Préambule à mon projet acoustique

Projet acoustique

Partant du principe que notre passion de la musique et du cinéma nous conduit à investir beaucoup de temps et d’argent dans du matériel électronique, des haut-parleurs, des accessoires plus ou moins exotiques, autant faire que l’écrin dans lequel coexistent ces joyaux soit à la hauteur des performances. Cela vous semble logique?
Aux yeux des béotiens nous passons pour des doux dingues et ce qualificatif n’est pas usurpé dans le cas où le matériel Hi-Fi à lui seul peut avoisiner sinon dépasser celui d’une habitation avec tout le confort. Il m’est déjà arrivé à plusieurs reprises de voir et d’entendre des systèmes Hi-Fi qui coûtaient 3 à 5 fois plus chers que notre maison et nos deux automobiles réunies. Ça laisse songeur.

Pour information, il n’est pas rare de constater une dépense moyenne pour l’ensemble d’un système audio stéréo de 40 000$ chez les hifistes passionnés. On retrouve ce « pattern » partout dans le monde.

Par ailleurs, n’êtes vous pas étonnés de lire des banc d’essai de matériel Hi-Fi réalisés dans des conditions où l’acoustique est incertaine, avec souvent pour conclusion qu’il s’agit de la 7 eme merveille du monde… tout le temps, quelque soit le contexte?
Ou que dans la conclusion on lise qu’il n’y a jamais assez de grave ou au contraire, qu’il y en a trop?
Êtes-vous en mesure de déterminer le contexte dans lequel s’est déroulé le bancs d’essai?
Vous seriez certainement surpris de savoir que ce n’est pas toujours très glorieux…

En tous cas, cette question revient très souvent dans nos discussions et nous ne sommes pas étonnés de constater à quel point le client qui cherche à rêver et bien ne rêve plus; il parcours avec avidité les bonnes affaires sur Internet, délaissant de fait le service des boutiques spécialisées, non sans les avoir préalablement sollicité de leurs conseils. Ce comportement étrange de la part du client est-il le résultat de la crise?

Non, pas uniquement, car le marché du high end se porte comme un charme et le mass market ne s’est jamais aussi bien porté lui aussi, tout comme le D.I.Y, c’est plus la tranche intermédiaire qui semble s’être essoufflée avec les années. La clientèle vieillissante qui a fait les beaux jours de la Hi-Fi n’a pas été remplacée. Du coup, le milieu haut de gamme souffre d’un manque de client.

High End : produits vendus à des prix stratosphériques, plus souvent qu’autrement à la frontière de l’indécence, comprenez par là qu’il s’agit de matériel en série limitée, de haute technologie, finement usiné, élaboré avec des matériaux et composants choisis très haut de gamme, en dehors de tout rationalité ou « cost is no object », concept totalement délirant dans certains cas. Le génie humain à son paroxysme.

Naim Statement une présentation de Plurison au TAVES 2014

Naim Statement et Focal Utopia une présentation de Plurison au TAVES 2014

D’aussi loin que ma mémoire peut encore aller, alors qu’à cette époque je résidais en Europe, j’ai le souvenir d’avoir entendu plus qu’une fois le discours suivant : « … chez nos clients l’acoustique n’est pas idéale, on le sait, alors nous n’avons aucun effort à faire pour améliorer nos auditoriums; en venant ici, le client se sentira donc comme chez lui… » WTF!
Ce qui se traduit par, en tant que client nous sommes considérés comme des incultes par des partisans du moindre effort. Tu m’étonnes que les boutiques ferment l’une à la suite de l’autre depuis 20 ans. Heureusement que les bons résistent, mais pour combien de temps encore?

En 2015 tout professionnel de l’audio qui se respecte se doit d’être équipé en conséquence et ainsi redorer son blason. je ne peux pas croire qu’un particulier puisse être mieux équipé qu’un professionnel. Rentrer dans une boutique où les murs sont nus, devrait vous indiquer où vous vous trouvez.

