunker, mais un lieu de vie où écouter de la musique.

Le reste a été réparti avec du ply wood de 3/4″ = 2 cm d’épaisseur, de type BC Fir, vissé et collé avec un scellant acoustique.

Détail de l'isolation thermique

Détail de l’isolation thermique

Le ply wood BC fir est un contre-plaqué de bois avec des propriétés hydrofuges, bien indiqué pour un sous sol.
la solive de rive et le mur de fondation ont été remplie par pulvérisation de mousse isolante expansée à base de soya, histoire de respecter l’environnement. Nous avons eu droit à une subvention du fédéral dans le cadre de Réno-Climat, il suffisait d’en faire la demande, ce qui a fait baisser drastiquement la note.

Pose des panneaux de ply wood BC Fir et isolation par mousse expansée

Pose des panneaux de ply wood BC Fir et isolation par mousse expansée

Mousse + colle acoustique

Mousse + colle acoustique

Revêtement muraux en place sur tous les murs

Revêtement muraux en place sur tous les murs

3: Construire une salle de bain indépendante et poser une porte double vitrée, style à la française, pour faciliter l’accès au lieu par l’extérieur en toute indépendance, sans compter le fait de pouvoir entrer/sortir de lourdes charges. Les cartons de matériel hifi sont souvent imposants.

4: Travailler le plafond, renfort sur chaque solive avec un chevron de 2X4 pouces vissé/collé à la PL400 premium, isolation phonique par laine Roxul de 4 pouces d’épaisseur bien calé au centre + une feuille de ply wood de 3/4″ en finition.

Isolant phonique Roxul et renfort de solive

Isolant phonique Roxul et renfort de solive

Le choix du ply wood a été dicté pour des raisons pratiques. Le gypse ou panneau de placo-plâtre (BA-13) n’offre aucune tenue mécanique si on veut visser ou clouer, ce qui est en revanche le cas du bois. N’oubliez pas que je souhaite tester des solutions acoustiques qui réclament un fréquent visser/dévisser. Ceci peut me servir de base solide et évoluer à mon rythme, le budget étant la clé de voute, quitte à faire les choses une seule fois, autant bien le faire… hein mon cher Claude 🙂

Recouvrement entres les solives par du ply wood de 3/4 de pouce

Recouvrement entres les solives par du ply wood de 3/4 de pouce

5: Confection d’un sous plancher avec un vide d’air en ply wood BC Fir hydrofuge de 5/8 po d’épaisseur sur membrane plastique étanche.

Structure du plancher

Structure du plancher

Le recouvre plancher flottant qui a été choisi est déjà muni d’une sous couche de 2 mm de mousse isolante + 12 mm d’épaisseur de bois compressé.

Plancher flottant en place

Plancher flottant en place

Du ply wood de 3/4 aurait été sans doute plus solide, mais dans mon cas la différence de prix et le faible espace sous plancher, ne justifiait pas la dépense, j’ai fait un choix de compromis.

Nous avons dû faire avec un sol inégal, dénivelé de +9 pouces soit +22 cm d’un bout à l’autre de la pièce.

  • 1/2″ = 1,27 cm
  • 5/8″ = 1,5 cm
  • 3/4″ = 2 cm

La structure est vissée dans le sol en béton et le contre-plaqué qui constitue le sol est collé avec de la PL 400 Premium, utilisée dans la construction de charpente. Je ne prends aucun risque d’entendre une vibration parasite une fois le chantier complété.

6: Ligne électrique dédiée avec un câble de 8 gauges (12,97 mm2) sur boite électrique séparée avec pour chaque prise électrique double une phase et un disjoncteur. Les prises électrique murales pour le système Hi-fi principal et secondaire sont des Furutech GTX Rhodium, les autres des modèles standard 15 et 20 Amp du commerce.

Coût du projet

Concernent la notion de « Budget raisonnable » : coût total matériaux et main-d’œuvre compris sont en dessous de 6500$, pour ce qui touche aux travaux internes, murs, sol, plafond et isolation, en dehors des panneaux acoustiques et de la porte extérieur double.

Projet en date de juin 2015 en cours d'évolution.

Projet en date de juin 2015 en cours d’évolution.

Les dimensions de la pièce sont : 38 pieds de long (12 mètres) X 22 pieds de large (6,70 mètres) X +/- 7 pieds sous plafond (2,13 mètres à 2,20 mètres)

Le rêve est un savant mélange de réalité et de phantasmes. les points développés ci-dessus ont déjà fait leur preuve sur d’autres chantiers clients.
Comme vous le constatez j’aime mes activités professionnelles et partage volontiers. Ce que nous recherchons tous en tant que mélomanes, n’est perceptible qu’une fois assis chez soi en position d’écoute, que le grand spectacle du son puisse commencer. La dynamique subjective dans la pièce nous propulse au plus près de la prise de son, l’émotion est palpable et ceci dans le confort domestique, à n’importe quel moment, du jour ou de la nuit.
La musique active certaines zones de notre cerveau qui correspondent à un état d’être, joie, calme, relaxation, énergie, débridé, tristesse, compassion, danse, … liste non exhaustive. C’est en cela que les sensations, viennent rejoindre les émotions pour ne former qu’un tout. En parler, c’est bien… le vivre, c’est encore mieux, voilà certainement pourquoi vous allez régulièrement au spectacle.

Que vous soyez un simple amateur ou un professionnel, je vous invite cordialement à venir faire l’expérience d’une acoustique contrôlée. Vous pourrez ainsi vous situer; car il est important de savoir de quoi on parle, d’où l’on vient et vers où on s’en va. Pensez à apporter votre musique préférée, quelle soit en CD, vinyl ou dématérialisée.

Lien utile :

Alain Provencher (Pro Design Audio) et moi même (inovaudio) sommes des manufacturiers canadiens de panneaux acoustiques; nous avons réalisé ce qui n’existait pas encore sur le marché, afin de satisfaire autant nos impératifs que ceux des autres. Le montage cité en exemple, qui se compose de 3 éléments distincts, un diffuseur quadratique 2D mk II et son Papillon accompagné d’une paire de bass corner, fonctionne optimalement dans la majorité des configurations domestiques standards. Nous n’avons pas rencontré d’échec au moment où j’écris ces lignes.

Dans le prochain sujet, nous aborderons l’aspect pratique de l’acoustique et peut être même démonter quelques mythes véhiculés ici et là en Hi-Fi.
D’ici là, si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à la poser, je ferais de mon mieux pour y répondre.


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2015, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/

Bonne journée et bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 2 commentaires

  1. BRUNIER

    Bonjour,
    Je lis avec beaucoup d’intérêt vos articles et le thème ci dessus m’intéresse tout particulièrement
    En effet je souhaite agrandir ma maison en prenant sur le jardin pour construire une pièce dédiée à l’écoute de la musique et au visionnage de films
    Cette extension aurait une surface de 30 à 35m² . Pour cette surface quelles seraient les dimensions idéales
    longueur, hauteur, largeur comment situer les fenêtres par rapport au point d’écoute, quels revêtements de sol de mur de plafond choisir pour réussir ce projet en plus des différents panneaux acoustiques

    Merci pour votre aide

Laisser un commentaire