Pro Design Audio hifi system

Pro Design Audio hifi system

De mon point de vue, la personne qui va me vendre du matériel destiné à reproduire les sons avec fidélité, doit avant tout être en mesure d’une part de répondre à mes attentes, ainsi que d’être en mesure de me faire une démo plus que crédible. Je veux rêver et vivre mon rêve, c’est pour ça que je suis là, en fait, pour aller plus loin dans ma démarche, plus le système Hi-Fi est cher et plus près de la prise de son je devrais me sentir, rien de moins.

Sauf que si toutes les démos en face de vous ne sont faites que dans un espace aux murs nus, sans relief, ni panneaux acoustiques, qu’est ce qui va se passer?
Cela va engendrer une grande frustration… car le concept des pièces où les réverbérations, ondes stationnaires et autres échos flottants ne sont pas contrôlés, ne sont pas compatibles avec la reproduction fidèle des sons. Ce schéma est stérile, car l’acoustique est aux sons ce que le sel est à la nourriture.

Cela va pousser le prospect à trainer sur quelques forums de discussions, où il va vite se rendre compte qu’il y a un sacré paquet de gens qui comme lui sont tous aussi perdus et en plein désarroi. Les gens parlent plus souvent qu’à l’ordinaire de ce qu’ils ne connaissent pas. Il y a pourtant une grande différence entre la théorie et la pratique.
C’est en partant de ce constat que j’ai voulu articuler mon projet afin de rendre accessible au plus grand nombre l’expérience de la musique chez soi depuis n’importe quel système Hi-Fi. Si vous le vivez, vous pourrez en parler.

Je pense que nous pouvons encore « sauver les meubles », la situation est encore contrôlable, à condition que tous les professionnels de l’audio et de la vidéo s’accordent enfin à concevoir leur métier, non pas comme une job de manutentionnaire, mais comme une passion où tout doit être mis en œuvre pour valoriser l’investissement qu’un client est prêt à faire. Certains ont depuis longtemps misé sur le service client et comme par hasard, ces professionnels sont encore sur le marché et en plein santé. S’inspirer des gagnants est selon moi une bonne chose qui devrait en inspirer plus d’un. Je pense à trois revendeurs au Québec en particulier :

Ces trois professionnels ont misé sur un service à la clientèle personnalisé et apporté un soin tout particulier à leur locaux en terme d’acoustique.

Auditorium de référence chez Audition Véritable (Québec)

Auditorium de référence chez Audition Véritable, Bas du Fleuve à Rivière du Loup (Québec-Canada)

Pour faire un parallèle avec l’automobile, un domaine que j’ai bien connu, on s’entend que pour se faire une bonne idée du potentiel réel d’une automobile de sport, il va falloir l’essayer ailleurs que dans les contre-allées du supermarché du coin à 60 km/h… Le vendeur devrait vous préparer un parcours de plusieurs dizaines de kilomètres étudié en fonction de vos attentes et plus particulièrement de vos aptitudes, puis vous faire vivre une expérience inouïe afin de combler vos désirs.
En bout de ligne, on devrait sortir de là avec le chéquier à la main, il n’y a aucune autre alternative.

L’acoustique du lieu, comme le soin apporté à l’arrivée électrique sont les deux points réunis ensemble qui constituent les fondations solides d’un système audio de qualité; ce sont, comme le dit si bien mon copain Raymond, les fondamentaux ou du moins les bases essentielles pour ce qui me concerne 😉
On pourra alors plus tard extrapoler le reste en choisissant des meubles, tablettes, support de couplage, câbles, en récompense d’avoir su élaborer un système déjà cohérent, afin qu’il puisse fonctionner à 100% de ses capacités.

À quoi bon déployer autant d’efforts, si dépenser de l’argent ne suffit pas?

je, vous, il, voulons rêver … nous allons visiter les salons pour prolonger ce rêve, toucher, voir, entendre, sentir et puis naturellement nous devrions prendre rendez-vous chez le revendeur local pour finaliser et concrétiser l’achat ainsi que l’installation du matériel.

Davis MV One dans l'auditorium de Audition Véritable à Rivière du Loup.

Davis MV One dans l’auditorium de Audition Véritable à Rivière du Loup (Québec-Canada).

Beaucoup (trop) de personnes se perdent dans des petits détails sans grands intérêts, comme le remplacement systématique du matériel, l’achat de câbles hors de prix, d’accessoires exotiques sans valeur ajouté, avant même d’avoir réalisé l’essentiel, mis en œuvre les bases. Ils dépensent un nombre d’heures et de l’énergie inutilement puisque ce sont des éléments qui n’auront pas ou peu d’impact sur le véritable enjeu de départ, le son. Sauf celui de vous vider le compte en banque et de vous occuper l’esprit.
Le lieu où vous écoutez compte pour 50% au moins du résultat final. Une démonstration vous tente? C’est quand vous voulez, you’re welcome.

Alors, depuis plusieurs années je me suis spécialisé dans l’optimisation de système audio et vidéo, en particulier ceux des autres, quelque soit la superficie des pièces, mais plus particulièrement les petits espaces.

Puisque le statu quo vient de changer, j’aimerais partager avec vous une récente expérience, qui j’en suis sûr pourra être une source d’inspiration pour le mélomane qui sommeille en vous ou tout simplement, vous faire réaliser que rien n’est impossible à condition d’y être bien préparé.
Je tiens à vous rassurer, rien de compliqué dans ce qui suit, ni hors de prix; il s’agit donc d’un chantier accessible au commun des mortels, à condition de faire les choses dans l’ordre et surtout dans les règles.

L’idée: Transformer le sous sol d’une maison de 1944 sur béton brut, froid, humide où aucune surface n’est droite, en fait où rien n’est droit, en salon multimédia professionnel de référence.

Le sous sol avant les travaux

Le sous sol avant les travaux

Bien débuter:

Pour mener à bien un projet quelqu’il soit, il est nécessaire d’avoir un plan… une carte précise du projet en partant du point de départ A pour se rendre au point d’arrivée Z.
Cela semble évident? Hum, pas tant que ça dans les faits, pas pour tout le monde en tous cas, vous seriez surpris d’apprendre le nombre de projets qui ne verront jamais le jour pour cause d’une mauvaise évaluation et non, pas seulement à cause de l’argent.

Pour argumenter, 5 points clés sont nécessaires à prendre en considération, ceci est le plan, la carte du projet.

1: Imaginer, dessiner, bref savoir ce que l’on veut, dans quel but, donc partir d’une idée précise et se le projeter,

2: Evaluer la viabilité du projet, faisable ou pas? Ce n’est certainement pas en cours de route qu’il faut changer d’idée,

3: Comment va-t-on s’y prendre, quels matériaux, dans quels délais?

4: Avec quelles entreprises et quelles personnes?

5: Evaluer les coûts, prévoir le financement.

Si l’un de ces 5 points n’existe pas ou disparaît de votre équation, votre rêve restera dans votre tête et ne verra jamais le jour dans la vraie Vie.

La preuve:

Vous avez tout sauf l’argent, c’est cuit,
Vous avez de l’argent plein les poches et pas d’idée, c’est cuit,
Il vous manque l’entrepreneur? ou les bons matériaux?… c’est cuit,
Vous avez tout, mais pas de plan? c’est cuit, car on ne va jamais bien loin avec des gens qui vont nulle part,
Liste d’exemples non exhaustive…

Le chantier est bien avancé

Le chantier est bien avancé

Dans mon cas, l’idée qui trottait dans ma tête depuis des lustres était d’avoir à ma disposition une pièce dédiée où je pourrais explorer en profondeur mes idées, les mettre en pratique et exploiter tout leur potentiel, afin de pousser les limites de n’importe quel système Hi-Fi, de 1000$ à plusieurs dizaines de milliers quand le contexte d’un banc d’essai m’offre cette opportunité.
Ceci dit, dans le moment j’explore une piste intéressante, réaliser un ensemble haut-parleurs de type open baffle + amplificateur, cohérent, dynamique, équilibré et émotionnel pour un budget raisonnable.

Je tiens à préciser que je trouve le terme Hi-Fi un peu réducteur et qu’il est temps d’aller un peu plus loin, parlons si vous le voulez bien de reproduction fidèle des sons, mais avec en point de mire, l’émotion et les sensations. Le système qui joue présentement chez nous, en est la preuve vivante. Petit budget et superbe dynamique, avec l’émotion qui va avec.

Ceci est un peu le résultat des désillusions de ces 30 dernières années; à force de voir et entendre du matériel Hi-Fi haut de gamme sonner juste bien dans le meilleur des cas, je me suis dit qu’un jour, il me faudrait mon propre « bac à sable », où pourraient venir jouer les aficionados de Hi-Fi, même des musiciens s’ils le souhaitent, afin de vivre pleinement ce type d’expérience qui va bien au delà de ce que la plupart imaginent.
Venez expérimenter, le seul risque que vous prenez c’est d’avoir du fun et d’apprendre quelque chose de nouveau… Autant dire, s’élever à un tout autre niveau.

Chemin faisant, transformer le sous sol de notre habitation en auditorium et espace multimédia (photo, vidéo, musique, lieu de vie) est devenu une réalité.

Il faut dire que les magnifiques installations de nos deux revendeurs, Audition Véritable et Brosseau, ainsi que la pièce de Alain Provencher ont été un catalyseur, cela a considérablement accéléré le processus de mise en train de ce projet.

Le but ultime, prouver hors de tout doute qu’un bon système Hi-Fi ne doit pas jouer à juste 20% ou 30% mais à 100% de ses capacités. Vous avez payé cher votre matériel, vous méritez qu’il vous en donne pour votre argent. Pour le moment, dans la majorité d’entres vous, ce n’est pas le cas, loin de là.
Si je peux faire une analogie, vous roulez en Chevrolet Corvette ZR1 et n’avez jamais dépassé 110km en troisième vitesse… Quoique pour l’avoir vécu récemment, un client m’a avoué qu’il s’en fichait de la performance, qu’il avait payé pour le look et le statu social… J’espère au moins que sa compagne de 20 ans de moins que lui, n’a pas été choisie sur les mêmes critères.

Il y a une différence entre savoir qu’une chose existe et celle de la ressentir. Plus je vis d’expériences positives, stimulantes, sensationnelles et plus je veux en vivre.

PureAudioProject 15TB aux premières heures d'installation.

PureAudioProject 15TB aux premières heures d’installation.

Quelque soit le budget, vous devriez vivre une expérience exaltante, la seule règle à appliquer est celle du bon sens.

Laboratoire et salle de jeu, stairway to heaven

Notre point de mire est l’exploitation maximale de l’espace (36 pieds soit environ 11 mètres de long par 22 pieds soit 6,70 mètres de large) pour y intégrer de multiples panneaux acoustiques grandeur nature dans le cadre du développement des produits canadiens que nous fabriquons au Québec depuis 2005 www.inovaudio.com et plus récemment www.prodesignaudio.net. Ainsi de créer un espace dédié à la musique, un lieu professionnel qui puisse nous servir de référence lors de nos banc d’essais.

Non seulement ça, mais également pouvoir y vivre en tout temps avec un espace pour dormir et (aussi) l’utiliser comme laboratoire d’expérimentation visant à servir pour le magazine lors des essais de matériel Hi-Fi, de session d’écoutes publiques et privées, de nous conformer à des règles strictes visant la performance audio, nous mettant en position optimale pour évaluer et parler d’un système Hi-Fi à sa juste valeur.
Tirer toute la quintessence d’une paire de haut-parleurs, d’une électronique, voire d’inviter un manufacturier à évaluer dans de bonnes conditions ses réalisations, ce qui s’est déjà produit à quelques reprises au moment où j’écris ces lignes.
Nos amis revendeurs des boutiques spécialisées sont cordialement invités à venir vivre l’expérience, essayer du matériel, le comparer.

Bref, se faire plaisir chez soi, à n’importe quelle heure du jour comme de la nuit; pousser le volume autant qu’il est possible de le faire sans que ça gène qui que ce soit, bouquiner, discuter un verre de Porto à la main, relaxer et accessoirement, bricoler, puisque j’ai déplacé une partie de l’atelier en fractionnant en deux l’établis.

Ce projet acoustique, je l’ai imaginé, projeté et re-projeté dans ma tête, dessiné aussi. J’ai demandé l’avis d’experts afin de savoir si toutes les contraintes liées au sol et murs étaient incontournables. C’est à partir de là que nous nous sommes assis pour déterminer comment nous allions procéder. Commencer par renforcer le pilier central de la poutre principale de la maison et en déplacer un autre. Nettoyer et remanier le circuit électrique existant. La maison a été construite dans les années 40′, agrandie en 1960 et plus ou moins rénovée depuis…

Pour ce qui est des personnes impliquées dans le projet, il y en a eu 3, Yvan (l’entrepreneur) pour le gros œuvre, c’est à dire la structure du plancher, les murs et le plafond, Dominic qui a démarré la pose du recouvrement de plancher, puis Claude qui a aidé à la partie électrique conjointement avec un entrepreneur local qui possède les cartes professionnelles de maître électricien.
Plus mon humble personne, puisqu’il faut évaluer ce que l’on peut faire soi-même et ce qui va devoir découler du travail d’un autre, à la finale, le coût en sera fatalement affecté.

Arrivé à ce stade, les hommes et le matériel étant fin prêts, on a pu démarrer. C’est la première fois que j’ai un espace personnel aussi vaste à ma disposition. Je l’ai déjà fait mainte fois pour des clients, mais jamais pour moi.

Notre espace multimédia en date de mai 2015

Notre espace multimédia en date de mai 2015

Un autre rêve se réalise.

Au moment où j’écris ces lignes, nous avons déjà invité et reçus des professionnels de l’audio, des musiciens, des mélomanes, des audiophiles, ainsi que des clients pour le studio de photographie. Oui, car en plus, quitte à posséder un espace dédié, j’ai pris la décision de réaliser un studio de photographie, qui me permet de prendre en photo les objets de Hi-Fi qui me passent entres les mains, mais également avoir la possibilité de photographier des humains, seul ou en petit groupe. Rejoignant ainsi mes deux passions, la musique et la photo.

Le rêve est un savant mélange de réalité et de phantasmes. J’aime mes activités professionnelles et partage volontiers, car ce n’est qu’une fois assis en position d’écoute, que le grand spectacle du son peut commencer. La musique active certaines zones de notre cerveau qui correspondent à un état d’être, joie, calme, relaxation, énergie, débridé, tristesse, compassion, danse, … liste non exhaustive. C’est en cela que les sensations, viennent rejoindre les émotions pour ne former qu’un tout. En parler, c’est bien… le vivre, c’est encore mieux; je vous invite cordialement à en faire l’expérience, si le cœur vous en dit.

Dans le prochain volet, nous allons détailler point par point le chantier, à commencer par les murs.


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2015, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/

Bonne journée et bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 3 commentaires

  1. Demanche

    Beau travail !
    Un espace de rêve pour le plaisir musical.
    De longues heures d écoutes dans la quiétude …
    Bravo !

    Hubert

Laisser un commentaire